C’est la nouveauté qui m’excite le plus au lit

Le 7 mars 2016,

Cette année, y’a eu 29 jours en février donc je me suis servi de ce jour bonus qui n’est pas censé exister pour faire un peu d’introspection (ce qui ne veut pas dire que je me suis enfoncé une caméra dans le cul). J’avais commencé à rédiger mon texte, que j’ai fini aujourd’hui. Ensuite, je vous raconterai comment j’ai niqué une brunette qui rougissait facilement.

1/ L’introspection

J’ai pas mal réfléchi sur ma baisse de résultats en NPU (moins de F-closes) à Lyon. Je mets volontairement de côté le fait que c’est la période fiscale au bureau donc que je suis crevé.

Je pense sincèrement que c’est dû à mon agression d’il y a deux ans: je ressens toujours ce stress post-traumatique et c’est vrai que c’est difficile de gamer de manière fluide quand t’es tendu pour des raisons qui te dépassent, quand t’as des vertiges et tout sur le field. Du coup, quand je sors, le simple fait de sortir est déjà une victoire pour moi : je suis content de vaincre mon agoraphobie.

Ensuite, j’ai moins de volonté pour délurer de la lyonnaise qu’il y en avait à délurer de l’aixoise puisque j’ai déjà fait les expériences que je voulais faire sur le field du sud (à part le club échangiste). Il me faut donc de nouvelles idées pour avoir envie de les tester sur des poulettes.

Et enfin, je m’en fous car je me gave online. Donc c’est vraiment la récré avec mes potes, que j’aide de mon mieux sur le field quitte à ma sacrifier des coups parfois. De toute façon, plus je me mettrai la pression pour avoir des résultats, moins j’en aurai, je pense.

Sinon, je suis toujours aussi perturbé. Mes rêves parlent beaucoup de la mort. Soit je dois tuer quelqu’un dans mon sommeil, soit on cherche à me tuer. Soit un de mes proches meurt. Ils parlent aussi de mes études, par exemple : « on m’apprend que j’ai pas eu mon bac et je dois aller le repasser ». Ou alors « en fait, je ne suis pas diplômé et il faut que je retourne aux études car y’a une matière à laquelle j’avais oublié d’aller et je viens juste de m’en apercevoir ». Autre variante : je me casse le cou dans un escalier et me réveille en sursaut. Ca doit être révélateur de mes angoisses profondes quand même tout ça… mais quoi qu’il en soit, je me réveille quasiment toutes les nuits avec la tachycardie. Ca n’aide pas à se reposer correctement !

Mon frère est toujours un connard. Mais en plus, c’est un putain de lâche et une fiotte qui n’a aucune reconnaissance pour ceux qui l’ont torché et élevé. Mon père a « obtenu » le droit d’aller voir son petit fils 1h tous les mois. Comment ? En engueulant violemment mon frère au téléphone. Autoriser cette visite était un traquenard fourbe : en arrivant là-bas, la femme de mon frère lui a interdit de prendre des photos du bébé, une vraie folle. Ensuite, ils se sont mis à l’insulter. Ils sont vraiment barges. J’ai donc entrepris d’écrire une « lettre à mon frère », non pas pour le faire réagir (ça va sûrement le braquer) mais pour moi, pour me soulager.

J’ai passé un entretien mardi dernier. Car à mon taf, ça ne va plus du tout, comme vous le savez déjà. Je serai mieux payé, y’aura de meilleurs clients, je ferais du commissariat aux comptes, etc. J’attends ma promesse d’embauche pour donner ma démission.

J’ai tellement baisé ce week-end avec La Prof que j’ai failli annuler mon date d’hier soir comme j’ai annulé celui de samedi aprèm avec une juriste (je me suis endormi en fait). J’ai plus trop envie de draguer, alors je vais ralentir.

2/ La brune qui rougit

Tout a commencé par un message reçu sur Adopte le 9 février (y a presque un mois putain) :
« 20 minutes.
Le temps qu’il m’a fallu pour lire ton profil.
3 sourires.
1 rire nerveux.
1 « mais c’est qui ce type »
5 minutes de joues bien rouges
10 minutes pour savoir si je t’écris ou pas.
Je sens que je vais avoir besoin d’une phase d’introspection avant de m’engager sur un terrain pareil. Mais je sais déjà que je m’en voudrais de te laisser passer comme ça.
Au passage, je précise au cas où que j’aime faire l’amour et que je n’ai aucun problème pour me balader en tenue d’Eve dans un appartement éclairé.
Je n’ai aucune conclusion. Tu m’as achevée. Bonne nuit. »

J’ai regardé son profil. Elle respecte tout juste la règle des 10kg mais ne fait pas de sport. J’ai répondu parce qu’elle a un joli visage et que j’ai kiffé sa plume :
« Deux heures.
Le temps qu’il m’a fallu pour te répondre.
Le temps de me lever, d’aller au taf, de finir ce que je n’avais pas fini hier et me voilà sur mon ordi !
Tu es forte si tu as tout lu en 10 minutes seulement.
J’ai regardé tes photos, je te trouve jolie, tu as l’air sexy.
Alors, la tenue d’Eve, pourquoi pas, se toucher on verra par la suite (ou pas)
Un rencard comme ça me paraîtrait très sincère.
Je suis tout autant séduit par la personnalité d’une fille que son physique, et tu m’as l’air d’avoir les deux.
Tu diras que je t’ai achevée après quelques orgasmes.
Bonne nuit. »

