Vaincre la timidité

Vaincre la timiditéI – 20 obstacles qui vous empêchent de passer à l’action :

 

JE SUIS BLOQUE PAR « LA SOCIETE »
Obstacle n°1 : l’école qui nous empêche de parler librement (devoir se taire en classe mais en même temps si on est trop introvertis ce n’est pas bon non plus, alors on est perdus).
Obstacle n°2 : les histoires d’amour qui idéalisent les relations hommes-femmes (c’est toujours magique alors vous vous dites que si vous abordez à l’arrache dans un bar ça n’aura rien de spécialement magique hors les filles ces petits êtres que vous adorez méritent de vivre un conte de fées (dans votre tête)).
Obstacle n°3 : les sites pornographiques qui laissent penser que les filles sont toutes des salopes (donc quand vous abordez dans la rue vous allez forcément tomber sur une salope méchante avec vous car n’intéressez pas les filles habituellement et que vous n’avez rien d’un acteur porno).
Obstacle n°4 : l’éducation quant à la manière « correcte » d’aborder une fille (c’est pas bien de brancher, vous allez passer pour un gros relou, ça marque mieux d’être seul chez soi à se branler).

JE NE SAIS PAS QUOI DIRE NI QUOI FAIRE
Obstacle n°5 : je ne sais pas quoi faire (restez simple, amical, faites de nouvelles rencontres) ni quand aborder (au hasard ou repérez des IDI).
Obstacle n°6 : je ne sais pas quoi dire (les mots importent peu, voir l’ebook sur le body language pour en être convaincu).

J’AI PEUR POUR MON EGO
Obstacle n°7 : j’ai peur du rejet (personne ne réussit à 100% mais 100% des joueurs qui ont gagné au loto ont joué).
Obstacle n°8 : j’attends trop avant d’agir (elle prend alors trop d’importance dans votre tête tandis qu’elle perd son estime pour vous n’avez pas les couilles de l’aborder).
Obstacle n°9 : je suis impressionné par elle (s’habituer au contact des belles femmes).
Obstacle n°10 : je pense à sa place donc je crois qu’il ne faut pas que je l’aborde (les femmes ont toutes des personnalités et des attentes différentes, comme les hommes).
Obstacle n°11 : je n’ai pas confiance en moi (si vous ne croyez pas en vous, comment pourrait-elle croire en vous ?)

J’AI PEUR DU REGARD DES AUTRES
Obstacle n°12 : le regard des inconnus (lieu publique, elle va raconter ça à ses amis qui se moqueront de vous (amis qui aimeraient peut-être oser essayer de se la faire au fond)).
Obstacle n°13 : le regard de mes amis (qui vous jugent ou vous encouragent, ça rend mal à l’aise de ne plus être le mec passif et coincé que ça les arrangeait que vous soyez).
Obstacle n°14 : le regard des autres femmes (peur de passer pour un gros lourd, de les déranger ou même pour certaines de leur faire peur).

JE SUIS VICTIME D’ « IDEES RECUES »
Obstacle n°15 : j’ai des croyances négatives (adoptez des pensées encourageantes).

JE N’AI PAS DE MODELE EN LA MATIERE
Obstacle n°16 : personne ne fait ça dans mon entourage, ce n’est pas normal (alors, dans votre entourage, ça m’étonnerait qu’il y ait beaucoup de PUA, et d’abord qu’est-ce que la normalité ?)

JE SUIS OBSEDE PAR MON EX
Obstacle n°17 : je pense encore à mon ex avec qui tout s’était passé naturellement (oui, mais pourquoi? Ne pas céder à la facilité surtout si on peut avoir mieux en se bougeant le cul et la chance sourit aux audacieux).

JE SUIS UN PROCRASTINATEUR
Obstacle n°18 : j’attends, par exemple d’apprendre un maximum de théorie avant de passer à l’action (vous n’apprendrez jamais autant que sur le field à condition de ne pas faire n’importe quoi et d’avoir un minimum de culture de la séduction pour éviter les erreurs de base).
Obstacle n°19 : je m’invente des excuses pour ne pas agir ce coup-ci (la fille n’est pas assez bien pour vous, ou alors elle a l’air occupée, bref vous attendez toujours la prochaine).

J’AI EU UNE MAUVAISE EXPERIENCE
Obstacle n°20 : j’ai eu une mauvaise expérience un jour (persévérer).

