La blonde suédoise des clubs libertins

Cette blonde de type nordique a bien aimé aller en club libertin

Le 29 février 2016,

Il s’est passé pas mal de choses dans ma vie ces derniers temps. Il m’a d’abord fallu quelques jours pour réaliser que, la course à la performance sexuelle, c’est fini. J’ai atteint mon objectif alors je souhaite à partir de maintenant prendre davantage soin de moi, me trouver un meilleur job, manger mieux et perdre du poids (car j’ai encore pris 1kg), dormir plus, peut-être refaire de la muscu’ (car la piscine ne me fait pas le même effet… je ne me sens pas aussi « viril » après une séance de natation qu’après une séance de musculation).

Au bureau, mon collègue le Sultan est parti (c’est celui avec qui je rigolais bien). Ca me fout un peu les nerfs mais je suis content pour lui donc je ne lui en veux pas. Comme le pourrais-je d’ailleurs ? J’vais vous raconter cette histoire car c’est édifiant : il a 50 ans, bac+8, 6 ans d’expérience au sein de ce cabinet de merde mais est payé 1500€ net par mois. Sachant qu’ailleurs, un poste équivalent serait rémunéré au moins le double. Où va donc cet argent ? Dans les poches du boss, bien sûr… cet enculé qui se vante de partir à Dubaï pendant qu’on bosse comme des acharnés !

Pourquoi mon collègue est-il resté toutes ces années à se faire exploiter ? A force de l’observer, je pense qu’il a été conditionné à penser qu’il est une merde. Il a été constamment dénigré, rabaissé, humilié par mon patron. C’est un mec super gentil, Sultan, qui m’a énormément apporté sur le plan humain comme sur le plan professionnel donc je déteste l’idée qu’il se laisse traiter comme ça. Pour moi, ce qu’il a subi relève à la limite du harcèlement moral mais c’est selon lui une pratique courante dans les cabinets comptables. Le boss me fait pareil à moi, pour que je ne me sente pas trop fort et que je n’ai pas envie de me barrer « c’est bien mais c’était facile », « tu t’améliores mais tu le fais pour toi » ou encore « c’est tout juste mais… » et là il va trouver une subtilité dont un expert comptable de bonne foi ne tiendrait pas compte.

Bref, le deal entre eux, c’était que mon patron devait signer la rupture conventionnelle de Sultan en février puis qu’il vienne bosser au black jusqu’à la fin de la période fiscale. (Ne vous formalisez pas, gruger le Pole Emploi est une pratique courante au sein de ce cabinet. Un comble, pour un expert comptable, c’est-à-dire quelqu’un qui se doit normalement de respecter la loi !)

Mais voilà, au moment de lui signer sa rupture, il l’a sifflé comme un vieux chien (ce qu’il fait toujours) puis lui a dit « pour le solde de tout compte, on s’arrangera ». En gros, il lui doit plus de 4000€ depuis une semaine et refuse de lui payer les heures faites au noir depuis deux mois. Mon collègue m’a montré ses comptes, il est dans le rouge de 3500€ depuis des années, donc il comptait vraiment dessus. Y’a eu un gros manque de respect et de considération donc mon pote ne vient plus au bureau. Sultan attend de voir s’il va recevoir son argent qui lui est dû au moment de la paye, ou s’il va devoir l’assigner en justice et envoyer l’inspection du travail. Ce qui ferait du bien à tout le monde, soit dit en passant.

Du coup, mon collègue ne reviendra plus. Il l’a décidé et il a raison. Je suis égoïstement triste mais je sais que c’est le mieux pour lui. C’est pourquoi j’ai refait mon CV, fort de ma nouvelle expérience (j’ai pris ce qu’il y avait à prendre ici) et je vais me barrer. L’objectif est de migrer rapidement dans un cabinet qui traite normalement ses collaborateurs.

Vendredi soir, j’ai passé la soirée à réfléchir à la suite de ma vie. L’expertise comptable c’est, certes, « prestigieux »… mais en fait, je crois que je préférerais gagner ma vie sur Internet et aller vivre au bord de la mer, en mode détendu. Avec une femme bi, qui ne me tromperait qu’avec des femmes et avec qui on ferait des plans à trois de temps en temps pour pimenter notre routine. Elle serait également une super maman pour mes petits Cyprinechildren.

Samedi soir, je devais voir une belle blonde d’Adopte. Sauf que j’étais fatigué (genre vraiment crevé… au point de m’endormir à 22h) et que la prof m’a proposé de se voir. Je suis assez fier d’avoir annulé mon F-Close quasi-assuré pour aller faire un gros gâté à ma chérie. On a passé la nuit ensemble puis la moitié de la journée de dimanche. J’ai envie de lui donner une chance à cette pitchoune.

Pendant ce temps, le Gentil Géant faisait un FC de SPU. Je suis très fier de mon Padawan.

Hier soir, donc dimanche, j’ai reçu la visite de cette belle blonde que je devais voir la veille. La pauvre a cru que j’étais une bite molle qui s’était dégonflée. En effet, samedi soir, elle voulait me voir dans un bar par prudence mais j’ai dit non. Alors elle a proposé de se rejoindre métro et j’ai dit « flemme » puis elle a dit « OK pour venir directement chez toi » et c’est là que j’avais dit « non je suis trop fatigué ». J’ai vraiment fait ma princesse !!! En fait, ça me fait kiffer maintenant de les rendre folles vu que j’ai atteint mon objectif et que j’ai une nana cool : je joue seulement pour le plaisir maintenant (par envie et non par besoin) et c’est libérateur !!!

