Skip to main content

Réponses à mes détracteurs et pourquoi j’ai raison

Réponses à mes détracteurs et pourquoi j'ai raisonCet article va parler d’une connasse moralisatrice qui se croit intelligente parce qu’elle est à la fac de lettres alors qu’elle n’est pas plus maligne qu’une huître, d’un mec qui perd ses couilles devant sa meuf et d’un faux profil sur Adopte qui pense pouvoir me prendre pour un con (les 3 sont liés). Cette fable moderne est instructive et nous pouvons en tirer des enseignements.

C’est un peu long, mais je vous assure que ça vaut le coup car ça en dit long sur nos congénères et sur combien la plupart des êtres humains sont pitoyables. Si vous n’avez pas le temps de tout lire, c’est bien dommage, mais je vous ai quand même mis l’essentiel en rouge.

Tout a commencé suite à cet article que j’avais écrit pour le site TRJ ACTU. Une nana avait commenté en écrivant ce que sûrement beaucoup de personnes pensent en me lisant… alors, dans un premier temps, je vais leur remettre les pendules à l’heure. Dans un deuxième temps je vous montrerai à quoi ressemble un mec qui perd ses couilles devant sa copine : vous verrez combien c’est ridicule et pathétique. Et dans un troisième temps, je vous expliquerai comment j’ai démasqué le faux profil et suis remonté à la source… c’est l’occasion de faire un peu de mentalisme.

Partie 1 : réponse à son commentaire de mal-baisée (intégralement)

CELINE : Ça me fait doucement rigoler de voir le terme « site de rencontre » fleurir dans ton article. A te lire, ce serait plutôt « site de rencontre pour plans cul ». Mais vu que tu utilises le premier terme et non le second, je vais te répondre en partant de ce principe (et à l’avenir, si j’ai mal compris ton article, exprime toi mieux.)

Ca c’est le raisonnement typique des meufs qui n’ont rien compris. Le genre de coconne qui écrirait bien volontiers sur son profil adopte « pas de plans cul, là pour du sérieux » et que je zapperais sans la calculer parce que ce type de remarque montre bien qu’elles n’ont rien compris à la vie. Je pense que ce qui la fait le plus chier au fond, c’est que je conseille aux mecs de fuir les nanas comme elle : vous verrez que la suite de l’histoire me donne totalement raison. Comme la plupart des gens, bien formatées et conditionnées par la société, ces êtres dénués de synapses prennent le problème à l’envers. Evidemment que  toute relation doit commencer par du sexe, et une fois qu’on a couché ensemble : on voit si on continue. J’ai écrit tout un livre là-dessus qui explique pourquoi la plupart des gens sont malheureux en amour et parfois ne le savent même pas. Pas envie de tout résumer, et ce serait hors sujet, donc cliquez ici pour lire un extrait sur les relations H/F.

CELINE : « visiter des profils des nanas et retourner leurs techniques contre elles. « = c’est bien connu, toutes les filles des sites de rencontre utilisent des « techniques » pour plumer les pauvres mecs qui n’ont rien demandé et sont totalement innocents.

Les filles ont un sens de la séduction naturellement bien plus aiguisé que les hommes. Déjà parce qu’elles apprennent très jeunes à nous rendre gagas grâce à leur charme (ça commence avec papa) et puis c’est une question de survie pour elles de compenser le fait que nous ayons en moyenne plus de force physique qu’elles. A notre époque, les magazines féminins accentuent encore plus cela en faisant leurs choux gras « 10 méthodes pour le retenir » ou autres titres accrocheurs mais très vendeurs. Bref, oui les femmes sont plus douées que nous pour séduire, et le but du Game c’est de retourner leurs techniques contre elles. C’est à dire apprendre à faire comme elles.

CELINE : « même si elles sont sur le site : ce sont les losers qui ont besoin d’Internet pour chopper. » = aucune fille n’admettra JAMAIS (oh non !) qu’elle est là parce qu’elle n’a pas de chance en amour (et quand elles disent qu’elles sont la juste pour parler, elles sont hypocrites, bien sûr !)

Alors déjà cette partie : ça sent le vécu. Ensuite, la « chance » en amour ça n’existe pas. Et enfin, oui quand elles disent qu’elles sont là « juste pour parler » la plupart sont hypocrites parce que ça reviendrait à dire « je suis là pour perdre mon temps et faire perdre leurs temps aux mecs à qui je parle sans me soucier du fait que ça leur coûte 30€/mois vu que pour moi c’est gratuit » et les autres qui sont vraiment sincères sont simplement des meufs stupides qui n’assument pas.

« plutôt des photos où des filles ont l’air de vous désirer » = parce qu’on est toutes folles des Don Juan de fin de soirée.

Rien à voir ma chérie, ça s’appelle le phénomène de présélection. C’est naturel et ça a été prouvé scientifiquement : quand d’autres belles femmes s’intéressent à un homme, cela fait que les autres nanas le trouvent plus intéressant (en moyenne bien sûr). Fais plus de recherche sur le sujet si ça t’intéresse mais la prochaine fois essaie de ne pas me faire perdre mon temps avec ton ignorance crasse et réfléchis avant d’écrire.

CELINE : « dans l’esprit des filles c’est un peu comme le mec qui compense un petit sexe par une grosse voiture. » = la solidarité masculine, on entend tellement peu parler. C’est peut-être parce que certains mecs pensent AUSSI que les machos compensent comme ça.

Cette partie de ton commentaire est incompréhensible à part si le but est de souligner qu’il n’y a pas que les filles qui savent que certains mecs surcompensent… dans ce cas alors je dirais oui. Du coup, je réponds simplement : « cherche pas, ton mec aussi a un petit kiki ».

CELINE : « De plus, sur Internet, les filles vous élimineront d’entrée au premier détail qui leur paraîtra « bizarre » » = les filles ne sont pas curieuses ; ce sont des folles névrosées et anxieuses au possible. Vous êtes original ? Vous finirez seul et ce sera bien fait pour vous.

Et bien écoute sale petite impertinente sans cervelle. Déjà, faut pas faire de généralités comme ça. Ensuite, (comme à chaque fois) je ne parle jamais sans savoir de quoi je parle. Illustration: Padawan avait fait un profil dans lequel il avait mis « mes trois centres d’intérêt sont : l’alimentation, le sport, et ta petite culotte » et quasiment toutes les filles le zappaient. Il a simplement enlevé la partie sur la petite culotte et maintenant, il cartonne. Encore une fois, ferme ta gueule si c’est pour dire autant de merde sur une seule ligne.

CELINE : « si la nana a l’impression qu’elle vous a choisi et qu’elle est venue vous parler… alors la frame de la discussion sera qu’elle vous drague et vous serez donc position de force. » = parce que voila, le mec qui vient parler guidé par ses hormones, ça se fait tellement rare de nos jours. Par contre, les fourbes, ça commence à courir les rues.

Révélateur de la nana qui  attend passivement que les mecs viennent lui parler : 200 charmes par jour environ, même pour une moche : vous avez le choix. Ceci dit, je suis totalement d’accord : il faut aborder car on se donne ainsi le choix… mais si la nana vient d’elle-même on a quasiment 100% de chances de réussite ensuite. Et c’est ainsi que c’est écrit dans l’article, donc là, la petite cervelle de moineau déforme tout pour faire des arguments foireux. Sérieux, on dirait Hollande qui argumente au débat présidentiel. Quant à la partie sur le fourbe, je suis censé me sentir visé je pense, m’enfin la suite de l’histoire montrera qui est fourbe ici et qui est sincère et honnête.

CELINE : « ça communiquerait que vous êtes un loser puisqu’aucune autre fille ne s’intéresse à vous. » = bah non, mauvaise pioche, on n’a pas un melon immense non plus en pensant ça. Par contre, oui, c’est lourd.

Donc là tu es d’accord avec moi mais tu veux quand même me contredire pour la forme. Super.

CELINE : « Ces filles qui se braquent dès qu’on leur parle de sexe sont en fait des chieuses, des coincées, des frustrées, des nanas qui cherchent des pigeons à exploiter, etc. »= Si les mecs sont considérés comme honnêtes en parlant de cul, les nanas sont des hypocrites en vous envoyant chier. Impossible de penser qu’elles ne sont pas intéressées (vous êtes irrésistibles, voyons !)

Ca n’a absolument rien à voir avec le fait d’être irrésistible ou pas. Si une nana n’est pas intéressée (peu importe la raison) autant le savoir tout de suite : gain de temps et d’énergie. D’où le principe du tri encore une fois. Et oui, ça ferait du bien à la plupart des nanas une bonne baise (c’est physiologique) mais bon elles préfèrent faire chier avec leurs principes de merde.

CELINE : La, je vais faire un petit combo de citations : « l’idée c’est de pouvoir envoyer des messages de 10, 20 ou 30 lignes en 30 secondes. » « Ensuite, parce que les filles qui répondent sont obligées de tout écrire » « elles investissent donc du temps pour vous » « Et, ce temps investi, elles seront plus à mêmes de vouloir le rentabiliser. » = donc les filles (ces chieuses, hypocrites, gna gna gna), doivent « rentabiliser » le temps passé à vous parler / Elles doivent « investir » leur temps pour vous, mâles / Elles sont « obligées » d’écrire, mais vous, hommes, n’êtes pas obligés de donner de votre personne.

Effectivement oui, les filles s’inscrivant gratuitement sur ce genre de site : il y vient n’importe qui. Nombreuses sont celles qui viennent juste pour voir et donc te faire perdre ton temps en te laissant espérer, d’autres seront motivées mais se dégonfleront au dernier moment ou alors quitteront le site en plein milieu d’une conversation parce qu’elles n’en ont rien à foutre tant que ça reste virtuel. En les faisant investir sans trop investir vous-même, vous verrez lesquelles sont fiables et lesquelles ne le sont pas. Vous pourrez ainsi donner de votre personne à celles qui le méritent. Si vous ne procédez pas comme ça, à moins d’avoir une chance énorme, vous deviendrez fou et aurez peu de résultats.

CELINE : « beaucoup de nanas n’ont pas le courage de vous aborder en vrai mais ne l’ont pas non plus de vous aborder sur Internet. » = beaucoup ne sont pas intéressées aussi.

