Skip to main content

Comme j’aurais aimé savoir quand j’étais plus jeune ce que je sais maintenant sur les femmes

Comme j'aurais aimé savoir quand j'étais plus jeune ce que je sais maintenant sur les femmesLe 4 février 2013,

Bon, ça fait un petit moment que je n’avais pas posté, honte sur moi… en guise de purgatoire pour réparer cette infamie, je vais vous raconter vite fait les deux dernières semaines !

Suite à l’histoire avec la petite de 16 ans : figurez-vous que les deux gars que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam qui étaient venu à mon apéro avec la Bretonne ont tout raconté à Pierre Précieuse (parce que ouais c’étaient des potes à elles : Aix est petit) et du coup elle ne voulait plus me voir « alors comme ça tu te tapes des meufs de 16 piges, c’est bon on se verra plus tu me dégoûtes »… Bon, j’avais comme qui dirait laissé tomber sans chercher à me défendre, sachant que c’était la jalousie qui parlait. J’aurais pu prétendre que non, que c’était juste une amie et tout mais bon… j’ai un manque de tact chronique qui m’a fait envoyer « oui elle s’est mise dans mon lit alors on a fait l’amour ». Remarquez comme je me suis habilement fait passer pour une victime.

Le jeudi après ces évènements : Padawan, le capitaine Haddock (un pote de Padawan qui ressemble comme deux gouttes d’eau au capitaine dans Tintin) et Julia (ex de Padawan) étaient présents. On s’est torchés la gueule dans un bar corse en imitant leur accent à couper au couteau, on a croisé un hobbit, mis le feu aux cheveux d’une fille puis on est allé à la réouverture de cette boîte que je méprise allègrement, mais réputée pour sa population, jeune sexy et pleine de coke. J’y ai encore laissé un bras à l’entrée (20€) mais j’ai kiffé ma night. J’ai bu dans le verre de l’ex de Padawan mais au bout de la 5ème fois ben ça l’a soulée et je me suis fait engueuler alors je suis parti vers de plus verts pâturages. J’suis tombé sur Pierre Précieuse, par hasard dans la boîte, alors j’l’ai chauffée et elle n’était pas forcément contre : elle me touchait la bite, me mettait des mains au cul et tout. Bon, à un moment elle m’a fait halluciner « t’as une capote là ? » je croyais vraiment que j’allais la baiser dans le club mais finalement quand j’en ai sorti une de mon portefeuille, elle a dit « laisse tomber ». Une fille lunatique si vous voulez mon avis. Un gars a halluciné en voyant la scène, ça m’a fait rire, c’est déjà ça. J’ai revu Mary aussi, la fille qui avait saigné sur mon lit, celle qui pensait qu’on était en couple parce que je l’avais baisée une fois mais qui fut bien déçue quand je lui ai raconté ma scandaleuse soirée médecine (faut vraiment que j’apprenne à mentir). Depuis, elle m’a bloqué sur FB et tout alors j’ai voulu lui parler en face mais elle ne m’a pas laissé en placer une et m’évitait. D’où l’intérêt d’être extrêmement clair dès le départ avec les filles (et c’est ce que je fais) : le but n’est pas de leur faire du mal. Le problème c’est que souvent elles ne veulent pas comprendre. Bah c’est pas grave, je choppais Pierre Précieuse devant elle pour la faire chier en guise de punition. Ensuite, j’me suis perdu dans la fosse (ou dancefloor pour les intimes) une nana m’a fixé, je l’ai fixée en retour mais j’ne lui ai pas parlé et elle est partie. Quel con, elle était pas mal en plus. En fait, en ce moment je suis en quête de « routines » pour quand mon cerveau est sur « OFF » parce que j’aimerais bien brancher en mode automatique (mon game reposant sur la provoc/répartie c’est difficile d’être original avec 10 grammes). Bref, en partant, j’ai recroisé Pierre Précieuse aux vestiaires « ce ne peut pas être un hasard !
– ahfkezhgksjdhgskjh (elle était encore plus torchée que moi)
– mais casse-toi sale pédophile mort de faim (sa coloc et meilleure amie s’est jetée sur oim en gueulant comme une poissonnière et me faisait des doigts d’honneur alors ben je lui en faisais en retour, c’était drôle). » Après, j’ai proposé à Pierre Précieuse de baiser mais un noir s’est interposé « t’as laissé passer ta chance, elle rentre avec moi ». Il était quelque peu agressif et elle ne réagissait pas alors, ben, j’me suis montré vulgaire, je leur ai fait un doigt à tous « MOTHERFUCKAAAAAAAAA » et j’suis rentré tout seul… la tête haute mais les couilles pleines.

