Essayez de ne pas bander !!!

Le 15 février 2017,

Je sais que je n’ai pas écrit depuis longtemps. C’est tout simplement parce qu’une certaine routine s’était installée dans mon couple, dans notre vie sexuelle et dans nos plans à trois. Mon travail me pesait aussi de plus en plus, grignotant toute mon énergie vitale. Mais le Dieu du Game m’a fait vivre une expérience qui m’a réveillé et m’a remotivé.

Hier soir, je suis allé fêter la Saint-Valentin dans un club libertin avec La Prof. C’était ouf ! Je vais vous raconter ça. Essayez de ne pas bander (ou mouiller) !!!

On a commencé par aller dans le sauna du club, où nous nous sommes assis à côté d’un couple. Au bout de deux minutes, la blonde du couple a posé sa main sur la cuisse de La Prof. On a alors commencé à discuter. Je sais que ça peut vous paraître surprenant si vous n’avez jamais mis un pied dans ce genre d’endroit mais ça se passe vraiment comme ça, dans les clubs libertins.

Tu vois un couple avec qui tu as envie de baiser, tu l’abordes et tu lui proposes d’aller baiser. C’est aussi simple que ça et c’est ce qu’ils ont fait.

Alors, nous sommes sortis et avons pris une douche tous les quatre. La Prof m’y tripotait tandis que la blonde la tripotait elle, tout en se faisant pénétrer par son mec. Les regards des deux meufs qui se plongeaient dans le mien : l’une avait des doigts dans sa chatte, l’autre la bite de son homme. C’était très sexy, très animal. La blonde me fixait d’une façon indescriptible, comme si elle me défiait du regard ou comme si elle imaginait que c’était ma bite qui était en train de la marteler par derrière.

Puis, ça a commencé à partir en couilles : on a décidé d’aller dans une pièce fermée mais on a oublié de la fermer. Ou plutôt, on l’a fermée mais mal et plusieurs autres couples ont repéré notre manège.

Heureusement, c’était une soirée couples donc il n’y avait pas d’hommes seuls en chien. N’empêche que l’on a été rejoint par deux autres couples et que ça faisait du monde. L’ambiance était chaude mais elle n’a fait que monter encore davantage lorsque nous nous sommes retrouvés à baiser à huit, sans avoir échangé nos prénoms, ni rien.

Moi j’avais rien contre, j’étais super excité, donc je n’ai rien dit. On a juste commencé à baiser comme ça et puis c’est tout. Comme dans une sorte de transe. C’était vraiment une expérience magique, je me suis senti transporté, comme dans un autre monde. J’avoue me souvenir de tout et de rien à la fois, c’est une sensation très étrange. Je revois qu’il y avait un grand black et une beurette affamée, la blonde et son mec, un couple de BCBG coquins… C’est comme si ça s’était passé dans une bulle temporelle ou dans une dimension parallèle.

Au bout de quelques heures, on est tous sortis de là et on ne s’est pas parlé. Hors de la pièce, les couples ont fait un peu comme s’ils ne se connaissaient plus. Cette partouze est officiellement la plus grosse à laquelle j’ai participé. Il s’en dégageait une superbe énergie sexuelle.

Bref, nous ne sommes pas rentrés très tard parce que je travaillais tôt le lendemain. J’avais un audit à 9h dans un coin assez paumé de Lyon.

D’ailleurs, mon job me fait disjoncter, sérieux. Depuis Noël, je ne pense qu’à comment je vais me barrer. Mais le truc c’est que, si je démissionne, je n’aurai pas les allocations chômage. Or, comme je compte lancer mon business (vivre de la séduction) et que je ne sais pas si ça va marcher, j’aimerais bien avoir cette sécurité.

Mon projet fou est de faire une formation vidéo qui expliquera TOUT le Game, preuves à l’appui.  J’aimerais vraiment laisser une trace dans cet univers de la séduction que je côtoie depuis presque 7 ans.

