Skip to main content

Comment embrasser 12 filles facilement en une seule soirée

Comment embrasser 12 filles facilement en une seule soiréeLe 22 février 2013,

La soirée d’hier s’est déroulée en deux temps. Les deux parties aussi mythiques l’une que l’autre. Je vais tout reprendre par ordre chronologique.

I ) Rendez-vous avec Pauline (la blonde d’Adopte) pour manger ensemble. Je l’ai emmenée dans un truc à burger histoire de voir si c’est une snob ou si elle a juste  une allure de nana hautaine. A mon avis, c’est le genre working girl qui suce sans défaire son chignon et en gardant ses lunettes. Ca me fait beaucoup d’effet. Au restau,  elle paraissait à l’aise : c’était cool, la discussion dériva doucement et elle proposa d’elle-même de venir « voir mon chat ». En gros, si ce n’était pas assez explicite, elle voulait venir chez oim. Or, lors d’un RDV précédent, elle m’avait nargué (pour me tester, je suppute) « je ne viendrai pas chez toi avant le 10ème RDV.
– Ah bon beh j’m’en fous parce que moi je ne couche jamais avant le 11ème RDV.
– Tu tiendras pas.
– Bah si tu dis ça, c’est que tu me connais pas.
– Je pourrais faire ce que je veux, tu résisteras ?
– Ouais. » Alors voilà, du coup j’me suis lancé un petit défi … Laisser passer au moins 10 RDV avant de coucher avec elle : histoire d’instaurer une connexion psychique et voir si le sexe est meilleur quand on jouit d’une relation profonde.  Du coup, une fois chez moi, on s’est un peu chauffés et tout puis le Coach de Marseille a sonné à la porte et j’ai décidé de la mettre dehors.

 

II ) Le Coach est mon pote qui est coach en séduction à Marseille (je l’ai rencontré à la soirée médecine de décembre (j’ai déjà parlé de lui plusieurs fois(putain faut que j’arrête de mettre des parenthèses dans les parenthèses (ça devient difficile à suivre)))). Ca c’était vraiment bien passé alors voilà, nous sommes devenus comme qui dirait des « copilotes occasionnels ».

Hier soir, j’avais dûment gagné des places pour la « Champagne Showers » (en fait j’ai sympathisé avec le mec qui taffe dans la boîte le pote de la fille des glaçons alors j’ai fait 15 000 invitations sur son l’event fb et il m’a filé des entrées en échange) dans une des boites les mieux cotées du centre-ville. Alors voilà, j’étais sur la guest-list et ça c’est la classe. Le truc c’est que la boite est assez petite et là, sans mentir y avait au moins 600 personnes. C’était blindé de chez blindé (on aurait pu tirer dessus sans problème), une heure pour poser sa veste au vestiaire, ça fait chier…

Le Coach s’était fait faire un t-shirt « I <3 levrette » alors j’étais jaloux mais il m’a promis que pour mon anniversaire de samedi, il m’en ramènerait un « I <3 cyprine ». Ouf.

J’ai choisi d’inviter le Coach pour m’accompagner parce que c’est le seul mec dont je savais qu’il me suivrait dans le délire que j’avais prévu. Y en a d’autres sûrement qui auraient assumé ce que je lui ai proposé mais j’étais pas sûr à 100% qu’ils ne se dégonfleraient pas. L’idée : un crash&burn. Le principe : on attaque des groupes de nanas en leur disant ni plus ni moins « ça te ferait plaisir de m’embrasser ? » En gros, on zappe la phase d’attraction et de confort et on compte sur la confiance véhiculée par le rentre-dedans pour arriver à nos fins. Nos meilleures atouts : soutenir le regard, le toucher, et la formulation de la question. Beaucoup nous répondaient « non j’ai un copain » alors on a changé à un moment on a testé « t’es célibataire => OUI (échelle de oui) => ça te plairait de m’embrasser ? ». Mais bon ça m’a gavé parce que c’était trop compliqué et puis j’me suis dit que j’avais pas envie de n’embrasser que des célibataires.

On a eu beaucoup de mal à se mettre en train parce qu’on se faisait bousculer dans tous les sens, par des minots en plus. J’avais pas bu des masses non plus alors voilà, j’étais privé de superpouvoirs… J’ai même laissé passer une IA. Une IA est ce que j’appelle une invitation à l’approche : en l’occurrence, une nana a chuchoté un truc à l’oreille de sa copine et cette dernière s’est retourné, a acquiescé puis la première est venue de dos danser contre moi. En gros elle a demandé confirmation à sa copine pour savoir si j’étais assez bien pour se faire chopper par moi. J’ai rien fait. Elle était correcte en plus. Honte sur moi.