Encore une fois, totalement faux. Combien de fois suis-je sorti avec Padawan en boîte et plein de filles le mataient mais ne l’abordaient pas (Padawan c’est un BG hein genre Ian Somerhalder). Sauf que quand il allait leur parler elles étaient trop contentes mais elles n’auraient jamais fait l’effort elles-mêmes soit « j’ose pas » ou alors « c’est à l’homme de venir ». Enfin que des phrases de petite fiotte hein. Ben sur Internet c’est pareil, y’en a plein qui visitent ma page 3 ou 4 fois mais qui n’écrivent rien et quand j’envoie un charme elles sont super contentes puis je les baise dans la semaine.

CELINE : « je ne rencontre une fille que quand je la sens vraiment motivées et qu’on a déjà bien parlé de cul » = parce que ça ouvre tellement la communication (et puis c’est vrai que les saintes nitouches, on leur parle pas, alors…)

Les saintes nitouches, elles t’emmerdent. Pour ton info : j’ai même rencontré des filles qui n’avaient rien fait de leur vie sexuellement parlant. Ce qui est important, c’est que la fille soit motivée, et c’est le seul moyen à peu près fiable de s’en assurer. Je vois trop souvent le cas de mecs qui vont à 4/5 ou plus rencards avec la fille, investissant ainsi temps et argent et puis au final ils ne font rien ou alors quand ils couchent ensemble c’est pourri et ils ne se revoient plus… encore une fois, autant être fixé tout de suite non ?

CELINE : « Je ne place des rendez-vous que quand je n’ai rien d’autre de prévu et que ça ne m’oblige pas à faire des déplacements exprès » = la position du mâle alpha. Et bonbonne qui suit.

Encore une fois, trop de filles ne sont pas fiables, se dégonflent ou annulent au dernier moment. Donc ouais, autant ne pas organiser ses journées en fonction d’elles sinon on risque de devenir fou. Et là, je te parle de l’expérience du field, pas de principes de merde basés sur du vent.

CELINE : « Et j’en ai rencontré en moyenne 2 par mois avec un compte gratuit donc limité. » = aveugles, sourdes, muettes, avec un QI déficient ?

Et bien voilà un passage qui leur fera, j’en suis sûr, très plaisir. Pourquoi tant de haine, tant de méchanceté gratuite ? Pourquoi est-ce que ça te fait autant chier que je sois heureux et qu’elles soient comblées ? Ca en dit long sur toi, plutôt négativement d’ailleurs. Frustration, quand tu nous tiens. PS = je suis monté à 5 en février 2014 :)

CELINE : Parce que perso, pour rien au monde, avec un avis comme le tien, je ne donnerai de ma personne pour rencontrer un mec comme toi (je n’ai rien inventé, hein, ce sont tes écrits, ta création, ton chef-d’oeuvre).Si je peux te donner un conseil de femme maintenant : éteint ton ordi, trouve toi un coach, un psy, ce que tu veux, règle ton complexe d’Œdipe, trouve toi une vraie nana, apprend la vie, et arrête avec tes inepties. Bientôt, tu vas nous faire l’apologie du viol.

Trouver une « vraie » nana ? Parce que celles que je fréquente sont fausses, sans doute. L’apologie du viol ? Sérieux hors sujet. Un psy… what the fuck? Vraiment que de la merde ça. Quelle relou !

Partie 2 : le mec qui perd totalement ses couilles devant sa copine (et qui se décrédibilise)

Il faut que je vous parle du copain de cette fille, qui est donc le mec qui tient le blog sur lequel j’écrivais. Un gars apparemment complexé sur sa taille, pas moche mais un peu gras, manquant évidemment de confiance en lui puisqu’il s’affiche sur des photos retouchées, le regard dans le vide. Il tient le blog en question depuis 5 ans, et fait à peu près 100 visites par jour, niveau que j’ai atteint au bout d’un mois et demi avec le mien. Il publie sur l’actualité mais il est tellement bienpensant que ça en est pathétique : je n’ai jamais pu finir un seul de ses articles. Pour tout vous dire, c’est lui qui était venu me chercher pour écrire sur les sites de rencontre. Son opinion après la lecture de l’article en question « excellent ton article : incisif, précis. je l’ai trouvée encore meilleur que le premier« . Il l’a publié lundi soir : 230 lectures contre une moyenne de 100 par articles normalement sur son site pourri. Bref, il aurait pu être content. Et moi, je pensais faire une bonne action en remontant le niveau de son blog et en faisant réfléchir ses lecteurs.

Trois jours plus tard, soit jeudi soir, il m’a envoyé un message sur FB :
Greg :
tu as un commentaire épicé qui t’attends sur TRJ sur ton dernier article et sur certains points, il me semble qu’elle n’a pas tort
Moi : Elle peut m’sucer si elle est pas contente !!! J’irai voir en rentrant tout à l’heure. Thanks de l’info.
Greg : Bon écoute, je veux bien être gentil, mais insulter les internautes avant même d’avoir lu ce qui se disait dessus c’est pas possible pour moi
Moi : Huuuu sois pas aussi susceptible ! J’irai voir j’t’ai dit
Greg :             Je le suis pas. A plus tard

Alors à ce moment-là, je me suis dit « pourquoi ce bienpensant vient me casser les couilles avec sa conne d’internaute de merde ? » Je suis donc allé voir le commentaire en question en rentrant chez moi. Le commentaire était signé « Céline » et sa copine s’appelle « Céline » : j’ai donc fait le rapprochement.

Moi : ah c’est ta copine, je comprends mieux… bah classique, elle réagit comme ça parce qu’elle a rien compris. Toute son argumentation  là, c est de la merde, je pourrais tout démonter donc j’vais juste ne pas répondre. Tu vois, j’fais des progrès : elle m insulte à la fin mais moi j’garde mon self control
Greg : ça aurait été une autre fille Fab ça aurait été pareil… la règle d’or quand on écrit sur un site et qu’on reçoit un commentaire, c’est de ne pas être piqué au vif (avant même d’avoir lu) et d’insulter le lecteur (qu’il est tort ou raison) je pensais que tu le savais vu que tu n’es pas à ton premier site web quand même

Mon cul sur la commode cette règle d’or… inventée par qui ? Ce serait pas plutôt parce que ça t’arrange ? Donc là, premier mensonge : ça aurait été une autre fille il s’en serait foutu et ne m’aurait pas cassé les couilles. En plus, c’est pas vraiment une insulte ce que je lui ai dit, surtout comparé à ce qu’elle a écrit ELLE. Je passe sur ses fautes d’orthographe quand il écrit sinon on s’en sort pas.

Moi: bah non… tu te plantes complètement : elle a réagit comme ça car elle a peur que ça te donne des idées. Elle n est absolument pas objective… et toi qui trouvais ça génial tu fais totalement marche arrière… et btw je n’ai insulté personne , par contre elle elle m’a insulté.
Greg : Je ne remets pas en cause le fait que tu as du potentiel pour écrire. Par contre, sur le dernier article, je suis d’accord avec elle sur le côté un machiste qui se dégage. Je ne l’ai pas censuré car je respecte les opinions de chacun, mais je dois bien t’avoue que ta réaction d’hier soir passe très mal et je pense qu’elle n’a pas tort quand tu confonds par exemple « site de rencontres » et « sites de plans cul »

Là c’est faux cul power : antisémite, raciste, électeur du front national, vade retro satanas ! Ce qu’il ne faut pas lire comme conneries nauséabondes et hors-sujet : déjà, tu devrais relire la définition de « macho » avant d’utiliser des termes trop compliqués pour toi ! Une réponse totalement dictée par elle si vous voulez mon avis. Pourquoi les mecs lèchent le cul de leur meuf comme ça, en perdant même leur amour propre ? Certains prétendent qu’ils sont amoureux et ils pensent que ça justifie tout. Mais en fait, très peu le sont vraiment, beaucoup se convainquent qu’ils le sont par facilité. Faire des efforts, aller draguer, non c’est tellement plus facile de me vider les couilles dans cette fille même si elle ne me convient pas totalement plutôt que  d’en trouver une qui me plait VRAIMENT. Peu à peu ils se retrouvent piégés car ils grossissent ou autre, et là c’est la fin des haricots. Bref, ce genre d’attitude révèle bien un manque de personnalité et de confiance en soi. Ah, et quand je dis qu’elle réagit comme ça parce qu’elle a peur qu’il ouvre les yeux et parte avec une autre, c’est elle qui manque de confiance en elle (remarque je comprends : bien que n’étant pas laide, elle est assez banale et sacrément chiante, moralisatrice et castratrice comme vous pouvez le constater). Pourquoi les filles (et l’expérience m’a montré que c’est surtout celles qui n’ont pas confiance en leur pouvoir de séduction) veulent des couples et font culpabiliser les mecs et ainsi que les autres filles qui s’éclatent ? Déjà pour être sûr de tenir les gus en laisse, puis ça leur permet de dire « il aime ma personnalité pas mon cul, c’est un mec bien ». Effectivement, c’est un pigeon qui baise une conne grasse et molle par facilité… Sachez qu’on est tous régis par l’instinct et les règles de l’évolution, alors je rigole doucement quand des gens qui n’ont jamais rien lu sur ces sujets pensent que je base mes argumentations sur des choses qui ne sont pas prouvées.  Quant à la fin de son message : mais oui c’est tout à fait différent… Sites de plans cul, euh ben euh on rencontre pour baiser, et sites de rencontres, euhhh bennn euhhh…

Moi : je compare rien du tout moi c’est elle. Il faut être sacrément bienpensant pour croire que les gens et surtout les filles n’y vont pas plus pour des plans culs que pour « trouver l amour »
Greg : j’ai relu ton article… Tu dis à plusieurs reprises que les filles qui sont sur ce genre de sites ne recherche que des plans cul…
Moi : non sérieux… toi aussi tu lis de travers ?
Greg : c’est peut être le cas pour 50%, 60% des filles (et des mecs…) suivant les sites
Greg : mais pas tous…

Le message ici c’est « j’ai rencontré ma copine sur Adopte moi et je suis pas un daleux qui cherche des plans culs, je suis au-dessus de ça »… pourquoi tant l’as baisée au final, non (du moins je l’espère) ? Vous remarquerez le % qu’il me cite, totalement au hasard et qui n’a rien à voir avec la réalité. Ca me fait penser à ces pauvres types qui font aux nanas « oh non moi je suis pas un connard comme lui, je ne veux pas baiser ça ne m’intéresse pas… bon maintenant que j’ai dit ça, on peut baiser ? »

Moi : je dis qu’on fait un tri pour ne consacrer du temps qu’aux filles qui voudront baiser. Des coincées qui font chier, profiteuses ou opportunistes y en a plein mais j’les détecte tout de suite et ne leur consacre pas plus d une seconde : c’est ça le truc
Greg : tu préfères t’atarder sur les filles qui sont là pour des plans cul c’est ton droit, il y a pas de soucis
Moi : non mais alors là… ça se voit que t as aucune expérience du field quand tu me dis des trucs comme ça
Greg : Je prvilégie la qualité que la quantité, c’est peut être notre différence
Moi : ouais t as raison, j’baise surement que des connes moches

Ce gars n’a, à ma connaissance eu que 2 filles dans sa vie. Une nana de 15 ans qui était encore au collège quand il était à la fac. Et l’actuelle, un peu plus âgée mais beaucoup moins jolie et surtout bien plus conne. Et après il vient me parler d’égal à égal voire même en se plaçant comme quelqu’un de supérieur qui s’y connait. Pauvre France ! Ca ne m’étonne pas que les stars aujourd’hui soient des gens comme Cyril Hanouna, sérieux ils sont bien à l’image de nos concitoyens.

