Elle parle comme une petite fille mais baise comme une vraie salope

Le 24 janvier 2016,

 

Flashback : pas dimanche dernier mais celui d’avant, on faisait un aprèm farniente avec la Prof.

J’en ai profité pour chopper son portable et envoyer un message à La Russe. La Russe c’est une meuf mignonne qui a commencé à sucer un pote à la fin d’une soirée étudiante mais ce con s’est endormi pendant l’action (il était trop bourré). Elle n’a pas trop apprécié donc ne veut pas le revoir : c’est pour cela qu’il m’a donné son Facebook. Le challenge c’était de la contacter sans qu’elle sache que je le connais ni ce qu’il m’a dit sur elle (car elle a une réputation de petite traînée à la fac).

Du coup, avec le profil Facebook de la Prof, j’ai branché La Russe. Après, elles ont papoté toutes les deux et on s’est rencontrés le mercredi suivant. On est allés boire un verre tous les trois dans un bar car La Russe était intéressée par la proposition de plan à trois et nous étions tous les deux à son goût. La Russe nous a expliqué qu’elle s’était tapé que des tocards. Qu’elle n’avait jamais eu d’orgasme. Qu’elle n’avait jamais rien fait avec une fille ni à plus de deux… mais que c’était son fantasme.

 

Actualité : Donc, on a programmé un plan à trois hier soir, et l’idée semblait plaire à tout le monde. On a fait une conversation à trois sur FB et tout et ça se passait bien. Elle nous a même écrit ça dimanche dernier : « J’ai envie de coucher avec vous. »

Sauf que vers 16h30 hier soir, soit 4 heures avant le match France-Russie, on a reçu une douche froide : « Salut! Je suis pas sûr en fait que je peux venir… »

Puis : « Je veux vraiment, c’est vrai, le problème c’est que peut être j’ai lu trop d’histoires ou il s’agissait des filles qui ont été tuées ou qq chose comme ça, je suis soupçonneuse un peu. Ou paranoïaque aussi. »

J’ai tout d’abord bêtement pensé que c’était un shit-test. Du coup, pour la rassurer, j’ai scanné ma carte d’identité, mon contrat de travail et je lui ai même dit mon groupe sanguin. Je lui ai aussi suggéré de raconter à une copine où elle allait pour qu’elle puisse envoyer la police en cas de besoin. Bref, c’est vrai quoi, c’est bien d’être prudente mais à un moment si on rentre dans l’excès on ne fait jamais rien de sa vie par peur de la vivre.

La vérité c’est qu’il n’y a rien eu à faire. J’ai contacté un autre pote qu’on a en commun pour qu’il lui dise qu’il me connait et que je suis normal, il l’a fait sans poser trop de questions (merci bro). Mais tout ce que cette conne a trouvé à répondre c’est : « Salut, merci de me dire ça, mais ça change rien. »

J’en déduis donc que ce n’était pas la vraie raison… elle était juste flippée de venir faire un plan à trois et sa première fois avec une autre fille. Même si c’est son fantasme ultime et que, comme elle nous l’a dit, elle ne pourra pas le faire une fois rentrée en Russie car c’est vraiment tabou là-bas.

J’ai un peu insisté, par dépit, mais elle a commencé à m’agresser en disant que je suis un lourd parce que j’insiste et tout. C’est facile de retourner la situation quand même et de se faire passer pour une victime… moi, je faisais ça pour son propre bien aussi, pour la faire réfléchir mais ça n’a servi qu’à la braquer. Bref, comme quoi, les meufs qui n’ont pas de cran ne peuvent vivre des choses hors du commun. C’est encore le principe de zone de confort qui s’applique. Mais au fond, elles ne méritent pas ces choses-là car elles n’ont pas ce qu’il faut. En plus, j’avais acheté une bonne bouteille de vin pour l’occasion et elle le savait. Y’a vraiment aucun respect. Putain de gamine ! Toujours choisir la facilité ne fait pas grandir…

Le problème c’est que ces nanas pensent mieux connaître un mec ramassé dans un bar pour aller chez lui et baiser. Sauf que, la seule différence, c’est qu’elles sont bourrées : c’est pour ça que ça ne les stresse pas sur le moment. Elles ont besoin de boire pour avoir le cran d’assumer leurs envies. Mais quand t’es bourrée, meuf, t’es quarante fois plus vulnérable que quand t’es sobre. C’est bien de prendre des précautions, c’est sûr, mais y’a un moment où il faut se lancer. Elle aura peut-être une autre occasion dans 3 ans, qui sait, je le lui souhaite. Ou alors elle le fera mais avec des boulets et ça sera nul.

