La sexualisation : comment sexualiser une conversation ?

Aujourd’hui nous allons parler de la sexualisation, cette arme de séduction massive. Je vais commencer par vous définir, donner une définition, de la sexualisation. Puis, je vous indiquerai comment sexualiser une discussion (sexualisation verbale, non-verbale et techniques de sexualisation). Ensuite, on parlera de comment sexualiser une conversation avec une femme, une fille ou un homme. Enfin, on verra comment sexualiser une relation amicale, professionnelle ou naissante.

Voilà, j’espère que ce programme sur la sexualisation vous plaît ! En tout cas, si la phrase « restons juste amis » revient trop souvent dans votre vie ou si les femmes vous voient le plus souvent comme un ami plutôt que comme un amant, alors c’est que vous avez des problèmes pour sexualiser vos interactions ! Vous avez bien besoin de ce cours de sexualisation !!!

sexualisation

A lire aussi : Sexualisation : comment chauffer une fille efficacement (technique) ?

 

Définition de la sexualisation

Sexualiser, faire de la sexualisation (ou « sexu » pour les intimes), c’est faire passer le jeu de séduction sur le plan sexuel. C’est faire monter la tension sexuelle. Y’a trop de mecs qui pensent qu’ils draguent en demandant « salut ça va ? » ou « tu fais quoi dans la vie ? »

En fait, ceci est une relation sociale, plate, asexuée. Ce n’est pas vraiment du flirt ! Par contre, quand on pose des questions plus personnelles relatives à ses préférences sexuelles, qu’on taquine la fille en lui mettant une petite tape sur l’épaule, qu’on parle de cul, qu’on l’accuse de vouloir coucher avec nous (inversion des rôles en séduction), etc. Tout cela fait passer l’interaction du social au sexuel.

Sexualiser permet également d’éviter la friendzone. La plupart des mecs qui tombent dans la FZ y sont parce qu’ils ont préféré être ami d’abord avec la fille, ou parce qu’ils n’ont pas eu les couilles d’assumer leur intérêt, et donc elle ne les a pas envisagés comme des amants potentiels. Même s’ils plaisaient à la fille au premier abord !

Les meufs mettent les mecs dans des cases mentales « mec avec qui je coucherai », « meilleur pote asexué », etc. Et passer d’une case à l’autre est très difficile (souvent mission impossible) ! Donc il faut absolument sexualiser rapidement l’interaction et ne pas accepter qu’elle la fasse passer sur du platonique.

C’est trop frustrant de traîner avec une fille qu’on aimerait niquer mais qui nous parle des mecs qu’elle rencontre, etc. N’acceptez jamais la friendzone ! Et si vous y êtes, faites tout pour en sortir ou bien nextez la fille ! C’est vraiment trop de souffrance…

sexualisation

A lire aussi : Friendzone et amitié hommes/femmes

 

Comment sexualiser une discussion ?

Je me suis un peu étalé dans la définition de la sexualisation mais je vais ici parler de comment sexualiser une discussion.

On va voir du concret !

sexualisation

Principes de base de la sexualisation

Sexualiser ça marche mieux et ça vient plus spontanément quand on est avec quelqu’un dont on a vraiment envie.

Osez la sexu et assumez !

Vous devez oser ! Trop de mecs n’osent pas avec les filles qui leur plaisent vraiment. Ils osent avec celles qui ne leur plaisent pas trop mais quand elles leur plaisent vraiment, ils ont trop peur de les « perdre » donc… ils les perdent à cause de leur inaction ! C’est pour ça que beaucoup de mecs n’arrivent pas à sortir avec des filles qui leur plaisent vraiment alors qu’ils y arrivent quand ils s’en battent un peu les couilles de la meuf.

Vous devez aussi assumer vos intentions. Pour ne pas tomber dans la friendzone et pour ne pas que ça paraisse bizarre. Un peu mec qui sexualiserait par la parole mais avec un langage corporel fuyant ne donnerait pas très envie. Si vous faites un truc, faites-le bien et assumez !

A lire : Homme confiant : la confiance en soi avec les filles en séduction

Le rejet, ça peut arriver… mais voyez ça comme un jeu. Au pire, c’est pas grave… La sexualisation est acceptée ou rejetée, comme une invitation, mais ce n’est pas vraiment vous qui devez vous remettre en question de la tête aux pieds.

Comprenez que tous les êtres humains sont sexués. Vous ne devez donc pas avoir honte de votre désir qui est naturel !!! Moins vous exprimerez votre sexualité avec de la gêne, mieux elle sera accueillir pas les autres.

A lire : Comment réagir en cas de râteau ?

Calibrez tout en vous amusant !

Que ce soit pour la sexualisation verbale ou non-verbale, il est important de trouver la façon de faire, l’intensité, qui correspond le plus à VOTRE personnalité ! On appelle ça la calibration. Personnellement, je suis très bourrin dans ma sexualisation et ça me réussit bien… mais je m’adapte toujours à mes interlocutrices.

Dernier principe de base : amusez-vous ! Ne vous prenez pas trop la tête, profitez du moment présent avec la pitchoune. Faites des allusions sexuelles, des associations d’idées, des jeux de mots, tentez des choses, soyez taquin, etc.

Sexualisation non-verbale

La sexualisation non-verbale vous permet maîtriser et transmettre votre désir à l’autre… sans dire un seul mot !

Plus vous aurez de confiance sexuelle, plus vous serez entouré par une aura sexuelle et aurez du mojo pour attirer les femmes.

Les kinos, c’est la base pour sexualiser. N’hésitez pas à toucher la fille, soit pour voir ses bagues, ses bracelets, ou bien pour insister sur un point quand vous dites quelque chose, etc.

Vous pouvez très bien caresser nonchalamment sa cuisse, vous rapprocher bras contre bras ou jambe contre jambe, l’air de rien. Quand vous allez à un rendez-vous, mettez un bref instant votre main au creux de ses reins, comme pour la guider. Il faut que ce soit assez léger mais perceptible !

Vous pouvez aussi faire « le jeu du regard » : celui qui soutient le regard de l’autre le plus longtemps a gagné. Cela permet de jouer avec la tension sexuelle. Et puis, la séduction c’est beaucoup un jeu d’enfant.

Comme on l’a dit, vous pouvez sexualiser non-verbalement en ressentant un fort désir sexuel. Et comme les émotions sont communicatives, elle pourrait bien le ressentir et se sentir un peu plus excitée, elle aussi. C’est la magie des émotions humaines !

A lire : La séduction est un jeu d’enfant (analyse transactionnelle)

Mais attention, pour que votre sexualisation non-verbale fonctionne, il faut qu’il y ait une bonne intention derrière. Vous devez avoir envie de la fille et de le lui communiquer. Si vous puez la solitude et le malaise à 30 mètres, ça risque bien de ne pas fonctionner. On ne touche pas non plus les filles comme si on voulait les réconforter, il faut que soit soyez sexué, bordel !!!

A lire aussi : Homme sensuel : apprendre la sensualité pour devenir un homme sexy

Sexualisation verbale

La sexualisation verbale peut passer par le vocabulaire que vous utilisez. « Chaleur, douceur, passion, pénétrer, etc. » Le but ici est de sexualiser sans passer pour un gros pervers !

Parler des relations hommes/femmes est une bonne façon de sexualiser verbalement. En évitant les commentaires sexistes, on peut parler de la drague, du sexe, etc. Evitez les trucs intello, du léger (comme dirait Fabio dans Confession d’un dragueur) !

Les compliments peuvent permettre de sexualiser. Un « J’adore tes lèvres » à la Jonathan Rhys-Meyers dans Match Point. Ca suffit, ça sous-entend que vous avez envie de les embrasser.

Vous pouvez jouer l’implicite et l’explicite « Ce pantalon te fait de très belles…. Jambes ! »

« J’adorerais t’embrasser… sur la joue, bien sûr ! »

Vous pouvez la taquiner de façon assumée, comme avec des répliques d’humour sexy alpha « j’adore ton maillot de bain, mais un maillot zéro pièces t’irait beaucoup mieux ! »

Evitez seulement ce qui est trop ostentatoire ou trop vulgaire. « J’ai envie de te baiser comme une chiennasse là tout de suite », par exemple comme Don Jon. Ca pourrait braquer certaines meufs ! Evitez aussi les « Je suis très bon au lit, tu ne sais pas ce que tu rates ». La vantardise est à proscrire ! Soyez clair sur vos intentions mais UN MINIMUM subtil. Montrez un minimum d’intelligence sociale !

Mais la vérité c’est que, comme le dit Roger Dodger, « le sexe est partout » donc avec un peu d’imagination on peut détourner tout et n’importe quoi sur le sexe.

Un jeu de séduction où tout se passe dans non-verbal peut être sympa. Mais il peut aussi être facilement nié par la fille. C’est pourquoi je vous invite donc à y ajouter la dimension verbale !

Technique de sexualisation #1 : l’imagination

Si vous voyez une femme sucer une glace, vous pourriez très bien l’imaginer en train de lécher votre sexe. C’est le pouvoir de l’imagination, de la suggestion, de la visualisation.

Et vous pouvez très bien utiliser cette tendance du cerveau à vagabonder, à faire des associations d’idées, pour donner envie de vous à la fille.

Le simple fait de dire « je vais sous la douche… nu » fera vagabonder l’esprit de la demoiselle et elle vous imaginera nu. Ou bien des ébats sous la douche. Bref, ça va l’exciter et la brancher sur le mode « sexe ».

En plus subtil, y’a « de quel côté du lit est ce que tu dors ? » Ici, elle fera l’association lit et sexe.

Parler de massages, ça marche bien aussi !!!

Bref, vous avez compris la logique !

L’intérêt de l’imagination c’est que, consciemment ou inconsciemment, elle sera impliquée dans une situation qu’elle imaginera à sa sauce. Elle pourra un peu l’idéaliser, si vous préférez !

Si vous arrivez à projeter la personne dans une situation agréable et sexuellement excitante, c’est gagné !

Technique de sexualisation #2 : le jeu des questions

Dans mon livre Secrets pour séduire sur Internet, j’explique en détails cette routine des questions. Elle est excellente pour créer du comfort et pour sexualiser.

Cette routine vous évitera beaucoup d’emmerdes en faisant un tri parmi les filles trop coincées, les filles pas joueuses, etc. Bref, celles que vous ne baiserez de toute façon pas, ou alors avec beaucoup de prises de tête (vous auriez le temps de vous en faire 3 autres pendant ce temps).

Le principe de la routine des questions à poser à une fille pour coucher avec c’est que vous allez échanger des anecdotes sur le sexe et que ça va l’exciter… mais cela va aussi la rendre vulnérable. Or, toutes les filles n’assument pas forcément cela.

Donc, attention, toutes les filles ne veulent pas jouer à ce petit jeu de but en blanc : ne balancez pas ça CASH. Amenez le truc avec des questions légères comme “quel est le plus bel endroit que tu as visité ?” ou “quelle est ta chanson préférée et pourquoi ?

Voici quelques questions que vous pouvez poser à une femme pour sexualiser :

Avec combien de garçons es-tu allée plus loin que le bisou ?

Quelle a été ta plus longue relation sérieuse ? Ça s’est fini quand ?

Penses-tu souvent à l’idée de faire l’amour ?

C’est quand la dernière fois que tu t’es masturbée? Et où?

Quel est l’endroit le plus fou où tu aies fait l’amour ? Et est-ce que ça t’a excitée ?

