Ma réponse à Vice “Le monde très glauque des mecs qui croient que la drague est une science”

Ma réponse à Vice "Le monde très glauque des mecs qui croient que la drague est une science"J’ai voulu exercer mon droit de réponse sur Vice (ils se vantent de nous en donner le droit), mais ils ne m’ont jamais répondu quoi que ce soit. Ca fait une semaine. Je publie donc ici ma réponse.

Lorsque j’ai vu un article intitulé « Le monde très glauque des mecs qui croient que la drague est une science » daté du 19/02/16 et écrit par un certain Genono sur motherboard . vice . com , je me suis mis à sourire. Quand j’ai décidé de répondre j’ai été un peu virulent, je m’en excuse, mais j’ai cherché à m’exprimer sur le même ton que Genono.

Pourquoi ? Parce que je savais que ce serait plein d’amalgames, d’erreurs, et de conneries en tout genre. Je me suis immédiatement dit que cet article avait sans doute été écrit par une féministe enragée qui déteste les hommes. Mais en fait, ça a été écrit par un gars. Trois solutions donc :
– un mec frustré qui rage et qui s’est peut-être fait arnaquer par un faux coach en séduction (ce diplôme n’existe pas) ;
– un mec qui n’accorde pas d’importance à la drague, au sexe, aux relations avec les femmes et qui méprise ceux qui le font comme s’ils étaient inférieurs à lui ;
– ou alors par un mec qui avait du succès avec les femmes naturellement mais qui ne veut pas que d’autres mecs qui ont eu moins de chance à la naissance puisse s’épanouir sexuellement (hypothèse moins probable car le titre de l’article est tellement agressif que ça révèle un énorme malaise).

J’l’ai lu quand même, cet article. Pour le plaisir d’exercer mon droit de réponse et pour redorer l’image de la communauté de la séduction (sur qui tous les rageux conditionnés par la société et subissant la féminisation de l’homme tombent par facilité).

Genono commence par nous expliquer ce qu’est la Programmation Neuro-Linguistique. Pourquoi pas. Seulement, il la dénigre tellement ouvertement que rien n’est objectif dans son raisonnement : il déforme tout. Soyons clairs : oui, la plupart des Pick-Up Artists se sont intéressés de près ou de loin à la PNL car il est important d’apprendre à mieux communiquer dans la vie. Il est important de mieux communiquer avec les autres, bien sûr. Mais également avec soi-même. Seulement, ce n’est qu’un outil parmi tant d’autres. Et quand bien même, c’est anodin comme un recruteur en entretien d’embauche qui analyserait son candidat.

Ce que l’auteur de cet article reproche à la PNL c’est d’avoir été détournée pour en faire un usage commercial. Pour manipuler les gens afin de leur faire faire ce que l’on veut. Cet argument révèle un manque de connaissance sur la PNL (bizarre de lire ça sur un site qui se décrit comme le guide ultime de la connaissance) : même un abruti qui ne saurait pas lire aurait pu regarder l’épisode 18 de la saison 1 de Mentalist pour savoir que l’on ne peut pas faire faire à quelqu’un quelque chose qu’il ne veut pas faire au fond.

D’ailleurs, le game (c’est comme ça qu’on appelle l’étude de la séduction entre PUA) n’est pas plus basé sur des techniques de PNL que sur l’étude de la psychologie évolutionniste et le développement personnel.

Comme le montre cette citation de DeAngelo (PUA) : “La séduction est définie dans le dictionnaire comme l’action de corrompre en particulier pour amener une femme à consentir à des relations hors mariage en triomphant de ses scrupules. Autrement dit, la séduction implique la fourberie, la malhonnêteté, la dissimulation des objectifs. Ce n’est pas ce qui m’intéresse. La séduction que j’enseigne consiste à vous faire travailler sur vous-mêmes, à vous améliorer au point que les femmes seront attirées par vous comme par un aimant et voudront être près de vous.” Autre citation allant dans ce sens : « Le vrai séducteur, comme le dragueur honnête, n’a pas pour objectif de pousser quelqu’une à faire ce qu’elle ne veut pas faire. Il incite seulement les femmes à faire ce qu’elles ont secrètement envie de faire. »

Dans la suite de l’article, l’auteur confond allègrement « hypnose » et « PNL » puisque ça étaie sa thèse. Mais bien sûr : on hypnotise tous les jours des meufs pour les baiser… et pourquoi pas revendiquer le GHB comme technique de séduction, tant qu’on y est ? Putain mais c’est vraiment absurde et irrespectueux envers nous, les PUA, de dire ça.

