Bilan : je suis finalement heureux dans ce monde de fous

Bilan : je suis finalement heureux dans ce monde de fousJe n’ai pas la prétention d’écrire pour les gens qui sont heureux et comblés. Par contre, si vous sentez que quelque chose ne va pas, que le monde ne tourne pas assez rond à votre goût… alors je vous conseille de lire attentivement ce qui suit.

 

Je fais un point sur ma vie et mes progrès grâce à la communauté de la séduction

 

Le 31 décembre 2013,

 

C’est la fin de l’année. Voilà déjà plus d’un an que nous nous connaissons.

Je tiens à m’excuser pour les propos choquants que j’ai tenus dans ce diary. Les plus âgés n’en auront pas été choqués outre mesure, et en ce qui concerne les plus jeunes : il fallait bien que quelqu’un fasse votre éducation !

Je remercie tous ceux qui me lisent et surtout ceux qui me soutiennent, qui likent, qui commentent et qui m’envoient des messages pour m’inspirer. Merci à ceux qui me font de la pub de temps en temps. Merci aux gouines de féministes de comprendre le second degré. Merci aux inconnus qui me payent des coups dans les bars. Merci à celles qui me sucent la bite sans poser trop de questions, à celles qui aiment la levrette et à celles qui m’ont aidé à me construire. Merci à ceux que j’oublie de remercier. Un doigt dans le cul pour les autres.

Nous avons partagé beaucoup d’expériences tout au long de ce journal… j’espère que cela vous aura aidé autant que moi à y voir plus clair dans votre vie amoureuse et à saisir la complexité des relations hommes/femmes (oulah, oui, elles le sont !) Y’a des rabat-joie qui pensent que je me suis perdu au cours de mon apprentissage… mais quand je vois leur vie à eux, ça me conforte très souvent dans l’idée, qu’au contraire, je me suis trouvé ! Je vais développer.

Honnêtement, je suis très heureux. Je pourrais utiliser tous les synonymes que je connais pour faire paraître mon texte plus long qu’il ne l’est (comblé, satisfait, enchanté, ravi, etc.) mais puisque j’ai pas mal de choses à débriefer, je vais immédiatement entrer dans le vif du sujet.

Je vais donc vous expliquer pourquoi j’ai vraiment avancé dans ma vie, pourquoi je suis sûr d’être sur la voie qui mène au bonheur et comment vous pouvez venir avec moi si vous en avez envie. Attention, je parle ici du “vrai bonheur”, pas de ce concept que Beigbeder qualifierait volontiers de “débile, qui fabrique des déçus et des aigris en quête d’absolu”.

 

Ma vie amoureuse

 

Vous le savez, je fréquente plusieurs filles. C’est un style de vie que j’ai choisi après moult déceptions (beaucoup de mal à intéresser les filles dans un premier temps, puis plusieurs fois pris pour un con quand j’avais enfin une petite amie (pour ceux que ça intéresse : y’en a même une qui voulait habiter chez moi après 2 mois sans payer de loyer ni rien foutre bien sûr elle était mignonne mais qui voudrait d’une gratteuse ? une autre extraordinaire savait très bien qu’elle avait une MST mais refusait de se soigner et me mentait pour coucher avec moi sans capote c’est un miracle que j’y ai échappé, etc.) Mais j’ai toujours aimé les femmes, je ne leur en ai jamais voulu, et j’en fréquente maintenant une en particulier depuis septembre : Virginie. Nous sommes officiellement en relation ouverte… mais ce n’est pas pour autant que ce n’est pas sérieux entre nous ! Au contraire, je pense même que c’est le type de relation qui peut nous rendre le plus épanouis sur le long terme.