Quelle est ta position préférée? Pourquoi ?

Quelle est la (ou les) chose(s) que tu aimerais essayer sexuellement mais que tu n’as jamais faite(s) ?

A lire aussi : 20 questions à poser à une fille pour la rendre folle de désir !

Technique de sexualisation #3 : l’escalade kinesthésique

L’idée derrière l’escalade kinesthésique, c’est de faire un « pied dans la porte » avec le toucher.

La séquence de touchers est différente selon que vous êtes dans un lieu public ou privé.

Sexualisation en public

Dans un lieu public, ne la touchez pas trop au début. Ou alors utilisez une VRAIE excuse pour le faire : bise lors des présentations, high 5, regarder sa bague ou ses boucles d’oreille, commenter ses cheveux…

Touchez-la de temps en temps sur le bras pendant 1-2 secondes, « amicalement », au moment de lui dire quelque chose. Voyez si elle fait de même ou, du moins, comment elle vous accueille.

En rendez-vous, l’escalade physique devrait être courte et plutôt rapide : quelques échanges de touchers pendant le date, les échanges de regards s’allongent… puis, vous prenez sa main à la sortie du bar, et vous l’embrassez.

Dans un lieu privé, ne laissez jamais une femme partir (si vous avez un peu envie d’elle) sans avoir tenté une escalade kinesthésique. Dans un lieu public, c’est différent. J’ai déjà touché la chatte de meufs discrètement dans des bars et des trams bondés. Mais il vaut mieux d’abord connaître la fille sexuellement avant de jouer à ça. Au risque de passer pour un psychopathe alors que vous êtes juste un mec joueur…

En boîte de nuit, certains utilisent la danse pour sexualiser. Ça peut fonctionner bien sûr, ça sert d’excuse pour faire monter la température, on va dire. Je ne suis pas un danseur, je ne danse jamais seul, mais ça m’arrive de le faire avec des nanas : elles se frottent un peu pour m’apprivoiser, puis on s’embrasse, puis je les chauffe en caressant leurs zones érogènes… et enfin, on voit ce qu’elles ont dans la culotte (certaines se contentent d’embrasser des mecs mais n’ont nulle envie de jouir).

Sexualisation en privé

Dans un lieu intime : vous la touchez dans des zones de plus en plus intimes : bras, mains, dos, hanches, nuque, cheveux… tout en jouant sur les regards. Jusqu’à ce que la tension soit telle que vous ne pouvez que baiser. Souvent, les filles les moins expérimentées auront besoin de davantage de temps et de tact de votre part pour se lâcher.

Ce que j’aime, lorsque je me fais inviter chez des nanas pour les baiser c’est de les toucher nonchalamment. Comme si c’était normal, comme si c’était déjà ma meuf ou, du moins, comme si on baisait souvent ensemble.

J’crois sincèrement que c’est une question de réalité. J’arrive avec ma frame comme quoi on va baiser, que c’est normal… et ça les influence forcément.

Je commence à coller ma cuisse contre celles de filles en jouant sur l’art de la suggestion. Je suggère une caresse avec un effleurement de cuisse nonchalant. Puis, je crée des rapprochements bras contre bras, jambe contre jambe.

Ou bien, en parlant de totalement autre chose, je caresse leurs cuisses ou leur dos, selon ce qui est le plus accessible et la vitesse à laquelle je souhaite aller (la cuisse c’est plus intime que le dos).

Il paraît que c’est souvent à ces moments-là qu’elles décident de faire l’amour car ma façon de les toucher leur montre que j’ai de l’expérience et que ça va être bon. Cela dit, pour avoir de l’expérience, il faut bien commencer quelque part. Du coup, foncez !

A lire aussi : Sexualisation et escalade kinesthésique (kinos)

Technique de sexualisation #4 : les surnoms

Utiliser des surnoms pour taquiner une fille et créer une connexion est efficace. De Sawyer dans Lost à Han Solo dans Star Wars, les mecs sexy dans les films le font souvent.

