Réalisez que, chaque jour, vous pourriez rencontrer plein de nouvelles filles

Réalisez que, chaque jour, vous pourriez rencontrer plein de nouvelles fillesChaque fois que vous évitez de faire quelque chose que vous avez vraiment envie de faire (par peur), peu importe si c’est une petite ou une grosse chose, vous chutez dans votre propre estime.

Comprendre les bases

S’inventer des excuses pour éviter d’approcher des femmes est un processus qui prend racine bien avant le moment où vous n’allez pas parler à la pitchoune. En fait, vous avez évité d’aborder depuis que vous vous êtes pointé dans le bar. En gros, la plupart des gens évitent (par facilité) de faire ce qu’ils ont envie de faire, toute la journée. Tous les jours. Toute l’année. Toute leur vie.

Par minutes

Nous avons environ 16 000 pensées par jour. Bon, si on est éveillé 16 heures par jour ça fait quand même 10 000 désirs « concrets ». Combien n’en réalisons-nous pas pour une raison ou une autre ? Ce genre de pensées négatives nous empêche d’agir.

Chaque minute est une opportunité pour faire quelque chose et d’arrêter d’esquiver. Arrêter d’être négatif. Arrêter de procrastiner. Vous pouvez vous construire dès à présent un élan positif.

Une nuit de loser typique

Vous êtes dans la queue pour entrer en boîte. Ça n’avance pas. C’est quoi le putain de problème ? Vous évitez d’aller demander au videur. Vous ne voulez pas le « déranger » alors vous la fermez et patientez encore sagement pendant 2 heures.

Finalement, vous entrez. Vous voudriez interroger la barmaid sur les cocktails. Mais vous ne demandez rien car vous ne voulez pas doubler la personne devant vous.

En fait, vous ne souhaitez pas vraiment boire d’alcool mais vous avez peur de demander un verre d’eau parce que vous pensez que la serveuse se moquerait de vous et vous traiterait de « tapette ». A la place, vous ingurgitez de la vodka.

Cette pétasse ne s’est pas excusée alors qu’elle vous a à moitié renversé le verre dessus, ne vous a pas regardé dans les yeux et n’a même pas souri. Vous laissez quand même 1€ de pourboire parce que vous vous êtes bâti, dans votre tête, un scénario selon lequel : si vous ne laissez pas de pourboire, elle répétera à tous les autres membres du staff que vous êtes un radin et vous serez banni cette boîte A VIE. La grosse affaire.

Opportunités ratées

Le bar est plein. Cependant, vous repérez un siège libre. Mais vous vous dites que si vous vous asseyez là, une armoire à glace va sûrement surgir de nulle part et vous gueuler dessus « c’est mon siège dégage petite merde ».

OK, mais ça n’arrivera pas. Et de plus, cette banquette est une place stratégique pour voir et être vu. Mais vous ne vous y installez pas parce que vous n’osez pas.

De retour au bar, vous entendez deux filles parler d’un sujet qui vous intéresse énormément. Mais vous ne vous présentez pas : vous renoncez à faire de nouvelles connaissances et vous préférez siffler votre vodka à 10€ le verre, seul dans un coin.

Sur le dancefloor : « Ohlala cette fille est trop belle, pile mon genre, en plus. Bon, c’est le moment d’aborder. En fait, non, je finis mon verre d’abord. »

Vous avez réellement besoin de travailler sur vous-même, pas vrai ? Il est primordial de vaincre votre anxiété d’approche (et de vous libérer de la pression sociale)…

La vérité c’est qu’il y a pas mal de choses que vous évitez de faire, et ce, tous les jours. Notamment d’ABORDER dès que vous vous pointez dans le bar.

Toutes ces petites choses

Ce manque de confiance et d’élan dus à l’évitement de toutes ces petites choses aux allures anodines (toute la journée) revient vous hanter au moment fatidique d’engager des conversations.

Chaque fois que vous évitez de faire quelque chose que vous avez vraiment envie de faire, peu importe ce que c’est, vous vous faites du mal. Vous amochez votre amour-propre, votre fierté.

Mais êtes-vous vraiment à des années-lumière d’une vie où vous feriez « ce que vous voulez » (dans les limites des lois) et que ça marcherait comme sur des roulettes ?

Je ne pense pas, je pense même qu’il n’y a qu’un pas qui vous sépare de l’excellence. Le plus dur étant de se lancer…

Extrait de : La vérité (qui dérange) sur les relations hommes/femmes

 

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*