Histoire érotique : mes meilleurs récits érotiques gratuits

« Lire une histoire érotique gratuitement ! » Voilà ce que plusieurs lectrices m’ont confié venir faire de temps en temps sur mon blog. C’est pour ça que j’ai eu l’idée de créer une section « textes érotiques » sur ce blog pour femmes. Mais est-ce que mes histoires érotiques sont pour autant réservées aux femmes ?

histoire erotique

 

A qui est-ce que je m’adresse quand j’écris une histoire érotique ?

En vérité, quand j’écris une histoire érotique, elle s’adresse autant aux hommes qu’aux femmes. C’est juste que les femmes sont apparemment plus friandes de ce type de textes. Du moins, c’est ce que montrent les statistiques de lecture sur mon blog.

J’ai vite remarqué qu’il y a presque plus de femmes qui lisent mes compte-rendu de séduction que d’hommes. Sur un blog de conseils pour hommes, ce n’est pas logique ! J’ai donc enquêté et j’ai découvert que les hommes viennent pour les conseils, les femmes pour fantasmer ou étudier la psychologie masculine. Mais peu importe, je ne souhaite exclure personne (à part les coincés du cul).

Le récit érotique où je raconte le meilleur plan à trois de ma vie est, par exemple, pensé pour que les hommes autant que les femmes puissent s’identifier et y trouver quelque chose d’excitant.

L’histoire érotique où je fais un massage érotique à une fille, c’est pareil. L’idée c’est que beaucoup de meufs aimeraient qu’on leur fasse un massage érotique, et beaucoup de mecs aimeraient en faire à des femmes.

Après, personnellement, je suis ravi dès que quelque qu’un me lit, donc pour moi ça revient au même. Homme ou femme, vous êtes bienvenus ici, même si c’est juste pour lire un récit érotique. Y’a pas de honte (je précise parce que je sais que c’est un peu tabou, chez les hommes en particulier) !

Au fait, si vous voulez avoir une idée de ce à quoi ressemblerait un texte érotique écrit plus pour les hommes que pour les femmes, jetez un œil ici !

 

Est-ce que mes histoires érotiques sont fictives ?

Pour l’instant les histoires érotiques que j’ai écrites sur ce blog sont toutes réellement arrivées. Je les ai romancées, bien sûr… mais ce sont des histoires  vraies à la base. Seuls quelques petits détails changent.

Par contre, il y a quelques temps, j’ai écrit un recueil d’histoires érotiques (gratuit) qui, lui, est fictif. Enfin, la première partie du livre est fictive. Je parle de celle où j’alterne les histoires érotiques racontées du point de vue masculin et celles racontées du point de vue féminin.

La seconde moitié de l’ebook est écrite par des femmes qui racontent leur rencontre avec moi. Du coup, elles décrivent avec leurs mots la façon dont on a baisé (ou fait l’amour) et c’est intéressant justement parce qu’elles donnent leur vision de la réalité de la séduction et du sexe.

Allez lire une histoire érotique ou deux issues de ce bouquin et vous m’en direz des nouvelles ! 😉

récit érotique

 

Pourquoi lire et écrire de la littérature érotique ?

Personnellement, écrire des histoires érotiques me fait vivre ou revivre plein de sensations très agréables. Il n’est pas rare que je finisse mon texte avec la gaule. Je le fais donc parce que j’aime ça, parce que je trouve ça agréable et stimulant.

Je pense que si vous lisez des histoires érotiques c’est pour la même raison mais peut-être que je me trompe (n’hésitez pas à me corriger dans les commentaires).

Et puis, il faut dire qu’un récit érotique, c’est différent d’un film porno où on voit les images. Avec les récits érotiques, vous devez imaginer certaines choses, votre cerveau comble les parties non-décrites et y met ce qu’il veut. C’est ça qui en fait la force !

De nombreuses lectrices m’ont d’ailleurs rapporté s’être touchées après avoir lu certains de mes textes érotiques. Et rien ne peut me faire plus plaisir… à part une pipe peut-être ! 😉

Du coup, je pense que les femmes sont plus sensibles aux mots que les hommes. Je dirais que ces textes peuvent servir d’aphrodisiaque.

Mais le but n’est pas de se contenter de se toucher en lisant des histoires érotiques, c’est plutôt de réveiller ou satisfaire votre libido.

Si vous avez envie de vivre un fantasme, allez-y. Prenez les dispositions qu’il faut, organisez-le, la vie est trop courte. Je ne sais pas quel est l’abruti qui a dit qu’il ne fallait surtout pas vivre ses fantasmes mais cela me semble être une absurdité sans nom.

 

Les femmes écrivent mieux les histoires érotiques ?

Il est possible voire même probable que les femmes écrivent mieux pour les femmes. Y’a qu’à voir 50 nuances de Grey : pensé par une femme, écrit par une femme, pour un succès mondial auprès des femmes.

Mais on s’en bat les couilles. Personnellement, j’écris de façon beaucoup plus brute qu’une femme. Je ne fais pas toujours dans la finesse, j’ai parfois un humour potache, mais c’est ce qui plaît apparemment à mes lecteurs et mes lectrices.

Je dirais qu’il en faut pour tous les goûts ! 😉

Et puis, toutes les femmes n’ont pas apprécié 50 nuances de Grey non plus. Une histoire érotique réussie pour une lectrice peut être une histoire érotique ratée pour une autre. L’important c’est de trouver ce que vous aimez.

Tout le reste n’a pas d’importance. Vous ne devez pas vous forcer à aimer quelque chose parce que ça a été un succès mondial. Malheureusement, beaucoup de gens se forcent à aimer les choses que tout le monde aime, mais je trouve ça débile et je n’aime pas les gens qui se comportent comme des moutons.

 

Comment écrire une bonne histoire érotique (ou récit érotique) ?

J’ai donné sur mon blog pour hommes, il y a quelques temps, des conseils pour écrire une bonne histoire érotique.

La règle principale, c’est que vous devez stimuler les cinq sens de votre lecteur ou de votre lectrice dans votre récit érotique.

Et l’erreur la plus commune que vous devez éviter si vous désirez écrire un texte érotique à une fille pour l’exciter, c’est de n’y mettre que VOS fantasmes. Je m’explique : un de mes potes, croyant chauffer une fille, lui avait décrit avec ferveur et passion qu’il souhaitait l’enculer sur la table basse chez elle et qu’elle allait aimer ça. Mais, pas de chance, la fille n’aimait pas la sodomie et, surtout, il n’y avait pas de table basse chez elle !

Elle n’a pas pu se projeter et ça ne lui a pas donné envie. Il aurait dû rester vague sur le décor et ne pas, dès le premier texte, décrire des pratiques qui sont loin de faire l’unanimité. Mais ceci est un autre sujet.

A bientôt, les ami(e)s !

À ne pas rater !
Vous souhaitez avoir plus de succès en amour et une super vie sexuelle ?

Pour recevoir gratuitement par mail de nombreux conseils ainsi que mon guide PDF "10 choses qui excitent vraiment les hommes chez les femmes", dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous les envoyer !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *