France : puritanisme, américanisation et nivellement par le bas

La France devient un pays puritain !

Saviez-vous qu’en France, il y a à peine plus de 20 ans, on trouvait des cinémas pornos en plein air ? Et pas au Cap d’Agde mais dans des grandes villes comme Marseille… C’est inimaginable de nos jours.

Aujourd’hui, dans notre cher pays, on s’offusque facilement et on ne peut plus appeler une levrette une levrette sans se faire traiter de gros porc (mais on consomme de plus en plus de porno déviant tout en faisant la morale). Sachant ça, n’est-il pas un peu ridicule de se revendiquer encore « Paris, capitale de l’amour » ? Je vous le dis franchement, notre pays ne mérite (selon moi) plus du tout sa réputation d’être sexuellement libéré et de regorger de bons amants. On perd peu à peu notre identité sexy en même temps que notre prestige!

Comment ça se fait ? Je pense qu’on s’est fait américaniser… mais de la mauvaise façon. L’héritage puritain, qui produit une certaine attitude négative face à la sexualité aux Etats-Unis s’est apparemment emparé des frenchies. Et encore, les amerloques veulent nous faire croire qu’ils sont puritains mais c’est un grand mensonge. Ou du moins, ils ne le sont pas plus que nous mais veulent nous faire croire le contraire pour se rassurer. Et comme on est apparemment un peu couillons et grégaires, on se fait avoir.

Pour preuve, on a préféré élire un président qui a fait un quinquennat objectivement catastrophique (et donc nous a affaiblis) plutôt de choisir l’un des meilleurs économistes du monde… tout ça parce que ce dernier a profité de son statut pour participer à quelques partouzes. Il faut néanmoins savoir que la majorité des gens se disant choqués auraient eu une énorme trique s’ils s’étaient retrouvés dans lesdites orgies. De plus, je rappelle que notre président « normal » a tout de même trompé sa femme de façon assez ridicule… mais on préfère apparemment ça. Je rappelle pour certains qui auraient zappé leurs cours d’Histoire qu’à Versailles, ville aujourd’hui conservatrice et puritaine à souhait, vivait le Louis XIV dont la liste de maîtresse prend onze pages sur Word.

Du coup, en France, on préfère aller engager des actrices X (voire épouser des femmes) qui viennent des pays de l’Est car elles sont plus sexy et moins chiantes (il y a une certaine culture du corps et de l’érotisme là-bas qui fait qu’elles ont des mœurs plus libérées).

Bref, le constat actuel est qu’il y a un profond fossé culturel qui divise la France sur la moralité publique, le comportement sexuel privé et la liberté d’expression.

J’en fais personnellement les frais, de notre pseudo-liberté d’expression. Je m’efforce, par exemple, de proposer sur mon blog du contenu de qualité qui pourrait faire avancer les gens dans leur vie et  avec leur vision de la sexualité. Pourtant aucun média ne me contacte jamais pour autre chose que pour des émissions ayant la réputation de ridiculiser les gens et d’en faire des bêtes de foire. Cela n’aide pas notre beau pays que les journalistes ne montrent pas la réalité : ils préfèrent très souvent mettre en lumière le caractère soi-disant « malsain » du milieu, les histoires sordides et tous ces trucs-là. Pauvre de nous !

L’univers du sexe fascine les gens, je ne suis pas aveugle, mais on a réussi à en faire un truc tabou. Du coup, personne n’est assez courageux pour s’aventurer à en parler sans insister sur le fait que les dragueurs sont des pervers et des psychopathes… de peur de se faire traiter de pervers en retour ! Franchement, on dirait que prendre des initiatives en France, c’est bien vu, mais seulement quand c’est pour dénigrer…

Je trouve pourtant cet univers fascinant : j’avais un mal fou à aller vers les gens, à avoir des filles dans ma vie et j’étais un peu dépressif. Aujourd’hui, je me suis forgé un caractère, je me mets à nu, je dis ce que les gens n’ont pas l’habitude d’entendre (autre chose que la pensée dominante) et je fais des choses que la plupart des gens ne pensent pas possibles ou qui sont censées être interdites par l’inconscient collectif.  Cela m’a fait mûrir beaucoup plus vite que la majorité. Aujourd’hui, en cachette, de plus en plus d’hommes me demandent des conseils pour séduire les femmes modernes, preuve qu’il y a un problème inavoué entre les deux sexes… mais ça reste bêtement tabou. La vérité c’est que les hommes sont un peu perdus par le fait qu’ils ne savent plus comment faire avec les femmes : elles disent vouloir des gentils romantiques mais fantasment sur les badboys. Et personne n’ose se l’admettre.