J’crois qu’on a dû commencer à vraiment jouer sur le coup de 2h (la boîte était pleine à craquer et les esprits commençaient à s’échauffer. Au début, j’ai commencé parce que je ne sentais pas le Coach convaincu par mon idée.

1) Un groupe de 3 est passé devant nous et j’ai demandé à la première « non », j’ai demandé à la seconde : elle m’a regardé comme si elle ne comprenait pas (en gros elle n’en croyait pas ses oreilles) puis s’est jetée sur ma bouche comme si elle n’avait pas mangé depuis 6 mois (pourtant elle était pas mal : grande blonde, fine avec une tête de poupée mais un air un peu abruti par la drogue faut le dire). Elle m’embrassait de partout dans le cou et sur le torse et se baissait, j’ai même cru qu’elle allait me sucer sur le dancefloor. Ça c’était GNQ. J’l’ai virée au bout de 10 minutes de kiffe (parce que c’était quand même agréable). Par contre, on ne l’a pas revue de la soirée, elle devait être en train de se faire tirer dans une voiture ou contre la fontaine derrière la boite. Rien à foutre : je jouais à un jeu tarpin drôle.

2) J’en ai kiss une autre mais impossible de me souvenir d’elle. Pourtant je force ma mémoire là, no offense for her. Ce dont je me souviens c’est juste qu’il y avait 2-1 quand on s’est positionnés dans le couloir principal. (D’ailleurs, Coach, quand tu liras ça, si tu peux me faire part de tes souvenirs la concernant, ce serait tip top, et je reposterai derrière. Kiss kiss.)

3) Dans le couloir, on s’est mis en embuscade : comme ça on pouvait demander à toutes celles qui passaient. En gros, grâce au lieu de passage : on n’avait même pas besoin de se déplacer et les brebis venaient d’elles-mêmes se jeter dans la gueule des loups. A un moment une pas mal a mordu à l’hameçon. Je lui ai demandé et elle m’a dit « vas-y » alors voilà : un baiser de courte durée puis elle est passée.

4) Y a la fille des glaçons (cf. mois de janvier) qui est passée : kiss direct, j’ai même pas eu le temps de finir ma phrase. En plus du coup, elle m’a ré-ajouté ce matin sur FB, donc c’est cool. Enfin voilà, plein de mecs seraient prêts à se casser une jambes pour être embrassé par une nana mimi comme elle, mais bon je sens que quelque chose ne va pas chez elle. Mais j’aime bien jouer avec quand même.

5) Sa meilleure amie, une brune de taille moyenne l’accompagnait et elle l’a convaincue « vas-y embrasse-le ». C’est beau l’amitié.

6) A un moment, une nana est venue me dire « tu m’aides à trouver ma copine et je t’embrasse ». Je n’aime pas trop ces petits jeux alors j’ai dit oui mais j’ai pas bougé. Elle est partie faire un tour puis est revenue et là je l’ai menottée par surprise. Oui j’me baladais avec une paire de menottes en plastiques « tu restes avec moi.
– (rire) OK.
– T’as voulu négocier avec un gangster alors t’assumes, normalement c’est : la moitié avant la livraison, la moitié après.
– Ok.
– Donc on s’embrasse sans la langue avant et avec après. » Petit smack de collégien. J’ai trouvé sa copine, son ex est venue m’emboucaner et on a failli se mettre sur la gueule. J’ai réussi à me détacher de justesse avant qu’il ne pète un plomb. Sérieux j’en avais rien à foutre de sa nana, qu’ils règlent leur problème entre eux, j’suis pas thérapeute pour couples qui ont rompu. Pauvre France !

7) Du coup, sa copine qu’on cherchait, une grande : je lui ai demandé un peu par acquis de conscience et elle s’est ruée sur moi. La fille des menottes est revenue (elle s’était visiblement débarrassée de son pot de colle) et m’a lancé « tant pis pour toi, je ne donne pas de deuxième chance ». Je m’en balek ma grande.

8) J’me suis retrouvé à la table de l’organisateur de la soirée (qui était bien bien réussie) : c’est le serveur un peu gros avec la tête de nounours pour qui j’ai fait les invits sur Facebook. Y avait sa pote, la fille des glaçons (FDG) et une autre de ses copines. Ils s’embrassaient à trois, le principe est cool, ils m’ont expliqué « on fait ça car on se considère de la même famille ». D’ailleurs, le serveur m’a smacké aussi, bon, c’était dans le fun de la soirée et tout puis il est sympa ce mec.
– FDG : tu es de la famille ou pas ?
– Cyprineman : Quand on est de la même famille son prend son bain ensemble non ?
– FDG : Oui voilà.
– Cyprineman : Alors oui. » Donc voilà, on a fait un bisou à 4.

