Skip to main content

Comment j’en suis venu à me faire sucer par une trentenaire fiancée/torturée

Comment j’en suis venu à me faire sucer par une trentenaire fiancée/torturéeLe 22 avril 2013,

Salut les amis, faisons le point sur le WE qui vient de s’achever. Faut que je vous raconte mon rancard de samedi aprèm avec une des blondes de la Champagne Showers, que je vous dise où j’en suis avec le SPU et que je vous explique comment j’en suis venu à me faire sucer par une trentenaire fiancée/torturée.

Vendredi : RAS, pas la force de sortir, les bras anesthésiés par trop de muscu. C’est à 16h45 que je me suis couché en sortant du TAF. J’ai dormi jusqu’à 21h45 puis ai traîné sur l’ordi avec Chat jusqu’à 4 heures. J’crois  même me souvenir que je me suis branlé devant Daredorm. Rien de bien glorieux, donc.

1) Samedi aprèm : un froid de canard dehors, si vous voulez tout savoir. J’suis allé acheter du fond de teint super clair, du mascara et des dents de vampire pour la soirée déguisée ayant lieu le soir même. Puis, dans l’aprèm, j’avais RDV avec la blonde de la  Champagne Showers qui m’avait recontacté. On a pas mal parlé, notamment du serveur qui a dépucelé la fille des glaçons. Donc, certaines meufs le kiffent pour la « petite célébrité » qu’il acquiert dans cet environnement social, puis aussi il est cool, et surtout elles le font pour se la péter auprès de leurs copines et tout et accessoirement rentrer gratuitement. En gros, être serveur c’est peut-être une place stratégique si c’est dans un environnement comme ça où les meufs sont pétées de thunes donc bonnes en majorité mais bon c’est un peu humiliant quand même alors voilà. Ceci dit tant mieux si ça permet à des AFC de se taper des bombes « ils deviennent le prix » sans se bouger le cul. A noter qu’ils ne font en rien supérieurs à des PUA : le jour où ils démissionnent ou déménagent ou quoi, ils seront probablement privés de cyprine. L’important est donc d’attirer l’attention, que les gens parlent de vous. Bref, sinon, la nana de la Showers m’a sorti être inactive sexuellement depuis un bon moment… On verra si je vais la déglinguer : je lui ai proposé de passer baiser chez oim la semaine prochaine, elle n’avait pas l’air contre en théorie, peut-être qu’elle me recontactera… Peut-être pas. De toutes façons, je vais pas me battre pour elle, je m’en balek : c’est pas une perle rare même si elle a du charme. Je suis rentré chez moi, frigorifié comme un surgelé Findus et elle aussi. Devant ma porte « je te dis au revoir » elle s’est approchée comme pour me faire la bise. Je l’ai esquivée et l’ai prise dans mes bras, je l’ai sentie me serrer alors j’ai tourné son visage vers moi avec la main. Kiss. Leçon du jour : une meuf qui souhaite que tu l’embrasses peut quand même tenter de te faire la bise. D’où l’importance du test de congruence.

Parenthèse facebookienne ici : je serai débloqué mardi soir, du coup je vais pouvoir recommencer à poker tous azimuts. J’crois que j’vais commencer par les participantes de dernière Showers, peut-être que j’arriverai à faire croire à certaines qu’on s’est embrassés ou quoi. Mais j’espère ne pas me faire rebloquer… En ce moment, je remets également en cause mon inscription sur Adopte. J’veux dire, j’ai un compte gratuit c’est cool et tout mais j’n’y vais plus trop. Déjà la nana de la Showers m’a dit qu’il y a plein d’autres mecs qui se sont fait un profil de fille comme moi, je suis dég, je me croyais original. Ensuite, ça me soule d’y aller, elles font leurs difficiles en virtuel et tout alors qu’en drague de rue, ça devient concret direct. Par contre, je kiffe croiser en soirée des meufs à qui j’ai parlé sur Adopte, ça brise la glace et je les serre assez rapidement en général. Mais faire le déplacement pour une nana d’Adopte à blanc sans l’avoir jamais vu pour aller boire un verre ? Ca m’intéresse bof. Dernière chose : les nanas d’Adopte, on les retrouve en général sur FB, alors bon… autant tout centraliser, non ?