Greg : et devine ou j’ai rencontré ma « coincée » de copine ? Sur adopte et ça fait 1 an que ça dure
Moi : beh écoute tant mieux si t es heureux

Et oui, contrairement à ces 2 emmerdeurs, mon but n’est pas de faire chier les gens. Mais plutôt de les rendre heureux et ne souhaite que le bonheur de mon prochain : c’est pour ça que je tiens un blog de développement personnel qui aidera ceux qui voudront bien accepter certaines vérités. C’est quand on est mal dans sa peau et pas comblé dans sa vie qu’on cherche la merde comme ça. Au lieu d’essayer de se tirer vers le haut, la plupart des gens essaient de tirer les autres vers le bas. C’est triste, ne tombez pas dans ce piège.

Greg : mais tu baises un peu qui tu veux il y en a s^urement de très jolies dans le lot, je ne me fais pas de soucis pour toi
Moi : c est incroyable de lire des trucs comme ça : ta meuf te dis un truc et ça y est je suis devenu le diable et tu dis rien sur la qualité de son com… je pense que ce serait bien que tu prennes du recul sur le truc et accessoirement que tu retrouves tes couilles parce que j’ai rien dit sur elle par contre elle m insulte en public et encore c est à moi que tu viens engueuler
Greg : alors pour te répondre calmement…
Moi : non mais me répond pas calmement, j’en ai rien à cirer… t’sais quoi t es meme pas obligé de répondre
Greg : si tu en avais rien à cirer tu me pondrais pas un pavé pareil depuis tout à l’heure donc je reprends…
Moi : bah jte trouve injuste… et le mec qui retourne sa veste en 2 temps 3 mouvements donc en fait jsuis déçu par toi pour un journaliste tu ne soutiens finalement que le bienpensant à souhait
Greg : 1) Mes couilles vont bien, je te remercie. Car même si je n’étais pas d’accord sur le fond de ton article, je l’ai publié car c’est ton opinion. Je ne l’ai pas censuré.
Moi : ? je te renvoie les passages où tu me dis que c’est génial encore mieux que le premier etc ? là t es de mauvaise foi donc passons
Greg : 2) Là où tu vas trop loin je le répète, c’est que tu as dénigré sans lire le commentaire avec tes termes classieux dont tu es friand « Elle a qu’à me sucer ». En l’occurence, celui qui ne respecte pas les opinions qui vont dans un autre sens, ne se respecte pas lui même

Sa dernière citation là, c’est une invention. Je ne connaissais pas et je suis même allé chercher sur Google : ça n’existe pas. En même temps, ce serait ridicule de devoir respecter des opinions quand on sait qu’elles sont erronées. Quant à l’emploi du mot « lot » concernant les filles que je fréquente… euuuh, qui est un sale con irrespectueux pour le coup ?

Moi : si ça te vexe autant c est parce que c est ta meuuuuuuuuuuuuf ralalalala
Greg : Je suis très fier que ça soit ma meuf comme tu dis. Et je suis encore plus fier de prendre sa défense si je trouve ça normal (et dieu sait qu’on est pas d’accord sur tout)
Moi : au secours bref t as pas répondu à ma réponse à ton 1) pourquoi dès qu’elle dit un truc tu retournes complètement ta veste ? et tu prends sa défense : parce qu elle a été attaquée ? non mais c est une blague ou pas jcrois que vous vous êtes bien trouvés en fait
Greg : Je suis encore libre de penser ce que je veux Tu sais, quand je t’ai recruté pour le site, je me suis dis que ça pouvait t’apporter un petit plus, t’ouvrir un peu aux autres et affronter les gens qui ne seraient pas forcément d’accord avec toi. Je ne t’ai pas censuré. Tu as dis ce qu’il te semblait vrai. Je n’ai pas changé un seul mot. Tu as l’avantage pour toi que tu sais bien écrire. Mais après, ça ne m’empêche pas de penser que l’on a pas la même vision des filles.
Greg : Pour toi, une fille, ce n’est qu’un moyen pour toi de te lancer des défis et de les manipuler ?

Ahlala, on sent le stéréotype. Si ces deux pauvres tâches comprenaient ce qu’ils lisaient, ils auraient vu que je ne manipule aucune fille. Je ne cherche même pas à coucher avec le maximum de filles, j’ai passé l’âge… je fais des expériences, je m’amuse, je prends du plaisir et surtout j’en donne. Je suis pour le natural game, c’est à dire le jeu cash. Y’a pas de petit jeu avec moi, que du rentre-dedans. Ca me fait de la peine en fait, de voir des gens guidés par leur idéologie et totalement en dehors de la réalité. Ils sont heureux, dans leur bulle et tout, convaincus d’avoir raison ils se montent le bourrichon malgré tout ce qui se passe dans le monde… et le pire du pire, c’est que ce genre d’individu a le droit de vote. C’est sûrement pour ça qu’on en est arrivé aussi bas en France je pense.

Moi : hein où est ce que j’ai écrit ça ? mais encore une fois tu esquives et merci du compliment btw après c est sûr que ce genre d articles ça contraste avec le reste de ton blog faut pas s étonner d avoir de telles réactions moi j y suis habitué alors jmen balek
Greg : Je ne m’étonne pas
Moi : faut voir si toi t es prêt à assumer
Greg : Ce qui m’étonne, c’est ta capacité à prendre la mouche avant même d’avoir lu les commentaires (même si c’est une blague pour toi)
Moi : mais j’ai pas pris la mouche lol tu m as dit « une meuf a laissé un com épicé »
Greg : oui
Moi : et jai répondu « jirai voir après et si elle est pas contente elle a qu a me sucer » le fait est que ça te choque parce que c est ta meuf
Greg : ça ne m’étonne même pas au fond. Je te connaissais très classe mais elle, ffectivement, ça l’a choqué
Moi : mdr en plus elle était à coté c est pour ça que tu t es senti obligé de réagir comme ça ohlalalalalalalala bref t’iras relire son com et tu me diras si c est normal d insulter et d agresser autant les gens en public et après de venir pleurer quand je te dis ça en privé
Greg : Je l’ai lu en large et en travers et je ne vois rien de choquant dans son commentaire
Moi : ok donc en gros t’ es aveugle bon j arrête de parler avec toi
Greg : Oh tu sais, les pleurs, je les réserve pour les gens qui m’importent
Moi : t es absolument pas objectif mais qu’est ce que tu dis… est-ce que j’ai parlé de toi ??? bon ça me soule

En fait c’est à ce moment que j’ai vraiment capté qu’ils étaient tous les deux derrière leur écran. Donc en fait, ils s’y sont mis en duo pour pouvoir me pondre autant de conneries.

Greg : « l’idée c’est de pouvoir envoyer des messages de 10, 20 ou 30 lignes en 30 secondes.  » juste sur cet extrait, tu trouves que c’est respecter la fille d’envoyer le même topo qu’à la précédente, comme de vulgaires bêtes de foire ? On est d’accord, les « cc sava » c’est la loose. Mais encore une fois, y’a un juste milieu à adopter…
Moi : ouais parce que ces betes de foires répondent de la merde ou en un seul mot ou sont stupides ou bienpensantes et font les choquées ça permet de faire un tri et après tu parles avec celles qui ont bien répondu c est tout et ça c est la vie ma poule: tu peux pas savoir sur qui tu tombes avant de l’avoir testée
Greg : et celles qui ont bien répondu… c’est celles qui parlent de cul avec toi (c’est écrit plus loin dans ton article)
Moi : viens pas faire ta féministe parce que je suis bien plus féministe que toi

Je vois le genre de personnes que c’est : ils font les bienpensants et tout mais qui n’ont jamais pris une seule claque dans la gueule. C’est pour ça que je critique autant la société surprotégée en fait. La plupart des gens ne connaissent vraiment rien à la vie, ils n’en connaissent pas le prix, ils défendent des idéaux inutiles et font chier le monde pour des conneries au lieu de savourer la chance qu’ils ont. On devrait rétablir au moins le service militaire au lieu de les autoriser à regarder autant de séries à la con qui les rendent débiles. Les diplômes ne veulent plus rien dire maintenant alors tout le monde se croit intelligent et pense avoir raison. Quant à ma dernière phrase, c’est totalement vrai : je suis bien plus féministe puisque JE défends la liberté sexuelle des femmes. Pas de jugement de ma part, j’essaie de faire changer les mentalités des autres hommes. Le truc c’est que des connes comme la Céline jugent celles qui se lâchent car elles n’ont pas assez de personnalité pour se lâcher elles-mêmes.