Y’a cette citation qui m’a bien faite marrer dans l’article « Un pick-up artist, c’est en quelque sorte le boss final des séducteurs, l’évolution Super Sayan du dragueur de base. Le mec capable de choper la fille de son choix, avec un taux de réussite de 90%. » C’est bien sûr archi-faux, et tout homme qui prétend cela n’est pas un PUA mais une caricature de PUA. Or, c’est facile de tourner en dérision une caricature (y’a pas beaucoup de travail), mais confondre la caricature avec l’original montre encore une fois que soit l’auteur est un idiot, soit il veut être lu par le maximum de monde donc écrit sur un sujet polémique, se place du côté de la bienpensance pour se protéger, et rédige sa prose en sachant pertinemment que les ¾ de ses arguments sont faux. Faut être culotté ou asexué pour critiquer des concepts qui datent de la nuit des temps genre le « carpe diem », ou L’art d’aimer d’Ovide.

Ce que je veux dire, c’est que ça ne sert carrément à rien d’aller nous chercher tous les clichés de la communauté de la séduction dont nous-mêmes, les PUA, nous moquons allègrement. Les dark-patterns et toutes ces conneries comme de parler dans l’oreille gauche d’une fille pour susciter chez elles plus d’émotions… on est d’accord que c’est presque comique de se définir séducteur en faisant référence à ce genre de choses.

Tout cela est tellement ridicule. Un vrai PUA, il drague avec ses couilles. Point final. J’accorde à l’auteur le fait qu’il y a pas mal de faux-PUA qui soutirent de la thune aux mecs crédules en leur disant ce qu’ils veulent entendre.

Y’en a un en ce moment qui se fait les couilles en or, un Youtubeur et accessoirement Putalike sur Facebook. Il publie des vidéos où on le voit aborder des filles dans la rue. Point final. On ne sait pas ce qu’il se passe après, bien sûr, marketing oblige (il se passe sûrement pas grand-chose dans 90% des cas). Ces gens-là vendent du rêve aux mecs et surfent sur la misère amoureuse ambiante. Ils n’ont pas vraiment envie que leurs semblables progressent, ils veulent surtout se remplir les poches. C’est de la poudre aux yeux !

Bon, celui dont je parle ne dit pas que des conneries non plus, mais son succès est clairement plus dû à une maîtrise des réseaux sociaux qu’à des idées révolutionnaires. Les contenus de ses formations sont, de ce que j’en ai entendu, décevants. Il me rappelle un autre cliché de la communauté : un black avec des dreadlocks, absolument pas crédible, qui s’est enrichi en prétendant enseigner à des mecs comment draguer puis qui devient riche actuellement en enseignant aux mecs comment il les a bien enculés pendant des années en leur vendant des banalités.

Vous pouvez juger par vous-mêmes grâce au contenu de ces deux vidéos, qui parlent d’elles-mêmes :
– Nicolas Dolteau face à JJ Bourdin sceptique : https://youtu.be/kTPcilOql3E
– Sébastien Night amuse Sophie Davant : https://youtu.be/ndWz3jzJjvE

Malgré toutes nos divergences, je respecte ces mecs : tout d’abord, parce qu’on partage plus ou moins la même passion pour les femmes (pour ceux de bonne foi). Mais surtout parce qu’ils ont réussi dans la vie. Et ça c’est mieux que d’avoir souffert en silence et sans rien faire pour s’en sortir. Je pense que l’on gagnerait à s’unir au lieu de s’ignorer royalement entre PUA car on pourrait ainsi davantage faire face plus fortement à ce genre de critiques bienpensantes et absolument infondées. Car ce genre d’article, ne nous y trompons pas, ne sert qu’à élargir le fossé de méfiance entre les hommes et les femmes… alors que qu’on veut c’est au contraire amener les gens à réfléchir pour combler ce fossé et rendre tout le monde plus heureux.

Dans la suite de son raisonnement, Genono nous prend l’exemple d’un certain Shawn en faisant comme s’il était un membre éminent de la communauté : en 6 ans, je n’ai jamais entendu parler de lui. Et il tape aussi sur Mystery, dont la méthode est aujourd’hui clairement obsolète et décriée au sein même de la communauté.

« Inspirés par ces phénomènes de foire, et liés par l’ambition de ne pas finir puceaux, des milliers de nerds potentiels se sont constitués en communauté virtuelle. Un peu comme dans un RPG online, les participants s’appellent entre eux “players”, voient la vie comme un grand terrain de jeu, et s’évaluent avec un système à plusieurs niveaux graduels, du débutant (“fake player”) au champion (“master pick-up artist”), en passant par le mauvais joueur (le “loser”, le “jerk”). Les vrais players sont évidemment une sorte d’élite de l’humanité, des êtres supérieurs capables de faire tomber les filles comme des mouches en un battement de cils. On n’extrapole même pas : les forums de “players” regorgent de conseils du type “un grand pouvoir implique de grandes responsabilités”, et mettent en avant une éthique nécessaire à l’usage de cette arme beaucoup trop puissante pour l’humanité – un peu sur le principe du traité de non-prolifération des armes nucléaires. »

Ce passage est un des plus nuls. Depuis quand est-ce que le fait de vouloir avoir des copines (et de se bouger le cul dans ce but) est pitoyable ? C’est vrai qu’accepter la fatalité de la masturbation compulsive, c’est vachement mieux. Ensuite, y’a pas de « fake player », le débutant est un « AFC » (mec moyen frustré). On ne se moque jamais des mauvais, la communauté est faite pour l’entraide : le « jerk » c’est le connard avec les filles en anglais, ça n’a rien à voir avec le vocabulaire de la communauté. Quant à la légende urbaine du mec qui peut faire tomber les filles comme des mouches en un battement de cils : encore un fantasme de puceaux. Enfin, « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités », je suis assez d’accord avec cette partie. Quand on commence à avoir du succès, on prend le risque de faire du mal aux filles autour de nous, de briser des cœurs, d’être tenté de se taper les copines de nos potes, etc. Il y a donc un code d’honneur à mettre en place, un code de respect envers ses amis et envers le gente féminine en général.

Pour montrer la mauvaise foi de l’auteur de cet article, je vais mettre la citation dans laquelle l’auteur justifie le choix des choses qu’il critique dans la communauté : « Les exemples […] sont volontairement ridicules, il y a bien évidemment bon nombre d’autres discussions pleines de bon sens […] qui ne méritent pas particulièrement d’être citées. » Tout est dit, je crois. Il généralise le pire, comme si je disais que tous les joueurs de foot étaient des Anelka en puissance. On est en droit de se demander si son article n’était pas volontairement grotesque ?

J’ai déjà répondu sur l’attaque qui suit : « Les players […] ont une tendance assumée à se représenter les femmes comme de vulgaires proies. Souvent, ils ne se rendent simplement pas compte que la PNL, appliquée à la manière des pick-up artists, n’est pas simplement un moyen de séduire, mais aussi et surtout une méthode de manipulation. On peut débattre longtemps sur ce qui fait de vous un bon ou un mauvais séducteur, mais il est indéniable que les principes édictés par les coachs en séduction sont avant tout faits pour forcer les verrous d’une personne contre son gré. On peut donc légitimement s’interroger sur la dimension éthique de telles pratiques, si l’on parvient à dépasser le caractère souvent franchement ridicule des échanges lus sur les forums. Ou peut-être bien que je suis juste trop fleur bleue. »Y’a pas de manipulation dans la communauté de la séduction, au risque de me répéter. Ou alors pas plus que dans la vie de tous les jours : oui, on cherche à se présenter sous un jour qui nous avantage, mais c’est tout. C’est pas pire qu’une nana qui met des talons de 10cm ou qui se maquille beaucoup. En fait, tous les arguments que je lis ici je les ai déjà démontés sur mon blog, une petite recherche sur Google aurait évité tant de blabla méprisant et injuste :
Qui je suis
Pourquoi je suis un PUA
Mon éthique et mes valeurs
Commentaire de l’article polémique « Témoignage : j’ai infiltré les PUA »
Réponses à mes détracteurs et pourquoi j’ai raison
Bilan : je suis finalement heureux dans ce monde de fous

L’auteur, à mon avis, est encore un de ces bienpensants de mauvaise foi qui cherche à se faire passer « pour un mec bien » dans le but de… baiser des meufs ?! Désolé, je sais bien que tout le monde aime croire qu’il est unique, différent et pense par soi-même, mais c’est un cas assez classique que je décris là. Y’en a beaucoup comme ça… et je les trouve particulièrement ridicules. Bref, la prochaine fois qu’un guignol voudra venir jeter sa bile sur la communauté de la séduction, il est prié de trouver des arguments nouveaux et recevables (pour cela il faut avoir lu les 6 articles que j’ai linkés au-dessus – ce serait la moindre des choses avant de la ramener comme un ignorant qui pense avoir tout compris et ça m’évitera de devoir humilier un contributeur publiquement).

Je termine l’article : « Au-delà de l’aspect logiquement très machiste de ces forums à la population quasi-exclusivement masculine, certains membres éminents de la communauté de la séduction ont créé le scandale par leurs méthodes ou leurs déclarations très ambiguës. Le cas de Julien Blanc, pick-up artist français mondialement connu, est l’un des plus révélateurs de la part sombre des coachs en séduction. Il a notamment été accusé de prôner la culture du viol suite à des propos tenus dans une vidéo tournée au Japon (et retirée de Youtube) où il incitait les “jeunes blancs” à tout oser avec les autochtones, car elles n’osaient pas se défendre. Bien plus que de la drague un peu lourde, on le voyait embrasser des filles visiblement peu consentantes, se frotter contre elles, ou les faire mimer des fellations. Les choses se terminant parfois plutôt pas mal, le bonhomme a vu arriver une shitstorm à la hauteur de ses agissements : interdit de séjour au Royaume-Uni, au Brésil, en Corée du Sud ou en Australie, et considéré par le Times comme l’homme le plus détesté du monde. »

Ce dernier paragraphe montre vraiment la bêtise, l’inculture et le fait que l’auteur n’a même pas cherché à se renseigner avant de publier son tissu de haine. Julien Blanc n’est pas français mais né en Suisse, et il vit aux Etats-Unis. Ca c’était pour la forme.

