Rencontrer des femmes

Rencontrer des femmesOù trouver des femmes ?

Seriously ? J’aurais pu me contenter d’écrire “partout” (pour gagner du temps) et de me barrer faire d’autres trucs comme tirer la queue de mon chat, matter un Daredorm ou envoyer des textos coquins à toutes mes contacts. Mais bon… on m’a dit au CP qu’il fallait toujours développer ses réponses.

Il existe mille et une façons de rencontrer l’âme sœur (ou une copine coquine)… alors n’attendez pas passivement des autres qu’ils vous la présentent (ce serait un bonus). Certains hommes ont plus de facilités dans un type de rencontres plutôt que dans un autre : vous ne savez pas par avance avec quelle(s) méthode(s) vous serez le plus à l’aise alors essayez (qui l’eut cru) ! Tout comme vous ne saurez pas si vous aimez la blanquette de tata Ginette avant de l’avoir goûtée. Et tout comme vous ne saurez pas si vous aimez la levrette, faire des cunnis ou vous faire sucer à genoux dans un lieu public avant d’avoir essayé. Multipliez les moyens et donc les rencontres = maximisez vos chances…

Les rencontres classiques : on peut rencontrer des femmes dans les magasins de vêtements, les librairies, les cafés, les universités, les laveries, les épiceries, les grands magasins, les banques, les transports en commun, les parcs, etc. Soit par des approches à froid, soit en ayant eu un regard soutenu quelques secondes avant (si elle tient plus de trois secondes, vous avez une obligation morale d’y aller (car oui elles sont plus discrètes que nous mais certaines assument quand même)).

– Les sites internet (ou même les réseaux sociaux) : les dragueurs expérimentés n’aiment, en général, pas ce procédé (sauf moi parce que j’en ai rien à foutre des apparences) : vous ne serez donc pas en compétition avec eux. C’est un moyen facile de rencontrer des femmes car le rejet ne sera que quelques mots sur un écran ou une absence de réponse et vous pourrez plus facilement la séduire car vous accèderez directement au premier rendez-vous. Le problème est souvent la publicité mensongère (je parle des photos) et l’état d’esprit des nanas (trop coincées, cherchant l’amour comme dans les films, ou alors trop sexuellement timbrées genre “lèche mes pieds”). Le principe que les dragueurs expérimentés n’aiment pas, en fait, c’est de devoir payer pour avoir des femmes (ce qui est logique puisque c’est elles qui y gagnent le plus dans ce cas comparé à la masse des pigeons…).

– Dans la rue : l’exercice le plus difficile car la cible est en mouvement. Savoir si elle est disposée à faire des rencontres et la convaincre que vous êtes intéressant en quelques secondes requiert beaucoup de compétences et de tact. La brancher en lui parlant de son chien (ou avoir soi-même un chien) ou bien un accessoire ou alors sortir un opener complètement au hasard. Il faut énormément de liberté sociale pour arriver à faire ça, et il faut un minimum d’ouverture d’esprit pour la meuf pour accepter, surtout que la où j’habite, quand les mecs accostent c’est plus souvent pour détrousser que pour donner des orgasmes. L’univers des possibles est ici infini selon sur qui vous tombez, c’est ce qui en fait le piment.

– Le speed dating : la drague est une histoire de quantité et de nombre, et ce n’est pas si important en définitive. Il faut bien cibler le genre de personne qui va dans ce genre de trucs… y’a souvent moyen de baiser mais bon, l’éternelle question se pose “pourquoi ont-elles besoin de ce genre de trucs si ce sont des nanas de qualité?” Car il y en a des nanas de qualités faut pas croire, comme sur les sites de rencontres, quelques-unes perdues suite à un concours de circonstances.

– Les mariages : sujet de conversation tout trouvé : « D’où connaissez-vous le ou la marié(e) ? » En plus, elles sont dans l’ambiance. Le problème c’est qu’il y a des chances que tout soit répété et déformé à vos amis en commun.