Donc voilà, au lieu de trois personnes heureuses, on a eu trois personnes frustrées. Personne n’a rien gagné dans cette histoire. J’étais super-tendu hier à cause de la connerie humaine, et j’ai même réussi à contrarier La Prof tellement c’est communicatif. Bon, ce matin ça allait mieux et on a quand même baisé. Mais je n’étais pas dedans. Tout ça à cause d’une meuf sans aucune force de caractère, sans bon jugement ni volonté. En clair : une pauvre fille qui ne nous méritait pas ni ne méritait de vivre un truc cool comme ça. Et pourtant, ça me contrarie. Comme quoi, la vie est injuste.

 

A part ça : J’avais matché avec une meuf le 27 décembre sur Adopte (parmi tant d’autres). Elle m’avait écrit « hello tu vas bien ? » et j’avais répondu une connerie mais elle ne s’était pas donné la peine de donner suite.

Du coup, je lui ai envoyé le message de la dernière chance l’autre jour… ce qui l’a faite mouiller ! Cette fois, elle m’a donné son FB. Puis, 24 heures plus tard, son numéro de téléphone et des photos sur lesquelles elle est de moins en moins habillée… jusqu’à finir topless. Elle était très motivée.

Elle me plaisait bien, cette petite. Elle a un joli minois mignon. En plus, elle est comptable comme moi. Elle a 26 ans mais en fait 18. Quand elle m’envoie des textos, c’est frais, c’est pas de prise de tête. C’est drôle, franc, assumé. Franchement, j’ai kiffé. Alors, on a convenu d’un rendez-vous cet après-midi.

Je suis allé nager puis je l’ai rejoint. J’étais crevé, mais bon, je me suis mis des gouttes dans les yeux pour que ça ne se voie pas trop. J’appréhendais un peu le rendez-vous car j’enchaînais les fails depuis un petit moment. Mais ça s’est mieux passé que prévu : on devait aller boire un verre dans un bar à côté de chez moi, alors quand on est passés devant je lui ai demandé « on va boire un verre dans le bar ou on boit un truc chez moi directement ?
– chez toi ! »

Bon, il restait un coca qui traînait dans mon frigo depuis 3 mois. Je le lui ai donné. Moi j’ai pris un verre d’eau, c’est plus sain. Puis, elle a dit « on se cale sur le lit, non ? » Bref, on s’est kiss, puis je l’ai léchée. Premier orgasme. « T’es drôlement doué !
– merci.
– A moi maintenant ! »
Donc elle a commencé à me sucer et j’lui ai proposé de se mettre en 69 après quelques minutes de plaisir. C’était franchement cool… sauf qu’à un moment : elle ne me suçait plus… je me demandais si quelque chose n’allait pas ou quoi mais d’un coup elle a joui super fort. Encore !

Après, elle est venue sur moi d’autorité. Elle m’a chevauché. Elle s’est enfoncée sur moi sans capote. C’était trop bon… et puis, j’avais vraiment besoin de ça, pour le moral et tout. Elle m’a certifié ne le faire que très rarement, n’avoir rencontré que 4 gars d’Adopte et avoir été en couple à chaque fois. Ca vaut ce que ça vaut. Ensuite : levrette et elle se touchait en même temps. Troisième orgasme !

J’ai fini par envoyer la purée dans sa chatte mais je n’ai pas débandé, étrangement. Sa chatte est toute serrée mais super humide. Vraiment très bonne. Elle aussi l’est d’ailleurs. C’est une jolie petite blonde qui parle comme une petite fille mais qui baise comme une vraie salope.

Je l’ai re-léchée et elle disait « je veux ta bite, je veux ta bite ». Donc je l’ai pénétrée en missionnaire et elle se touchait en même temps. Quatrième orgasme. Puis elle s’est remise en position doggystyle : « défonce-moi vas-y t’es le meilleur. » Putain, ça m’a excité. « Mets-moi des fessées, griffe-moi, tire-moi les cheveux ! » J’en pouvais plus. Elle aime vraiment se faire dominer celle-là ! Je lui ai donné deux orgasmes de plus dans cette position puis j’ai éjaculé et j’ai débandé.