Moi : beh ouais parce que moi je baise d abord et ensuite je propose une relation ouverte je fais pas des dates dans le vide ni rien
Greg : On voit où ça mène…
Moi : les meuf je les pousse à bout… ah bon et ça mène à quoi selon toi
Greg : Je vais te le dire où ça mène ? Tu es prêt ?
Moi : ué
Greg : Accroche toi ma poule
Moi : aller bouge dépêche toi qu’après j’ai une chérie qui arrive
Greg : Tu considères les filles comme des « bêtes de foire » qui n’ont qu’une idée en tête : baiser avec le premier venu. Tu exportes tes conquêtes comme des trophées pour compenser le vide sidéral de tes situations amoureuses. Tu te met en scène dans des clips, photos, écrits comme une petite starlette qui a tout compris aux femmes, alors qu’au fond, baiser avec 10% de filles qui n’ont effectivement aucun goût, ne fait pas de toi un mec du « field » comme tu dis. J’ai toujours respecté les filles avec qui je suis sorti. J’ai toujours su les vanner, taquiner, complimenter et parler d’autres choses que de cul, et la totalité s’en ai accommodé sans soucis. Amuse toi autant que tu veux, mais je t’assure d’une chose, c’est que je suis loin d’être un mec coincé qui n’a rien compris aux femmes. Je vais même te dire mieux, je pense même que ta stratégie vieillotte et machiste te causera du tort plus tard, quand à 30 balais, tu sortiras encore avec des minettes de 16 ans (comme récemment).

Il parlent sûrement de la P’tite de Toulon (janvier 2013 donc pas très récent). Et je l’attendais celle-là, qu’on me juge là dessus. Mais cette petite bite aurait eu la queue dressée si il avait vu le canon qu’est cette fille. Tu connais Bob l’AFC mon pauvre ? Si non, fais une recherche, tu verras que tu corresponds bien au profil.

Greg : Sur ces belles paroles, je crois que tu as bien compris que notre collaboration n’a plus lieu d’être
Moi : ouais voilà… bien castré le gus
Greg : et je te souhaite beaucoup de joie dans ta future vie amoureuse. Pendant que tu vas te faire « sucer » par ton énime conquête, moi je vais chercher une petite maison pour m’installer avec ma copine. Je sais pas qui a le plus de classe pour le coup. Bon après midi
Moi : au secours sérieux

Il est content d’aller acheter une maison  dans le Limousin (je suis sérieux) à 24 ans avec sa copine qu’il connaît depuis 1 an qu’il a rencontrée sur Adopte. Et il trouve ça classe et tout. Enfin bref, ce sont des individus qui ne connaissent rien à la vie et qui en continuant comme ça, n’y connaîtront jamais rien. Ce sont les boulets comme ça qui nous empêchent d’avancer… et pourtant, ce n’est pas moi qui viens les emmerder. Alors, qui est-ce qui fait que de la merde? Pour finir, la fille en question que je voyais, c’est ma petite chérie, je la fréquente depuis septembre 2013, on a une super relation ouverte construite et tout. Et ça nous convient à tous les deux.

Ensuite, comme il était à court d’argument, il m’a bloqué sur Facebook (true story).

Partie 3 : démasquer un faux profil sur Adopte et remonter à la source (mentalisme)

Franchement, l’histoire se serait arrêtée là : j’en aurais pas fait tout un plat. J’aurais déjà perdu assez de temps à leur parler alors j’en serais resté là. Sauf que ce qui caractérise les cons, c’est qu’ils sont tellement sûrs de leur affaire, qu’ils sont tellement convaincus d’être plus malins que toi, qu’ils vont toujours plus loin. Alors, la Céline en question a commencé par visiter mon profil sur Adopte. Attardons-nous deux minutes sur le sien, c’est assez révélateur :

Description : J’aime: les soirees entre potes, les fraises, les chats, les grand espaces, les jours de pluie sous la couette, les livres, la musique, la nature, ma famille, ne rien faire, chanter, rigoler, ne pas me prendre la tete, la grammaire, les films, etre une fille, le cafe, les talons hauts, le vent, la montagne, danser, la photographie.
Vraiment très original… « Ne pas me prendre la tête » ? Seriously ?

Je n’aime pas: me lever le matin, le chocolat, les machos, les cons, ceux de droite, qu’on me decrive, le maquillage, me disputer, faire le tour des bars, les boites de nuit, les maths, les coups d’un soir, les films psycho, les araignees, la mer, mes cuisses, la ville, les fautes d’orthographe.
Tu n’aimes pas « les machos, les cons, ceux de droite » et par la suite tu dis que tu cherches quelqu’un « ouvert d’esprit » ? Un peu paradoxal n’est-ce pas ? Typique de notre société, ces espèces de bienpensants nourris au JT de 20h qui te racontent qu’ils sont ouverts d’esprit mais qui rejettent tout ce qui ne leur ressemble pas. Et tu tiens des propos de moche qui veut être en couple en fait (« je n’aime pas les coups d’un soir, mes cuisses, qu’on me décrive »). Quant à comprendre les autres, balek à ce que je vois « cf. les films psy ».

Shopping List : Toi, qui as de l’humour à revendre sans avoir un humour graveleux,
Toi qui aimes écrire et parler sans blablater ou jeter de la poudre aux yeux des jolies filles ou des filles tout court,
Toi qui aimes les grands espaces,
Toi qui aimes toute sorte de musique,
Toi qui es ouvert d’esprit,
Toi qui n’as pas peur du ridicule,
Lance toi.
Toi qui aimes écrire et parler sans blablater ou jeter de la poudre aux yeux des jolies filles ou des filles tout court => apparemment, si : tu aimes qu’on te baratine puisque tu critiques mon franc-parler depuis le début. Mais encore une fois t’es trop conne pour t’en rendre compte.
Toi qui n’a pas peur du ridicule => effectivement, toi non plus tu n’en as pas peur.

Puis, environ une heure plus tard, une certaine « Leslie » a visité ma page. Comme je ne crois pas aux coïncidences, je me suis un peu méfié, surtout quand j’ai lu son profil :
Description : Inutile de se le cacher, nous ne sommes pas ici pour parler de la pluie et du beau temps. La plupart d’entre nous ne sont pas ici non plus pour faire des rencontres amicales. Manque de confiance en soi, de courage, lassée d’écumer les boîtes de nuit ou que sais-je, nous sommes bien tous ici pour faire quelques rencontres et plus si affinités. Et c’est pour cela que je suis ici, moi. A vous d’entrer dans la danse, je suis joueuse et réceptive, n’ayez crainte !
Shopping List : L’amour d’une vie ou d’une nuit ;)

Leslie vous offre la possibilité de discuter avec elle. N’hésitez pas à lui envoyer un message pour tenter d’atterrir dans son panier !

Premier truc bizarre, la fille m’envoie ça alors que je n’ai ni visité sa page ni ne lui ai envoyé de charme ni rien.

Moi : pas trop choquée par mon profil ?
Elle : Il en faudrait un peu plus que cela pour me choquer :) C’est agréable de voir une présentation travaillée, réfléchie, plutôt que les ordinaires « viens me parler ». C’est ce qui a attisé mon envie de te parler :)
Moi : je vois ! tu penses que tu me connaîtras mieux avant ou après une levrette et deux orgasmes ?
Elle : Pour cela, il faudrait que tu parviennes à m’en donner un. Tu te débrouilles vraiment aussi bien que cela ?
Moi :
je ne fais pas de promesses en l’air ma puce , et je sais très bien que c’est pas quelque chose de facile à donner mais avec moi quasiment tout le temps oui… du moins dernièrement car il y a quelques années j’avais une bonne marge de progression va-t-on dire ! est-ce que j’ai la tête d’un débutant qui vend du rêve sans qu’il n’y ait rien derrière ? ;) et toi ?
Elle :
Non tu n’en as pas la tête et encore moins le profil, vu ce qu’on peut y lire (avec délectation je l’avoue).Moi ? ah là est toute la question. Si je te dis que je suis une débutante, tu vas surement laisser tomber. Et si je te dis que je suis expérimentée, ne vas tu pas me juger un peu trop vite ? Qui est-ce qui te plairait que je sois ? Si j’ai une réponse honnête à cette question, alors peut être que tu auras une véritable réponse à ta question ;)

A ce moment là, j’ai trouvé qu’elle surjouait trop le truc pour être honnête. Et justement, trop de champ lexical de l’honnêteté : donc, méfiance !

Moi : avec délectation carrément ? alors là je pense qu’on est sur la même longueur d’onde 3:)
mais je réponds toujours franchement Leslie
écoute, les débutantes ont leur charme, il y en a une que j’ai rencontré dernièrement sur adopte on s’est fréquenté pendant plusieurs mois, elle a fait d’énormes progrès et puis c’était vraiment cool car elle avait envie de donner, de recevoir bien sûr mais de donner !
les expérimentées je ne les juge pas, sinon je devrais me juger moi-même (oui je suis pour l’égalité sexuelle des femmes) ! mais là encore les égoïstes au lit, ne m’intéressent pas
ma réponse franche est donc celle-là , peut importe tant que tu es motivée et que tu aimes donner autant que recevoir (car moi j’aime beaucoup donner) ;)
Elle :
Je ne suis pas experte comme toi, maître Jedi (si je peux me permettre ce trait d’humour taquin). Cependant, je gravis les échelons. Mon homme m’a bien fait découvrir quelques trucs mais le fourbe s’en est allé au bras d’une autre. Alors aujourd’hui, fini les chichis, je suis lasse de tous ces jeux. Je me revendique comme libertine prête à partir à l’attaque du monde. Mais sache le Produit bio (je ne connais même pas ton beau petit prénom?), tu ne m’auras pas si facilement, il va falloir jouer le jeu. :) es tu prêt à relever ce défi ?
Moi :
lol mais tu es une grande flatteuse dis moi ? ;)
je m’appelle Fab et toi c’est ton vrai prénom ?
tout dépend du jeu dis m’en plus, car je te rappelle que si « je t’ai » comme tu dis, ben, « tu m’as » aussi … donc si il y a des efforts à fournir ce sera des deux côtés ! hum pour une libertine qui en a marre des chichis et des petits jeux je suis un peu déçu en fait :/ et le seul défi que je relève c est celui de te donner des orgasmes , pour le reste on verra mais les dîners au resto et les bars dans les verres c’est pas du tout mon délire !
Elle : Eh oui désolée, Leslie est mon vrai prénom, mais tu peux en changer s’il ne te plait pas :(
ahah non ca ce sont des chichis maître Jedi, les dîners au resto et les bars dans les verres. ;) Quand je te parle de défis, je suis déjà dans le toi à moi, dans le moi à toi. La question que je te pose, c’est sais tu donner à travers des mots ? Je suis une littéraire dans l’âme, une poète oubliée, une auteure qui ne demande qu’à être écoutée. Donne toi dans tes mots, donne moi de l’envie, tel est ton défi.

