Skip to main content

J’en ai marre de leurs manières de meufs qui n’assument pas de vouloir baiser

j'en ai marre de leurs manières de meufs qui n'assument pas de vouloir baiserLe 11 février 2013,

Bon. Hier, on m’a encore obligé à boire. J’vous jure, ça devient une habitude, et une mauvaise en plus. Arrivée tardive chez la Bretonne vers 22h30 : on lui a fait croire que le capitaine est mon cousin et elle a osé commenter « ah ben c’est lui qui a pris les bons gènes alors ». J’étais dans un autre monde aux alentours de minuit et je pense avoir acquis des super pouvoirs d’alcoolique puisque je suppute m’être téléporté dans un de mes bars préféré du centre-ville. Pratique !

Répondaient présents Hafid et le capitaine. Tandis que je reprenais un peu mes esprits j’ai aperçu Chacha à une table non loin : Chacha c’est une nana sur laquelle je me suis cassé les dents au mois de décembre. Je l’avais embrassée et tout, puis l’avais chauffée chez moi mais elle a préféré partir lâchement plutôt que de se laisser donner des orgasmes. Une Résistance de Dernière Minute que j’avais pas vu venir, et que je n’ai pas su gérer, scénario perdant-perdant… La grosse affaire donc.

Bref, j’l’ai revue, et n’ayant pratiquement pas eu de contact depuis cette histoire (à part deux RDV qu’elle avait sordidement flaké au dernier moment) je l’ai invitée à venir boire avec nous. Elle était avec une copine faire-valoir donc je ne m’étalerai pas plus longtemps sur le sujet. Tout ça pour dire que ça m’a mis les boules de la revoir comme ça, aussi froide et distante alors qu’il y avait eu une bonne connexion et de la passion entre nous. Avec son petit air qui semblait dire « tu ne m’auras jamais, tu sauras même jamais si je suis un bon coup ou une étoile de mer ». J’me rappelle aussi vaguement avoir vu le Coach de Marseille et avoir traité une fille de « sale licorne ». Les mystères de la boisson… Bon, balek, sur le coup de 2h on les a laissées en plan et on a tracé dans la même boîte que la veille : le capitaine, absent la veille, avait très envie de brancher des suédoises.

Malheureusement, pas de suédoises au menu d’hier soir mais nous avons croqué deux allemandes à la place. Une à qui j’avais déjà parlé hier qui avait une copine grande et mieux qu’elle j’trouve. Enfin, ça reste des blondes pas mal. Bref, la petite me kiffait déjà la veille mais la grande n’était pas intéressée par Hafid, alors ça a joué contre nous tout ça. Sauf que cette fois, le capitaine a su retenir son attention. Ils ont parlé un moment puis ce dernier est venu me voir « Mille sabords, elle n’arrête pas de me parler de son mec.
– Mais tu la veux ou quoi ?
– Ouais, ça ira (le capitaine est bizarrement très exigeant pour un mec qui n’a pas baisé depuis Août… il doit chercher à justifier son abstinence par des aspirations supérieures mais c’est que du blabla) » Alors j’suis allé voir la fille et lui ai dit « Tu connais le french kiss ?
– Comment (dit avec un accent très mignon) ?
– Tu connais le frenchkiss ?
– Oui (dit avec un accent très mignon) » et je l’ai poussée sur le Capitaine. Ils se sont regardés quelques secondes et kiss kiss. Je faisais la danse de la victoire autour d’eux !!! Bref, j’ai chauffé la mienne dans un coin sombre. J’sais pas ce que j’ai avec les étrangères mais je les kiffe. Elles me font toujours beaucoup d’effet même si j’arrive rarement à quelque chose avec !