2) Parlons drague de rue maintenant, j’me suis donné jusqu’au 15 mai pour baiser une meuf en SPU mais j’crois que je vais échouer. Sérieux, j’ai même pas commencé à chasser, j’ai pas le temps, puis cette ville est toute petite c’est même pas la peine on recroise tout le temps les mêmes personnes… J’ai honte de me chercher des excuses comme ça mais c’est la vie. Je vois même pas quand je pourrais sortir me promener pour faire des rencontres entre le boulot, le sport, les courses, les rencards et tout. Mais faut que je me ressaisisse. Un challenge est un challenge. J’ai besoin d’un bon coup de pied au cul, si vous voulez mon avis. Si vous avez des tuyaux…

3) Samedi soir, très moyennement motivé, j’me suis déguisé en vampire pour l’anniversaire de Valentine. Pourquoi très moyennement motivé ? En gros, j’me suis déjà tapé sa best qui était présente et je sentais qu’elle allait me coller toute la soirée. Perso, je kiffe l’inédit alors voilà ça me soulait d’avance c’est tout. Puis aussi, je croyais que c’était dans un appart que j’aurais pu vandaliser mais en fait c’était dans le carré d’un bar. Alors bon. Pour tout vous dire j’y suis surtout allé parce que j’ai plus ou moins branché mon pote Padawan avec Valou. En tout cas, j’ai pas été déçu par la soirée.

Bon, déjà, l’endroit était classe et tout. Mais c’est surtout les copines de Valou qui m’ont fait halluciner. Que des bonnes meufs, habillées de manière excitante/aguichante. Les moins bien étaient juste mignonnes et les autres bien que vulgaires ou cagoles (elles écriraient volontiers une thèse sur la duckface) étaient levrettables. Alors voilà, une dizaine de coquines méritant largement leur mention « je kifferais te soumettre comme une chienne pour te punir d’être aussi hautaine et superficielle mais sympa et bandante ». Enfin bon, une ambiance favorisant la chaleur et la baise : on s’enquillait au rosé, en mangeant des olives pendant que les nanas se dandinaient sur de la musique potable. Il ne manquait qu’un distributeur de capotes.

– Il y avait Valoche, grande blonde très sympa avec une bonne tête habillée en mode marin. Elle aurait pu manœuvrer mon gouvernail quand elle voulait. Je lui ai d’ailleurs glissé deux ou trois mains au cul, comme ça pour le fun.
– Il y avait trois meufs qui auraient pu participer aux anges de la télé réalité comme doublures de Nabila. Deux policières et une panthère. Des filles très superficielles si vous voulez mon avis, mais tellement que ça me donne envie de bouffer leurs seins refaits. J’aurais bien passé 48h en gare à vue avec ces policières. Quant à la panthère, qu’elle me dévore tout cru. Groar.
– Y avait la fameuse best de Valou, la fille du street-fucking, habillée en petite gendarmette. Putain je dois avoir un problème avec l’autorité parce que franchement ça me faisait bougrement bander tout ça. J’voulais la menotter puis la sodomiser. D’ailleurs, avec sa matraque, on a pas mal distribué de fessées avec Padawan.
– Y’avait Eva Longoria, habillée en militaire avec un peu de camouflage noir sur les joues comme si elle voulait passer inaperçue quand elle suce dans une ruelle sombre, ou en pleine forêt. Putain mais les jeux de rôle comme ça, ça me rend dingue. Eva, je veux bien devenir ton jardinier.
– Il y avait une meuf un peu allumée déguisée en Cow-Boy féminin donc en Cow-Girl. J’aurais bien joué le rôle de son Jolly Jumper mais j’ai appris qu’elle était en couple depuis deux ans et fiancée. Une nana pleine de vie, pétillante, franchement drôle et avenante. Elle a mis le feu (sans briquet) en faisant chier tout le monde avec la chanson de Patrick Sébastien « la danse des sardines » ou je ne sais quoi. Vraiment ouverte, elle parlait à tout le monde, dansait comme si elle était un mec en faisant des mouvements de bassin avec son flingue entre les jambes qui pendait mollement comme une grosse paire de couilles trop lourdes pour un petit mec. J’crois qu’elle faisait mine de sodomiser son gros pote qui se prenait au jeu. C’est sa fausse moustache qui devait la faire se sentir testostéronée (j’crois que j’m’en suis d’ailleurs fait un mono sourcil à un moment).
– Il y avait deux autres nanas franchement chiantes (y a toujours des relous), dont une enceinte. La meuf qui sert à rien quoi. En plus elle m’a pris la tête alors voilà je préfère l’effacer de ma mémoire.
– Il y avait deux AFC : un petit maigrichon transparent et un gros lard sympa.

A un moment, j’ai piqué un pistolet à billes qui traînait et ai tiré sur le DJ. Un mec à une table à côté ouvrait de grands yeux à cause des nanas, en fait ils bavaient tous : les pauvres étaient trois mecs pour un gros thon. Je les ai shootés aussi. Bang bang, my baby shot me down. J’visais également le décolleté d’Eva : c’était marrant parce qu’elle l’ouvrait un peu plus quand je ratais. A un moment j’ai réussi, merde !!!!!

