L’histoire de Fabrice

L'histoire de Fabrice 2Chers lecteurs,

Je m’appelle Fabrice X, je suis né le 17 février 1989. Je vis depuis toujours dans le sud de la France.

A la maternelle, j’ai eu ma première petite amie. Enfin, je veux dire, une fille à qui je tenais la main… génial ! A l’école, j’ai été amoureux (One Itis diront certains) de deux filles, mais ne les ai jamais intéressées. La preuve : elles ne m’invitaient même pas à leur anniversaire. J’en ai pleuré !

Au collège, j’ai été amoureux de quatre filles et intéressé par près d’une dizaine. Je n’y ai jamais eu de petite amie. Je me souviens qu’une m’avait pourtant attendu devant le bahut, avant les cours. “Tu veux sortir avec moi?” m’avait-elle demandé. J’ai souri car j’étais un peu pris de court, mais j’étais content, elle me plaisait assez en plus. “Ah non, t’as un appareil” s’est-elle ravisée, puis elle m’a tourné les talons et ne m’a plus jamais parlé. Pourtant, ma maman disait que j’étais mignon, elle croyait même que j’étais un tombeur, je ne comprenais pas ! Enfin voilà, les filles m’obsédaient, j’étais frustré et malheureux à cause d’elles.

Quand je suis entré au lycée, alors que mes potes parlaient tous de perdre leur pucelage, je me demandais encore ce que ça fait de poser ses lèvres contre celles d’une fille. Heureusement, on a fait un voyage en Italie avec la classe de latinistes, au cours duquel j’ai rencontré une fille (pas mal en plus) et elle m’a embrassé. J’avais 16 ans. J’avais tellement honte, je ne lui ai jamais dit qu’elle était la première fille que j’embrassais. On est resté en couple jusqu’à mes 17 ans, même si elle était assez casse-couille…  C’est à cet âge et avec elle que j’ai fait ma première fois. Catastrophique d’ailleurs : elle avait ses règles et ne m’a pas laissé finir “ça fait mal”. Une autre fois elle m’a branlé, c’était bon, puis après elle s’est plainte que ça lui avait donné une tendinite. Et elle m’a trompé.  On a rompu. Je l’ai revue quelques années plus tard, elle m’a re-branlé puis m’a dit que ma bite n’était pas assez grosse pour elle (elle est complètement folle, ma teub est correcte). Les filles peuvent être de vraies garces si vous les laissez faire.

L’année de ma terminale, je n’ai touché aucune fille. Zéro, la tête à Toto. Je traînais avec des “mecs cools” du lycée alors je les voyais tous enchaîner les nanas mignonnes… mais personnellement, je ne les intéressais pas. Certains y arrivaient alors qu’ils étaient loin d’être beaux, alors, je me disais que je devais être sacrément moche et je maronnais en silence. Les mecs m’aimaient bien car j’étais drôle et provocateur, mais les belles filles ne me considéraient pas comme un mec par qui elles pourraient se faire levretter dans les toilettes du bahut. D’ailleurs, je n’envisageais pas les filles de cette façon, à l’époque, j’étais sensible et romantique. Un jour, elles ont fait une liste des garçons de la classe et se sont amusées à nous noter : une fille super moche m’avait mis ma meilleure note 12/20 mais pour les autres, ça tournait plutôt autour de 7. Je ne comprenais pas (même si j’étais habitué), dans le miroir, je ne me trouvais pourtant pas si laid

Enfin voilà, ça s’est un peu amélioré les années suivantes, quand j’ai commencé à avoir de la barbe. (certaines me disaient qu’elles me trouvaient mignon, mais ça n’allait pas plus loin pour autant). Par exemple, j’ai baisé une nana de ma promo en soirée. Ca n’était pas glorieux, à vrai dire, et du coup après, quand on se recroisait : on s’évitait. Ou encore, une fille que j’avais branchée sur Internet m’a branlé chez moi après que je l’ai doigtée pendant une plombe (elle me plaisait beaucoup cette nana et on s’entendait bien). Le soir même, sans que je n’aie rien demandé, j’ai reçu un message “désolée je sais pas ce qui s’est passé mais je ne veux pas être en couple alors ne te fais pas d’illusions”. Ca fait mal. L’année d’après, j’ai été “en couple” durant quelques mois avec une grosse qui était sympa mais ne me plaisait pas. J’avais honte dans la rue avec elle, c’est pour dire. Elle suçait bien par contre, mais ça n’excuse pas tout. Le comble : elle m’a trompé aussi. Enfin voilà, ça a été la goutte de cyprine d’eau qui a fait déborder le vase. J’ai donc décidé de prendre en main ma vie sexuelle.