La plupart des gens me détestent d’office quand je dis que j’ai un blog de PUA, sans chercher à comprendre en quoi ça consiste ni rien. Les médias ont bien fait leur boulot de diabolisation… mais ce n’est pas comme ça qu’on avancera. Rares sont ceux qui trouvent ça rock’n’roll, cool et original. Pourtant, ça l’est, je peux vous le certifier. Et en plus, c’est productif pour ceux qui suivent mes conseils… Est-il besoin de préciser que je ne suis pas un tombeur, un frustré ni un connard ? Je voulais juste trouver une copine pour prendre soin de mon petit cœur à la base… et puis les choses se sont enchaînées et ont fait que je suis aujourd’hui ce que je suis… mais j’suis toujours un brave gars avec une morale et des principes au fond.

Le truc bizarre c’est que je pourrais dire tout ce que je veux mais je suis sûr que, pick-up artist, est et restera encore longtemps quelque chose de choquant pour la plupart des gens. D’ailleurs, il me semble qu’on est bien plus cons qu’aux Etats-Unis sur ce point car, là-bas, ceux qui ont réussi même si c’est dans ce domaine, sont respectés. Ils ont vraiment le culte de l’entreprenariat, de la réussite et la séduction y est reconnue comme un vrai business, une vraie profession. Chez nous, c’est bien connu, on crache sur les personnes dont la tête dépasse du rang. Le monde orgasmique auquel j’appartiens fait rêver mais les gens préfèrent rester à se branler sur des pornos plutôt que de se sortir les doigts et apprendre à chopper eux-mêmes.  En gros, en France, on n’aime pas quand les gens sortent du lot (sauf si la personne en question est le fils de quelqu’un de connu ou d’un grand producteur), on subit une sorte de nivellement par le bas puritain qui ne nous aide pas à nous moderniser. Tout ce qui n’est pas banal doit être constamment tourné en ridicule même quand c’est génial.

En France, c’est beaucoup plus compliqué d’évoluer dans le monde de la séduction (même si on est doué pour ça) à cause des mœurs. Il y a beaucoup de pression, peu de reconnaissance. Mais j’ai toujours tenu à ma liberté et j’y tiens toujours donc je continue mon combat. Cependant, sans plus de soutien de votre part ou de celle de gens qui peuvent aider les mentalités à évoluer dans le bon sens, je ne sais pas si je ne me retrouverai pas bientôt à bout de souffle. Sérieux, c’est pesant. Il faut aussi que je pense à privilégier ma vie personnelle, à fonder une famille, etc. Donc pourquoi continuer dans un combat vain si je suis seul à me battre et que les gens sont soit trop limités pour comprendre que mon travail pourrait leur être bénéfique soit trop lâches pour me rejoindre dans la bataille ?  Je pourrais tout à fait utiliser mes connaissances acquise en psychologie sociale et en compréhension de l’humain en général pour faire du marketing commercial à souhait…

C’est vrai qu’aujourd’hui, la société parle de sexualité, de plaisir féminin, de sextoys, etc. A ce niveau là, la parole s’est libérée. Mais dès que ça devient concret, y’a plus personne. Il ne s’agit donc que d’apparence : c’est de toute façon bien connu, plus on affiche le sexe dans les films et tout, moins on en fait dans la réalité. De même, plus on parle de liberté et de démocratie, moins on vit dans une société libre et démocratique. En fait, je trouve que la presse (notamment la presse féminine), c’est un peu de la merde sur à peu près tous les points. Par exemple, elle dit aux femmes « Assumez-vous telle que vous êtes », ensuite leur propose un régime et dans la page d’après critique une vedette qui a pris 10 kilos. C’est exactement le même genre de discours alambiqué qui est servi concernant le sexe : comment voulez-vous que les français et les françaises s’y retrouvent ? On leur parle de liberté de la femme, de libération sexuelle et puis on traite de pute une nana qui met des photos un peu sexy sur Instagram.

