Comment faire l’amour et faire jouir une femme ?

I – Comment faire l’amour à une femme ?

J’écris cette introduction pour les mecs qui sont dans l’état d’esprit suivant « bien ou mal la baiser c’est pas pareil, l’important c’est juste de la baiser ». J’ai envie de redevenir alcoolique pour oublier quand je lis des trucs comme ça. Tout d’abord parce que si tu sais que t’es un des meilleurs coups de la ville tu véhicules forcément plus de confiance. Ensuite, parce qu’elles le répètent à leurs copines et ça fait votre publicité héhéhé. Enfin, parce que c’est à cause mentalités de merde comme ça qu’il est de plus en plus difficile de baiser en France : les filles pensent par défaut que le mec ne sait pas baiser, donc que pour avoir droit à ses faveurs il doit banquer ou autres. Ce que je veux dire, c’est que si c’était « orgasmes garantis à chaque fois », les femmes se feraient moins prier et notre valeur d’homme remonterait. Capisch ? C’est l’état d’esprit que j’ai et je vous assure que c’est bien plus constructif que l’égoïsme et en plus quand une meuf me remballe, je me dis « va te faire sauter par un mec qui sait pas baiser et qui va te mentir pour arriver à ses fins (95% de chances) si c’est ce que tu préfères, tu sais pas ce que tu rates à vouloir faire la maligne comme ça :)… après tu diras que les mecs c’est tous les mêmes c’est-à-dire des connards inutiles! »

La deuxième chose à savoir c’est que les filles aiment le sexe mais ne veulent pas être dénigrées (traitées de salopes). Les nanas sont coquines mais vous donnent donc souvent des conseils pour être naïf, gentil et soumis en relations longues. Elles ne vous avoueront que très rarement ce qui les excite au fond d’elles-mêmes et ne confesseront jamais que les parties de jambes en l’air dont elles se souviendront jusqu’à la fin de leurs jours, elles ne les ont probablement pas eues avec un mec timide et maladroit. « Je t’aime comme l’on aime certaines choses obscures, de façon secrète, entre l’ombre et l’âme. » Pablo Neruda

1) État d’esprit général

Être un bon coup, c’est avant tout ne pas être un mauvais coup : vous allez être un amant à la fois audacieusement entreprenant, à l’aise et très sensuel. Je me suis inspiré sans l’avoir pompé de Eve O qui donne de très bons conseils dans son livre 267 conseils pour devenir le meilleur coup de sa vie ainsi que Nina Hartley.

2) Les caresses

Vous devez les caresser et les embrasser souvent… et pas seulement pendant l’acte sexuel.

Vous pouvez les caresser avec les lèvres (baisers) : variez la pression, le rythme et l’ouverture. Ayez une bonne haleine, pour cela lavez-vous les dents ou prenez des petits trucs rafraîchissants à la menthe. A éviter : café, cigarette, etc.

Pour les caresser avec vos mains, ayez des mains douces et donc hydratées. Des mains rugueuses n’optimiseront pas d’agréables caresses. Soyez doux et sensuel, faites des mouvements fluides et glissez tendrement à la surface de sa peau. Placez votre main sur la sienne quand elle vous caresse pour la guider… et elle peut faire de même pour vous.

Si vous décidez de lui faire un massage, vous n’êtes pas obligé de la masser uniquement avec vos mains. Plus votre corps sera en contact avec le sien et plus elle sera chauffée. Vous pouvez même le faire entièrement nus. Vous pouvez améliorer cette idée en prenant des huiles mais essayez-les avant pour être sûr qu’elles ne brûlent pas. Massez ses cuisses à l’intérieur, à l’extérieur et passez près de son sexe innocemment. Occupez-vous de ses fesses puis revenez vers son sexe, puis repartez : allumez-la jusqu’à ce qu’elle vous supplie de la prendre! Quand les hormones prennent le dessus sur la partie logique de son cerveau, c’est un lâcher-prise extraordinaire !

Soyez toujours à l’affût de ses réactions : chaque femme est relativement différente et selon le type de caresse que vous utilisez, vous aller rencontrer plus ou moins de succès. Vous ne pouvez pas deviner!

En ce qui concerne la caresse de son sexe : commencez par le caresser à travers les sous-vêtements, vous l’effleurez, vous tournez autour, vous passez vos doigts autour du clitoris. Un truc que j’aime bien faire aussi pour leur faire perdre la tête c’est de les lécher à travers leurs sous-vêtements et ensuite quand elles n’en peuvent plus, de le décaler un peu pour m’attaquer à leur sexe. La salive sera un excellent lubrifiant pour vos doigts qui doivent être propres. Elle va ensuite vous supplier de la déshabiller (ou le faire elle-même si sa culotte est trop mouillée) ! Jouez aussi avec les lèvres de son vagin, pas seulement avec le vagin lui-même ou le clito : regardez ses muscles se contracter, c’est rigolo. Variez les angles d’attaque et la vitesse et guettez ses réactions. Vous devez juger ce qu’elle aime le plus : respiration, contractions, tremblements, soupirs, cris (why not)…

Pour la doigter, n’y allez pas comme un bourrin, de toute façon 80% des femmes sont clitoridiennes mais ça leur plaît quand même (surtout l’association des deux). Allez-y lentement. Augmentez le nombre de doigts mais pas trop quand même, faudrait pas leur faire mal. Petite précision : votre doigt n’est pas un pénis (il y a des ongles et tout donc attention). Quand vous la doigtez, essayez aussi de stimuler son clitoris (pouce de la même main ou index+majeur de l’autre main), c’est comme ça que vous l’allumerez doublement. Ne faites pas le marteau piqueur, ce n’est pas comme ça qu’elles se sentent pénétrées comme par un pénis : au contraire, faites une pression vers le bas, faites un demi-cercle en bas comme une balançoire… alternez toutes ces techniques et soyez attentif à ses réactions. C’est la clé!

Pour lui donner l’impression de la pénétrer rien qu’avec vos doigts, repliez les deux dernières phalanges comme si vous disiez « viens ici toi » dans son vagin. Vous allez sentir (normalement) une sorte de cavité rugueuse, c’est le coin du point G. Pour stimuler efficacement le clitoris, faites des mouvements (plutôt circulaires avec vos doigts ou alors avec votre langue, ça peut-être aussi un aller-retour) de plus en plus rapides. Quand vous sentez qu’elle va venir, ralentissez.

3) Le cunni

C’est encore quelque chose de très subjectif même si il apparaît des grandes lignes directrices communes. NB : certaines filles n’aiment pas ça mais la plus grande partie PENSE qu’elle n’aime pas ça car aucun mec n’a pu leur en fait un correct et elles s’ennuyaient ou devaient simuler. C’est parce que j’ai gagné plusieurs fois le prix de roi du cunni à Aix que je me permets de développer cette partie.

Si vous avez un doute sur votre prestation, demandez-lui pour le rythme, la pression quand vous jouez avec son clitoris… y’en a qui sont vraiment sensibles et ça peut leur faire mal ou peur surtout à froid ou à l’approche de l’orgasme. Attention avec les dents, tout comme elle doit faire attention quand elle fait une fellation : respect. Et ne soufflez pas dans son vagin, cela peut-être dangereux : respect.

cunni

Pour commencer : embrassez ses seins, descendez en embrassant son petit ventre, son nombril puis continuez à descendre pour vous attaquer au point qui nous intéresse. Cela ne doit pas être trop facile pour elle, l’anticipation va faire monter son désir, comme en séduction. Au début, utilisez votre langue pour rendre la zone humide. En mettant un coussin sous ses fesses, vous lui donnez une position idéale. Ne soufflez pas dans le vagin, c’est très désagréable. Explorez les recoins de son vagin et de ses lèvres avec votre langue en mode « langue dure ». Parcourez son sexe de différentes manières, léchez, pénétrez, tournez, lapez, sucez…

En fait, mettez votre bouche comme en cul de poule (ça aide un peu) et positionnez-la sur son clitoris. Normalement, vous le sentez sous votre langue, le clitoris, comme un petit bouton dur… il est très rare que j’ai dû y aller à l’aveugle car il est très discret chez certaine mais en suivant le schéma vous savez dans quelle zone il doit se trouver et ça suffit (d’ailleurs être toujours pile dessus n’est pas optimal). Je pense que lécher c’est bien mais sucer est excellent aussi : sucez-la comme on vous sucerait votre sexe qui ne serait pas encore dur. Et non, ça ne fait pas vous un pédé. Massez-la de manière à faire venir le sang sur son sexe. Vous pouvez tapoter dessus délicatement (attention doucement). Pour qu’elle vous donne son rythme, positionnez votre bouche sur son clitoris et ne bougez pas, laissez-la vous indiquer l’angle. Mettez vos doigts dans son vagin (en mode « hey viens ici ») et faites bouger son corps aussi pendant que vous la sucez.

Continuez : soyez attention à la communication non-verbale qu’elle vous renvoie pour savoir si elle aime ça. Continuez ce qui fonctionne! Placez vos doigts sur son sexe en faisant un V avec le bas vers les fesses et le haut vers le ventre : c’est la zone du cunnilingus.

Fin : si elle s’approche de l’orgasme, elle peut vouloir dire stop en resserrant les jambes. Je ne vous conseille pas d’obéir : faites-la jouir comme jamais. Si elle ne vous le rend pas, donnez quand même, pour le plaisir de donner (Dieu vous le rendra). Faites des cunnis car vous devez montrer que vous aimez le corps de votre partenaire. Si l’odeur vous dérange alors respirez par la bouche mais placez bien votre nez de façon à ne pas étouffer non plus. Attention si elle a ses règles par contre, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Si vous avez des poils dans la bouche, enlevez-les discrètement… Si elle a vraiment trop de poils, rappelez-vous que vous n’êtes pas obligé de lécher.

Laissez-lui le choix de vous embrasser ou pas directement après votre cunni (essuyez-vous discrètement). C’est un acte de domination car c’est vous qui maîtrisez son plaisir. Tenez-la fermement si elle bouge trop les jambes de plaisir. Si elle éjacule dans votre tronche lors du cunni ce n’est que de l’eau, pour info ça ne m’est jamais arrivé donc n’ayez pas peur. Soyez endurant et performant : si vous vous ennuyez, tracez l’alphabet sur son sexe. Je vous conseille de mettre le préservatif pendant le cunni, ni vu ni connu, ensuite vous la baisez direct… Faites-lui un cunni pendant qu’elle dort : réveil de reine…

4) La pénétration

2/3 positions, c’est une bonne moyenne. Excitez-la avant de la pénétrer. Commencez en la pénétrant doucement puis enfoncez votre sexe. Commencez doucement puis accélérez : il y a une gradation. Idée : tourner en faisant des cercles avec votre sexe dans son vagin, ça lui donne du plaisir et ça vous permet de récupérer. Parlez-lui : dirigez-la, faites lui part de votre plaisir. Riez des pets de foune ou faites semblant de ne pas avoir entendu. Guidez-la par les hanches. Essayez de stimuler son clitoris en même temps que vous la pénétrez : une bonne position est elle sur vous car le pubis frotte le clito. Sinon en levrette par exemple, vous pouvez utiliser une de vos mains pour faire la même chose. Laissez-la mener la pénétration à son rythme en lui laissant les commandes dans certaines positions comme la levrette et ou l’amazone (en mode « homme objet »). Alternez douceur et fermeté. Embrassez-la : cou, épaules… Ensuite, intensifiez vos mouvements pour la mener à l’orgasme. Il est difficile de savoir si ce que l’on fait est apprécié si on n’a pas de retour : parlez (même si c’est mieux si elle vous félicite d’elle-même juste après genre « ça m’était jamais arrivé que ça soit aussi bon » et je peux vous dire que quand ça arrive régulièrement ça vous donne un sacré inner game)! Si vous sentez qu’elle va venir et que vous êtes joueur, arrêtez et recommencez car l’orgasme final sera décuplé! Arrêtez tout pendant qu’elle jouit, car elle profitera plus que si vous continuez.

Pour la sodomie, parlez-en avec elle : levrette ou amazone conseillées.

5) Retarder l’éjaculation

– Faites une pause dans les va-et-vient ;
– Pression sur le périnée (zone entre anus et testicules) ;
– Changez de position pour une position moins excitante pour vous ;
– Pensez à des choses dures comme par exemple qu’elle peut vous tordre le sexe ;
– Pincez-vous la cuisse (ou l’oreille) discrètement ;
– Dites-lui que vous allez « éjaculer » ;
– Contractez votre périnée, technique proche du tantra ;
– Si vous jouissez avant elle, faites la jouir autrement (cunni), ne laissez pas votre partenaire insatisfaite sauf si vraiment elle est bloquée pour des raisons qui lui sont propres ;
– Après avoir joui prenez-la un peu dans vos bras.
NB : pour bander bien dur et pouvoir rebander facilement, une bonne hygiène de vie aide.