J’avais donc couché avec 4 filles quand j’ai découvert le Game (la communauté de la séduction sur Internet), il y a bientôt cinq ans. Ca m’a tout de suite passionné, ça a été une révélation, une véritable vocation. Ce n’était pas facile au début : j’avais énormément de blocages, j’avais peur d’aborder des filles qui me plaisaient, je ne savais pas quoi leur dire, etc. Ca m’a demandé énormément d’effort et de travail mais ça en valait le coup. Je ne regrette pas : on peut dire que ça a amélioré ma vie, que ça m’a ouvert les yeux sur énormément de choses et que ça m’a blindé contre le regard des autres. Je me sens libre !

J’ai rapidement eu des résultats, j’ai même couché avec des filles sublimissimes au cours de ma première année de Game. Changer quelques petits détails peut avoir des conséquences énormes. Il faut dire que je faisais beaucoup de développement personnel et que j’étudiais énormément la psychologie. En plus, en France, il n’y a pas de bon site pour aider à devenir un Pick Up Artist : les blogs sont en général tenus par des bienpensants en couple, autoproclamés séducteurs, dont le but n’est pas de faire progresser leurs lecteurs, mais de les maintenir suffisamment dans l’ignorance pour qu’ils achètent leurs produits inutiles dans l’espoir de progresser. J’ai de la chance de ne pas être mauvais en anglais, parce que c’est la lecture de certains ebooks américaines et le visionnage de quelques séminaires anglophones qui ont été déterminants.

Il y a un an et demi de ça, j’ai commencé à tenir un journal sur un forum. Et ça a eu pas mal de succès : de nombreux hommes m’envoyaient des messages pour me dire que ça les motivait de lire mes aventures, qu’ils n’auraient jamais cru certaines choses possibles avant et que ça les aidait vachement à progresser.

Aujourd’hui, je cherche à partager mes aventures avec le plus grand nombre parce que je pense qu’il est de mon devoir d’aider les autres hommes à être plus épanouis. Je vais donc publier ici mon journal 2012/2013, puis j’ajouterai les aventures qui m’arrivent en ce moment. Il est inutile de préciser que j’ai simplement changé les prénoms des filles dans un souci de discrétions (pour éviter qu’elles soient reconnues) mais mis à part ça : les histoires que vous allez lire sont vraies. Elles me sont arrivées. Je les raconte sous la forme d’un journal intime.

J’espère que le Game changera votre vie comme il a changé la mienne.  Que le Dieu du Game soit avec vous.

L'histoire de Fabrice

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

13 thoughts to “L’histoire de Fabrice”

  1. Bonjour Fabrice X, tu ne t’en rendras sans doute jamais compte et c’est ce qui est le plus triste, mais tu es complètement malade et névrosé :( En plus de ça tu sembles souffrir d’un trouble de la personnalité, dans plusieurs articles tu te vantes d’être un féministe et pourtant dans un autre tu considères les femmes comme « des créatures émotionnelles et non logique »… C’est marrant parce que c’est le même discours que tenaient les théoriciens du Moyen-Âge, tu sais ceux qui pensaient que sonner des cloches ça faisait s’éloigner les orages et qui savaient pas trop si on pouvait considérer les Indiens comme des humains ou non… Enfin bon c’est sans doute là qu’est restée bloquée ta vision de la vie et des relations, même si tu te présentes comme quelqu’un qui cherche des expériences et du fun… C’est ce qu’on appelle dans le langage commun de la mauvaise foi.
    Bon allez, je ne suis qu’une frustrée de plus, sans doute moche, qui n’a rien compris à la vie et qui n’y comprendra jamais rien, profondément stupide et le problème de la France, mais n’oublie pas que l’intelligence est un étrange appareil et que quand tu parles avec un con, peut-être qu’il est en train de faire pareil!
    Je te souhaite de te soigner très vite parce que quand même tu te fais vraiment du mal c’est triste à voir, en plus tu inspires sans doute d’autres garçons qui ont la malchance de croire à tes conseils :(
    Bisous bisous