 

II – Les solutions qui vous permettront de jouir d’une totale liberté d’action sont :

 

Le jeu intérieur (croyances constructives) :
– adoptez des croyances positives (« ça lui fait plaisir qu’un mec l’aborde car elle se sent désirable » plutôt que « je vais la brancher et ça va l’emmerder car je serai sûrement le centième aujourd’hui »).
– utilisez un vocabulaire positif (« je vais lui donner une chance de jouir avec moi » plutôt que « je vais l’aborder et sûrement me prendre encore un râteau »).
– donnez un sens positif à vos échecs (chaque « non » rapproche d’un « oui »).
– dissociez votre comportement et votre identité (ce n’est pas vous qu’elle jugera en quelques secondes mais votre façon de vous y prendre (la plupart du temps)).
– entourez-vous de personnes positives (wingmen motivés, filles mignonnes ou alphas).
– remplissez-vous d’énergie positive (sport, musique, radio, repensez à vos succès).
– faites un maximum de rencontres pour être moins affecté et entrer dans une dynamique de succès (c’est une histoire de chiffres !)
– ne pas chercher à plaire en renonçant à ses valeurs. Résistez à la tentation de vouloir ressembler à son idéal, et affirmez-vous tel que vous êtes, avec vos qualités, vos défauts, et surtout vos désirs (et les siens). C’est contre intuitif, et c’est pour cela que c’est difficile à comprendre.
– trouver un équilibre, entre la nécessité d’être entreprenant, et ne pas aller trop vite au risque de la bloquer totalement.
– ne pas forcément renoncer si elle dit qu’elle a un copain ou qu’elle est lesbienne (routine féminine la plupart du temps, peut-être même un test). Il est conseillé de dire, dans ce cas, qu’on ne cherche que de l’amitié car cela sous-communique que vous ne vous intéressez pas à elle plus que ça et vous pourrez donc la revoir sans barrière sexuelle plus tard. Ensuite, la motivation de tromper son copain peut être purement sexuelle (l’interdit excite). Une autre motivation pourra être qu’elle s’ennuie dans sa relation (ou que son mec est nul au pieu ou qu’il la fait chier et qu’elle veut le punir). Une troisième motivation envisageable si elle a eu un « coup de cœur » pour vous (ou qu’elle n’a rien connu d’autre que son mec et voudrait se diversifier).

 

Le jeu extérieur (exercices progressifs) :
– maîtrisez quelques phrases d’approches simples pour commencer. Par exemple, à une étrangère, le classique : « where are you from ? »
– n’oubliez pas que l’essentiel est de briser la glace, après elle a envie de vous parler ou elle n’a pas envie, vous le verrez à son langage corporel. Souvenez-vous que les mots importent peu… mais si elle vous dit d’aller vous faire foutre, n’insistez pas. C’est elle qui y perd, n’oubliez pas.
– dire excuse(z)-moi pour l’arrêter dans la rue: si elle continue de marcher, vous la laissez marcher, c’était juste un « excuse-moi » ce n’est pas important finalement… comme si elle avait fait tomber un billet de 20€ de sa poche et que vous vouliez le lui rendre et qu’elle vous snobait alors vous le gardez son putain de fric). Normalement, elle fait 1 ou 2 mètres et elle s’arrête puis revient vers vous. S’excuser (dominé) n’est en principe pas conseillé mais ça marche ! Sinon, dites « s’il vous plaît… »
– les clés sont : spontanéité, ton de voix cool, donner un rythme à la conversation, ne pas être trop envahissant, mettre en place un échange, écouter la personne… Au début vous devrez probablement faire 90% de la conversation et puis plus elle s’impliquera, plus le poisson sera ferré !

 

Enfin voilà, arrêtez de vous trouver des excuses, laissez votre ego de côté et arrêtez de croire que les meufs ne sortent pas pour brancher/se faire brancher (elles ne sont pas pures et innocentes comme certaines le prétendent et paraissent offusquées quand vous ne vous comportez pas comme si elles l’étaient – alors qu’en fait ça les excite même peut-être ce rapport de force). Si c’est encore votre cas, voici un électrochoc qui vous fera du bien.

Le mot de la fin : faire la timide ou la petite fille ça peut être sexy sur une fille, mais ce n’est pas ce qu’on attend d’un homme.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*