9) J’ai également embrassé une beurette (jolie) qui dansait avec sa copine. Les groupes de deux sont mes préférés.

10 et 11) Au bar j’suis tombé sur deux lycéenne de 17 ans TARPIN FRAICHES : fines, jolies avec des yeux bleus et tout le tralala. En fait c’était un groupe de trois mais j’en ai kiss que deux. Une rapidement par contre l’autre me collait : « t’as quel âge, tu t’appelles comment etc ». Bref, un interrogatoire dans les règles de l’art et j’aime pas ça alors je répondais d’la merde. Elle m’a dit « attends je vais commander à boire » et j’me suis cassé dès qu’elle a eu tourné le dos.

A ce moment-là, (vers 4h) on avait abordé à peu près toutes les meufs de la boite, il ne restait plus que le carré VIP. On a essayé de rentrer 2-3 fois mais on s’est fait virer. De toutes façons, c’est naze le carré, les bonnasses bien fraîches rentrent comme elles veulent et nous on se fait pointer parce qu’on a des poils au museau mais pas de pognon plein les poches, c’est une honte. J’ai envie de me révolter contre le système. Alors du coup, on les a attaqués par les côté, on a tourné autour du carré et on parlait aux filles qui étaient contre les vitres des bords. Comme si on assiégeait un château-fort.

12) Y en a une qui nous a mis en concurrence : elle nous a demandé de nous tourner pour nous voir de dos, et de danser. J’aime pas danser alors j’lui ai dit que je ne ferais pas ses 4 volontés, qu’elle n’avait que de la gueule et tout, et que j’avais pas de temps à perdre. Elle a demandé des explications du coup : on lui a mythonné que celui qui perdait devait faire un striptease samedi alors elle m’a donné plein de conseils pour gagner mdr. Puis, elle m’a enfoncé sa langue dans la bouche et m’a roulé un patin de grande classe. Cette nana était visiblement plus âgée que nous, je dirais 27 ou 28 ans. Après, j’peux me tromper mais voilà… J’ai déjà levretté de la trentenaire, et ça m’excite, donc j’ai envie de le croire. Les jeunes fraîches, les plus matures et les nanas de notre âge : j’crois que toutes ont quelque chose qui m’excite.

Alors voilà, à nous deux on a kiss 17 nanas. On a pas fait de doublons, même si on a un doute sur une mais apparemment le compte est bon. J’pense qu’on a dû aborder une centaine de nanas à deux donc voilà environ 20% de réussite avec cette technique. On a dû sortir avec 10% de la boîte (en ne comptant que les filles fraîches). Bien ouéj, bro.

On a pris quelques râteaux assez mythiques aussi. Beaucoup de « non » simples. Quelques « non merci mais c’est gentil ». Y en a même une qui m’a poursuivi dans la boîte après en me disant « mais t’es mignon mais je peux pas L ». Deux m’ont fait la bise. Puis faut dire qu’on y allait tous les deux demander aux mêmes donc voilà on a eu quelques « non + non plus » et d’autres « non + toi encore moins ». Des nanas qui sentent que tu leur donnes un peu de pouvoir et qui ne se sentent plus. Des pouffiasses pas fun quoi qui essaient de te blesser car elles te trouvent trop confiant. Des fois on abordait des cercles, on leur demandait à toutes et on se croisait et on continuait. Les nanas étaient mortes de rire. Aussi des « non, ce serait trop facile !
– Bah pour toi aussi ce serait trop facile. » On a eu pas mal de « j’ai un copain désolé » … d’autres « tu m’as déjà demandé » et même un « tu m’as déjà demandé… trois fois ». Sérieux j’me rends compte que j’ai une mémoire honteuse. J’peux me souvenir de la rue et du numéro où habite la nana des glaçons alors qu’elle ne me l’a dit qu’une fois mais que nenni de trucs peut-être plus vitaux comme aller en cours, nourrir le chat ou payer mes factures. Aussi, je pense que beaucoup pensaient qu’on se foutait d’elles.

Alors voilà, j’ai fait 12 mais je ne peux en compter que 11 vu que la fille des glaçons (qui m’a d’ailleurs refait le coup des glaçons) c’était déjà kissed. Prochaine étape : une pipe, un cunni et une levrette de 30 minutes que les bitchs pucelles dans son genre méritent.