    PS : S’il te plait, garde un peu de dignité pour toi même, arrête de dire de celles qui te mettent des râteaux qu’elles sont frustrées ou mal baisées, ce n’est pas leur faute si es un grand complexé tout ça à cause de CERTAINES filles qui t’ont fait du mal quand t’étais enfant/ado/jeune adulte, et qui sont la raison pour laquelle maintenant tu cherches continuellement à te prouver quelque chose à toi même en fourrant ton phallus dans tout ce qui aura l’audace de l’accepter.

    PPS : Je sais pas si t’as accès à mon adresse e-mail, mais ça me ferait bien marrer que tu me répondes histoire de voir si t’es aussi obtus dans une vraie conversation que dans tes articles.

  2. Bonsoir,
    je dois avoir quelques problèmes je te l’accorde. M’enfin, tu dois en avoir aussi (et probablement des pires) pour être aussi agressive. Pour ce qui est du reste de ton commentaire, je le trouve assez hors sujet. A t’entendre, je voudrais mettre les femmes sur un bucher… alors que je ne cherche qu’à les comprendre et leur donner du plaisir.
    Je te renvoie à ces deux articles pour une meilleure compréhension de ce que je fais, car tu as sans doute lu un peu de travers certaines choses.
    http://www.diaryfrenchpua.com/reponses-mes-detracteurs-jai-raison/
    http://www.diaryfrenchpua.com/commentaire-larticle-polemique-temoignage-jai-infiltre-les-pua/
    Cordialement,
    PS : pas besoin de te répondre par mail, j’assume ici.

  3. Ouf! Y a pas de Gourou qui qui n’a pas subit autant d’échecs. J’espère en être un.
    Le petit passage sur la majorité des sites de séduction français est incontestable.
    Le pire, c’est le genre de gens qui critique de cette manière s’acharne à en vouloir à une telle vérité, et applaudit aux textes mignons qu’écrivent les autres hypocrites.
    Parfois, quand je visite leurs blogs, j’ai envie de les insulter en commentaires, en raison de techniques de manipulation qu’ils emploient pour accrocher les lecteurs, qui partent plus embrouillés qu’avant, en croyant qu’ils ont trouvé la solution. Mais je finis par me calmer !

  4. Nous, membres de la communauté, ne forçons personne à rien. J’en connais d’autres par contre, que si elles (et ils aussi, malheureusement) en avaient le pouvoir, nous condamneraient à la peine capitale ! Autant de haine… Faut vraiment avoir un sacré problème.
    Les femmes sont effectivement illogiques et irrationnelles. Mais comme nous tous ma princesse. Vous dites une chose et faites le contraire. Mais comme nous tous ma princesse. J’en connais une qui me tape sur le système, et je dis souvent qu’il n’est pas question que je la baise. Que de toutes façons, cette fille n’a pas du tout ma mentalité (ce qui est vrai). Je n’ose imaginer par contre ce qui se passerai si elle foutait sa main dans mon froc… Tu vois l’idée ?
    Nous sommes tous illogiques et irrationnels et séduction. Pas le choix, puisque c’est une discipline émotionnelle.
    Mais cracher le venin à ce point. Ca me fait rire. Exacerber à ce point le conflit entre les sexes… Faut effectivement être une putain de féministe pour faire ça. Le monde ne tourne pas autour de votre chatte. Je ne rentrerai pas dans ce débat, il me gonfle au plus haut point. Mais Fabrice (qui est loin d’être parfait, comme nous tous ma princesse, et toi pareil !) dit pas mal de choses vraies. C’est dérangeant de se rendre compte à quel point tout cet idéalisme fleur bleue pue la merde !

    Fabrice, pourquoi tu perds autant de temps à vouloir expliquer à ces gens ta philosophie, au lieu de les laisser grogner tous seuls ? Une femme qui se sent insultée parce qu’on veut coucher avec elle, ou une autre du même sexe, est complètement malade et névrosée. Elle n’a aucun autre combat à mener, comme les enfants africains, ou le nucléaire. Alors elle mène ce minable petit combat égocentrique qui tourne autour de sa chatte !