Cette histoire de maître Jedi totalement hors-sujet, et le retour du mot « fourbe » tout comme dans le commentaire de la Céline m’ont fait comprendre que c’était probablement une farce. Mais j’avais quelques textes en réserve, que j’avais écrits pour d’autres chéries et je me suis dit que j’allais m’en servir pour m’amuser un peu avec elle. Encore une fois, elle en fait trop, le coup du défi c’est tellement un grand classique, me brancher directement sur l’écriture c’était grillé et quand je lui demande son prénom elle me sort « oui c’est mon vrai prénom mais tu peux en changer s’il ne te plaît pas »… sérieusement, qui dit ça ? Personne. Donc là j’ai su que ce n’était pas son vrai prénom.

Moi : ok je vais t écrire un petit texte !
par contre tu dois m en écrire un aussi , comme je t’ai dit , donnant-donnant ! comme quand je te ferai l’amour
Elle :
A vous l’honneur maïtre Jedi, la réponse ne se fera pas attendre
Moi :
nous sommes donc un jour de cette semaine, je sais pas encore quel créneau on va bloquer pour se voir, et tu es chez toi. Tu te demandes, va-t-il venir ? sera-t-il comme sur les photos ? quand j’arrive enfin, tu as un peu de stress, c ‘est normal cette petit boule au ventre.
Là , tu te dis, « c’est bon, pas d’arnaque ». Tu te demandes comment on va amener la chose, c’est vrai que ça peut-être un peu gênant. Pourtant non, tout se fait simplement et naturellement. Je m’approche de toi, tu t’éloignes un peu pour jouer. Je te touche, tu me repousses un peu. Maintenant c’est toi qui t’approches de moi et essaie t’approcher de mes lèvres. Je garde une distance, on se frôle, on se tourne autour mais on ne se touche pas. je fais mine de t’embrasser puis me retire au dernier moment. Je t’embrasse finalement, au bout de quelques intenses minutes. Je te plaque contre le mur, on se chauffe un peu. Je sens tes mains sous mon t-shirt, mes mains aussi parcourent ta peau. C’est là qu’on met un peu de violence, on se pousse, on se tire, on s’agrippe. Je caresse ton ventre, ton nombril, tes seins, ton dos, le bas du dos, tes épaules, tes fesses, tes jambes. Puis on se déshabille peu à peu. Je t’allonge sur le matelas, puis je descends, je lèche ton ventre depuis ton cou jusqu’en bas puis descends jusqu’entre tes jambes. Tu me laisses faire même si tu ne sais pas trop si je vais être doué. Mais j’assume mon rôle d’homme objet dont le rôle est de donner du plaisir. Au bout d’un moment que le plaisir monte en toi et que tu trouves ça insoutenable, tu essayes de reprendre le contrôle. Je me laisse prendre en bouche pour être encore plus dur parce que ça m’excite quand même pas mal de te donner du plaisir. Je lis ton envie dans ton regard : on ne pense chacun qu’à être dans l’autre, tout simplement. Tu me laisses entrer en toi avec ma langue puis avec mes doigts et me supplies de te prendre (sisi jte jure).Je viens sur toi, tu viens sur moi, devant derrière, dessus, dessous , et on fera même une levrette avec une fessée discrètes ! Mon sexe frotte le tien sans y entrer. J’entre d’abord doucement puis on essaye de trouver le rythme qui te ferait perdre la tête. Je caresse tes tétons avec mes mains et les embrasse tout en étant en toi tandis que mon pubis frotte le tien pendant les va-et-vient. Ça me montre à quel rythme et intensité tu me veux. Je te fais frémir de plaisir puis ce plaisir s’intensifie par vagues de plus en plus puissantes qui envahissent tout ton corps. On a pu changer deux ou trois fois de position et tu es venue… deux fois. J’adore ce langage des corps, parce qu’il ne peut pas mentir, il est bien plus explicite, intense et pénétrant. Mes mains sur tes fesses, j’apprécie le contact de ta peau nue contre la mienne, chaude. On va remettra ça, attends. L’homme objet bio est vraiment une expérience hors du temps.
Elle : Je ne trouve pas les mots, ils me fuient tout d’un coup. Il faut dire que le frisson de plaisir que tu viens de libérer en moi n’en finit pas de me faire vibrer. Une rencontre, inattendue, dans la rue, le soir. Je ne sais rien de toi, et je te croise. ton regard fait vibrer tout ce qu’il y a en moi. Tu m’effleures en passant, un regard en arrière, tu reviens sur tes pas. Dans la ruelle sombre et déserte, tu es là, devant moi, presque dominant devant moi qui parait si fragile. Tes lèvres effleurent les miennes, me volent un baiser. C’est doux et violent à la fois. Tu me plaques contre le mur, surprenant. Te voilà qui embrasse mon corps, qui le déshabille dans cette rue où tout retient son souffle. Tu dévoiles mes épaules, mes seins lourds d’amour à donner, mon ventre qui tremble, et bientôt c’est ma jupe qui s’échappe, me devoilant à toi, sans pudeur. tu recules, admires, ôtes un à un les vêtements qui t’encombrent, sous mes yeux affamés du corps d’un homme…
Moi : pas mal Leslie !!! alors tu as le fantasme de l’inconnu dans une rue ? je vais écrire quelque chose pour toi
Elle :
Oui je l’avoue, c’est quelque chose que j’aimerai réaliser, mais ca en choque plus d’un … je suis impatiente de te lire
Moi :
ah ben faut pas en parler à ceux qui sont étroits d’esprits, coincés et conditionnés c’est tout ! personnellement, je me dis hmm un peu d’originalité, tu me plais bien… Un soir, tu rentres chez toi, tard. Il fait déjà nuit dans la rue, tu croises des groupes de gens un peu partout et… là… tu ME croises. Je te demande si tu as du feu, tu me dis que tu ne fumes pas, je te dis que moi non plus. Là, je te dis qu’en fait ce n’est qu’une excuse pour te dire que j’ai envie de te toucher… Tu parais surprise mais tu me laisses t’entrainer dans un endroit sombre non éclairé et désert où je commence à t’embrasser passionnément en baladant ma main du coté de ton intimité. Après quelques baisers fiévreux, je rentre ma main dans ton bas et te mets des doigts et te caresse le clitoris… et te dis que je ne peux attendre. Quelle jolie inconnue ! Je m’occupe de toi jusqu’a ce que tu devienne très chaude et que tu me dises que tu as trop chaud et que n’en peux plus non plus. Alors je me relève et baisse mon pantalon et mon boxer, puis je mets ma main sur tes seins. Tu me branles alors. Je sors un préservatif de ma poche et le mets avec précaution. Je te pénètre doucement et tu laisses échapper un petit gémissement auquel je réponds par des soupirs de désir. Je te baise avec fougue et envie pour ton plus grand plaisir. Puis, je te retourne et tu te retrouves les seins contre le mur et je te pénètre de nouveau en t’agrippant les cheveux et la taille. Ma bouche près de ton cou, je respire par respiration saccadée jusqu’a ce que, tous deux prêts a jouir… je te mets une main sur la bouche et tu en mets une sur la mienne pour qu’on ne fasse pas trop de bruit, ce qui nous excite de plus belle, et nous jouissons en même temps, comblés et je relâche la pression sur ta bouche, et toi de même.
Elle : Qu’est-ce que tu peux m’exciter toi. Pardon c’est peut être un peu cru. tu me demandais si c’était mon fantasme. Je te réponds oui. et je te réponds également que j’en ai un deuxième, secret. J’ai cru voir sur ta présentation qu’il t’était arrivé de faire un plan à 3 ? Et si tu n’étais pas le seul inconnu mais que vous étiez deux ?
Moi : j’ai déjà fait des plans à 3 oui , que ce soit avec des filles ou avec un pote ! il n’est plus si secret que ça du coup ton fantasme secret ! et bien ça peut se faire mais d’abord je réalise ton premier fantasme puis ensuite on fera pour les choses plus complexes dans une deuxième temps si ça te va bien ! et merci du compliment ! c est ton tour de m exciter par ta plume
Elle :   Que de projets à réaliser ..! Très bien mais donne moi une piste : qu’est-ce qui te fait vibrer ?
Moi : j’aime beaucoup le sexe oral et la levrette debout et quand tu montes sur moi ! mais raconte moi comment tu vas m’enlever mes vêtements et effleurer mon corps avec le tien si doux et brûlant
Elle : tu recules, admires, ôtes un à un les vêtements qui t’encombrent, sous mes yeux affamés du corps d’un homme… Ta chemise d’abord, que tu déboutonnes lentement. Si lentement que ca en est un supplice, je glisse main entre mes jambes et me caresse en te regardant, espérant te faire accélérer le rythme. Au contraire, tu te délectes, prends ton temps, libère enfin ton torse si parfait. je m’approche de toi, pleine de désir, mais te voilà qui me repousse, me fait languir. tu enlèves la ceinture de ton pantalon, qui tombe sur le sol dans un bruit métallique qui résonne dans la ruelle. l’idée que ce bruit attire du monde et nous met en danger fait encore plus augmenter la tension sexuelle entre nous. Ton pantalon glisse maintenant le long de tes jambes musclées. puis viens le tour de ton caleçon. Ma bouche avide prend ton sexe dur, mes lèvres se referment autour dans un soupir de plaisir. tu agrippes mes cheveux, accompagne mes va et vient, je t’entend gémir, malgré tes lèvres closes…
Moi : woaw ! ça pourrait être écrit dans un livre ça dis moi ! tu aimes qu’un homme agrippe tes cheveux pour accompagner tes va et viens ?
Elle : Merci ! :$ Oui j’adore, on est vraiment deux dans un même mouvement, c’est puissant, partagé …
Moi : et tu agrippes les cheveux de ton partenaire aussi quand il te lèche jusqu’à te faire monter à l’orgasme ?
Elle :
oui, j’ai besoin de me retenir à quelque chose tant c’est fort
Moi : attends la suite
Elle :
J’attends, je me languis
Moi : Arrivés dans mon appart, je te plaque contre un mur. Instantanément, nous ressentons cette montée d’adrénaline, tu vois sûrement de quoi je parle. Nous prenons conscience du boum-boum dans notre poitrine, de la profondeur de nos soupirs de plaisir, de tous ces faits… de la pression de nos corps. Tu me regardes, ton attention se fixe sur mon visage, tu deviens comme fascinée, de plus en plus captivée et totalement ravie par cette expérience, et pendant que tu t’autorises à penser à tout ça, tu ressens un profond désir pour moi… une subite envie de me sentir te toucher, mon toucher doux parcourir ton visage puis ton corps, une subite envie de mes caresses… Et ça tombe bien, je ne vais pas tarder à te caresser. Je m’approche ensuite, touche tes cheveux et ton visage du bout des doigts. Un long silence envahit la pièce, tu fermes les yeux de plaisir. Ta respiration se fait de plus en plus profonde, ton cœur bat, bat, bat… la richesse et la profondeur de cet instant d’intimité : tu les sens dans son ventre, dans tes cuisses, cette chaleur et cette humidité brûlante t’envahissent. Ca brûle tellement fort que tu n’aspires plus qu’à ce que je te comble. Une lancinante et dure folie. Tu ressens ces sensations de plus en plus profondément, de plus en plus intensément. Le contact de mon corps contre le tien quand je me colle à toi contre ce mur, la sensation de mes mains sur toi : Tu meurs d’envie de t’ouvrir complètement à moi. Tu te tâtes même à me violer avant, c’est humain. Instinctivement, nos lèvres se frôlent, je pose mes mains sur tes épaules. Nos langues se pénètrent, se chamaillent, se massent; pendant que nos corps se serrent follement. Une sensation de désir intense nous domine alors. Je passe l’une de mes jambes entre les tiennes; mes mains glissent sur ton dos lentement, faisant de petites pressions ici et là. Je te dis « j’ai envie de toi » sur le ton de la provocation sexuelle. Nous ressentons cette chaleur en bas du ventre, celle due à l’excitation. Nous n’en pouvons plus. Mes mains s’arrêtent délicatement au bas de ton dos où je m’attarde (tu frissonnes); puis les pose fermement sur tes cuisses et glisse lentement vers le haut de ton corps (tu soupires), effleurant l’air de rien ton pubis; tu sursautes de plaisir ! Je place tes mains sur mes épaules, enlève ton haut. Tes seins sont gonflés et tu es mouillée. Nos torses l’un contre l’autre, se frottent, nos mamelons sont en érection (et moi aussi). Le bout de mes doigts glisse sur tes flancs, de petits sursauts te terrassent. Mes doigts font le tour du galbe de tes seins, j’effleure au passage tes tétons qui deviennent encore plus durs. Tu me rends fou, je perds un peu le contrôle. J’crois bien que c’était réciproque, quel moment magique et hors du temps! Je te fais glisser lentement sur un lit, nos corps se frôlent, s’entrelacent. Je me régale à jouer avec tes fesses, puis des deux mains je les ouvre et les ferme en massant sensuellement. Je te fais étendre sur le dos, te chevauche tout en tenant tes mains au dessus de ta tête fermement… Je te tire un peu les cheveux, tu te laisses prendre au jeu… J’embrasse ton visage par ci par là, et, à nouveau nous nous embrassons follement. Tu m’offres ton corps. Un oreiller placé sous tes fesses, je me laisse glisser au pied du lit. Mes lèvres glissent sur ton cou, autour de tes seins, les galbes de tes fesses et de ta poitrine, mouillant tes mamelons du bout de la langue. Tes yeux se ferment de plaisir. Je descends sur ton ventre, tout en passant mes mains à l’intérieur de ton bas. Je te le retire, lentement, tu te contorsionne tout en ouvrant et fermant tes jambes, mon corps s’enflamme encore plus. J’embrasse et lèche tes jambes. Je continue ma remontée sur les cuisses; mordillant ici et là. Tu portes ta main à ton sexe tellement l’envie est grande. Ma langue joue par-dessus ton string ou boxer (tout mouillé en tout cas), et finit par entrer l’air de rien. Cette sensation de ma langue chaude et humide en toi te fait ressentir cette envie de t’abandonner complètement à moi. Tes jambes grandes ouvertes, mes lèvres s’attardent à l’aine, ton bassin monte et descend sensuellement, tu es fébrile de sensualité. De petits gémissements sortent de ta bouche. Je t’embrasse ton pubis. J’embrasse l’intérieur de tes cuisses et les mordille en montant vers ton antre du plaisir. Tes jambes s’écartent au maximum. Ma langue glisse autour de ton vagin débordant de plaisir. Tu te tortilles, seins pointant vers le lit; je les masse de mes mains tout en continuant mes caresses buccales. Je combine adroitement langue et doigts. Je tire la langue et lèche tout autour de ton clitoris, j’écarte tes lèvres et lèche l’entrée de l’orifice et le tour de ton bouton d’or. Tu plies les genoux, j’écarte tes jambes au maximum. Ta respiration devient de plus en plus saccadée. Je te pénètre de ma langue et de mes doigts; tes cuisses se serrent et se relâchent sur ma tête avec tes mains dans mes cheveux puis qui agrippaient les draps. Ton regard se détourne, ton corps est parcouru de spasmes. De nouveau ton corps tremble, ta respiration devient haletante et des cris de plaisir remplissent la pièce. Tu me cries : – oh oui, oui, ouiiiiiiiiiiiiiii. Après cette première vague de plaisir, j’enlève mon caleçon et me laisse glisser sur toi, je me blottis contre ton corps. Tu empoignes soudain mon sexe et commence à faire des va-et-vient tout d’abord lentement pour t’habituer à l’engin, puis plus vite comme pour t’amuser avant de le mettre en bouche. Tu prends du plaisir à me faire ça, vraiment un acte de confiance mutuelle (et moi aussi, j’prends mon pied). Tu avises que je suis tout dur, alors tu montes sur moi (sympa). Tu te frottes le clitoris contre le bas de mon ventre tandis que mon sexe te pénètre. Puis, je te fais tourner sur le dos, mes mains et ma bouche glissent le long de ta colonne alternant douceur et sauvagerie; je m’attarde en haut de tes fesses; lesquelles font des va-et-vient comme pour rechercher l’assouvissement sexuel. Nous faisons l’amour dans différentes positions : cette combinaison te rend folle surtout quand je tripote tes seins et ton ventre aussi. Je te gratifie de quelques fessées. Après, j’ai besoin de me reposer un peu alors on passes EN MISSIONNAIRE (eh ouais). Bref, le câlin post-coïtal est également bien sympa et relaxant aussi. C’est cette sensation de bien-être et de satisfaction qui me pousse à aimer donner toujours plus de plaisir.
Elle :   Quelle injustice ! Je dois y aller, je reprends mon service à minuit et je suis déjà en retard ! Je te laisse dans cette folle excitation que je partage. seras tu là cette nuit à mon retour ? Donnons nous rendez vous demain ! Oh qu’il me tarde de te rencontrer …
Moi : c est quoi ton service ? je ne sais pas, tout dépend à quelle heure tu vas rentrer si tu veux je te ferai tout ça en vrai demain alors
Elle :
Je suis pompier volontaire :)
Moi :
ah dac :) je peux voir ton fb pour être sûr que t es pas un vieux moustachu ou autre qui me fait une blague ?
Elle : Coucou, tu es là mon dieu du Sexe ? j’ai besoin de toi ;)
Moi : 1 seul mail envoyé ; tu me branches sur l écriture ; 1 photo de 2011 ; tu éludes quand je te parle de ton fb ; c’était marrant hier mais bon on va pas jouer à ce petit jeu pendant 107 ans non plus hein
Elle : j’aime beaucoup jouer sur le mystère, ca donne beaucoup plus de plaisir lors de la rencontre non ? Crois tu qu’un vieux moustachu t’écrirait de façon aussi féminine ? allons ne sois pas si obtus… Tu ne veux donc plus t’amuser avec moi …?
Et j’ai mis deux photos ! tu en veux une de là tout de suite maintenant ? Tu veux me voir pour être sûr de moi ? RDV au Mistral ce soir J’y suis
Moi :  
effectivement ! m’enfin tu n écris qu’à une seule personne d’après adopte : moi , et tu m as permis de te parler avec que ni j’avais visité ta page ni ne t’avais envoyé un charme , donc je pense que tu es quelqu’un qui me fait une blague ! mais libre à toi de me prouver le contraire si ce n’est pas le cas ! et oui comme je t’ai dit c était bien marrant hier
Elle :
marrant n’est pas le mot que j’aurai employé… c’est presque vexant que ce qui m’a tant excité hier soit « marrant » pour toi ..
Moi : mouahahahah genre je vais aller au mistral  arrête d éluder toutes mes questions et réponds y ou avoue la farce
Elle : Ben viens pas si tu ne veux pas venir. J’y suis là, à partir de là tu fais ce que tu veux. Tu es vexant à la fin. Tes questions ?

Quand les gens sont dos au mur : ils réagissent comme ça. De manière agressive et en essayant de te faire culpabiliser.