Enfin bon, si, néanmoins, il reste des gens qui veulent faire un travail d’investigation neutre, ils pourraient être surpris en bien par notre communauté… N’hésitez pas à me contacter si jamais vous êtes quelqu’un qui souhaite publier un travail sérieux à ce sujet, je me ferais un plaisir de vous répondre pour faire avancer les choses.

Pour terminer, je vais vous préciser un peu comment je vois les choses pour qu’il n’y ait pas de malentendu avant de terminer cet article. Premièrement, le sexe, c’est pour moi un peu comme manger des bonnes choses ou faire du sport : un bonheur simple de la vie qui est là uniquement pour nous faire du bien. Désolé de ne pas sacraliser l’acte tout en aimant ça, mais je ne suis pas pour autant un déviant, un prédateur ni un inadapté social.

Deuxièmement, dans le monde du Game, la femme est sujet et non objet (c’est un être à part entière). Les gens ont tendance à vouloir croire que la femme y est soumise car on parle de mâle alpha, mais la vraie liberté… celle de choisir et de jouir lui appartient. Et elle ne l’aurait plus depuis longtemps s’il n’y avait pas encore des irréductibles gaulois qui ont les couilles d’aller les draguer des meufs pour leur offrir des baises dignes de figurer dans les annales du livre des records. Désolé de décevoir les rageux mais c’est la femme, son plaisir et la séduction qui sont mis en avant sur mon blog, pas mon ego de mec qui voudrait se la péter ou faire des concours de bite.

Troisièmement, ce serait bien que les femmes soutiennent un peu plus notre cause. Surtout les vraies féministes. Car, c’est une entreprise très courageuse de se lancer là-dedans. En effet, en réalité, quand on y regarde de plus près, c’est toujours la femme qui a le dernier mot : un homme se laisse généralement facilement tenté donc les femmes partent avec un avantage certain dans la séduction tandis que pour nous, ça s’apparent souvent à un véritable parcours du combattant. On galère pour ensuite gagner le droit de les faire jouir comme des folles, avouez que c’est un peu paradoxal.

Quatrièmement, oui, c’est assez compliqué de se concentrer sur une seule femme pour construire sa vie quand on a passé notre temps à en chercher qui nous convienne pour nous amuser et qu’on a rayé de notre cerveau la plupart des mythes de l’amour et des clichés hollywoodiens. Le choix devient alors cornélien mais c’est un problème de riche et je préfère ça qu’un problème de misère sexuelle, n’en déplaise à la majorité des gars qui critiquent mon style de vie et donnent des leçons mais endurent une vie sexuelle de merde.

Cinquièmement, je ne suis pas un odieux manipulateur. La plupart des mes relations sont sincères. Et c’est d’ailleurs ce qui déboussole la plupart des nanas : je suis ultra-franc dès le départ. Alors, elles ont du mal à y croire car sont habitués à l’hypocrisie ambiante. Mais rares sont celles qui se sont laissées tenter et qui n’en ont pas redemandé. Désolé mais on ne prend pas les femmes pour des connes, ni les hommes qui veulent nous rejoindre dans notre noble combat. Merci à ceux qui me font confiance, fuck les rageux jaloux coincés du cul ainsi que les sans cerveau, et bisous aux bonnasses qui me liront.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “France : puritanisme, américanisation et nivellement par le bas”

  1. Tellement vrai !
    Hypo-crisis, tel un virus qui contamine les gens doucement mais sûrement sans même qu’il s’en rendent compte. Féminisation de la société, pression sociale, pensée dominante, tabou, prêt-à-penser, peur du jugement et j’en passe. On assiste à l’expression sensible et sournoise du concept de « micro-fascisme » théorisé et développé par Gilles Deleuze. Tout ça en dit long sur la dépendance affective de la plupart des gens qui ont peur de se retrouver seuls et de s’engager autrement qu’en enfonçant des portes ouvertes.
    Sans réel souci de soi, « Vivre ensemble » devient de moins en moins évident,
    Tachons de rester intègre cependant, sans peurs et sans reproches et de faire table rase des préjugés-fantômes, fier de jouir secrètement de ce plaisir noble et « égoïste » selon Max Stirner.

    BISOUS

    « Celui qui cherche une femme belle, bonne et intelligente, n’en cherche pas une mais trois.”
    Oscar Wilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*