Sur le fond, cette histoire a été montée en épingles par le politiquement correct : ce que voulait dire Julien, je pense, c’est que les Japonaises tiennent les blancs pour « idéal de beauté ». Et ça a été confirmé par mes potes qui sont allés là bas : si t’es blanc tu y es le roi, même si en France t’es banal (et y’a pas de mérite à ça même si ça peut être agréable). C’est donc easy de se taper des japonaises superficielles. C’est tout ce que j’avais à dire sur le sujet. Pour le reste : Je n’ai jamais violé personne, mes collègues non plus, et mes padawans en sont loin. Dans la communauté (comme dans la société en général), on ne cautionne pas du tout ce genre de comportements ni de déclarations humiliantes. Le profil d’un PUA est plutôt un garçon trop gentil qui cherche à s’endurcir un peu et comprendre comme réussir dans sa vie. Si quelqu’un voit quelque chose de mal à ça, c’est lui qui est à plaindre. Pour les arguments genre « macho », c’est comme pour « pervers narcissique » : ouais, si tu le dis. Je me vois plutôt comme un mec bien plus féministe que la majorité des mecs car je suis pour la liberté sexuelle et le respect des femmes. Concernant le fait que je sois pervers, sûrement un peu, mais sûrement moins que la plupart car j’assouvis mes désirs. Et je ne suis absolument pas dangereux, ou tordu, ou quoi que ce soit puisque j’assouvis mes désirs : c’est souvent la frustration qui mène à des comportements blâmables.

Je termine par cette citation d’Emily Ratajkowski « Pourquoi insinue-t-on que le sexe est quelque chose que les hommes prennent aux femmes et que les femmes abandonnent ? […] La vie ne peut être dictée par la perception des autres, et j’aurais aimé que le monde me fasse comprendre que les réactions des gens concernant ma sexualité ne sont pas mon problème, mais le leur. »

Fabrice « Cyprineman » Julien
PUA, à retrouver sur Diary of a French PUA

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

5 thoughts to “Ma réponse à Vice “Le monde très glauque des mecs qui croient que la drague est une science””

  1. Finalement tout ca fait partit du jeu de l’évolution. Les hommes par instinct se voient comme des rivaux, se tirent dans les pattes pour augmenter leur valeur et se critiques sur les valeurs humaines attirantes pendant que les femmes ont le libre accès aux technique de manipulation féminine et s’entraide dans ce but. Source révélation mystery ! Les femmes elles se critique sur l’apparence moche grosse et la réputation de pute salope.

    L’originalité c’est toi qui l’a Fab grâce à l’entraide et ton bon fond qui permet d’être sain et trouve des femmes Seine

    Je te félicite biz

  2. “un black avec des dreadlocks, absolument pas crédible, qui s’est enrichi en prétendant enseigner à des mecs comment draguer puis qui devient riche actuellement en enseignant aux mecs comment il les a bien enculés pendant des années en leur vendant des banalités”
    Putin j’ai tout de suite pensé à Sébastien night même mon petit frère de 14 ans, le trouve nul de chez nul un vrai bandit lui mddr

  3. Bonjour et bonne chance avec la célébrité. Tu crains beaucoup je trouve. Tu fais aussi des fautes d’orthographe et de syntaxe. Ton métier est vraiment beau et je te vois bien raconter à ton petit-fils attardé que t’auras eu en te mariant avec ta cousine Yvette: “J’étais PUA, bonhomme” “C’est quoi grand-père ?” “J’apprenais aux gens à aller vers les femmes et à provoquer des désirs cachés en elles pour qu’un mec qui n’est pas attiré par elle puisse être avec elle grâce la rhétorique et avec l’aide des techniques valeureuses” “Pourquoi ?” “Parce que je suis un humaniste fiston” Et là normalement ils se tairont parce que, comme je l’ai indiqué plus haut, ils sont dans le même monde que toi.
    Bref je suppose que je me suis encore perdu dans un sordide coin d’internet.

  4. Ma cousine s’appelle Delphine, trouduc.
    Sinon comme d’hab aucun argument recevable dans cette critique.
    “J’apprenais aux gens à aller vers les femmes et à provoquer des désirs cachés en elles pour qu’un mec qui n’est pas attiré par elle puisse être avec elle grâce la rhétorique et avec l’aide des techniques valeureuses” = ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*