Si vous ne jouissez pas lorsque vous éjaculez trop tôt, cela peut être dû à un manque d’expérience ou de relaxation. Orgasme et éjaculation ne sont pas forcément liés. Donc, relativisez votre situation, voire pensez à autre chose, ne prenez pas tout cela trop au sérieux et vous ferez mieux la prochaine fois… Si elle vous impressionne trop, voici une astuce : imaginez-la en train de faire caca (essayez de ne pas débander quand même lol).

Comment savoir si elle a bien pris son pied ? Si elle jouit, observez les spasmes sur son ventre, observez sa bouche pour les cris ou les gémissements si elle intériorise, sinon au niveau de son sexe, il s’ouvre plus, devient plus humide et se contracte aussi un peu. Elle peut également s’accrocher à vous ou aux draps.

6) Parlez

Demandez-lui ce qu’elle aimerait faire la prochaine fois.
Quels sont ses fantasmes?
Dites-lui ce que vous avez apprécié ou pas trop aimé.
Dites-lui que vous avez besoin d’un petit temps de repos avant de pouvoir recommencer.
Restez classe : ne devenez pas vulgaire comme dans un porno… sauf si elle aime ça.
D’un autre côté, soyez ouvert.

7) Autres idées en vrac

Sauvage :
– utilisez vos ongles (dos, fesses…) plat ou tranche, mais courts et limés ;
– mordillez-la ;
– maintenez-lui les poignets ;
– empoignez-lui le cou ;
– empoignez ses fesses ;
– attrapez-lui les cheveux ;
– plaquez sa tête contre l’oreiller ;
– votre souffle chaud dans son oreille ;
– mettez-lui des petites tapes sur les fesses (si elle proteste, dites-lui que c’est stimulant).

Endroits sensibles :
– les pieds ;
– les cheveux, massez-lui ses cheveux en faisant des petits cercles sur son crâne ;
– les cheveux, jouez avec vos doigts ;
– effleurez-la puis intensifiez vos mouvements sur son dos et ses fesses ;
– lobe oreille ;
– creux du cou ;
– approchez votre sexe du sien ou de ses fesses puis remontez mine de rien ;
– le cou ;
– la poitrine (léchez ses tétons ou effleurez-les) doucement et vers le nombril ;
– pour toucher son sexe, veillez à être humidifié (salive) ;
– les plis des genoux, des coudes, les chevilles ;
– oreilles, nuque ;
– les cuisses ;
– épaules.

Jeux sexuels :
– bandez-lui les yeux ;
– attachez ses mains avec son soutien-gorge ;
– écrivez des mots imaginaires dans son dos avec vos doigts ;
– sucez un de ses doigts pendant que vous la baisez ou mettez-lui un des vôtres dans la bouche ;
– regardez-vous dans un miroir ;
– faites des jeux de rôle ;
– faites l’amour dans des lieux incongrus ;
– faites l’amour avec des gens à côtés ;
– faites l’amour par terre ou sur le balcon face à la rue, ou debout ;
– faites des petits coups rapides quand vous êtes pressés ;
– faites l’amour en musique (appropriée) ;
– mangez sur son corps ;
– utilisez des objets, regardez un porno ensemble ;
– séduisez sans en avoir l’air : après la douche ne vous rhabillez pas tout de suite, ou restez torse nu sur la terrasse.

Accessoires :
– privilégiez la lumière bleue ou tamisée ;
– caleçons propres et pas troués : noir sera toujours un excellent choix ;
– pas de lit qui grince, c’est relou ;
– les bougies, ça peut donner une ambiance cool ;
– prenez un bain ensemble ou une douche ;
– pas de téléphone ou ne répondez pas ;
– ne faites pas toujours l’amour tout nus : des fois, remontez simplement sa robe.

8) Fantasmes féminins répandus

– se faire prendre par un bel inconnu qu’elles ne reverront jamais ;
– le viol : passivité = perte de contrôle = déculpabilisation (mais ne violez pas mais soyez persévérant) ;
– le flagrant délit : lieu public (parking, toilettes, cinéma…) ;
– l’uniforme : policier, militaire, pompier… ;
– l’amour à 3 avec un autre homme ou avec une autre fille pour les plus curieuses.