Du coup, je lui ai mis un blanc pour aller dodo avec ma meuf. Mais je m’en suis quand même un peu voulu de la traiter si mal, puisque j’avais bien aimé sa plume sur Adopte. Elle m’avait écrit de jolies choses… extraits choisis :

–  « Tu es un OVNI… :-) mais j’ai remarqué qu’on pouvait assez facilement devenir ovni sur ce site. Moi par exemple, on me le dit souvent parce que je réponds cordialement et dit « au revoir » aux personnes avec qui ça ne le fait pas, sans les laisser dans le vide. Au final, les gens en demandent bien peu! Un peu de respect et ça leur paraît inhabituel. »

– « Je pourrais par exemple défendre mon profil, parce que je me suis sentie visée dans ce paragraphe: « Si dans ton annonce y’a des trucs de fermée d’esprit genre « pas de plan cul les bâtards » ou « en dessous de 1m80 s’abstenir » sache que je n’aime pas cette mentalité de merde donc tu ne m’intéresseras pas. » … il y a effectivement sur mon profil une phrase du genre. (mais pas tout à fait. Je ne vois pas le souci à préférer les hommes qui ne risquent pas de se sentir rabaissé à cause de ma taille! ça arrive beaucoup trop souvent!) Mais non, je vais finir en choisissant une vraie approche simple. En ne te demandant qu’une chose. Prends moi :-)
Tu es effectivement cette tête sur laquelle j’ai bugué au détour du chemin, et ce texte qui m’a beaucoup parlé en cette soirée. Je suis de confession libertine, donc non ton texte n’est ni choquant ni déplacé, quoi que un peu long pour ce que cela résume ;-) Il a titillé ma curiosité, mais pas que ! »

– « Pour le libertinage, je débute, disons, cela fait peu de temps que j’ai mis un nom sur cet état d’esprit, donc non je ne suis pas encore dans le milieu vraiment. Quelques incursions que j’ai pu y faire m’ont fait me rendre compte qu’il faudrait que je me blinde moralement avant d’être à niveau. Il y a de tout, et certains sont un peu oppressants : l’attribut « femme seule » fait de moi une pièce de viande dans une fosse aux lions. »

– « Malgré tout je prendrais bien un verre d’abord. Des photos c’est une chose, un feeling c’en est un autre et pour moi c’est important. J’imagine que c’est pareil pour toi de toute façon, non ? (^^ pas besoin de répondre oui pour me faire plaisir, ça me ferait tout autant marrer que tu me dises « non moi je m’en fous tant qu’il y a but » ;-) ) »

Elle a été vraiment gentille et patiente, du coup pour la récompenser, hier, j’ai fait une concession et suis allé la chercher au métro. On a parlé autour d’un verre de vin chez moi. Elle m’a raconté qu’elle est déjà allée au club échangiste à Lyon et comment ça se passait là bas. Y’a apparemment des soirées « jeunes » qui sont sympas et où y a pas mal de monde. Y a surtout des couples, mais aussi des meufs nymphos qui se tapent plein de mecs en mode « homme outil » et des gars seuls qui chassent avec la trique à la main.

On s’y balade à poils et c’est la norme, donc personne n’est choqué. Puis, quand on rencontre des gens avec qui on veut baiser, on peut aller dans des salles fermées, des salles où on peut nous mater, ou encore des sales avec des accessoires. Il paraît que c’est un milieu très respectueux, où les gens ne sont pas lourds : quand on leur dit non, ils s’en vont. Franchement, à la prochaine soirée jeune j’aimerais bien y aller avec La Prof. Pas pour l’échanger mais pour trouver une coquine pour faire un plan à 3 ou juste pour baiser devant des gens tous les deux.

Enfin, c’est apparemment carrément différent des sites de rencontre libertin où tous les mecs sont en chien. Ils y posent quasiment tous torse nu avec la bite en gros plan « voici la photo des membres du site ». Y’a peu de meufs jeunes et bonnes, surtout des vieilles ou des grosses qui se prennent pour des top-modèles car sont sollicitées. C’est une grosse arnaque, selon moi, ces sites. Les filles y sont toujours le prix, et on est des merdes exploitées. Toujours la même histoire. A ce compte-là, je préfère Adopte !

Après un long moment de discussion, elle m’a surpris « quand est-ce que tu fais le tour de la table pour venir m’embrasser avec ta belle gueule ?
– Attends, je finis mon verre.
– Ah j’ai cru que je te faisais peur.
– Tu m’as bien regardé ?»

Puis on s’est désappés. J’ai enlevé mes chaussures et la différence de taille s’est accentuée car elles m’avantagent. Elle a fait un commentaire là-dessus mais s’en foutait, au fond. Je l’ai léchée jusqu’à l’orgasme puis elle m’a sucé (après m’avoir demandé si j’étais sûr de n’avoir aucune maladie) et j’ai enfin baisé son cul très sexy en levrette avec une capote qu’elle m’a mise elle-même. Elle m’a dit que j’y mettais « de la patate » quand je la défonçais et j’ai pris ça pour un compliment, dans le doute.

Elle est assez cool cette meuf, on dirait une suédoise tellement elle est grande et blonde aux yeux bleus clairs. Mais en fait… elle est juste bretonne ! Avant de partir, elle m’a filé des capotes eco-orgasme de son asso car elle est investie dans l’écologie et ils donnent des capotes ego-orgasme car… apparemment, dans le lubrifiant des capotes normales, il y aurait des perturbateurs endocriniens. Sinon, elle était ingénieure mais se reconvertit à 27 ans dans l’ostéopathie car c’est sa vocation. Je trouve ça courageux.

Bref, ça me confirme dans l’idée que je suis un libertin dans l’esprit… mais je ne sais pas encore si je suis fait pour ce milieu. Faut voir !

Que le Dieu du Game soit avec nous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

2 thoughts to “La blonde suédoise des clubs libertins”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*