Skip to main content

Cela finit toujours mal

Cela finit toujours malÇa finit toujours mal. Attention, je dis ça de façon positive, ne vous méprenez pas. Je m’explique.

La plupart des mecs ont peur de pousser le bouchon trop loin car ils se contentent de petits succès. Ils veulent pouvoir repenser à l’interaction et en garder un bon goût dans la bouche.

L’ego ça pue

« Une branlette me ferait très plaisir mais j’ai trop peur d’être blessé dans mon ego si je te demande et que tu refuses. »

Vous connaissez très bien mon point de vue. Faites-la dire non. Pressez-la comme un citron. Mon credo « Suce-moi ou insulte-moi mais ne restons pas dans l’inaction ». Le problème c’est que vous ne cherchez la plupart du temps pas réellement à être sucé ni insulté. Ça vous convient d’être là, de sourire et de l’écouter rire à vos blagues. Ça vous fait vous sentir bien. Vous voulez partir la tête haute alors vous ne poussez pas le truc au maximum.

Il est jouissif qu’une fille aime traîner avec nous et sourire béatement. La plupart des gus se contentent de ça. Ils préfèrent la douce et platonique compagnie d’une femme à une progression physique rapide car cette dernière présente le risque de brutalement rompre l’interaction.

La même chose peut survenir lorsque vous vous caressez mutuellement les mimines. La caresse des mains est si agréable que vous oubliez de pousser les choses plus sexuellement. Mais le problème est que ce sentiment de bien-être ne dure pas. Et ça ne dure pas parce qu’elle vous larguera dès qu’elle aura rencontré un mec avec qui elle aura une connexion plus sexuelle. Or, le but c’est quoi ? Lui parler pendant 10h ou la pénétrer pendant 30mn ?

Drague de jour

Un mec engage la conversation avec une fille mignonne dans la rue. Ils marchent ensemble jusqu’à un petit bar. Ils échangent leurs noms et flirtent un peu. Ça se passe bien. Il aimerait lui proposer d’aller prendre un café mais il flippe alors il ne fait rien. Plus tard dans la journée ils s’auto flagelle et se demande ce qu’elle aurait répondu s’il l’avait invitée. Merde. La gueuse était bien bonne. Cependant, malgré ses regrets, il est quand même content, il en tire une certaine forme de satisfaction. Le souvenir de cette interaction restera agréable : il a abordé dans la rue avec succès et a fait sourire une jolie fille… Bien.

La vérité c’est qu’il n’a pas cherché à en avoir plus parce qu’il avait peur que l’interaction se termine mal. Il ne voulait pas que son dernier souvenir soit un lamentable rejet.

« Allons prendre un café.
– Désolée je dois aller quelque part pour faire quelque chose avec quelqu’un. Bye. »

Maintenant, il voit les choses différemment. Il a été dégagé. L’interaction était un échec depuis le début mais il ne s’en était pas aperçu (autant le savoir tout de suite, non ? Remettre à plus tard est une connerie surtout si vous entretenez l’espoir secret de la revoir dans quelques années par hasard pour ENFIN tenter votre chance…) Vous reconnaissez-vous dans ces extrêmes :
– Prendre plein de numéros mais ne jamais appeler ? ;
– Flirter avec des femmes tout le temps mais ne jamais leur proposer quelque chose de concret de peur qu’elles disent non ? ;
– Faire rire des filles mais ne jamais tenter un rapprochement physique car vous avez trop peur d’être rejeté ?

Comment ça finit ?

Les interactions passives se terminent souvent comme suit : elle ignore vos SMS ou vous pose un lapin (les lapins c’est comme les endives : ça devrait pas exister parce que ça n’a aucun intérêt mais ça existe alors faut faire avec). Ou alors vous aviez une forte connexion mais comme vous n’avez jamais poussé les choses sexuellement, c’est la merde et vous vous êtes embourbé dans relation très bizarre. Parfois, vous ressentirez l’envie de l’ignorer ou de lui dire que vous n’avez pas envie de la niquer. C’est de la FRUSTRATION.

Peu importe qui met fin à la relation, ça finira toujours mal. Vous casserez, tôt ou tard. Sauf si c’est ELLE, la femme de votre vie.

Bon pour l’ego

Les mecs veulent que ça se termine bien pour avoir une petite histoire à raconter aux copains « comment j’ai pris le numéro d’une bonasse dans la rue ou simplement flirté avec mais c’est déjà bien ». C’est juste une question d’ego. Ils n’escaladent pas tactilement parce qu’ils ne sont pas sûrs que ça se passera bien. Mais réalisez que, de toutes façons, ça finira toujours mal. Chaque fois (que vous l’ayez niquée avant ou pas). Tous les groupes que vous approcherez, tous les numéros que vous prendrez, toutes les filles que vous embrasserez, tous vos plans culs, vos petites amies, etc. ça finira toujours mal (à moins que vous n’ayez trouvé LA fille (et encore…)). C’est ça, le truc qui fait chier. Soyez-y préparé ! La vie fait mal…

Mais même si ça finit toujours mal, vous garderez toujours un enregistrement de la partie fun dans votre disque dur mental. Vous ferez le plein d’expérience positive. Et personne ne pourra jamais vous l’enlever. Même si demain il y a une guerre nucléaire, vous aurez toujours le souvenir de cette fille nue en train de faire des bisous sur vos abdos. La drague, c’est un peu comme un investissement… un voyage que l’on ferait et duquel on reviendrait chez soi, à la case départ, mais les couilles archi-vides et la tête remplie de magnifiques paysages vallonnés.

Mais pour cela, il faut parvenir à se lancer… et ça tombe bien, c’est l’objet de la prochaine partie du bouquin !

Extrait de La vérité (qui dérange) sur les relations hommes/femmes (29€)

---

Fab

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*