A la fin on a branché une nana à deux. Elle ne voulait pas galocher ni l’un ni l’autre parce qu’elle « avait déjà embrassé un mec et ça marquerait mal (comme si tout le monde la zieutait t’sais) » alors elle nous a demandé pourquoi elle devrait nous embrasser « je ne le fais pas sans raison » et sans se concerter on lui murmuré à l’oreille « parce qu’il paraît que j’embrasse bien ». J’crois qu’on est un peu connectés tous les deux, enfin c’était beau mdr. J’me suis barré en râlant qu’elle était pas drôle et le Coach a continué de la gamer, il a pris son num. Bien ouéj, bro, même si je doute que tu arrives à la niquer vu son état d’esprit de merde plein de principes soumis à la pression sociale.

Quand j’ai raconté la soirée à Padawan, il m’a dit que 12 c’était pas beaucoup quand même que j’aurais pu faire mieux. Lui, il faut vraiment qu’il sorte plus parce qu’il ne se rend pas compte je pense déjà de combien le field est difficile (pas vraiment de boîtes dans cette ville de merde, petites, 70% de mecs, etc.) et puis la mentalité de merde de soumis à la pression sociale qui sortent pour être vus plutôt que pour s’amuser. Bref, Aix, c’est vraiment chaud comme field, surtout quand t’as pas de thunes. Mais c’est cool de s’entraîner ici, ça  forme vraiment au moins.

 

III ) Sinon, ça y est, j’ai trouvé un stage. A deux pas de chez moi en plus, aux allées provençales dans un des plus grands groupes français d’expertise comptable. J’vais travailler pour le patron qui a un partenariat avec la mise en place de la métropole aixoise et voilà j’vais me faire plein de relations, avoir sûrement une bonne note à mon UE7 parce que la mission qu’ils m’ont proposée est originale et importante. J’vais être payé (pas mal en plus), avoir des tickets resto et un remboursement de frais de déplacements que je n’aurai pas (mais je volerai peut-être des tickets dans les bus). On m’a promis des primes et un job d’été. J’suis content, très soulagé surtout. Par contre ça craint, mon boss m’a appelé tout à l’heure avec un numéro caché et j’ai répondu en disant « Ouaiyeee ». Sérieux : j’pensais que c’était Hafid qui voulait sortir. Gros blanc puis voilà, il a éclaté de rire. Ouf.

Qui pouvait penser qu’un mec qui kiffe les bukkakes, qui trouve que DSK a eu raison de baiser une femme de chambre et qui manque de respect à tout ce qui respire (sauf les félins) pourrait dénicher un aussi bon poste ? J’vais essayer de ne pas trop arriver en retard le matin, parce que j’aime pas me justifier (« ouaiiiiis y avait des embouteillages à pied »), j’espère que je ne travaillerai pas le samedi, que les secrétaires (qui sont fraîches et jeunes, sérieux, c’est pas Raymonde de Carrefour, c’est plutôt Paris Hilton) pratiquent la fellation pendant les heures de pause. En contrepartie, je promets de laisser leur chignon intact et de ne pas jouir sur leurs lunettes. Il y aura aussi, j’espère, une tête de turque pour m’occuper et un distributeur de vodka dans le hall. J’sais qu’aux Etats-unis, on peut parfois venir taffer en tongs alors voilà vu que c’est bientôt le retour des beaux jours j’aimerais pouvoir me mettre pieds nus sur le bureau. J’sais pas comment formuler ma requête. Bon, j’y ai mis le temps mais au moins j’ai pas trouvé un stage où le distributeur ne propose que du café et des bouteilles d’eau et… en plus, la politique sur le harcèlement sexuel n’est pas très stricte. Parce que je suis Cyprineman (et j’en suis fier, c’est ça le pire).

Que le Dieu du Game soit avec vous !

---

Incoming search terms:

  • embrasser en soirée
  • comment negocier avec une fille pour l embrasser
  • embrasser une pote
  • j\embrasse mn mec avk le sperme dans la bouche 17ans

Fab

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game !

Une réponse à “Comment embrasser 12 filles facilement en une seule soirée

  1. Slt, j’ai tapé « baiser des meufs » sur Google et je suis tombé sur ton blog ! XD J’ai pas grand chose à dire si ce n’est « excellent !!! ». J’ai lu deux de tes articles et ton style est parfait : sans complexe, libéré, et… (le plus remarquable et qui manque à quasi-toutes les autres choses qu’on lit partout) EXHAUSTIF ! Tu donnes tes réussites, tes échecs, tes impressions, tu donnes LA vérité en assumant complètement. Il serait temps que les gens se sortent les doigts du cul et arrêtent de croire qu’ils vont se faire bastonner dès qu’ils nous racontent leurs erreurs. Toi t’es totalement libéré et il n’y a pas mieux qu’une telle personnalité pour libérer tes lecteurs de la même manière.
    Merci pour tes articles, continue comme ça c’est nickel, sans complexe et en assumant les échecs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

thomas davisthomas davis