Je suis très branché « surnoms affectifs », c’est le genre de truc que j’intègre très tôt dans la relation, parfois même de but en blanc, pour la provoc’. Par exemple, appeler la fille « bb », « ma belle » ou « ma puce » (ça fait un peu macho des années 80 mais c’est fun, c’est ludique). Attention, sans une tonne de second degré, ça risque juste de faire fuir les femmes.

Les surnoms peuvent aussi être utilisés pour donner une note satirique/humoristique/ironique à un dialogue.

Vous pouvez utiliser le contexte mais aussi ce à quoi vous fait penser la situation ou l’accoutrement de la fille (un film, un extrait de livre, une scène connue, un passage historique, un héros, un stéréotype).

Ça ne marche presque qu’avec les filles qui ont un bon sens de l’humour, et en trouvant un surnom qui a un rapport avec la situation, de Betty Boop en passant par Sarah Bernhardt. Mais il faut que la fille ne soit pas trop « plante verte » sinon c’est un peu de culture gâchée. Et la culture est plus précieuse que la confiture.

Donner des surnoms, ça devrait paraître naturel. C’est un peu comme ceux qui appellent leur nana “mon cœur” à tout bout de champ. Chez certains ça passe car ça fait naturel mais chez d’autre ça parait ridicule car on a l’impression qu’ils se forcent.

A vous de voir si cette aptitude peut faire partie de votre arsenal de séduction de façon congruente. On a tous plus ou moins d’affinités avec les choses.

 

Comment sexualiser une conversation Tinder ?

Comment sexualiser une conversation avec une femme ?

Sexualiser une conversation avec une fille : le timing

N’attendez pas trop niveau timing ! Je sexualise en général très rapidement mes interactions. Sur Tinder, par exemple, je sexualise en général dès le deuxième message !

sexualisation

sexualisation

Parfois même lors du premier ! Mais généralement, je préfère ne pas y aller franco dès le premier message afin que la fille voie que je suis socialement un peu adapté… et que c’est de l’humour (à moitié) !

Après, pour réussir un bon premier message sexué, regardez sa description ou ses photos et rebondissez sur un détail qui vous permette ensuite de ramener la conversation sur du sexe pas trop difficilement.

N’attendez pas trop avant de rencontrer une fille d’une appli ou d’un site de rencontre : je pense qu’un rendez-vous une semaine après le premier message, c’est déjà long !!!

A lire aussi : Sujets de conversations : 20 bonnes idées pour sexualiser et éviter les blancs avec une femme

Comment exciter une femme timide ?

Si la fille est timide ou pas à l’aise avec la sexualisation, vous devez y aller crescendo. Adaptez-vous vraiment aux réactions de la fille !

Tout d’abord voyez si elle rentre dans votre jeu, si elle est réceptive à la sexualisation (il ne faudrait pas la harceler).

Ensuite, voyez si elle accepte, si c’est juste de la gêne. Beaucoup de personnes n’arrivent pas à être à l’aise en parlant de sexe. Donc, vous, continuez d’être à l’aise et laissez-lui le temps de s’adapter. Calmez un peu le jeu puis revenez à votre sexualisation. Faites du « un pas en arrière pour deux pas en avant ».

Enfin, si elle ne veut vraiment pas parler de ça. Envisagez de la nexter ou bien d’essayer de la pécho sans sexualiser, en ajoutant beaucoup de comfort. Car continuer reviendrait à la braquer complètement ! A vous de voir…

A lire aussi : Comment se faire désirer par une femme, créer le manque et la rendre accro ?

Comment sexualiser une conversation avec un homme ?

Une femme devrait faire plus attention dans sa sexualisation qu’un homme. Je pense que c’est dans les mœurs (malheureusement) que les mecs doivent y aller plus franco.