Vendredi, elle m’a envoyé un texto : Pierre Précieuse voulait baiser, ça urgeait, la situation de la veille l’avait excitée au plus haut point. Alors le soir-même, ben, j’l’ai prise debout contre sa porte d’entrée. C’était très excitant sauf qu’à un moment la capote est partie et j’lui ai mis quelques coups sans protection avant de m’en apercevoir. J’espère que ce ne sera pas suffisant pour m’être choppé une saloperie (réponse dans 3 mois). Ceci dit, c’était quand même cool alors on a rebaisé sur son lit et sur sa cuisinière. Elle m’a rassuré quand j’ai su qu’elle n’avait même pas laissée le black de la veille  l’embrasser : quelle grosse merde ce type, encore un connard plein d’espoir qui ne comprend rien aux Indicateurs d’Intérêt ni aux femmes en général. Dans le même genre, un des mecs de l’apéro a aussi essayé de se la faire aussi, il a sorti sa bite en la raccompagnant chez elle et lui a dit « Pierre Précieuse j’ai trop envie de toi. » Fail. Dernière réjouissance, on a souillé le lit de sa connasse de coloc.

Samedi : j’ai vu Marie, ma petite chérie chouchoute d’amour. On a fait des brownies et pendant qu’ils cuisaient… je l’ai baisée en levrette sur la table de la cuisine. Elle m’a demandé si j’avais pas niqué sans capote d’autres filles entre temps en jurant sur la bible qu’elle n’avait pas fait de connerie de son côté alors j’ai menti parce que j’avais trop envie. Enfin, j’ai pas vraiment menti, mais bon, y avait les deux coups dans Pierre Précieuse qui me turlupinaient. Pour ma défense, elle suce toujours aussi bien Marie, je suis accroc. Puis, on a une relation privilégiée du fait qu’elle est la seule que je prends sans protection (je sais qu’elle est clean). Je ne veux pas la perdre.

Samedi toujours : on a créé l’event Facebook pour notre anniversaire avec Arnaud et Hafid puis petite sortie Place Richelme le soir. Sauf que ces deux traîtres m’ont lâché sur le coup de 1h30 alors, ben, je suis allé tout seul en boîte. C’était cool quand même : j’ai branché un petit groupe de deux. Après, je suis retombé sur Marine la fille aux yeux bleus de Novembre et je l’ai rebaisée… bam, même problème de capote mais cette fois en position missionnaire. C’est à n’y rien comprendre !!!!! Devrais-je changer de marque ou vérifier la taille ?

Bon, la semaine d’après : recherche de stage et tout, j’ai arpenté la ville de fond en comble pendant 48h, ai regardé la Nouvelle Star et me suis posé dans un resto, le mercredi midi. J’y ai commandé un croque puis suis reparti en quête du saint graal conventionné. BIP BIP : dans l’aprèm j’ai reçu un message surprenant sur Adopte « tu viens souvent à XXX ? » c’était la pâtissière/serveuse/soubrette qui m’avait reconnu. Alors, ben, j’l’ai branchée et invitée chez moi ce WE, pour la Chandeleur. Cette histoire de stage que je ne trouve pas me perturbe… d’autant que si j’ai rien le 18 avril je vais perdre un an et ne serai pas diplômé avant décembre 2014… alors un petit coup dans une boulangère me permettrait de lâcher un peu de pression. Surtout que si elle me branche comme ça, c’est bien qu’elle me kiffe.