Il y a énormément de femmes frustrées/stressées/accablées-de-travail qui n’ont pas le temps de trouver l’âme sœur. Certaines n’ont même pas conscience qu’elles sont en souffrance et ont physiologiquement besoin de trouver quelqu’un avec qui prendre du bon temps. D’autres sont en couple mais avec un homme qui ne sait pas s’y prendre pour les faire grimper aux rideaux… et elles s’en contentent parce que c’est mieux que rien et qu’elles n’ont pas le temps de trouver mieux. Alors, elles prétendent “être amoureuses” pour justifier la pauvreté de leur vie sexuelle. Elles espèrent qu’un jour, leur moitié miraculeuse viendra combler ce vide qu’elles ressentent. Le fond du problème, c’est que la plupart des hommes sont nuls au pieu et ne font même pas l’effort de chercher à s’améliorer. Comme si c’était une fatalité ! Il semble qu’ils préfèrent perdre leur côté viril, payer des fortunes en restaurant et supporter des caprices pour compenser et pour que les nanas acceptent de se laisser pénétrer deux minutes. Ces hommes sont faibles et soumis, alors les femmes perdent leur attirance et considèrent que leur donner leur corps est un effort méritoire… Les taux de mauvais coups et d’hommes soumis sont très élevés dans notre société. Les relations hommes/femmes sont catastrophiques et hypocrites. Les filles partent du principe qu’un garçon qui les aborde est un loser en manque, alors elles les testent à longueur de journée, les défient ou les manipulent, en espérant un regain de “virilitude”. Je comprends leur démarche qui est légitime, mais on est entrés dans un sale cercle vicieux qui fait que les femmes se sont mises à envoyer de l’énergie masculine alors la plupart des hommes ont trouvé logique de réagir en devenant plus efféminés. Oui, les hommes et les femmes sont égaux mais ils ne sont pas similaires, ils sont complémentaires. Par exemple, une femme peut prendre autant sinon plus de plaisir sexuel qu’un homme… alors, lorsqu’elle tombe sur un gars qui connait son affaire : c’est elle qui fait la plus grosse plus-value (parce que c’est rare). J’en vois déjà qui me critiquent en disant que j’ai les chevilles qui enflent… sachez, d’une part, que la modestie c’est pour les nazes qui ont peur de mettre les autres mal à l’aise. Et, d’autre part, que ce que je dis est objectif… je n’ai rien à y gagner, je n’ai plus rien à prouver, j’ai été complimenté assez souvent, j’ai couché avec plus de femmes que de raison. Je vous expose donc les choses telles qu’elles sont, libre à vous d’en faire ce que vous voulez.

Quand je vois le nombre de meufs et de mecs qui se plaignent de ne pas “trouver quelqu’un” ou que leurs “histoires ne marchent pas” et finissent par conclure “tous des connards/toutes des putes” : je me reconnais, moi, à une certaine période et je me dis que ça leur ferait du bien de réfléchir. Vous êtes nombreux, même parmi mes lecteurs, à être plein d’idées préconçues sur le sujet. Finalement, pourquoi ce besoin d’être “en couple” à tout prix ? A part pour frimer devant les copines et narguer les mecs en prétendant être au-dessus du lot car tu as trouvé le “grand amour” ? La première chose à savoir c’est que ressentir une attirance, de l’affection ou des papillons dans le ventre… ce n’est pas être amoureux. Même si vous auriez très envie que ce soit le cas.

Mais le problème est plus profond : c’est le modèle même (imposé par la société et par notre ancien instinct qui n’a plus lieu d’être) qui est foireux. Il y a quelques années : quand j’avais une nana, je me disais que ça me ferait chier qu’elle couche avec un autre après moi, ou même qu’elle en aie eu avant moi, etc. Avec une telle mentalité, il m’était impossible d’être vraiment heureux avec une femme. Trop de méfiances, trop de non-dits, trop de malaise. Au début, j’ai pensé que ce modèle de relations était fait pour les femmes… alors je le tolérais… mais j’ai ensuite compris qu’il n’était fait pour personne pour la simple et bonne raison que les hommes et les femmes sont équivalents (bien que pas similaires).