On s’est endormis et un pote a sonné à la porte. Putain ! J’avais pas vu l’heure : on avait rendez-vous à 20h30 pour qu’il me passe un document (merci poto). Il s’agit du plan d’un séminaire que je prépare. Bref, je les ai présentés mais elle cherchait sa culotte alors elle était un peu gênée. En partant il m’a dit « désolé de t’avoir dérangé avec ta russe
– ah non mais elle c’est pas la russe ! »
Mythique, ce moment.

Après mangé, elle a voulu rebaiser. Pour me montrer son désir, elle s’est mise à me faire des gorges profondes. Ensuite je l’ai reprise en levrette, elle était comme une folle. « DEFONCE-MOI », elle m’ordonnait. « Je suis ta petite chienne ! » Elle voulait même que je l’étrangle un peu « Je te sens trop bien ! » Elle a encore joui deux fois dans cette position. C’était sa fête !

Dans mes bras, on a parlé de ses fantasmes : le faire à trois, se taper un gars de 60 ans et aller en club échangiste. BINGO ! Sinon, elle m’a raconté quelques anecdotes qui permettent de relativiser la pureté féminine… comme sa première fois avec le groom d’un hôtel au Maroc. Sinon, au collège, elle s’est faite doigter en cours par un gus. Ce même gus s’est ensuite branlé devant elle dans les toilettes du bahut : elle m’a raconté qu’il avait une copine… et une petite bite. Et que c’est pourquoi ils n’ont jamais baisé. Elle m’a bien fait rire !

Avant de partir elle m’a dit qu’elle me trouvait beau, que je suis un bon coup et que je suis le plan cul parfait. Ca, ça fait du bien au moral. En plus, La Russe m’avait répondu sur Facebook entretemps. J’avais écrit un message pour m’excuser d’avoir été un peu insistant et elle a dit qu’elle avait envie aussi qu’on couche ensemble mais qu’on ne se connait pas encore assez. J’ai proposé un rendez-vous le week-end prochain, on verra bien ce que ça va donner (par contre ce sera sa dernière chance).

Que le Dieu du Game me protège du SIDA et de toutes les autres saloperies du genre !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

8 thoughts to “Elle parle comme une petite fille mais baise comme une vraie salope”

  1. Putin la vie de ma mère t’es un ouf mec, je kiff, tu me tues, avec toutes tes story la, on pourrait faire une séries sur toi, c’est le genre de story que les mecs et meufs (mais ne l’avoueront ouvertement, chose illogique car elles se sont toute ruer pour aller voir 50 shades, certaines m’ont même avoués qu’elles ont mouillés pendant tout le film) aiment voir et entendre :)

  2. Tu l’as lechee apres avoir joui dans sa chatte? beeeeeuh :)

    Comment t’as fait pour ne pas debander apres avoir joui la premiere fois ? tu as appris des techniques tantriques ?

    Elle n’a rencontré que 4 gars d’Adopte et a été en couple à chaque fois ? un peu incoherent non ? En tout cas elle avait l’air d’avoir grand faim.

  3. Je ne me souviens plus mais ça se peut qu’elle m’ait avalé ! Et puis c’était pas dessuite après, elle était peut être bien passée aux toilettes !

    Je me suis initié oui, mais pas assez pour maîtriser ça, par contre je crois que l’énergie sexuelle du moment m’a habité.

    Bah je pense qu’elle a mytho un peu oui. Mais bon faut pas leur en vouloir, c’est leur programmation. Et puis, peu importe !

  4. J aime quand elle sont comme ca imocente devant mais hot au lit jadore

  5. Tu as souvent cette discussion avec les filles que tu rencontres, sur leur passé sexuel ?

  6. Salut Cyprineman,
    Quand est-ce que tu nous fais un tuto sur le cunni ? Tu es souvent complimenté par les filles sur ce point.
    Partage ton savoir avec nous s’il te plait.

  7. Salut mec ! En vérité je l’ai déjà fait sur Youtube mais il a été supprimé à 100 000 vues lol. Du coup, je l’ai réuploadé en caché sur le forum Underground !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*