Tout ceci n’est pas exhaustif, mais pratiquez-le et vous deviendrez un meilleur coup que 95% des hommes. Et elles vous en remercieront ! Bref, que vous cherchiez une mère, une fille ou une femme, baisez-la bien et elle en redemandera ! Peut-être qu’un jour, l’homme « bon coup » deviendra aussi côté sur le marché que « la meuf bonne ».

II – Comment faire jouir une femme ?

Comment faire jouir une femme ? 0

Cet article a pour but de rendre tout le monde plus heureux au lit. Autrement dit, je vais vous livrer mes secrets de Cyprineman. Orgasmes assurés !

Pour bien suivre ce tutoriel, il vous faut :
– des doigts ;
– une langue ;
– une bite ;
– une femme.

1) Le pouvoir de vos doigts (point G et clitoris)

Avant de la doigter, il faut la chauffer un peu. J’avais déjà fait deux articles-vidéos sur :
Comment bien embrasser une fille ;
Les zones érogènes.
N’hésitez pas à les voir ou les revoir !

Maintenant, rentrons dans le vif du sujet. Je connais d’ailleurs mon sujet sur le bout des doigts.

Prenez toute la zone génitale avec la main pour commencer (tout est important) mais allez-y doucement… car tout est sensible. C’est ensuite que vous vous attaquerez spécifiquement à Monsieur Clitoris.

D’abord, caressez la zone par dessus son jean pour l’apprivoiser. Puis ouvrez son pantalon et faites-le par-dessus son string. Puis, quand elle commencera à être mouillée, allez dedans pour la tremper.

Vous allez être au contact de sa peau la plus intime, il faut donc que vous ayez les ongles courts et propres (ça s’appelle le respect). Le premier toucher peut s’accompagner d’un PETIT mouvement de recul, c’est instinctif et normal compte tenu de l’intimité et de l’extrême sensibilité de la zone. Par contre, si elle dit « NON », c’est NON et arrêtez tout : ne prenez pas le risque d’être taxé de violeur.

Le mouvement à faire pour la caresser à cet endroit… c’est soit frotter de haut en bas, soit de façon circulaire. Soit autour du clitoris, soit pile dessus : tout dépend de la sensibilité de la fille !

Pour vous aider, voilà deux petits schémas pour trouver le clitoris et le point G :

Comment faire jouir une femme ?

Comment faire jouir une femme ?

Une fois qu’elle sera bien mouillée et ouverte, vous pourrez la doigter sans lui faire mal. N’hésitez pas à mettre un peu de salive sur vos doigts pour lubrifier un peu plus si nécessaire.

Commencez par rentrer deux doigts (index et majeur). Ça suffit en général. Certaines en aiment 3 ou 4 mais il faut mieux attendre qu’elles en réclament davantage pour tenter le coup. Quand elles nous guident, c’est cool !

On ne sort pas complètement ses doigts du vagin pour le va-et-vient mais on fait plutôt un mouvement de type « hey viens par là ». C’est un peu comme si on grattait… Pour bien faire, on laisse toujours au moins deux phalanges dans la chatte et on peut faire des mouvements de rentrée-sortie avec la longueur de la troisième.

Quand on doigte, on va essayer de titiller le point G. Si la fille est allongée sur le dos, il est vers le haut, à quelques centimètres seulement de l’entrée. Vous reconnaîtrez cette zone car la texture y est différente du reste du vagin, plus rugueuse. C’est cette stimulation qui fait éjaculer certaines femmes.

On peut très bien combiner stimulations du clitoris et du point G : soit en s’y prenant à deux mains soit en utilisant le pouce de la même main. L’intérêt du point G par rapport au clito c’est que le clito après un orgasme devient souvent trop sensible pour être retouché, contraire au point G qui peut encaisser plusieurs orgasmes d’affilée. Au fait, les deux orgasmes donnent des sensations différentes.

Pour plus de détails, voir la démonstration en vidéo :

Pour des raisons de cassage de couilles par Youtube, j’ai dû créer une chaîne sur P…hub, vous y retrouverez mes différentes vidéos « osées/dérangeantes » et quelques bonus.

2/ Le pouvoir de votre langue (tout sur le cunni)

Comment donner des orgasmes à une femme en les léchant ? J’ai la réponse sur le bout de la langue.

