Skip to main content

Peut-on faire jouir une fille la première fois qu’on la baise ?

Peut-on faire jouir une fille la première fois qu’on la baise ?

Je partage avec vous ce qu’un pote m’a raconté sur Facebook… parce que c’est VRAIMENT édifiant :

« Je discutais l’autre jour avec 3 nénettes sur les premiers ébats sexuels entre un homme et une femme.

Elles sont allées jusqu’à m’affirmer qu’il est impossible de faire jouir n’importe quelle fille la première fois qu’on la baise car elles sont toutes différentes (contrairement aux mecs pour qui une branlette suffit).

Elles me disaient qu’il fallait du temps et qu’il fallait connaître la nana pour lui donner un orgasme.

Pourtant, j’ai toujours réussi à faire jouir une nana sans problème (je pense qu’elles aussi sont plus ou moins toutes pareilles).

Mais elles me croyaient pas et me demandaient si j’étais réellement sûr que les nanas en question ne simulaient pas. »

Puis, mon pote m’a posé la question suivante : « Du coup, est-ce que le souci vient du fait que les autres gars sont nuls ? J’entends souvent ce discours comme quoi ce n’est pas possible de faire jouir toutes les filles la première fois qu’on couche avec car elles sont différentes. »

J’entends effectivement régulièrement la même chose dans les bouches des meufs (quand il n’y a pas ma bite dedans) : c’est donc un discours très courant qui se doit d’être analysé.

En résumé, ça veut dire deux choses. Tout d’abord, que ces meufs (comme la plupart des gens) ont une vie sexuelle merdique et qu’elles pensent que c’est inévitable (ou bien elles ne s’en rendent même pas compte, je ne sais pas ce qui est le pire). Ensuite, qu’effectivement, la grande majorité des gus sont mauvais au lit. Je vais maintenant répondre plus en détail aux questions soulevées par cet échange avec mon pote.

 

1/ Peut-on faire jouir une fille la première fois qu’on la baise ?

Il est possible de faire jouir quasiment n’importe quelle fille avec qui on couche, même la première fois, si elle est dans un bon état d’esprit. Une partie du travail consiste donc à les mettre à l’aise.

Les nanas qui disent qu’elles ont besoin d’amour ou d’avoir des sentiments pour jouir, sont au choix :
– des filles qui ont un blocage dans leur tête (culpabilité vis-à-vis du sexe libre, trop de stress ou de peur) ;
– des filles qui n’ont jamais été bien baisées (ni correctement mises à l’aise avant de coucher) ;
– des filles qui n’ont jamais essayé de sortir de leur schéma sexuel préconçu et qui parle de ce qu’elles ne connaissent pas ou qui disent ça pour se rassurer.

Les pires ce sont celles qui jugent la liberté sexuelle des autres femmes, de celles qui s’éclatent « elle s’amuse et expérimente avec des inconnus donc c’est une pute ». Avec un tel état d’esprit, il est évident qu’elles ne peuvent s’éclater elles-mêmes.

Je fais jouir environ 9/10 fille avec qui je couche… et OUI, j’en suis sûr parce que je sais reconnaître les signes de l’orgasme. Par exemple, quand je lèche une nana, j’ai une main sur son ventre qui me fait sentir ses spasmes. Puis, en général, j’ai deux doigts dans son vagin qui se resserre autour jusqu’à les comprimer quand elle vient. Enfin, j’écoute sa respiration et ce qu’elle me dit… il est par exemple classique que les filles resserrent leurs jambes quand l’orgasme approche, surtout si la perte de contrôle leur fait peur.

Il n’est pas question ici d’être modeste ou pas (j’en ai marre de me justifier)… je constate seulement que 90% des filles jouissent avec des bons préliminaires (doigts + langue). Et que lorsque ça ne suffit pas, une bonne endurance sur un bon rythme en levrette ou un frottement de clitoris en amazone suffisent généralement.

 

2/ Les filles sont-elles toutes différentes au lit ?

Oui, comme le sont tous les hommes. Cependant, elles ne sont pas TOTALEMENT différentes non plus : une adaptation des techniques dont je viens de parler suffit dans la plupart des cas. Je sais que les gens aiment se sentir uniques et différents alors je suis désolé d’avoir brisé un tabou de plus mais il faut bien que quelqu’un mette un coup de pied dans la fourmilière.

 

3/ Les sentiments rendent-ils le sexe meilleur ?