  5. Merci du soutien, les gars, et en plus vous m’avez bien fait rire avec votre plume :)

  6. Blog des plus intéressant s’il en est. Pourtant j’appartiens à la caste féminine …
    Tombée sur cette mine d’or par hasard, je dévore les articles depuis déjà une heure ou deux. Trois peut-être ?
    Et que dire de mes lectures.. J’ai beau être une nana, tout ce que je lis me paraît vrai. Oui, on veut tous être heureux. Oui, on veut tous plaire (puisque dans le calcul, bonheur = reconnaissance d’autrui, amour/affection et tout l’bordel) et je ne vois pas en quoi il est répréhensible de partager des astuces.
    Pour utiliser un exemple bassement féminin, il suffit de voir les articles/sites/blogs/etc de cuisine de partage/d’entraide/etc. But ? Faire quelque chose correctement, et pour au final arriver à un résultat plaisant (c’est à dire en étonnant le palais du quarantenaire en pantoufles qui attend sa bouffe au salon, en compagnie de trois marmots qui de toute manière ne mangeront rien de vert parce que les légumes, c’est pas hype).
    Alors je ne vois pas la différence entre « Comment faire manger des légumes à mes enfants » et « Que fait-on après l’orgasme ? ».
    C’est ce qui s’appelle améliorer son ordinaire.
    Il y a des astuces en tout. Des prises de consciences à faire surtout. Certain(e)s se refusent à imaginer la possibilité que le monde tourne autrement que « métro-boulot-(baise parfois)-dodo ». C’est dommage; les préjugés se créent sur la base des habitudes.
    Ce blog sort de l’ordinaire, par son ton/sa plume, par son sujet (ou du moins sa manière de le traiter) et voilà qu’il essuie des critiques complètement négatives, dénuées de sens et peu constructives. Non, vraiment c’est dommage; ne serait-ce que par cet égoïste souhait de vouloir réduire à néant le travail de l’auteur par des justifications débiles et hors sujet, qui ne répondent même pas d’une quelconque intelligence, à peine d’un bout de culture à peine entretenue depuis le lycée.
    Sans être lèche-cul car oui, je n’ai pas tout trouvé bon (bah quoi, Fab n’est pas encore devenu mon dieu de la drague/du sexe/du développement personnel, toussa, il me reste mes propres avis) et n’ayant pas non plus encore tout lu (je compte aussi en garder pour plus tard aha) je souhaite tout de même déjà, dire que mon sexe n’est pas composé que de personnes obtuses et caricaturales (mais y’en a, sinon, c’pas drôle) et surtout, féliciter l’auteur pour son travail sur lui-même, pour commencer, et pour le partage de celui-ci, qui se révèle à la fois instructif et plein d’humour.
    (Instructif oui, car il est toujours intéressant de lire un homme parlant des femmes – mais aussi des hommes – pour mieux comprendre certaines choses… )

    Bref tout ça pour dire merde aux grosses connes impulsives et qui jugent tout au premier degrés (genre merci les frigides pour la réputation de féministes castratrices que nous nous tapons) et surtout un grand merci à toi, Fab, pour remettre certaines choses à leur place.

  7. Fabrice,

    Je suis un homme et je rejoins les propos de Leya. Certes les différents points que tu abordes sont intéressants. Mais j’aimerais que tu te rendes compte que « virilité » ne rime en aucun cas avec « vulgarité ». Il y a une manière de raconter les choses, et les mots qui sortent de ta bouche, de cette biographie, montre en quelque sorte ta façon de pensée, or celle-ci ne me convient pas.

    D’après ces quelques lignes sur toi même, je suis surpris par l’irrespect que tu as envers l’être humain, les femmes et ce qui peut bien faire que tu en veux autant au monde. Je ne pense pas que tu sois névrosé, comme le dit Leya sur un coup de tête, c’est juste un problème d’éthique et de valeurs. Par exemple, tu soulignes « que ça m’a blindé contre le regard des autres », une amie m’a toujours dit « la réalité est une histoire que l’on s’invente ». Autrement dit, tu as l’impression que les gens sont méchant envers toi et t’en veulent, qu’on ne s’intéresse pas à toi, mais je t’assure que de l’extérieur le personnage que tu présente ici ne donne pas envie de te connaitre, et c’est un cercle vicieux. Il faut que tu mettes plus d’optimisme dans tes propos, surtout plus de respect, d’ouverture d’esprit et d’indulgence.