Les femmes, pour sexualiser une conversation, auront souvent recours au non-verbal : regard dans les yeux qui dure, se touche les cheveux, tripote son verre de haut en bas (très phallique), etc.

Les femmes, aussi, peut avoir recours à la sexualisation verbale mais en général c’est moins « rentre-dedans » que les hommes (malheureusement). Elles peuvent utiliser les compliments, utiliser l’air de rien le champ lexical de la chaleur et du sexe, le voir l’imaginer nue (avec la technique de la douche, par exemple), etc.

J’ai parlé de tout ça dans mon article sur mon blog pour femmes : Comment exciter un homme : 10 choses à dire pour le rendre fou

 

Comment sexualiser une relation ?

Comment sexualiser une relation avec une inconnue ?

Avec une inconnue, c’est sûr que vous n’allez pas faire du dirty talk d’entrée !

En général, je préfère faire de la sexu sur le ton de l’humour. Ca passe ou ça casse mais on peut faire passer pas mal de choses avec l’excuse de l’humour. J’y vais pas trop trop fort et début et je vois si je peux embrayer.

En fait, je montre que je suis socialement adapté et pas un gros mort de faim maladroit (la frontière est parfois fine… surtout quand les meufs ne comprennent pas le second degré !)

C’est casse-gueule mais il faut le faire pour coucher rapidement avec un maximum de filles, faire des tris rapides pour débusquer et éliminer les chieuses, et s’épargner pas mal de pertes de temps, d’argent et des mauvaises surprises (déceptions).

Comment sexualiser une relation amicale ?

Sexualiser la conversation avec une amie est très délicat. En général, une nana qui vous a mis dans la case « amis » fera semblant de ne pas comprendre.

Il faut donc assumer et être prêt à perdre la fille si jamais ça foire (au moins, vous vous serez respecté). Par contre, vous pouvez aussi la gagner !

Mais soyez ferme, n’acceptez plus la friendzone ! Une sortie en douceur de la FZ est quasiment impossible. Mais prenez-la entre quatre yeux, faites-la venir chez vous, sexualisez et essayez de la pécho. Si elle ne veut pas, tant pis, au moins, vous serez fixé !

Si c’est simplement une relation de « potes » mais que vous n’êtes pas en FZ, utilisez les techniques mentionnées ci-dessus.

Comment sexualiser une relation professionnelle (de travail) ?

Au travail, c’est chaud parce qu’on peut être accusé de harcèlement sexuel au travail. Allez-y très doucement, très léger au début et voyez si elle apprécie ou pas.

Restez toujours correct, ne dépassez pas les bornes et essayez de la voir en dehors du bureau ou du bahut !

A lire aussi : Séduire au boulot : comment draguer une collègue de travail ?

 

Voilà, c’était le plan de la conférence en ligne que j’ai tenue gratuitement sur ma chaîne Youtube à l’occasion de la sortie de ma formation de séduction à base de scènes de films :

Si vous souhaitez en savoir davantage sur la sexualisation et comment éviter la friendzone, je vous conseille de lire mon guide complet sur le sujet : Friendzone et sexualisation (cliquez sur le lien) ! Je vous y donne d’autres techniques de sexualisation que je réserve à mes clients fidèles !!!

La formation de séduction à base de scènes de films vous aidera aussi à mieux sexualiser, à avoir plus de charisme en le faisant, une meilleure répartie comme Hank Moody dans Californication, etc.

Je vous souhaite le meilleur pour la suite !

A bientôt !

Votre coach en séduction,

Fabrice Julien

PS : la sexualization sur le Wikipedia anglais (on a rien en français).

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “La sexualisation : comment sexualiser une conversation ?”

  1. Bonjour je suis tombée un peu au hasard sur vos vidéos sur YouTube et je suis assez bluffée.. Je peux dire simplement que vous avez tout compris… Malheureusement c’est tellement rare mdr. Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*