Beaucoup de gens invoquent des “valeurs” genre “moi je me respecte” pour justifier qu’ils sont sexuellement frustrés, mais c’est de la merde, ce sont de simples excuses pour ne pas voir la vérité en face… surtout en ce qui concerne ceux qui boivent, fument, mangent mal ou se droguent. En effet, toutes ces merdes qui sont des poisons sont socialement admises alors que le sexe qui est thérapeutique est tabou (du moins dans la pratique) pour la plupart des gens. C’est vraiment contraire au bon sens. Cette “norme” à laquelle ils se vantent d’appartenir n’existe pas… pensez par vous-mêmes !!!

Je me suis fait violence pour me libérer de ce sentiment (inutile) de jalousie. Les nombreux livres de développement personnel que j’ai lus m’ont appris à penser par moi-même, et c’est ce qui m’a débloqué. C’est vrai, finalement, pourquoi les choses devraient être “comme ça” et pas “comme ci” ? Qui l’a décrété, pourquoi et comment ? Et pourquoi ne pas faire le contraire ? Quand je vois le nombre de maris qui assassinent leur femme parce qu’elle menace de les quitter puis qui se suicident (avouez que c’est débile)… je me dis qu’il faudrait vraiment que les choses changent dans ce domaine. A noter que la religion n’est pas une excuse recevable car si les religions interdisaient le sexe hors mariage lorsqu’elles ont été écrites, c’était principalement pour des raisons d’hygiène (mais la capote existe maintenant).

Les filles, comme les mecs, ont une manière de penser formatée (c’est triste mais on est manipulés de toutes parts par toutes sortes de forces, on n’y peut pas grand chose mais l’essentiel c’est d’en être conscient). Par exemple, y’en plein de genre qui ne connaissent rien à la vie ni au sexe, qui n’ont jamais vraiment fait d’expériences… bref qui ne sont pas en phase avec leur sexualité mais qui veulent quand même contrôler les autres “moi je veux pas qu’il flirte avec d’autres !!!”

Et pourquoi pas finalement ? Pourquoi ne pourrait-il pas aller voir ailleurs, ton copain ? Si ça le rend heureux et si toi aussi tu peux te faire des mecs qui te donnent envie (ça t’évitera d’ailleurs de vieillir frustrée) ? Le seul argument recevable c’est qu’on a du mal à surmonter notre programmation génétique : les hommes sont polygames de nature (on veut instinctivement féconder le plus de femmes possibles) mais les femmes qui ne peuvent être fécondées qu’une seule fois en neuf mois sont à tendance monogame (c’est pour ça qu’elles essaient de fidéliser les mecs bons reproducteurs afin qu’ils donnent davantage de leurs ressources à leur gamin). C’est malpensant ce que je viens d’écrire, mais c’est pourtant la vérité, et n’importe quel bouquin de psychologie évolutive vous le confirmera. Le truc c’est que, maintenant que la capote existe, si ton copain ne se reproduit pas avec l’autre et s’il n’attrape pas de MST… quel est le problème ? C’est même pas une question de fierté, je pense, le problème c’est que t’as pas assez confiance en toi. La jalousie c’est ça : t’as trop peur qu’il vous compare et se barre avec l’autre nana. La fidélité, c’est donc pour les gens “insecure“. “SI IL EST JALOUX C’EST PARCE QU’IL M’AIME
– Et non, ça n’a rien à voir avec l’amour, c’est simplement l’expression de nos instincts primaires de conquête.” Pourtant, tout comme ça te ferait du bien de baiser ailleurs, lui aussi, a besoin de diversité et de renouveau sexuel (pas avec n’importe qui évidemment mais avec quelqu’un avec qui il y a une connexion sexuelle). Dernière précision, vous trouvez ça immonde de vouloir faire l’amour ? Regardez donc un peu ce qui est à la base de la pyramide de Maslow… On a besoin de ça pour être bien dans notre tête et donc quelqu’un d’équilibré. Vivre dans la frustration, c’est jamais bon ! Rares sont ceux qui s’élèvent vers le sublime par cette voie.

J’imagine qu’il y en a plus d’un(e) qui a bondi en lisant ces lignes. Bizarrement, ceux qui sont pas d’accord avec ça ne sont généralement pas vraiment heureux mais ils ne veulent pas remettre en cause les fondements de leur conditionnement… ou alors, ils ne le sont qu’un court instant parce que, comme je l’ai dit, ce modèle de relation est biaisé et les personnes qui s’y conforment ne sont pas libres dans leur tête. “NOUS ON N’A PAS BESOIN DE CA
– Ah, vous êtes surhumains alors ?” Je vous invite donc à réfléchir quelques minutes à ce que vous venez de lire (l’ouverture d’esprit, ce n’est pas se faire taper sur la tête à coups de hache).

Reprenons. Il ne faut pas croire que ma petite Virginie chérie d’amour est stupide ou folle : elle sait très bien ce que je fais : elle lit mon blog et tout. Mais elle est assez intelligente pour s’être libérée de tout ce conditionnement. Pourquoi pensez-vous qu’on utilise le terme “amour libre” ? Parce que les autres sont prisonniers. J’dis pas que ça conviendrait à tout le monde, mais je dis que si vous avez essayé plusieurs fois quelque chose et que ça ne fonctionne pas pour vous : faites autre chose. Soyez honnête envers vous-même. Prenez des risques ! Vivez ! Endurcissez-vous au lieu d’avoir peur du chagrin d’amour, car c’est en y pensant que vous en aurez !Si Virginie peut apprécier l’amour libre, c’est parce qu’elle a appris à réfléchir par elle-même dans ses études de psycho : elle sait qu’on est manipulés de toutes parts et que nos gouvernements ne veulent pas forcément notre bien individuel (oui, tout est lié) et a donc développé un esprit critique…

Pour parler concrètement : le truc, c’est que je suis “avec elle” mais que je ne pourrais pas ne coucher qu’avec elle (du moins, pour l’instant). Je suis dans le confort sexuel mais je sais par expérience qu’il faut faire très attention à la pénurie sexuelle pour garder un bon niveau de satisfaction. Il me manquerait donc vraiment quelque chose. Un sentiment d’indépendance, peut-être. Et puis même, c’est pas vivable, c’est tout : faire l’amour à sa chérie c’est cool mais mettre cher à une inconnue aussi (baiser et faire l’amour c’est deux dimensions totalement différentes (spirituel/bestial) qui ne se remplacent pas). Par exemple, en 2015, je compte partir un an en Australie (après mon diplôme que j’ai raté pour 0.75 points cette année pour des raisons politiques). Deux options : soit je pars tout en étant en couple avec elle soit je reste ici et je me prive de ce qui sera peut-être l’expérience la plus enrichissante de ma vie. Je devrais donc laisser ma vie de côté, parce que j’ai une “copine” ? J’en connais plusieurs qui se sont quittés pour moins que ça mais alors pourquoi étaient-ils ensemble ? D’ailleurs, si ça se trouve, dans 2 ans, on se prendra la tête et on ne se fréquentera plus et j’aurai raté tout ça pour rien . Franchement, si elle est vraiment la femme de ma vie, notre relation pourra survivre à cette épreuve. C’est même peut-être ce qui le confirmera ou non. Deuxième chose, elle est major de sa promo en psycho, elle va donc probablement faire criminologie… mais pour ça, elle devra partir 2 ans en master à Grenoble. Pendant 2 ans, elle verra surement d’autres mecs mignons, et à cause de moi… elle devrait se frustrer, rester en manque et ne rien faire avec eux (tout comme moi avec les australiennes) ??? C’est risible quand on y pense. Si on est toujours ensemble, j’irai la voir de temps en temps, bien sûr, et elle reviendra dans le coin pour les vacances mais bon on ne se verra pas tous les jours ni toutes les semaines.