Mettez une main sur son ventre avec votre pouce qui tire la peau vers le haut de façon à libérer le clitoris (utile pour les nanas qui ne sont pas TRES sensibles). De plus, cela permettra de voir si la meuf simule car avec une main sur son ventre on ressentira ses spasmes au moment de l’orgasme.

Léchez, faites un peu comme un chat qui boit de l’homme, avec le bout de la langue un peu dur.

On peut aussi rajouter les doigts dedans pour un combo ultime. Ça permettra aussi de voir si sa chatte se resserre sur nos doigts (elle se contracte très fort au moment de l’orgasme) et donc, encore une fois, on pourra savoir si elle a vraiment joui ou si elle a simulé.

Vous pouvez mettre un coussin sous ses fesses pour une position plus confortable.

Temps moyen pour faire une jouir comme ça : 10 minutes.

Certaines femmes, au moment de l’orgasme, auront une espèce de réaction de fuite, vous devrez les « contraindre » à jouir, pour leur propre bien. C’est la peur de perte de contrôle qui fait ça ! Elles-mêmes ne contrôlent pas cette réaction…

Après le cunni, vous pouvez vous essuyer sur ses jambes en lui faisant des bisous, ou sur les draps.

Mesdames surtout ne vous privez pas de nous rendre la pareille, surtout si c’est par timidité que vous vous retenez. Y’a rien de pire que de lécher une nana égoïste. Tout comme lécher est excitant, sucer vous fera mouiller de ouf, vous aussi ! Si vous en avez envie, bien sûr…

Messieurs si vous pensez que lécher c’est se soumettre, c’est un mauvais état d’esprit. Pour séduire : c’est quand même mieux d’aimer les femmes, d’aimer leur corps et de vouloir leur donner des orgasmes. Y’a pas de tabous à avoir : on fait ce qui nous fait plaisir et qui fait plaisir à l’autre. L’important c’est de donner du plaisir et d’en prendre !

L’égalité des sexes c’est que, la pipe et le cunni, ça se vaut. Trop peu de femmes savent qu’elles peuvent jouir en cunni. Trop pensent que le sexe sans amour c’est nul. Il faut que vous leur prouviez le contraire en devant de bons amants !

Pour plus de détails, voir la démonstration en vidéo :

3/ Le pouvoir de votre queue (baiser comme un dieu)

Nous allons ici voir comment donner des orgasmes avec votre queue. Mais c’est cool si elle en a déjà eu avant que vous ne la preniez, grâce aux préliminaires.

Certains pensent que 5 minutes de préliminaires bâclés suivis une pénétration égoïste, c’est cool pour une femme. Évidemment que non, vous devez être un meilleur coup que ça ! Avec vous les femmes, doivent avoir la chance de prendre leur pied comme des petites folles. Ça vous donnera une super valeur ajoutée et vous prendrez vachement confiance en vous…

Le sexe n’est pas quelque chose que les hommes arrachent aux femmes assez gentilles pour l’accorder. Le bon sexe est un honneur que l’on fait à certaines : voilà un bon état d’esprit !

Quelques positions incontournables :

– Le missionnaire avec le bassin relevé. Il faut bien qu’elle s’oriente pour que votre bite tape son point G.

– Elle sur vous, vous pouvez vous laisser baiser ou la baiser. Y’a la sensation de la pénétration et le clito qui frotte. En plus, ça fait les adducteurs!

– La levrette (avec fessée si elle aime). Il faut bien qu’elle se cambre, encore une fois pour taper au bon endroit.

Vous pouvez lui caresser le clito et/ou les seins en même temps que vous la prenez. Les fesses aussi. Vous pouvez également l’embrasser. Les femmes adorent le contact en général.

Pour plus de détails, voir la démonstration en vidéo :

Tous mes conseils pour faire la France un pays de bons baiseurs sexuellement épanouis sont regroupés dans Le guide du bon coup ! Dedans, j’y détaille beaucoup plus les choses, et il y a plusieurs schémas de l’anatomie pour mieux vous repérer. Ainsi que de nombreuses études (notamment une sur les vrais fantasmes des femmes).

Si ça vous a choqué, tant pis pour vous : il faut bien que quelqu’un fasse votre éducation sexuelle et vous enlève votre balai du cul. J’ai vu trop de nanas de plus de 20 ans qui n’avaient jamais joui… Alors messieurs, c’est votre responsabilité !!!

Amicalement,

Fabrice (le roi du cunni)

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*