L’amour peut rendre le sexe meilleur, c’est un fait. Cependant, il n’y a pas besoin d’amour pour que le sexe soit bon. Et parfois, l’excitation de baiser avec un inconnu ou de réaliser un fantasme peut rendre le sexe encore meilleur que tout ce que vous pouvez imaginer. Alors qu’on ne vienne pas me dire que le sexe sans amour n’a aucun intérêt…

Ca dépend surtout de la connexion sexuelle entre les personnes. Or, parfois, même si les gens sont amoureux, elle n’est pas au rendez-vous (mais elle peut l’être avec un total inconnu).

 

4/ Est-ce qu’une branlette suffit pour faire jouir un mec ?

Je trouve ça un peu présomptueux et condescendant de dire que n’importe quelle fille peut faire jouir n’importe quel mec sans effort. Pourtant, c’est une croyance récurrente chez la gent féminine.

Néanmoins avec moi, si la branlette est bien faite et que je suis excité, pourquoi pas. Mais là encore, il n’y a rien d’universel.

La branlette sur un mec serait l’équivalent d’un doigtage de point G + caressage de clito sur une fille… sauf que c’est bien moins technique de masturber un homme que de masturber une femme.

 

5/ Le problème vient-il du fait que les autres gars sont nuls ?

Si on dit à une meuf qu’on est un bon coup, elle ne nous croit en général pas (au moins en France). Et ça, ça en dit long sur leur putain de vie sexuelle de merde.

Elles vont sortir des conneries du genre « C’est ceux qui en parlent le plus qui en font le moins ». Ou alors, elles vont dire « T’es un vantard, si tu ressens le besoin de le dire c’est que tu compenses sûrement quelque chose ».

Un tel état d’esprit (même si c’est un shit-test) révèle qu’elles pensent de base qu’on est un loser au lit… jusqu’à preuve du contraire. Il n’y a pas de présomption d’innocence.

Ce serait bien que les meufs arrêtent de nous considérer tous comme des chiens. Si y’avait moins de morts de faim mauvais (qui s’en foutent ou qui se croient bons), ça ne se passerait pas comme ça. Mais c’est devenu la norme (par la force du nombre) et les bons coups subissent l’incrédulité générale telle que décrite par mon pote.

Du coup, je pense que la plupart des gus sont effectivement mauvais et/ou égoïstes au lit et que c’est la partie du problème sur laquelle nous DEVONS agir. Parce que si les femmes étaient plus ou moins sûres de prendre leur pied comme des petites folles sans être jugées, elles seraient moins farouches et moins réticentes à l’idée de coucher le premier soir. Actuellement, même la plupart de ceux qui se prétendent bons ne l’étant pas, si elles ne tombent pas sur des vrais bons coups, leurs croyances limitantes se renforcent jusqu’à la frustration.

Je parle en connaissance de cause parce que j’ai été un de ces gus mauvais au lit. Sauf que je ne m’en rendais pas spécialement compte. C’est en lisant et grâce à l’expérience que j’ai acquise grâce au game que je m’en suis aperçu.

Cependant, comme la plupart des gens ne sont pas capables de suivre une démarche de développement personnel (ça demande des efforts, une remise en question et une certaine ouverture d’esprit), je pense qu’ils ne sont pas bons… pas plus que je ne l’étais à l’époque.

 

Si je résume : quand on dit qu’on couche avec pas mal de filles et qu’on fait jouir les meufs, on est forcément un vantard, une grande gueule, un mytho. Ou alors, un pigeon avec qui les meufs simulent pour finir plus vite. Mais si on ne dit rien, on est considéré comme les autres mecs (ce qui n’est pas mieux).

Il faudrait arriver à communiquer subtilement que l’on est un bon coup, sauf que les nanas nous en laissent rarement le temps et sont loin d’être toutes assez subtiles pour comprendre ce genre de message.

La seule solution passe par une rééducation de la population qui n’a pas le rapport qu’elle souhaite avec le sexe. Voici mes derniers conseils :
– Il faut que les mecs lisent des ouvrages comme Le guide du bon coup.
– Il faudrait que les femmes (et les mecs qui se mettent à penser comme elles) ouvrent un peu leur esprit et fassent plus d’expérience pour mieux se rendre compte à quel point le sexe peut être bon. C’est une thèse que je soutiens dans La vérité (qui dérange) sur les relations hommes/femmes : allez jeter un œil à l’extrait gratuit !

J’espère que ce texte, s’il ne vous a pas donné envie de changer votre vision de choses, vous aura au moins fait réfléchir.

A bientôt !

---

Incoming search terms:

  • image des fills quon baise
  • elle me fait jouir
  • quand je baise la premiere fois
  • une premi¨¨re fois de baise une fille

Fab

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

thomas davisthomas davis