Moi : – 1 seul mail envoyé : tu n écris qu’à une seule personne d’après adopte : moi , et tu m as permis de te parler avec que ni j’avais visité ta page ni ne t’avais envoyé un charme
– tu me branches sur l écriture et sur les plans à 3 comme par hasard directement
– 1 photo principale de 2011
– tu éludes quand je te parle de ton fb
si tu es vraiment aussi sincère que tu le dis explique moi tout ça , sinon aie au moins la décence de me dire quel est l’intérêt de faire cette blague ? aller j’adore les blagues presque autant que la levrette debout
Elle : ok je t’avoue tout alors. J’ai visité ton site. Je t’ai trouvé mordant, drôle, et j’ai eu envie de faire ta connaissance. Hier, rien que par tes mots c’était tellement wahou. J’espère que les messages que tu m’envoyais n’étaient pas tes fameux « copier/coller ». C’était trop bon pour être réduit à si peu … Tu ne veux pas aller plus loin ? Ok je peux l’entendre. Dans ma vie de tous les jours, je suis en couple. Et ouais, casée, pas intéressant je sais. Mais je m’ennuie avec lui. Mon dernier orgasme ? Honnetement je ne sais plus. Je me disais qu’avec toi, je pourrais au moins ressentir ce qui me manque tant.
Moi : c est mieux déjà ! je pense qu’il y a une part de vérité mais que tu ne me dis pas tout !  non non pas de copié collé je me suis régalé à l écrire c était sympa… par exemple quand tu dis « j’ai visité ton site » => quelqu’un te l’a donc envoyé et tu me diras jamais qui je suppose ! bon et ton fb alors ?
Elle :
Essaie de me donner envie de te le donner, je n’ai pas franchement envie que mon copain soit au courant de tout ça pour l’instant. alors persuade moi. tu as su le faire hier…
Moi :
écoute ma grande tout d’abord on éclaircit des points d’ombre ! tu as essayé de me prendre pour un con et je déteste ça donc si vraiment tu veux prendre ton pied sois coopérative, je suis pas un mec en manque à qui on fait faire tout ce qu’on veut juste en faisant un peu la coquine ! je suis ravi de l’intérêt que tu me portes et de la peine que tu as dû prendre pour toute cette mise en scène c’est sympa ! maintenant j’espère que ça t’a beaucoup amusée , en tout cas sûrement moins que si j’avais appliqué mon art tantra sur ton joli petit corps (si tant est que tu sois vraiment une femme mignonne)… pourquoi tu veux me faire rappliquer au mistral à minuit en me disant que tu y es alors que tu n’y es pas ? et qui t’a envoyé mon site ? et le coup du copain ? seriously ? pour le fb désolé mais t’es obligée , je t ajouterai pas je veux juste voir si tu existe vraiment déjà ! je ne peux pas croire que tu renonceras après tout ça si tu es sincère donc si tu bottes encore en touche c’est que j’avais encore une fois raison 3:)
Elle :
On éclaircit les points d’ombre : allume donc la lumière, je n’ai pas de justification à te donner. T’es juste frustré que je t’ai pas donné mon facebook en fait ? T’es pas le seul à aimer dominer tu sais ? :P
Moi :  
vous êtes plusieurs en fait à me parler c’est une blague collective ! brillant ! c’est le réseau de greg&celine ?

La blague faible « allume donc la lumière » n’aurait pas été faite si la personne avait été seule. Aucun intérêt d’envoyer ça dans cette conversation, vous vous en rendez bien compte. Et le « ok j’avoue tout » trop facilement : fake aussi. Pourquoi s’y mettre à deux en plus, sérieusement? Ils ont fait quoi les tourtereaux là à part s’enfoncer de plus en plus ? Ils ont besoin de deux cerveaux pour faire ça ?

Elle : Ecoute tu pars dans tes délires, je n’y comprends rien. Des comme toi, il n’y en a pas qu’un sur adopt. Tant pis pour toi. J’ai quand même été contente d’avoir partagé ça avec toi.

Quand on dit comme ça « tu pars dans tes délires, je n’y comprends rien » , c’est qu’on ment hein. Quelqu’un qui effectivement ne comprendrait pas aurait écrit quelque plutôt du genre « kestu racontes ? » Donc là j’ai su à 100% que c’était bien eux.

Moi : tu comprends très bien au contraire ! il y en a pas qu’un des comme moi? c’est pour ça que t as fait ce profil pour ne parler qu’à moi ? et tu fais la maline, mais si tu étais vraiment qui tu prétends, tu me l aurais prouvé et on serait passé à la suite… moi j’ai partagé ça avec je sais pas qui … tu vois si tu étais un minimum honnête tu me parlerais franchement au lieu de me sortir des trucs comme « tant pis pour toi ». et je suis prêt à parier que ton profil va disparaitre maintenant que je t ai démasquée !
Elle :   L’honneteté ne marche pas avec toi vu que visiblement tu refuses de me croire. Alors oui tant pis. je t’ai dis pourquoi j’étais là: pour toi. mais tant qu’à y être, pourquoi ne pas trouver quelqu’un d’autre ? Les parano prise de tête, très peu pour moi.
Moi : parano prise de tête ?
– et l histoire du mistral alors que tu es sur ton ordi ?
– et le fait que tu refuses de me montrer ton fb alors que je ne t ajouterai pas ?
Elle : Mais je viens de te dire que j’ai un copain. Si je te file mon fb, t’es susceptible à tout moment de tout mettre en l’air dans ma vie. et à ce que je sache j n’ai pas le tien non plus.
Moi : donne ton fb tu sais très bien que c est pas mon genre de faire ça !
personnellement je ne cherche qu’à rendre les gens heureux
Elle : Je vais me coucher, je commence tôt demain. Si tu es sage, je t’écrirai demain (peut être).
Moi : te coucher alors que tu voulais que je rapplique au mistral ? de pire en pire
bref c est pas la peine de revenir me parler ou autre tant que tu me donneras pas ce satané fb
j’avoue ça m’a amusé jusqu’à présent mais après ça deviendrait lourd ! bisous

Je suis allé voir dans la liste d’amis de la Céline et j’ai trouvé la fille dont ils ont utilisé les photos. J’ai fait un screen et je lui ai envoyé avec un message  » c’est avec ou sans ton consentement que Céline et Grég te font chauffer des mecs sur Adopte ? » Mouahahahah. Le truc c’est qu’ils avaient mis 1m70 et 55g… Hmm, en 2011 sûrement enfin là c’était plutôt 1m70 pour 80kg.  En gros, elle était dégueulasse sur les photos de son FB, un peu comme une baleine échouée sur une plage depuis 1 semaine. Et son mec ? Wahhh qu’il est laid : la petite fiotte de base avec une tête de cul et un air coincé. Dommage que je ne puisse pas mettre de photo, éthiquement parlant. Bref, elle m’a répondu cela  » Mais tu sais, j’ai pas besoin qu’on utilise ma photo, je le fais très bien toute seule. Tu es un idiot mysogine macho imbu de lui même. Il a suffit de te flatter vite fait pour que tu te montes le bourrichon. arrête de prendre les femmes pour des objets, change ta vision du monde, on est en 2014, pas dans les années 60. » Puis elle m’a bloqué et a supprimé le compte Adopte au lieu de demander pardon pour tout ce merdier : l’argument du faible, c’est tellement plus facile. La pauvre meuf en question s’appelle Louise, une des amies de cette Céline. Donc encore une qui n’a rien compris à ce qu’elle a lu ou alors qui n’a rien lu. Misogyne ? heu non. Macho ? Non plus. Prendre les femmes pour des objets ? Au contraire.  Et puis même si c’était vrai en quoi ça les gêne si ça rend les filles en question heureuses ? Sérieusement, ça révèle quoi sur ces gens de faire ce genre de trucs ? Une sorte d’impuissance et de malaise. Surtout elle quoi, la meuf pas du tout dans l’histoire qui se sent obligée de s’en mêler. Mdr. Aller, ça me fatigue de devoir interagir avec ce genre de personne. Dommage que la sélection naturelle n’existe plus. J’aimerais tant les avoir en face de moi pour leur mettre les claques qu’ils méritent, ça les ferait peut-être avancer.

Bref voilà, en voulant me prouver que j’avais tort ces espèce d’abrutis m’ont montré et m’ont aidé à vous montrer que les meufs qui veulent vous prendre pour des cons, surtout sur les sites de rencontres, y’en a plein. Donc suivez mes conseils, vous irez plus loin qu’en lisant tous ces blogs niais tenus par des sous-merdes comme il en pullule sur le web. Ca me soule que des individus comme ça croient que ce que j’écris ce sont des opinions… Non, ce sont des faits basés sur des études et des expériences. Et ouais, j’ai étudié les théories évolutionnistes, la communication, et j’ai plusieurs années d’expérience maintenant. Faut arrêter de me prendre pour un con hein j’ai un diplôme bac+5 et un QI de 142. Bref, ces abrutis frustrés m’ont fait de la peine plus qu’autre chose. C’est triste.

Mise à jour : au moment où j’écris ces tâches me laissent des messages sur mon téléphone « huhuhu c’est amélie c’est on s’est rencontré au mistral mardi soir je sais pas si tu te souviens j’ai envie que tu me prennes pas les trous de nez huhuhu ». Vraiment pitoyable. « Plus stupide que la stupidité » dit Orelsan… et il a raison. Ils ont rien d’autre à foutre ? Ils ont quel âge ? Ils cherchent à prouver quoi ? Vous êtes coincés dans votre existence frustrée, vous êtes sûrement jaloux au fond, mais ne vous sentez pas obligés de me casser les couilles. Arrêtez les frais. Merci.

Un doigt d’honneur à tous et bonne continuation dans votre existence obtue.

---

Fab

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre gauche . Avec ça, vous saurez tout sur le Game !

11 réponses à “Réponses à mes détracteurs et pourquoi j’ai raison

  1. C’est marrant comme les textes que tu as écrits à cette fille me rappellent quelque chose

  2. Je ne savais pas que tu lisais mon blog ma chérie ! Effectivement ça a dû te rappeler des souvenirs ;) bisous

  3. Je ne le lisais pas, enfin la si, je suis tombée sur ta page sur facebook puis sur cet article

  4. Salut,

    Un commentaire d’une passante qui s’emmerde un vendredi soir, seule devant son pc, à écouter une bande de pseudo intello se taper une bonne branlette intellectuelle en public, sur Arte. Tu comprendras donc dans quel état de mental je me trouve, à l’heure où j’écris ces lignes ;-)

    J’ai TOUT lu (ouf ! pas encore tout digéré, mais on va faire glisser tout ça avec des Haribo) et j’avais envie de réagir sur quelques idées que tu – le vouvoiement, c’est pas de notre âge hein – exposes ici.

    Je vais commencer par celles avec lesquelles je suis d’accord … Et à ma grande surprise, si je suis honnête envers moi-même, il y’en a ! Et toutes les meufs avec un peu de jugeote devraient être d’accord avec moi.