Puis on a discuté du tac au tac : « Je suis curieuse de savoir si tu as autant de discours à tenir en face à face qu’à l’écrit.
– Et bien viens donc chez moi le découvrir.
– C’est à dire… Aujourd’hui?
– Non lol mais pourquoi pas demain ?
– Je n’ai aucun soir de libre avant dimanche 22h (voire 23h).
– Ne t’inquiète pas on se verra la semaine d’après alors :) »

Ensuite, elle a fait traîner l’interaction : un séjour à Berlin d’une semaine, une semaine chez ses parents pendant les vacances et puis elle a beaucoup hésité à flaker aussi… il faut dire que j’ai été tranchant avec elle : « J’essaierai de ne pas augmenter le chiffre sur le compteur avec n’importe qui… D’ailleurs, si on finit par se rencontrer, pourquoi tiens-tu à ce que cela se passe absolument chez toi? C’est un mode opératoire gravé dans la roche?
– Non on peut aller chez toi si tu préfères.
– Lieu neutre pas possible? Tu aurais l’impression de perdre ton temps?
– Clairement.
– Ça a le mérite d’être clair. J’ai une petite liste de questions à te poser et je me retiens de te les poser pour avoir le tableau général, communication non-verbale comprise. Et si je pouvais cesser de me sentir comme une pucelle quand je te parle j’y gagnerai et toi aussi. »

Du coup, elle a fini par venir hier soir. On a pas mal parlé autour d’un verre du cidre qu’elle avait amené (j’ai apprécié la politesse). Elle rougissait beaucoup dès que je me mettais à lui parler de cul. J’ai donc parlé de sujets moins sensibles comme de ses études de marketing (ce qui m’intéressait sincèrement) avant de revenir sur le sujet du cul. Pour l’anecdote, elle n’arrivait pas à formuler sa position préférée alors elle me l’a dessinée au feutre sur une enveloppe. J’ai bien rit : elle kiffe tout ce qui est par derrière (levrette et sodomie) tant qu’elle peut se toucher en même temps.

Niveau online seduction: elle a fait 5 rencards Adopte, a couché avec 3 dont un autre Fabrice après trois rencards (dont un à l’opéra et un au resto). Elle a aussi rencontré un mec plus jeune qu’elle qui est venu directement chez elle et se l’est baisé alors qu’il ne lui plaisait pas, juste parce qu’elle avait faim. Et enfin, un autre avec qui elle est allée boire un verre avant d’aller chez lui. Elle m’a avoué avoir très peu joui dans sa vie (à part en se masturbant).

Au moment où j’ai vu qu’elle rougissait parce qu’on parlait de cul, je l’ai taquinée là-dessus puis j’ai demandé comment elle réagirait si je me déshabillais… là, maintenant, tout de suite. Elle a dit qu’elle ne savait pas. Je me suis donc dézappé devant elle. Pour voir. Elle ne savait plus où se mettre. Je lui ai demandé comment elle trouvait ma queue « je ne sais pas c’est une bite quoi… (temps de pause face à mon visage sceptique)… bon aller, j’avoue, je suis excitée et elle me fait envie ».

Du coup, je l’ai laissée la toucher puis je l’ai doigtée/caressée debout contre le mur avant de la lécher sur mon lit. Premier orgasme. Elle m’a sucé pour me remercier. Puis, je l’ai reléchée et… deuxième orgasme. Ensuite, je l’ai dérouillée en levrette pendant qu’elle se touchait … troisième orgasme. Enfin, je me suis fini vite fait en la bourrinant à quatre pattes.

Elle avait des seins bien fermes, beaucoup de charme et des yeux coquins. Mais dans tout ça, je dois avouer que ce qui m’excite le plus, c’est la nouveauté. La découverte d’un corps nouveau même s’il est un peu moins bien que ma meuf me fait triquer… c’est grave!

Elle s’est allongée en face de moi sur le lit pour se remettre de ses émotions, sa tête tournait. Elle ne sentait plus rien en partant et m’a proposé qu’on se revoie mais je ne suis pas trop chaud car même si elle est pas mal et m’a envoyé un texto en rentrant chez elle pour me dire qu’elle avait encore mouillé tout le long du trajet, j’aurais trop l’impression de trahir La Prof. Ce matin par provocation, j’ai tout de même envoyé « tu as repensé à ma queue ?
– ça a même été ma 1ère pensée au réveil ! »

Sinon, tout à l’heure, une petite conne sur Adopte m’a demandé « ça marche ta description sur des meufs ? y’en a vraiment qui la lisent jusqu’au bout, elle est longue ? tu trouves des désespérées ? » Pff, sans commentaire. Les bras m’en tombent presque plus que la fois où j’ai trollé sur une nana imbaisable sur Tinder « salut petite cochonne, on baise ? » et qu’elle a répondu « ah non, moi je suis pas une fille comme ça, allons au restaurant d’abord ».

Que le Dieu du Game soit avec nous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “C’est la nouveauté qui m’excite le plus au lit”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*