C’est à ce moment-là que la soirée est vraiment devenu GNQ (grand n’importe quoi). J’vous jure, j’ai vu des trucs pas catholiques :
– J’ai vu Youyou, le gros d’hier, se prendre deux ou trois râteaux par la même nana mais toujours revenir à la charge puis se plaindre que ça ne marche pas ! Il voulait même que je me compromette à faire le lourd avec lui, le pleutre… j’l’ai lâchement abandonné prétextant devoir pratiquer un nettoyage buccale dans les règles de l’art. Il faut soigner l’amitié franco-allemande.
– Hafid s’est curé le nez et nous a sorti deux morceaux bien dégueulasses. J’ai aussi vu le Capitaine faire des grimaces, imiter le Führer devant les allemandes et tout. Il est bien comique ce mec. Une meuf m’a jeté un regard dans les yeux et a dévié sa trajectoire jusqu’à me heurter soi-disant l’air de rien… « Invitation à l’approche » me direz-vous, sauf que j’ai éclaté de rire. Elle l’a mal pris. Sérieux, j’en ai marre de leurs manières de meufs qui n’assument pas de vouloir baiser. Je vois pas pourquoi MOI je ferais des efforts alors qu’elles se contentent d’être totalement passives.
– A un moment, j’sais pas pourquoi, la Bretonne m’a plaqué contre le mur. En fait, elle était dos au mur et moi dos à elle et on se parlait en tournant la tête. Sauf qu’à un moment j’ai trop tourné pour lui dire je-ne-sais-quel-truc-malsain à l’oreille et elle m’a embrassé. J’ai rien vu venir, mais j’étais saoul alors je l’ai ré-embrassée et j’suis parti en courant en faisant semblant de me plaindre. C’était pourtant pas si désagréable mais bon… assez mythique comme scène.
– J’ai aussi expliqué à mon Allemande que nous devions boire un thé tout nus chez moi avec sa copine et le capitaine mais ça n’a pas été possible. Bref, pas grave, elles disent qu’elle viendront à la soirée de mon anniversaire le 23. Ceci dit, j’espère avoir niqué la mienne d’ici là (2 semaines quand même).
– Dans le genre scène comique, la Bretonne a tendu sa bouche vers le Mytho, un pote d’Hafid (il adore faire copain-copain avec des cassos) et ce dernier s’est approché comme pour l’embrasser mais elle s’est détournée au dernier moment. J’ai éclaté de rire. Faut vraiment que je vous parle du Mytho parce que je ne l’ai pas encore fait (je l’ai vu que 2 ou 3 fois dans ma vie)… En fait, sa meuf est mannequin à Paris, d’une famille riche mais on ne l’a jamais vue, et elle n’a pas Facebook. Son frère est le dealer d’Orelsan, qu’il connaît personnellement, mais y’a pas de photos. D’ailleurs il connaît toutes sortes de célébrités (mais y’a pas de photos), a vécu plein d’aventures de ouf (mais y’a pas de photos), toutes les filles le draguent, mais il ne veut pas d’elles, elles ne sont pas assez bien pour lui (mais elles ne se souviennent pas de lui). Et j’en passe…
– Ensuite, on est allé au coin fumeur. On y a vu la Bretonne brancher un mec. J’me suis assis sur ses genoux et le capitaine à côté d’elle. Et on lui a brillamment niqué son coup : je lui ai léché le bras en remontant dans son cou jusqu’à son oreille devant les yeux du mec, ébahi. Elle ne disait rien. J’ai ensuite embrassé ses seins tandis que le capitaine les prenait dans ses mains (à travers son t-shirt quand même). J’sais pas, le mec n’en revenait pas, et nous ça nous amusait. Puis on la vannait et tout. C’était drôle. Hafid a immortalisé la scène.

La boîte fermait. Une serveuse a lancé « si vous auriez l’obligeance de sortir ». Pas une pas deux que le capitaine a lancé un « aviez ». Il l’a corrigée et c’était comique. Elle essayait de se justifier et tout mais non, tu sais pas parler meuf. C’est d’ailleurs sûrement pour ça que tu es serveuse à 25 ans. Elles me font rire ces connes, elles se font draguer toute la soirée alors elles se sentent plus pisser mais sérieux, les serveuses et les serveurs c’est le même délire, passé un certain âge ça n’ a rien de glorieux.

On a aussi vu des gars essayer lourdement de piquer nos nanas. En partant, j’ai mis une main au cul à la Bretonne et elle m’a tripoté la queue (à travers mon pantalon).  Elle s’est ensuite faite brancher par un gros blond laid. Un anglais j’crois « tu rentres avec moi ? » dit avec un accent de merde devant la boîte à la sortie. « Oui ». Elle est partie avec… j’l’ai pas cru. Puis, 5mn après a réalisé sa connerie et nous a appelés au secours. On est trop bons, on est allé la récupérer.

J’oublie sûrement des trucs vu mon niveau d’alcoolémie (j’me souviens avoir plusieurs fois dit « putain mais dommage que ça je m’en rappellerai pas demain ») mais bon. L’essentiel y est. Kiss.

Que le Dieu du Game soit avec vous.

---

Vous pouvez maintenant, si vous le souhaitez, vous inscrire à ma NEWSLETTER afin que nous restions en contact et surtout pour ne pas rater le meilleur du blog ! En plus, je vous enverrai gratuitement 2 ebooks faciles-à-lire :
- Comment sexualiser vos conversations avec les inconnues ;
- Pourquoi et comment vaincre la pression sociale.
(Pas de spam, pas de harcèlement, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.)

Incoming search terms:

  • marre de ne pas baiser
  • avoir marre de baiser
  • jai marre de baiser
  • marre de ne pas niquer

Fab

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

thomas davisthomas davis