Skip to main content

Sexualisation et escalade kinesthésique (kinos)

J’ai récemment consacré un livre de 140 pages à la sexualisation et à comment éviter la Friendzone. Voici le lien si vous voulez plus de détails.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser plus particulièrement à l’escalade kinesthésique (ou « kino escalation »), qui est une étape importante de la sexualisation et permet d’éviter la FZ.

Sexualisation et escalade kinesthésique (kinos)

 

Définition

Le terme kino vient de la communauté de la séduction et désigne le fait de toucher. Le mot escalation désigne les étapes à suivre pour créer une connexion sexuelle avec une fille.

Ce qu’on appelle « kino escalation » correspond à l’escalade physique des kinos avec une femme, depuis le premier toucher sur l’épaule pour lui faire la bise (par exemple) jusqu’à doigter sa chatte.

 

Le concept

L’escalade physique (ou kinesthetic escalation) a l’avantage de vous rendre plus concret aux yeux de la fille. Dès lors qu’un contact (même un simple effleurement) est effectué entre deux corps, ils deviennent plus familiers. De nombreuses études ont d’ailleurs montré que le contact rend les gens qui nous touchent plus sympathiques, et qu’on a plus tendance à leur faire confiance, à vouloir leur faire plaisir.

En fait, la toucher (au sens large) peut l’exciter, ce qui augmenterait également vos chances de la pécho. En gros, même si vous ne lui plaisez pas plus que ça, le fait de la toucher fait monter la tension sexuelle et peut lui donner envie de vous et de vous embrasser.

Enfin, il faut comprendre que chaque toucher est un test en soi, qui vous permet d’apprécier la progression de votre game à tout instant : calibrez, adaptez-vous à ses réactions.

 

L’angoisse sexuelle

Certains mecs ont du mal avec l’idée de toucher une fille. Mais le toucher est primordial dans votre jeu de séduction si vous souhaitez embrasser une fille et l’emmener au lit (pas pour faire dodo). Une des clefs de la réussite en séduction consiste donc à surmonter cette angoisse sexuelle.

Le mieux est d’ailleurs d’escalader (physical escalation) rapidement, pour être fixé sur ce que vous pouvez attendre de telle ou telle fille. Si au bout de 30 minutes, elle n’est pas réceptive à vos tests… il y a peu de chances qu’elle le soit 2 heures plus tard. Dans un tel cas, vous économiserez du temps et de l’énergie en vous attaquant à une autre cible.

 

Comment la toucher ?

Vous devez toucher une fille que vous venez de rencontrer de manière progressive parce que tout contact avec une personne vous fait rentrer dans son intimité. Pour mieux visualiser l’idée, imaginez qu’un contact approprié est équivalent à frapper à la porte de l’appartement de la fille, tandis qu’un toucher effectué trop tôt sur une zone de son corps plus intime (les seins, les fesses, le sexe) est semblable à enfoncer sa porte.

Vous devriez donc kinotter le plus rapidement possible, dès le début de l’interaction. Cela permet de faire comprendre que vous êtes quelqu’un de tactile et ainsi ne pas paraître bizarre lorsque vous initierez de nouveaux touchers un peu plus tard. Vos premiers kinos devraient se faire sur les zones du corps peu intimes : les mains, les bras, le dos, les hanches et les épaules. Enfin, ils doivent être rapides, légers et intermittents pour ne pas être trop pressant.

Il y a kino et kino. Certains touchers lui montreront qu’elle vous attire. Cela correspondra alors à un signe d’intérêt envoyé de votre part. C’est ceux-là qu’il faut maîtriser. Par exemple, lorsque vous rencontrez une fille, serrez-lui la main au moment de vous présenter. Lorsque vous la retirez, faites glissez délicatement vos doigts sur sa paume de main.

Assumez chacun de vos touchers pour que la fille ne ressente aucune gêne qui pourrait la mettre mal à l’aise (à cause de la contagion des émotions). Restez détendu et faites passer vos touchers comme quelque chose de naturel. Passez votre main sur son corps mais avec des mouvements lents et courts. Ainsi, vous communiquerez aussi que vous avez confiance en vous.

Mais pour moi, la véritable escalade (le vrai challenge) commence lorsque vous assumez de la caresser. Quand vous êtes entreprenant. Par exemple en caressant sa main, son dos ou sa cuisse. Vous pouvez faire ça nonchalamment en parlant d’autre chose ou bien la rassurer pour que les touchers passent mieux s’ils sont osés.

Il faut voir si elle est à l’aise avec vos touchers : est-ce qu’elle laisse sa cuisse contre la vôtre ? Est-ce qu’elle vous laisse caresser sa main sans la retirer ?

Si vous voyez qu’elle est à l’aise, réceptive et que mieux encore elle vous rend ces petits contacts, allez jusqu’au bout ! Selon le contexte, vous pouvez l’embrasser sur la joue, dans le cou, etc. Vous pouvez même aller jusqu’à l’allumer !

 

Si elle n’est pas à l’aise

Freinez ou interrompez le contact vous-même, si possible. Puis, recommencez en la rassurant et/ou en démontant ses résistances. Dédramatisez la chose et essayez de comprendre ce qui la bloque. Si c’est juste le stress, faites-lui comprendre que ce qu’elle ressent, c’est en fait de la tension sexuelle.

Quand ça commence à être chaud, les femmes sont « programmées » pour donner des signes de résistance. C’est une réaction pour éviter de se sentir « fille facile ». Ainsi, si pour un test, vous remontez votre doigt le long de ses cuisses et l’enlevez subitement, elle pourra ressentir une déception voire un manque mais n’objectera pas car le toucher a disparu (et donc tant mieux car elle n’aura pas l’air d’une pute qui se fait tripoter). Il vaut donc mieux faire et interrompre… puis recommencer, plutôt que d’y aller comme un bourrin sans modération.

 

Le massage

C’est une technique de séduction très classique, mais diaboliquement efficace. Peu de femmes refusent un massage et ça a l’avantage de les exciter. C’est également relativement correct de proposer un massage à une femme mais elle sait implicitement, si elle accepte, à quoi s’attendre. Je n’ai jamais pas-baisé une femme que j’avais massée. Par contre, peu m’ont massé en retour : il vaut mieux le faire soi-même car, souvent, les meufs sont trop timides pour masser. Il faut savoir ce qu’on veut ! ;)

N’oubliez pas que ce sera tout de même à vous de provoquer votre chance en faisant « déraper » ce massage… ;)

 

Démonstration en vidéo :

---

Vous pouvez maintenant, si vous le souhaitez, vous inscrire à ma NEWSLETTER afin que nous restions en contact et surtout pour ne pas rater le meilleur du blog ! En plus, je vous enverrai gratuitement 2 ebooks faciles-à-lire :
- Comment sexualiser vos conversations avec les inconnues ;
- Pourquoi et comment vaincre la pression sociale.
(Pas de spam, pas de harcèlement, vous pouvez vous désinscrire à tout moment.)

Fab

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

thomas davisthomas davis