    Par exemple, quand tu dis que tu es un féministe ==> à ta manière, certes parfois violente dans les termes que tu emploies, ou dans les actions que tu décris, je trouve, en tant que femme plutôt bien dans ses escarpins, que tu es un digne défenseur du plaisir féminin. Tu as une manière de t’exprimer particulièrement agaçante, tu joues pas mal la provoc’, perso j’aime pas trop (j’suis plus adepte des mecs élégants au langage soutenu, ça m’excite j’y peux rien) MAIS ! Le contenu n’en reste pas moins hyper intéressant, dans son aspect métaphysique. Non non j’emploie pas des mots compliqués pour me la jouer, c’est vraiment ce que je pense, et je vais t’expliquer pourquoi (en résumant au maximum, mais j’ai pas 142 de QI moi, alors je vais faire du mieux que je peux !)

    Il existe des gens qui n’ont pas peur de l’échec. Des gens qui prennent des risques ; des gens qui foncent, parfois de manière peut-être trop brutale, mais peu importe, ces gens-là ont appris à vaincre leur peur, la plupart du temps en s’y confrontant. Quelles sont les plus grandes peurs de l’humain (trop humain) ? L’inconnu (la mort, et tout changement en règle générale), le rejet, la solitude, la souffrance … Pour ne citer que les plus grandes, les plus paralysantes, mères de tout immobilisme, stérile & sans issue.

    Tu as appris à transcender certains de tes conditionnements, de tes bagages culturels, certaines de tes peurs … J’suis à court de synonymes en fait, je pense que tu auras de toute façon saisi l’idée principale. Dans notre société, on parle d’une libération de la Femme. Moi je trouve qu’elle n’a jamais été aussi esclave qu’à notre époque. C’est mon avis, j’ai plusieurs arguments pour le défendre, je reviendrai peut-être en parler plus… profondément, une autre fois.
    Donc ! Où j’en suis ? Ah oui ! On vit dans une société où la femme est censée être libre, mais où elle est prisonnière. Elle est prisonnière de sa liberté ! Ses chaînes sont lourdes, anciennes, ancrées, et actuellement, dissimulées, sous des idées de pseudo affirmation de soi, par le travail, par le sexe libéré (belle hypocrisie) et j’en passe.

    TOI. Toi, tu considères la femme, pas dans tous ses aspects de femme, mais dans son aspect sexuel, sensuel, cet aspect essentiel brimé pendant des siècles et des siècles, et c’est déjà beaucoup. Tu te donnes du mal pour la comprendre, tu n’as pas peur des échecs ; tu fais ton maximum pour entrer dans son monde, (dans sa chatte surtout, mais bon, un chemin en vaut un autre !) dans sa tête. Et tu as compris, que pour Pénétrer le blindage de cet animal étrange qu’est la femme, le seul chemin possible, et fertile (dans tous les sens du terme, et oui, en levrette si tu veux) c’est son sexe. Alors tu expérimentes, tu joues, tu jouis … Tu fais jouir. Et malgré ta vulgarité qui me débecte parfois, je dois avouer que tu t’y prends pas si mal. Tu rattrapes la connerie de tes ancêtres, et en ça, je me permets de te décerner le titre de « Mr Féministe BCBG » (bon coup belle gueule, enfin, je fais confiance à tes récits …).

    Ensuite, concernant ton tri sélectif, je te donne absolument raison. Chacun fait fait fait c’qui lui plaît plaît plaît (tu l’as chantée dans ta tête, avoues !…). Et tu as parfaitement compris comment on fonctionne. Oui, on est hypocrites quand on dit qu’on est là que pour parler. Oui, on est plus facilement attirées vers le mec le plus courtisé (comme chez les animaux, les femelles recherchent TOUJOURS en priorité un Mâle Alpha), oui on est des folles névrosées anxieuses et souvent mal-baisées (là je donne raison à une des protagonistes de l’article). Pour autant, et à leur – à notre – décharge, les Dieux du lit, ça court pas les rues. Les hommes doivent évoluer au niveau sexuel, ils doivent apprendre à partager, comme des grands ;-)

    Ca me rappelle l’invention du vibromasseur, à l’époque où les femmes malheureuses, mal-aimées, et mal baisées étaient traitées d’hystériques. Enfin … Bref !
    Ensuite tu parles des nanas qui se braquent quand on parle de sexe, bla bla bla, encore un point pour toi. Chez une femme, cette tendance à refuser de parler de fesses quand elle ne se sent pas en confiance, révèle un manque de maturité à ce niveau-là, quelles qu’en soient les raisons.

    Bon, maintenant on va faire un petit tour d’horizon des idées avec lesquelles je suis en contradiction.

    Quand tu parles de rentabiliser (dans ton langage, coucher : « Je vois trop souvent le cas de mecs qui vont à 4/5 ou plus rencards avec la fille, investissant ainsi temps et argent et puis au final ils ne font rien ou alors quand ils couchent ensemble c’est pourri et ils ne se revoient plus… encore une fois, autant être fixé tout de suite non ? »)

    Tu aimes les femmes, mais tu n’aimes pas LA femme. Si c’était le cas, tu ne passerais pas ton temps à les comparer. Les grandes, les petites, les minces, les grosses. Elles seraient toutes belles. Oscar Wilde disait (et j’adoooore cette citation) : « La beauté est dans l’œil de celui qui regarde » et ton œil, il n’est pas beau. Pas encore assez en tout cas, pour arriver à passer outre ton conditionnement ; peut-être (sûrement, je le souhaite en tout K) un jour verras-tu avec les yeux de l’Amour (attention, je parle pas d’amour couple/boulot/ bébé/dodo, je parle d’amour universel, celui qui te colle le smile dès le matin au réveil, celui grâce auquel tu vois la beauté de chaque chose, de chaque être. Cet Amour qui habite et occupe chacune de tes cellules, qui te fait vivre réellement ton corps). Peut-être un jour connaîtras-tu ce sentiment parfait d’harmonie, d’accord avec le tout, et prendras-tu un pied phénoménal, comme tu n’en as jamais pris de ta Vie ; ce jour-là, tu comprendras de quoi je parle.

    Pourquoi je dis tout ça ? Parce-que si un homme s’y prend bien, 100 % des femmes succomberont. Ce genre de situations est dû à un manque de maîtrise de la part du gars. Je ne parle que du gars parce-qu’ici, c’est de lui qu’il est fait état. Et d’où vient ce manque de maîtrise ? De ce que j’ai exposé plus haut : le jugement (ou manque d’Amour intrinsèque, pas l’amour tel qu’exposé et envisagé par la majorité des humains, cet amour étrange sous conditions). Tant que des mecs jugeront des femmes, et que des femmes jugeront des hommes, sur des critères bidon et arbitraires, les uns ou les autres se sentiront couillonnés s’ils n’ont pas atteint le but visé.

    De plus, je trouve (et c’est un avis tout personnel) qu’il faudrait apprendre, de temps en temps, à envisager des interactions sans but. Histoire de se laisser porter. Ca peut être hyper agréable comme expérience :- )

    Bon, j’allais embrayer sur les couples, mais finalement ça sera tout pour aujourd’hui ; mission accomplie, je sens mes yeux qui se ferment, je vais aller rejoindre le tendre Morphée. Merci pour tes articles, qui restent intéressants malgré tout !

    Au plaisir !

  5. Quand je lit des comms comme celui d’avant et des detracteurs
    pareil on se demande si les goulags et les camps n’etaient pas une si
    mauvaise idée

    Enfin je voit pas pq tu te fatigues a rentrer dans leurs jeu.

    Jles trollerais a en mourrir de rire et retourneront leurs conneries contre eux

    La réthorique marche jamais dans ce cas.
    Le silence tue les cons, le trolling aussi mais ca te fait marrer.

  6. Hello Serial ! oui je me demande aussi, disons que je croyais un peu pouvoir les faire réfléchir mais apparemment non, quand c’est braqué, c’est braqué…
    Le trolling ouais c’est bien drôle !!! J’espère que tu as pu lire l’article dont nous avions parlé par mail (publié en juin) ! A bientôt

  7. Yo,

    Je me permet de poster mon « premier » commentaire, tout d’abord pour saluer le travail accompli jusqu’à présent (ça fait plusieurs mois que je te suis) et te remercier pour les ebooks gratuits (dont ceux traduits) que tu partages.

    J’ai vraiment découvert de manière fortuite ce blog et n’en suis pas déçu, je suis en train depuis un peu plus d’1 ans de faire un lourd travail sur ma personne je t’épargne les détails (mais ça a commencé avec l’alimentation (nutrition, sport) jusqu’à en arriver à la séduction

    je prépare d’ailleurs un commentaire pour le dernier article en date, que j’ai pas mal apprécié, mis à part 2/3 points auxquels j’émet quelques réserves je me remet souvent en question et tu m’as permis par procuration à travers ton expérience de justement revoir ma façon de penser sur certaines choses (Avec le recul, en retournant la chose..)

    D’ailleurs j’étudie actuellement dans la même ville que toi, et aurais aimer pouvoir te parler de visu’ (avant que tu partes en Australie et si tu y consentais)

    En tout cas, j’ai hâte de voir la suite et te souhaite bon courage.

  8. Yo,
    Merci pour les compliments sur mon travail ! Je ne détiens sûrement pas la science infuse mais je suis ravi si mes textes font réfléchir des personnes intelligentes ! Je te félicite également pour ta ténacité et ton développement personnel ! Tu peux m’ajouter sur FB je devrais être frais et dispo en ville à la rentrée !

  9. Je sais pas si tu as fini par vraiment venir en Australie, mais en tout cas ici, les filles ont bien compris que le sexe ce n’est pas tabou (et on en viendra tous a bout).
    Oui oui j’ai a peu pres tout lu, sans gene. Je l’ai meme conseiller a mes potes en galere de filles et a mes copines un peu frigide euhh.. timide.

  10. Toute les théories sur la drague que tu fais partager me semblaient interressantes surtout si le but est de s’occuper du plaisir féminin et d’essayer de comprendre (au mieux) la femme.

    MAIS il y a plus de mec louche et mal dans leur peau qui s’interressent à toutes ces techeniques, triste réalité

    Un petit article à lire ;) :
    http://motherboard.vice.com/fr/read/le-monde-tres-glauque-des-mecs-qui-croient-que-la-drague-est-une-science?utm_source=vicefbfr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*