Vendredi, petit apéro chez Hafid : y’avait cette meuf, Mélissa, une espèce de barge si vous voulez mon avis : vers 00h, elle avait déjà enlevé la chemise d’Arnaud, d’Hafid et la mienne. On n’était pas forcément contre alors voilà, on s’est laissés faire. Mais sérieux, elle me faisait un peu peur en fait, j’avais pas du tout envie de la niquer. Enfin j’veux dire, en ce moment j’ai trois Plans Cul Réguliers de qualité (Marie, Marine et Pierre Précieuse) alors j’vais pas me forcer même si je dois reconnaître qu’elle a des beaux yeux et qu’il y a pire. J’étais tellement pas motivé que j’crois que j’ai piqué un roupillon sur le canapé d’Hafid…  On n’est pas sortis et à la fin de la soirée quand je me suis réveillé, on était PLUS QUE tous les trois comme des loques : elle, Hafid et oim. Ca a failli tourner en threesome surtout qu’à un moment : je suis allé à la salle de bain et elle m’y a rejoint et a commencé à me branler de force dans mon jean. Hafid est venu voir ce qui se tramait et on a fait mine de rien (puis j’avais pas trop envie) alors j’ai dit que j’allais partir. Elle a dit « moi aussi » et a réussi à me convaincre qu’elle allait me sucer dans le noir dans l’escalier dans le couloir de chez Hafid. Bon, je l’ai laissée faire mais j’sentais que quelque chose n’allait pas. Je sentais une présence. J’entendais des frottements contre le mur, j’étais persuadé que nous n’étions pas seuls. Alors j’lui ai demandé d’arrêter et tout puis on a allumé la lumière et on a effectivement vu le voisin d’Hafid, un vieux de 35 ans sans cheveux qui fumait sa clope l’air de rien assis sur l’escalier ! Bon ben, j’me suis comme qui dirait fait mater, le voyeurisme c’est check. A la sortie, la Mélissa pleine d’espoir m’a lancé un « tu viens chez moi ? » j’ai dit « non » et je suis rentré sans me retourner. J’étais pas d’humeur. L’air dégoûtée, elle a lâché un « adieu ». C’est vrai quoi, me faire sucer c’est une chose mais si la meuf veut que je la lèche et tout, c’est un autre débat. Par contre, j’ai bien peur d’être corruptible par le biais de la fellation.

Samedi, la chandeleur : soirée crêpes avec La Pâtissière et la dreamteam (Hafid, sa voisine Bretonne, Arnaud) et le capitaine Hadock et Padawan qui est passé en coup de vent. Le capitaine Haddock c’est un pote de Padawan que j’kiffe bien, il est très drôle et il ressemble beaucoup à mon cousin que je ne vois plus alors voilà ça créé des liens. Bref, pendant le repas, j’envoyais des SMS à La Pâtissière, et j’lui ai donné un RDV discret dans la black room (aka ma salle de bain mais j’ai pas changé l’ampoule depuis longtemps) pour faire des trucs coquins. Une fois à l’intérieur, je lui ai demandé de me montrer ses seins, avec juste le portable qui éclairait… C’était sexy mais elle gardait une certaine distance donc je ne l’ai pas kisskiss. Puis voilà, depuis, on s’envoie des messages. J’dis pas que c’est une bombe (enfin elle est vite fait mignonne quand même) puis elle a un rire de cruche mais elle est grande (dans les 175) et a l’air d’être un bon coup. Donc c’est en négociations…

