Skip to main content

J’ai réussi un très joli game

J'ai réussi un très joli game

Le 20 septembre 2015,

 

J’n’écris d’habitude pas quand c’est juste pour raconter des kisscloses (parce que ça compte pour du beurre) mais je vais faire une exception parce que j’ai réussi un très beau game hier soir.

 

1/ Mais avant, débriefons la soirée médecine de vendredi :

J’y suis allé avec mon pote qu’on appellera Le Gentil Géant. Il est cool. Il y a embrassé 2 meufs et a bien dansé avec/chauffé une troisième. Celle qu’il a failli se faire est une meuf du BDE qui tenait le bar et qui méritait un coup de kékette. Ils se sont données RDV à 3h devant la boîte pour aller baiser chez elle mais elle n’est pas venue. Une autre bite a dû le devancer. Elles n’hésitent pas à jouer sur plusieurs tableaux les nanas, faut pas être naïf.

Pour ma part j’y ai kiss une meuf abordée avec un « salut tu vas où?
– je cherche mes copines
– et sinon t’as déjà embrassé un comptable ?
– non
– tu veux essayer ?
– (pas de réponse) »
. Elle a soutenu mon regard puis a baissé les yeux : kiss, pas d’esquive.

Ensuite : placage contre un mur, roulage de pelles et tripotage de seins. Puis, prise de numéro. J’ai pris son téléphone et me suis envoyé un message avec « salut, quel jour vas-tu venir me faire un massage chez toi, mon beau comptable? »

Y’avait Monsieur MacBoules à la soirée (un autre membre du LAIR d’entraide de Lyon). Il est cool mais était avec ses potes alors on ne l’a pas trop vu. Cependant, à un moment il est quand même venu nous voir « les gars j’ai des interactions qui durent mais ça ne donne rien ». J’ai répondu « tu portes une belle blouse donc demande leur si elles ont déjà embrassé un gynéco » Il a fait un seul essai de cet opener et : kiss ! Il n’en revenait pas, c’était assez comique !!! Après il était tout excité. Le voilà lancé…

 

2/ Hier, samedi soir :

Tout le LAIR s’est dégonflé mais je suis sorti quand même avec le Gentil Géant qui est accessoirement mon voisin… ce qui est pratique. Du coup, on prend le métro ensemble, ça m’évite de me perdre.

On était un peu crevés parce qu’on était allés nager 1 km l’aprèm. Mais bon : pas d’excuses pour ne pas sortir faire du pick-up ! Quand on veut un truc dans la vie, faut s’en donner les moyens, et ça il l’a compris, donc c’est un gars que j’apprécie.

On a fait quelques openers sans grand succès (à part des barres de rire en entendant les réactions de certaines meufs) dans un bar. Puis je me suis lâché, c’était un coup de génial : « ahhhhhh mais tu me reconnais ?
– (regard incrédule)
– mais siiii on a fait l’amour la semaine dernière
– ah ouiiiii c’était toi
– eh ouais pourquoi tu m’as pas rappelé ? Deux orgasmes ça t’a pas suffi ?
– si c’était bien mais c’était à toi de rappeler!
– ouais je sais je suis un connard mais t’aimes ça! »
Puis ses copines sont venues la rejoindre alors j’ai introduit mon wing : « ahhhh oui alors vous vous êtes remis du plan à 5 qu’on a fait la semaine dernière chez mon pote ?
– (rires) »

Après, j’ai pris la main de la fille (une vraie belle gosse bien fine comme j’aime, avec un joli visage). On a parlé un peu plus sérieusement même si c’est difficile avec moi. Elle m’a dit qu’elle nous a reconnus car on les avait abordées dans la rue y’a quelque chose comme deux semaines. Je ne m’en souvenais pas et le lui ai avoué. Pourtant elle était diablement bonne.

J’lui ai proposé d’aller boire un verre, pour l’isoler, elle a répondu « OK« . Elle s’est pris un « sex on the beach« , j’ai pris un verre d’eau. Je lui ai demandé si y’avait un message caché dans le nom de son cocktail, elle m’a dit que oui. Bon délire, la meuf, sérieux ! Ça fait zizir !

Enfin voilà! Après, elle a voulu me faire goûter son cocktail : « tu as confiance en moi ? Tu veux goûter ? »  Là, je n’ai pas répondu et l’ai kiss à la place.