    Bonne continuation,

  8. Fabrice,

    Je suis une femme, j’ai lu ton journal, et je rejoins ce que disent Leia et Arvo. Tu décris ta vision des choses, des gens, des femmes, avec des termes qui me semblent très réducteurs et catégoriques. Les femmes et les hommes, c’est une longue histoire d’incompréhensions et de malentendus. Tout comme toute relation entre deux êtres humains en général. Traiter les femmes comme des êtres humains à part entière, en t’intéressant à elles, à leur personnalité, avec ouverture d’esprit et indulgence, avant de les baiser, comme tu dis, pourrait t’apporter beaucoup plus. Et à elles également, d’ailleurs. Evidemment ça prend du temps, et tu n’arriveras pas à connaître 6 femmes en 6 jours.
    En lisant ton blog je n’ai pas eu l’impression que tu veux comprendre les femmes ou leur vouloir du bien. J’ai plus l’impression que tu veux comprendre comment pouvoir les amener à faire ce que tu veux, et que le fait de les contenter rehaussera dans ton esprit l’image que tu as de toi.
    Ce qui m’inquiète aussi, c’est que tu aies choisi de faire un blog, d’écrire des livres là-dessus (avec une orthographe parfois douteuse): est-ce que forcément la voie que tu t’es choisie va aider des hommes mal dans leur peau à se sentir mieux, si tu continues à leur dire que les femmes fonctionnent comme des simulacres d’êtres humains, à leur décrire en long, en large et en travers tes expériences sexuelles (d’ailleurs, on a l’impression que tu couches avec des paquets de viande avec lesquels, parfois tu discutes après les avoir baisées, je me sens désolée pour elles et pour toi), tout ça parce que tu as besoin que l’on s’intéresse à toi ? Et surtout, t’es-tu jamais demandé si ces techniques ne pouvaient pas amener des personnes malintentionnées à en manipuler d’autres pour pouvoir les baiser sans chercher à leur apporter le moindre plaisir? Ni même à savoir si elles sont consentantes ?

  9. Salut,
    J’écris ce commentaire pour te remercier pour tous le travail que tu as accomplit que se soit sur les traductions des PUA américains qui son vraiment bon (j’ai particulièrement apprécié swinggcat).
    Et surtout pour tes vidéos youtube FLA que je trouve génial car certaine chose ne peuvent pas être assimilé sans être vu.

    A mes yeux tu es le séducteur avec le plus de contenu de qualité à ce jour, ne te laisse pas atteindre par les critiques négative il s’agit juste de personne qui n’ont jamais creusé le sujet et qui ne comprenne pas les leviers qui sont derrière (S et R) et qui se permette de critiquer à tort, et pour une autre partie qui ne comprend pas comment on peut facilement par des problème personnel passer a côté de ce moment de la vie ou c’est acceptable de faire des expériences et d’apprendre naturellement la séduction sans devoir passer par la théorie.

    Donc bravo à toi et bonne continuation surtout sur pour tes début sur youtube très prometteur :)

  10. Bonsoir Fabrice,

    je suis un homme qui a acheté ton ebook sur la drague sur le net . Et je trouve l’approche originale et qualitative.

    Pour répondre aux commentaires féminins du dessus , je pense que ton approche vise à séduire certaines femmes assez open aux niveau de leur sexualité et pas à convaincre toutes femmes que c’est la chose qui leur convient.

    J’ai cependant une remarque. Ton ebook parle de technique pour des sites assez propice à ce genre de relations éphémères ( AUM, TINDER, ..) . Des idées pour l’adapté à meetic où les filles annoncent toutes chercher du sérieux en omettant de fait qu’une bonne complicité sexuelle est le préalable d’une relation épanoui.

    Behind green eyes

  11. Non mec d’ailleurs je ne recommande absolument pas de draguer sur Meetic. Pourquoi poser un cadre strict sur une relation avant même de connaître la personne ?

  12. Cyprineman,
    Je suis introverti ,âgé de 50ans et d’origine maghrébine
    Je souhaite bénéficier d’un coaching en plus de ta vidéo que j’achèterais prochainement .
    Quelle démarche entreprendre pour la concrétiser .

    Merci à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*