Vers 00h30, départ pour le pub et les boîtes. Au pub, j’ai recroisé Alex. Flash-Back : Alex était la bombe de ma promo quand j’étais à l’IUT et accessoirement une bonne pote. Elle était maquée et fidèle pendant les deux ans du DUT sauf pendant une courte période où elle et son mec (qui était devenu mon pote aussi) s’étaient mis en pause pour je ne sais quelle obscure raison. Bref, j’faisais beaucoup de neg avec Alex, parce qu’elle était du genre rentre dedans et flatteuse (et parce que c’était la seule technique que je connaissais), et j’crois que plus je la repoussais et ne montrais pas mon intérêt (alors que les autres gars de la promo affichaient ouvertement qu’ils n’avaient qu’une envie : la dégommer)… plus je la cassais, la repoussais et donc la poussais à bout et plus elle avait envie de moi. Enfin, elle a fait deux-trois trucs qui me confortent dans cette théorie. Elle disait tout le temps qu’elle me trouvait beau gosse (j’ai toujours été fasciné de constater que je plais souvent aux filles qui me plaisent vraiment et que je plais quasiment jamais à celles qui ne me plaisent pas), elle faisait monter ma cote auprès des autres meufs en riant à toutes mes blagues et tout et puis elle se collait à moi, laissait traîner ses mains sur mes jambes, me donnait la main en marchant en ville, et un jour à midi dans un couloir elle m’a dit « Embrasse-moi » encore un délire à elle sûrement mais j’avais fichtrement envie de la prendre là comme ça. Sauf que bon, y avait mon pote et une autre copine deux mètres plus loin et ils auraient probablement trouvé ça bizarre alors j’ai dit « non ». J’étais grave à l’époque. Mes amis ont halluciné en voyant que MOI le petit grassouillet je mettais un râteau à la bombe de la promo. Pourtant, ce râteau que j’ai mis me hantera toujours. Elle a ensuite couché avec un maigrichon de la promo que j’aimais pas beaucoup. Elle l’a regretté. Pour ma conscience je me répète que la situation n’était pas idéale ni rien enfin j’me cherche des excuses mais au jour d’aujourd’hui je regrette encore mon manque de couilles de quand j’avais 18 ans. Je me console en me disant que même le serveur beau-gosse et le DJ de la plus prestigieuse boîte de la région lui ont cédé : je dois être le seul au monde à lui avoir mis un râteau. Bof. Anecdote : physiquement et mentalement, elle me rappelle la petite de Toulon… mais en brune. Comme j’aurais aimé savoir à l’époque ce que je sais maintenant sur les femmes. Je ne suis peut-être pas très romantique mais j’suis sentimental.

Retour à l’actualité : j’ai embrassé une petite rousse, et pris son Facebook dans la première boîte. J’ai revu Marine dans la seconde et on s’est embrassés devant la Bretonne, histoire de la faire chier un peu. Bon, la Bretonne c’est pas une meuf que je drague, parce que c’est cool d’avoir une nana dans un groupe de potes, puis ça la gêne pas d’aller parler à des filles pour nous les ramener… mais bon pour un coup d’un soir ben ça me gênerait pas non plus de mettre ma tête entre ses gros nénés.

Tout ça pour dire que la situation devient compliquée… J’ai trois plans culs actuellement que je fais tourner ce qui fait que même si j’les culbute qu’une fois par semaine chacune : ben ça me laisse moins de temps et d’envie (motivation) pour chasser et ça risque de se ressentir dans mes écrits. Peut-être que je devrais faire un choix, et en laisser tomber une ou deux (mais garder Marie mon amour of course). D’autant que j’ai repris l’envoie intensif de « pokes », et que ça se passe plutôt pas mal pour l’instant : j’ai accroché avec 2/3 cette semaine qui n’ont pas l’air contre l’idée me rencontrer pour me rouler des galoches. Les pokes c’est cool, t’en envoies beaucoup, 98% t’ignorent ou t’insultent et t’en baises 2%. Le game c’est statistique, les amis.

Des nouvelles de la p’tite de Toulon aussi, celle de 16 ans : elle viendra à mon anniv apparemment. Faut dire que je lui ai bien remis les idées à leur place récemment : « tu sais, j’dois pas être le seul dans ce cas, mais une nana à la dérive, j’trouve ça terriblement délicieux. Genre la fille que tu prends sous ton aile pour t’occuper d’elle et la remettre sur les rails pour en faire la femme idéale…
– Je suis un fantasme.. J’sais pas si j’dois en rire ou en pleurer. »

Pour finir, j’sais pas ce que vous pensez de cette mode de « Spotted ». En tout cas, je m’en régale, j’ai laissé des commentaires sanglants sur la page « Spotted : Campus d’Aix ». Voici un échange mémorable :
– Une certaine Léa : Mais spottez moi bordel! Mouahah
– Moi : j’te poke et j’te prends en levrette si tu veux, c’est le mieux que j’peux faire pour toi
– Une certaine Alison : Moins romantique
– Moi : j’vois pas ce que ça a de plus romantique de dire qu’on a envie de levretter une nana mais qu’on a pas les couilles de l’aborder IRLSpotted ça encourage les petites tapettes à ne pas sortir de leur zone de confort… alors ils se tirent sur l’élastique en écrivant un texte de deux pages tout à fait niais qui donnerait même la chiasse à un poète tout ça en espérant que l’élue de leur cœur se connecte, se reconnaisse, le lise, et aie de l’estime pour une telle fiotte.

Le cyberdragueur vous dit : Kiss kiss. Que le Dieu du Game soit avec vous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*