Mais bon, je ne sais pas si ça va marcher. J’aurais beau faire ce qui serait à mon idée le meilleur produit du monde, les gens ne peuvent pas savoir. Je ne suis pas très bon en marketing donc j’ai peur qu’ils préfèrent acheter des trucs moins complets venant de coachs moins bons (désolé pour eux) mais qui savent bien se marketer. Bref, vous l’avez compris, je stresse.

Je stresse mais je suis déterminé et mes patrons me font péter des câbles. Comme l’autre matin où ils ont programmé un inventaire (c’est un truc de commissariat aux comptes) à 7 heures dans un bled paumé. J’ai dû partir de chez moi à 5h !!! Du coup, j’ai décidé de me faire virer.

Mais, même ça, ce n’est pas facile. En effet, je ne suis pas assez salaud pour faire de la grosse merde dans les dossiers des clients, qui, eux, ne m’ont rien fait. Du coup, je fais le minimum, je tiens leur compta, je fais les bilans et je rentre chez moi à 18h.

Le problème c’est que, même en ne faisant pas de zèle, je suis toujours rentable ! Ces enfoirés de patrons m’ont pressé pendant plusieurs mois comme un dingue mais, depuis que j’ai levé le pied, je m’aperçois qu’ils ne me virent pas. Ce qui veut dire que je leur fais toujours gagner de l’argent même en me laissant moins exploiter.

Voyant que ça ne suffit pas, j’ai décidé d’améliorer ma stratégie pour me faire virer. La seule chose carte que je peux encore abattre c’est le comportement. Maintenant, dès que la secrétaire ou un collaborateur me parle mal, je l’envoie chier. J’en ai marre de leurs conneries, de leurs obsessions, de leurs manies, etc. Y’a des collègues que j’aime bien mais y’en a trois qui sont vraiment pète-couilles.

Je vois bien que les patrons ne comprennent pas ce qu’il se passe. Du coup, ils s’interrogent. Avant, je prenais sur moi, je faisais un sourire poli et tâchais de ne pas insulter les maniaques de service. Maintenant, j’ai décidé que je me ferais respecter et que plus rien ne passerait.

Je vais continuer à ne faire que le minimum au bureau, pour ne pas pénaliser les clients tout en n’étant pas trop un esclave. Je vais continuer à mal parler à mes « collègues de travail » quand ils me stressent pour rien, se mêlent de ce qui ne les regarde pas ou me font chier pour des détails. Je vais continuer à dire leurs quatre vérités à mes patrons quand ils abusent. Je vais continuer jusqu’à ce qu’ils aient la bonne idée de me virer ou de me proposer une rupture conventionnelle.

C’est vrai qu’une rupture conventionnelle, ce serait l’idéal, puisque j’aurais moins de préavis. Quoi qu’il en soit, l’expérience que j’ai vécue hier soir m’a remotivé pour mon projet parce qu’elle m’a rappelé que la vie d’un pick-up artist peut être extraordinaire et mon quotidien ne l’est plus forcément.

Du côté de La Prof, ça va, ça vient. Elle me soutient dans mon projet mais, en même temps, elle essaie de me faire réfléchir. Et puis, elle fait toujours des crises de nerf, de temps en temps, ce qui m’énerve toujours autant. Du coup, je ne sais pas comment je vois l’avenir : cette fille est géniale mais me casse un peu trop souvent les couilles. Cependant, je sais que j’ai un seuil de tolérance assez bas en ce moment, alors, est-ce que n’importe quelle meuf ne me pèterait pas les couilles ?

Voilà où j’en suis. Et puis, j’ai envie de fonder une famille et tout. C’est pas en virant les meufs dès qu’elles me font un peu chier que je pourrai construire quelque chose de stable, sérieux et durable. C’est ce que je me dis en ce moment. Mais je vais faire le point. Chaque chose en son temps. Je prendrai une décision quand j’y verrai plus clair. D’ailleurs, peut-être que la situation se décantera d’elle-même d’ici quelques semaines ?

A bientôt et que le Dieu du Game soit avec vous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “Essayez de ne pas bander !!!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*