– Au travail : c’est un point commun, on est en contact tous les jours pendant des heures dans des conditions parfois de coopération. Ne faites pas trop d’efforts pour rencontrer des femmes au boulot (harcèlement) mais soyez réceptifs à leurs appels (sans leur laisser d’illusions si vous ne voulez pas de couple sinon attention à la mauvaise ambiance après… je rappelle que tirer son coup à tout prix n’est pas un état d’esprit d’Alpha). Il y a toujours quelques collaboratrices que l’on bourrerait plus volontiers que la machine à papier.

– Les rencards à l’aveugle : c’est quand deux personnes qui ne se connaissent pas mais qui sont recommandées par des amis communs se donnent un rendez-vous sans se connaître. Plus intime que les repas à trois ou quatre où ils auraient l’impression de tenir la chandelle. C’est cool surtout si votre amie en commun vous a recommandé comme un bon coup.

– Les happy hours : un moment détendu et tranquille après le boulot. Elles sont souvent plus ouvertes que la nuit et puis c’est moins tard donc y’a plus de temps pour l’after.

– Les soirées privées : tout le monde a été présélectionné donc les filles sont rassurées, la musique n’est pas trop forte (grâce ou à cause des voisins), on peut donc avoir une conversation qui part sur de bonnes bases. Un must s’il y a un bon ratio H/F !

– Les bars et les boîtes de nuit : drague de jour > drague de nuit. Car la nuit, les filles sont sur la défensive (mecs bourrés). Il faudra aussi surmonter des obstacles : les copines, les copains jaloux, les autres dragueurs sur le coup (les AMOG par exemple). Bon, le point positif, c’est que l’alcool (et le reste) réussit à certaines qui ne peuvent se désinhiber sans. Danser sur la piste ou rester dans un coin tranquille et aborder ? Ca dépend, moi je préfère parler et provoquer et je ne vais jamais danser sans une meuf (ce serait facile d’être ridicule dans cette situation).

– Les associations de bénévolat : ratio femme-homme intéressant, en plus, avoir une passion est séduisant. Par exemple, les animaux.

– Les cours : allez dans des endroits où il y a plus de femmes que d’hommes par exemple « le yoga ». Le meilleur moyen d’engager la conversation est de parler du cours que vous avez choisi afin de voir comment elle réagit à votre prise de contact. Y’a pas besoin d’aller trop vite puisque vous vous reverrez chaque semaine mais ce n’est pas une excuse pour procrastiner ! Renseignez-vous avant sur telle ou telle activité afin d’avoir des choses intéressantes à raconter : d’ailleurs, les femmes adorent qu’un homme soit expert en quelque chose (même s’il y a des domaines pas sexy comme les ordinateurs et encore y’a des geekettes sexy) ! Idées : art, artisanat, cuisine, littérature, psychologie, langues étrangères…

– Les activités et hobbies (pas Frodon) : par exemple : faire de la magie, chanter, danser, faire de la randonnée, éco-tourisme. Gardez en tête d’éviter les groupes majoritairement masculins (jeux vidéo, échecs…)

– Les conventions : par exemple les conventions d’infirmières sont un nid à rencontres, elles se regroupent dans des bars et hôtels. De plus, elles sont en “vacances” donc plus ouvertes. D’ailleurs, les trucs comme le Club Med ou quoi ça doit être pas mal aussi !

– Votre cercle d’amis : agrandissez votre cercle d’amis avec des femmes… et des hommes (mais pas des boulets qui vous tireraient vers le bas) ! Appelez vos vieux amis, faites-vous en de nouveaux. Sortez avec vos collègues de travail. Plus vous connaîtrez de gens, plus on vous en présentera de nouveaux. Ne restez pas toujours avec le même groupe fermé à boire des bières. Sortez lorsque vous passez de soirées entre hommes mais évitez d’être à 15 mecs sans meuf, votre valeur baisserait !

Etc.

La morale c’est que c’est que faites comme vous voulez mais contactez des meufs qui vous plaisent (et n’utilisez pas l’excuse “elles sont toutes pas assez bien pour moi” pour ne rien faire). Car même la pire approche a plus de chances de réussite que l’inaction (et un 7 dans votre lit c’est mieux qu’un 10 dans votre imagination).

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*