Une des cagoles était à fond : ah mais t’écris sur le sexe ? T’es le nouveau Carry Bradshaw en fait. Et il paraît que t’es un bon coup et tout d’après la-fille-du-street-fucking blablabla. Ca m’aurait presque fait triquer tout ça.

A un moment, on profitait du spectacle avec Padawan (déguisé en militaire avec ses raybans) tranquillement assis sur un grand canapé rouge. J’crois qu’on aurait dit deux putains de macs surveillant leurs poules. La classe.

J’ai fait une photo avec deux policières. Je leur ai baratiné que j’avais 120000 fans sur FB, alors fallait qu’elles se fassent belles et sexy pour moi pour faire une photo pour mes fans. Une a dit « attends je peux me remettre du rouge à lèvres avant ? » j’étais MDR.

Bon. Il a fallu que je passe un sacré bouillon à Padawan parce qu’au lieu de s’occuper de Valou (qui marronait : « il s’incruste à mon anniv et il préfère les policières mais je m’en fous j’ai un rancard plus tard ») il traînait dehors à faire je sais pas quoi. « Va la draguer putain.
– Mais j’ai l’impression que c’est mort… Elle dit qu’elle veut une relation et tout…
– Mais tais-toi et continue de la travailler. Fie-toi aux actes, pas aux paroles et fais-moi confiance ».

J’ai parlé avec la Cow-Girl, mignonne mais portant une fausse moustache. « Val est jalouse qu’il ne la drague pas.
– Moi aussi je suis jalouse.
– J’te drague si tu veux.
– Oh oui.
– Mais t’es pas fiancée ?
– Ah non (rangeant sa bague dans sa poche) pas ce soir.
– Bon, j’t’embrasserai plus tard.
– Tu sais que tu ressembles trop à Orelsan ?
– OK, tu veux qu’on se voie pour la Saint Valentin ?
– T’es en train de me proposer de te sucer ?
– Bah oui. C’est humain, non ? »

Entretemps, Padawan a voulu prendre une photo avec la gendarmette alors ben j’l’ai embrassée pour la photo c’était drôle. Sauf que la Cow-Girl l’a vu. « Mais t’es méchant, tu dis que tu vas me draguer et t’embrasses la-fille-du-street-fucking.
– T’inquiète, quand y en a pour une y en a pour deux. » Main au cul, sourire, ça roule.

Plus tard, on est passés en coup de vent chez la fille du Street Fucking (elle habite dans la rue où y a tous les bars) histoire que les meufs se fassent belles pour la boîte. OKAY. Problème : une seule clé pour tout le groupe et la porte d’entrée n’arrêtait pas de se fermer. Du coup la gendarmette balançait les clés du 3ème étape et je les attrapais dans mon chapeau (super pratique le chapeau je crois que je vais m’en servir comme peacoking même si c’est un peu banal). Je les ai eues à chaque fois, et avec plusieurs verres de rosé dans le sang qui plus est. Faudra m’expliquer comment j’ai fait, c’est peut-être la muscu qui rend plus adroit.

Sortie de nulle part et attirée par ce remue-ménage, Lolotte (la couchsurfeuse que j’avais embrassée dans sa salle de bain) est venue me dire bonjour. J’avais juste envie de la baiser là comme ça dans les escaliers de la gendarmette mais c’était pas décent. Du coup j’lui ai proposé « hey attends je veux te montrer un truc en haut, y en a pour deux minutes ». Sérieux, elle serait rentrée avec moi, je l’aurais galochée là comme ça contre un mur ça aurait été magique. Je me demande comme elle aurait réagi ? Bref, elle était avec 3 mecs (des AFC moches si vous voulez mon avis… mais j’ai un peu la haine en ce moment je trouve tout le monde trop laid sauf mes potes) qui ont râlé d’attendre que la fille du street fucking envoie les clés une nouvelle fois parce qu’ils avaient leurs affaires chez Lolotte. Elle m’a dit « je te rappelle dans 10 minutes et on s’voit ». Elle l’a pas fait, sale pute, pourtant j’avais lu dans son regard qu’elle voulait que j’la kiss. Comprendra qui pourra, autant elle a fait une partouze avec les 3 Bob. J’ai comme l’impression d’être sur sa liste d’attente et j’aime pas ça. C’est moi le prix, bordel. Elle mérite donc que je nique une autre de ses copines.

Au fond, c’est peut-être pas plus mal parce que, du coup, je suis rentré dans l’immeuble avec la Cow-Girl. On était tous les deux dans les escaliers et j’lui ai dit « c’est ici qu’on s’embrasse ?
– non. » J’l’ai fait quand même, elle a kiffé. Passage chez la gendarmette, boîte.

Padawan a enfin sorti ses couilles et serré Valou sur la piste, moi la Cow-Girl again, et la fille du Street-Fucking maronnait « vas-y tu peux te le taper, de toutes façons c’est un jouet ». Vexante avec ça.  Nos deux poules nous ont payé à boire, c’est un peu la classe encore. Ma petite de 29 ans me sortait « c’est ma première soirée traîtresse ». J’ai rigolé « J’adore les premières fois ». J’l’ai tellement chauffée qu’elle m’a avoué « j’ai un mec depuis deux ans, il m’a pas touchée depuis 3 mois, je me sens comme si j’étais sa coloc, j’ai trop envie de baiser mais je peux pas. Tu m’excites trop à me peloter comme ça, arrête, ça me donne trop envie. » Padawan a pris la photo, c’est un peu notre nouveau jeu de nous prendre en photo quand on galoche des coquines.

Sur le coup de 4h, on discutait dehors « j’ai froid j’ai perdu ma veste.
– OK passe chez moi je t’en file une.
– OK mais on baisera pas.
– OK. » Sur la route, j’l’ai attrapée par les jambes, l’ai soulevée et l’ai posée sur une fenêtre pour la chauffer « Putain ça fait 10 ans que j’attendais qu’on me plaque contre un mur ».

Arrivés chez moi, j’lui ai enlevé son haut et son soutien-gorge. J’ai enlevé mon pull. Je l’ai menée dans ma chambre. Elle pointait, je lui léchais les tétons, je l’embrassais et tout. « Je peux pas faire ça, je suis croyante.
– Déshabille-moi ». Elle a ouvert mon pantalon et l’a baissé. «  Putain  y a un homme presque nu sur moi et je peux même pas me le faire. En plus, t’es une petite bombe. » Elle me touchait la bite. J’ai réussi à passer ma main dans son pantalon mais elle me l’a retirée vivement (la main pas le pantalon malheureusement). J’ai quand même eu le temps de sentir qu’elle était trempée. Elle s’est relevée d’un coup et a fait mine de se rhabiller. Je l’ai plaquée au sol. On s’est relevés tous les deux sur les genoux. « T’as pas envie ?
– Putain mais si j’ai envie tu crois quoi, j’ai envie de te branler, de te sucer et de te baiser.
– Fais-le.
– J’peux pas.
– T’as juste à me dire « oui » et je te force. Dis-le.
– J’peux pas, j’peux pas, j’peux pas, j’peux pas, putain.
– J’ai envie de te lécher moi.
– Arrête de me dire ce que je veux entendre…
– Tu vas pas me laisser dans cet état quand même ? » Elle a zieuté ma queue en érection. « Tu me fais marrer avec ta gaule.
– Tu en es responsable.
– Putain ça fait 3 mois que j’ai pas fait bander un mec comme ça. » Elle est descendue et m’a pris dans en bouche pendant 1 minute. Elle a récidivé deux fois. « Putain j’vais aller dormir à côté de mon mec alors que j’ai pris ta queue dans ma bouche ». Elle suce bien, dommage que je ne sois pas précoce parce qu’elle s’est rapidement ressaisie. « J’dois partir d’urgence ». Rien à faire, elle s’est barrée comme une furie avec une de mes vestes. J’ai reçu un texto vingt minutes plus tard. « Tu te rappelles de moi ? Désolée d’être partie comme ça. On se revoit mardi ? J’ai trop envie.» Sérieux, j’vois pas ce que ça change qu’on ait baisé ce soir-là ou qu’on baise mardi mais bon. C’est la logique des poulettes. Y a un autre truc qui m’a fait flipper j’y repensais tout à l’heure, elle m’a dit « j’ai 29 ans, je veux des gosses, et tu veux juste me baiser toi, mais je dois quitter mon mec avant, enfin je crois, je sais pas, je peux pas faire ça, je suis croyante… » En attendant, j’me suis endormi sur le trépied.  J’aurais peut-être dû jouer plus sur le « et ton mec s’il te baise pas c’est qu’il doit te tromper pour baiser ailleurs ? » mais je n’aime pas être l’ange noir qui annonce les mauvaises nouvelles. Alors j’me suis branlé, deux fois. Une fois en pensant à  elle. Une fois en pensant à Nabila, la policière. Je pense pas que je peux me valider cette pipe vu que j’ai pas joui, vous en dites quoi ? Tiens à l’instant les deux meufs de samedi viennent de me recontacter, les affaires reprennent.

De leur côté, Padawan et Valou ont dormi chez la gendarmette (ils ont baisé comme prévu). Et la fille du streeet-fucking a ramené un espèce de grand chinois, un bel AFC qui est allé lui acheter des clopes à 4h du mat’ à l’autre bout de la ville contre un coup de rein mais elle ne l’a même pas baisé au final. Encore une merde qui n’a rien compris aux femmes…

Vive le Game !

---

Fab

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*