La baba-cool coquine

La baba-cool coquine

Le 1er octobre 2015,

Samedi dernier, je suis sorti avec Chromosome Y, un pote du LAIR de Lyon. Je vous parle de ça parce qu’il y a eu un petit pick-up drôle dans la soirée : j’ai abordé une nana dans un bar. Elle sortait des toilettes, c’était une cible isolée. Je lui ai demandé si elle voulait faire un after avec mon pote et moi après (une soirée strip-poker bien sûr). « Je ne sais pas jouer au poker
– encore mieux »
. Ensuite, j’ai enchaîné en lui demandant la couleur de ses sous-vêtements et elle a remonté son haut et sa jupe pour nous les montrer. Alors on lui a montré les nôtres en ouvrant nos jeans. Nous sommes beaux joueurs.

Puisque le seul IDI qui m’intéresse c’est que la fille reste quand je fais n’importe quoi, j’ai pris son visage dans mes mains et me suis rapproché lentement de sa bouche. Pas de mouvement de recul : kiss. Puis ensuite, elle a commenté comme si elle en avait rien à foutre « eh beh, j’en connais un qui serait pas content s’il savait ». Je l’ai donc laissée retourner auprès de son mec.

Y’a un phénomène que j’ai observé et qui me fait bien rire : y’a beaucoup de connes qui disent « ouais on fera la soirée strip-poker à 5h juste retrouve-moi dans la boîte plus tard… » et puis qui fuient avec leurs copines. Elles n’assument même pas de dire non, ça en est pitoyable ! Et le pire c’est que j’suis sûr qu’elles en ont envie au fond. C’est vrai que c’est quand même mieux d’attendre le premier métro dans le froid pour rentrer se toucher et dormir… no comment !

Bon aller, c’est pas grave, c’est pas leur connerie qui m’empêchera de baiser. D’ailleurs, le Gentil Géant, mon autre wing à Lyon, a réussi à se faire une meuf d’Adopte.

Flashback : il y a deux semaines je lui avais pris son portable pour regarder un peu ses dragues et j’avais envoyé un message à une nana qui posait avec une tête de sanglier accrochée au mur derrière elle « salut je parle à qui là, le sanglier ou la blonde ?
– haha c’est la blonde blablabla
– OK tant mieux j’suis pas zoophile. Quel jour es-tu libre pour que j’te fasse un massage chez moi ?
– mardi ».
Et BOUM ! Ca a payé !

Pourquoi quand c’est moi qui le fais ça marche souvent et quand c’est mes potes ça traîne ou ça flake ? Je pense que c’est parce qu’ils sont encore trop AFC au moment de l’approche. Ils n’assument pas… sauf que la façon la plus simple de se différencier des mecs lambda c’est d’assumer, au risque de se faire traiter de gros porc par les plus coincées. Mais l’un dans l’autre avec cette technique : bénéfices > problèmes. Sinon, il n’a pas été mauvais quand il a pris le relai et c’est donc logique qu’il se la soit faite.

Dimanche dernier, j’ai reçu un message sur Adopte d’une nana qui vantait sur son profil les bienfaits de la méditation et du développement personnel. Elle disait qu’elle me trouvait intéressant. Et que je semblais avoir une bonne « énergie ». C’est un mot new age qu’elle emploie souvent.

Au bout de quelques messages, elle m’a envoyé son numéro. Je ne m’en suis pas servi jusqu’à hier parce qu’une autre nana m’avait flaké. J’ai donc écrit à ma petite baba cool puisque j’avais une soirée de libre et n’étais pas trop crevé. Un truc simple et direct : « séance de méditation chez moi ce soir ? »

Elle est venue sans se prendre la tête. Ca partait bien. Mais de toutes façons, le truc c’est que si elle avait dit « non » j’aurais été content aussi car j’ai un épisode de Ray Donovan en retard.

Une fois chez moi, elle a trouvé mon appart très Feng Shui. Elle a dit que je dégageais effectivement une bonne « énergie ». Que j’étais apaisant. Mes réflexions furent plus superficielles : j’l’a trouvais assez bonnasse, bien qu’elle n’ait pas de très gros seins. La bretonne était grande (plus que moi), musclée, des yeux verts et… UN CUL DE OUF (musclé par son moyen de transport favori j’ai nommé le vélo).

On a bu une infusion ensemble, du thym et du romarin que j’ai cueillis moi-même dans la colline derrière chez moi à Aix. Elle est nouvelle à Lyon elle aussi, elle vient de Bretagne pour faire des études de diététique. Et elle est sur Adopte car n’est pas trop branchée boîtes et que dans sa promo y’a presque que des meufs !