Après j’l’ai un peu interviewée sur les relations H/F (sujet passionnant pour tout le monde) : « si le mec te plaît, il peut t’aborder n’importe comment et ça marche ou bien la qualité de l’opener compte ?
– ahhhh non ça joue quand même
– t’as aimé le nôtre ?
– ah oui très original et j’aime bien les mecs qui me taquinent comme toi… les gars trop gentils c’est ennuyeux.
– tant mieux ma puce. »

Ensuite, je lui ai donné mon numéro et me suis envoyé un texto à moi-même avec son téléphone « quel jour de la semaine vas-tu me cuisiner des crêpes chez toi, beau gosse ? » sauf que j’m’étais gouré de numéro et que je l’ai envoyé à mon père (c’était mon numéro avant) à partir de son téléphone à elle. Bah c’est pas grave, il ne lit quasiment jamais ses SMS.

J’ai rattrapé le coup et lui ai donné mon vrai numéro. Elle a trouvé ça un peu bizarre mais tant pis. Puis, on s’est roulés des vraies pelles. J’ai appris qu’elle fait des études pour devenir agent immo (c’est une une licence apparemment, j’savais même pas que ça existait). J’lui ai donc demandé de venir estimer la valeur de mon appart dans la semaine, elle m’a dit OK. On verra si ça se fait. Je lui ai dit que j’avais un douche chaude donc qu’on pourrait faire un « sex on the douche ».

Ensuite, le Gentil Géant a voulu aller tester une boîte de Lyon (on est dans une période où on les teste toutes) avec deux copines qu’il s’est fait à son IUT. J’ai donc quitté ma petite chérie. J’ai dit au revoir à ses copines aussi, car je suis un garçon poli. Et car j’ai besoin de leur aval (et non pas qu’elles avalent) pour baiser leur copine.

 

3/ Elle était franchement pas mal cette boîte :

En plus, on était entourés de 5 bonnasses (les 2 potes du Géant et leurs amies).

J’leur ai vendu du rêve en abordant au bout de quelques minutes alors que j’étais nonchalamment accoudé au bar en les matant se dandiner comme des chagasses.

Y’avait une petite brune typée sud-américaine (largement baisable) qui est passée devant moi. Sans quitter ma place, je lui ai dit : « tu cherches qui ?
– yé né coumprendo pa
– who r u looking for ?
– my friend
– I am your friend
– haha yes you are
– so listen to me, you should pickup a guy tonight !
– you, for example ?
– me or another guy
– So I’ll find another guy »
… et elle est restée plantée devant moi. Je l’ai kiss : d’abord un bisou timide puis un truc plus chaud avec sa langue dans ma bouche.

Vu de l’extérieur, on aurait vraiment dit qu’elle s’était jetée sur moi comme une morte de faim. Ça devait être beau à voir. Tout s’est joué en quelques minutes.

J’l’ai laissée partir : je pensais la réchauffer (comme mon repas de midi) plus tard, la ramener chez moi et la faire jouir à la française. Sauf qu’elle s’est faite attraper par d’autres mecs sur le dancefloor et les a chauffés aussi. Dommage, j’n’ai encore pas été assez réaliste face au but. Ça m’apprendra à pousser les interactions nocturnes jusqu’au bout. Dire que j’lui ai même pas caressé la chatte…

Le Gentil Géant a aussi embrassé une meuf dans la boîte. Son niveau s’améliore mais il faut vraiment qu’il baise. Il vit vraiment ça comme un progrès puisqu’avant ni il n’embrassait ni il ne baisait quand il sortait. Sauf qu’embrasser des meufs, ça va un moment… mais j’aimerais bien qu’il s’en tape une par mois au moins (ce qui serait une très bonne moyenne pour un débutant).

Enfin bon, c’est un peu ma responsabilité de le former puisque j’ai accepté ce rôle, de transmettre mon savoir à ce LAIR. D’un autre côté, si c’était facile tout le monde le ferait… mais s’il ne se décourage pas, je pense que ça va payer, cette histoire de Géant.

 

4/ Aujourd’hui c’était mal de gorge de merde et décrassage à base d’infusion/miel/citron :

On s’amuse bien à Lyon.

Que le Dieu du Game soit avec nous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*