Ensuite, j’ai éteint la lumière et ai installé un tapis de sol. On s’est mis en position de méditation. J’ai mis un CD de Christophe André, elle a choisi un thème : la plus longue bien sûr, putain. Ça a duré 30 minutes. J’ai pas tenu tout le temps, moi je fais rarement plus de 10 minutes. Alors, pendant que je l’observais les yeux fermés se concentrer sur son souffle… j’ai hésité entre :
– me déshabiller et faire mine de rien jusqu’à ce qu’elle rouvre les yeux ;
– l’embrasser pour essayer de la déconcentrer.

Mais j’ai rien fait finalement. Après la méditation, je lui ai demandé « tu mettrais quelle note à la tension sexuelle là ?
– Elle est retombée maintenant : quand je suis arrivé 4/10 et là 2/10 ».
J’ai pris ses mains dans les miennes. J’ai caressés ses mains. « Et maintenant ?
– 4. »

Je me suis rapproché d’elle tout près. « Et là ?
– Toujours 4.
– Ouvre les yeux »

J’ai commencé à caresser ses cuisses, son dos, à me rapprocher tout près d’elle de son visage sans l’embrasser et en la regardant bien dans les yeux. Elle a dit « là 6 ! ». Je l’ai embrassée dans le cou, suis passé sous son pull pour jouer avec ses tétons « là 8 ! »

On est restés à 8/10 un long moment. Elle m’a un peu refroidi à un moment : « STP, ne m’embrasse pas sur la bouche, c’est tout ce que je te demande
– heuuu ok. On fait quoi sinon ?
– tu me fais un massage ? Je vois que t’as de l’huile ?
– ouais OK ».

Pour le massage, elle voulait bien enlever son haut mais pas son bas. Alors moi j’ai enlevé mon bas. C’était le ying et le yang. Au bout d’un moment, je descendais un peu son pantalon pour masser ses fesses quand même (je suis têtu) alors elle a dit « bon ok, je vais l’enlever c’est ridicule sinon ».

J’lui ai fait un body body massage : du coup, elle sentait bien ma bite qui frottait mine de rien contre sa chatte. Je parlais de tout à fait autre chose pendant ce temps, ça la faisait marrer. Puis j’l’ai doigtée, caressée. Elle a bien commencé à monter vers l’orgasme mais ça lui a fait mal au bout d’un moment. Donc ensuite, j’ai sorti mon arme fatale : le cunni. Là encore, elle a failli jouir mais n’est pas allée jusqu’au bout.

Sur sa demande, je me suis déshabillé, ai mis une capote et l’ai baisée en missionnaire. Au bout de quelques minutes, elle a commencé à faire des bruits et ça m’a excité de ouf. Elle a continué à couiner comme ça pendant un long moment puis de plus en plus fort. Puis j’ai joui. J’en pouvais plus. Je suis resté un peu dans sa chatte et j’y ai un peu débandé… du coup la capote est restée à moitié dedans : elle a couru dans la douche se rincer de peur de me faire un gosse.

On a fait un câlin post-coïtal après ces péripéties et elle a dit « c’est rare que je jouisse avec un mec
– ok mais là t’as pas joui pourquoi tu dis ça ?
– si j’ai joui en missionnaire
– ah OK je pensais ne pas avoir tenu assez.
– si ! je ne m’attendais pas à du sexe de cette qualité
–  haha ! tu sais,
mon sexe est si puissant que même les urinoirs ont peur de moi »

Sur le coup de 23h, on a partagé une soupe pour se remettre de nos émotions. Elle m’a confié pendant le repas avoir déjà été en boîte échangiste, et y avoir sucé 4 mecs dans le sauna. Je lui ai donc raconté mes plans à plusieurs, et ça l’a faite rêver. Elle m’a dit que si je trouve une autre nana, elle est partante pour faire son premier plan à 3. Ok, c’est noté ! Elle m’a raconté aussi ses autres rencards à Lyon : soit des mecs qui n’ont pas osé la baiser, soit des mauvais coups. C’est chaud ça quand même !

Elle voulait rentrer chez elle au moment où j’ai demandé « pourquoi moi tu ne m’as pas sucé au fait ?
– bonne question »
et : elle s’est mise à genoux pour le faire. Puis, j’l’ai baisée en levrette debout contre mon bureau. Puis, en missionnaire par terre. Puis, elle est montée sur moi, sur le tapis de méditation. C’était à la fois doux et sauvage.

Nos lèvres se sont quand même pas mal effleurées pendant la session de sexe mais je ne l’ai pas vraiment embrassée. Je m’en fous. Ça vaut pour toutes celles que j’ai embrassées en boîte sans les niquer !

Elle m’a expliqué son délire : elle n’embrasse que quand elle est amoureuse, quand c’est vraiment « l’énergie du cœur »…  Bon ben, si elle veut.

Voilà. C’était Cyprineman, en direct de son TAF de merde.

Que le Dieu du Game soit avec nous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*