Comprenez bien SVP que si on a vraiment des sentiments pour quelqu’un, on devrait vouloir son bien. Je veux donc qu’elle prenne au maximum son pied dans sa vie et surtout qu’elle n’aie pas de regrets plus tard. En plus, je suis assez confiant, donc je pense qu’elle va vite déchanter quand elle se sera tapé deux ou trois mecs “lambda”. Elle a récemment couché avec le deuxième homme de sa vie, un gars qui lui a promis monts et merveilles (“ouais pendant les vacances on ira au ski dans mon chalet et tout, tu verras, ça va être trop bien bon en attendant on baise stp”) puis après l’avoir (mal) baisée, une seule fois, il ne répond même plus à ses SMS ! Bref, encore un pauvre gars qui, contrairement aux PUA qui ont des valeurs, a besoin de mentir aux filles. Je vois déjà ceux qui vont me dire “mais toi non plus tu ne respectes pas les femmes”. Ah bon ? Il me semble pourtant que je ne veux que leur bien, leur donner autant de droits que nous, en fait je suis plus féministe que ces pseudo-féministes qui militent contre l’épanouissement de leur propre sexe ! Ce qui m’amène à une question légitime mais purement rhétorique, “et les hommes, sont-ils respectés ?”

L’important n’est pas, je pense, d’être en couple ou pas. Ni d’être en couple libre ou en couple prisonnier. L’important c’est d’être en couple pour de bonnes raisons. Je suis pas un rêveur à deux balles, j’ai “testé” 141 femmes avant et certaines étaient vraiment géniales mais pourtant il n’y avait pas “petit truc” inexplicable. Est-ce pour autant humain de vouloir l’obliger à ne connaître que moi pour être sûr de la garder ?! Notre lien est vraiment spécial, une connexion très profonde, on vit vraiment une histoire et elle ne m’a pas encore cassé les couilles une seule fois. Je peux me tromper et l’avenir le dira, mais je ne suis pas le genre à m’emballer pour rien (j’aurais très bien pu me mettre en couple avant), et elle non plus d’ailleurs. Par contre, il y a malheureusement beaucoup trop de gens qui ont tellement “envie” d’être en couple (pour se conformer au fameux “modèle social” qu’on leur a mis en tête) qu’ils le feront pour de mauvaises raisons.

C’est un énorme piège. Surtout que vous passeriez probablement (en vous OBLIGEANT à ne pas aller voir ailleurs) à côté de personnes avec qui vous auriez cette connexion que vous recherchez justement mais dont vous essayez en vain de forcer la création. Perso, je trouve Virginie mignonne et elle me comble mais si j’avais dû décrire une fille qui me ferait me caser avant de la connaître, je n’aurais pas dressé son portrait (plus grande, plus riche, etc.) ! En parlant de cette connexion, ça me fait bien rire ces meufs qui mettent sur Adopte “je cherche l’amour donc viens me parler si tu fais plus d’1m80 et que t’as les yeux bleus”… elles n’ont vraiment rien compris et ne savent même pas ce qu’elles cherchent ! J’en connais malheureusement beaucoup (trop), des comme ça. Et y’a plein de meufs “hot” qui se font finalement doubler par des filles moins jolies à cause de leur inaction car : efforts (même si t’as pas confiance en toi)+bonne mentalité > physique. Ca vaut aussi pour les mecs.

Y’a aussi beaucoup de gars qui sont prêt à tolérer n’importe quoi pour avoir une copine parce qu’ils sont conscients du pouvoir qu’elles ont sur eux mais pas de celui qu’ils ont sur elles. Ils ont donc l’impression qu’elle leur fait une énorme faveur en suçant leur bite. Par exemple, un pote m’a fait le coup récemment. Pendant 2 mois, tu l’écoutais ils étaient trop heureux (lui et sa meuf) et il me donnait des leçons sur comment vivre en disant que je ne “pouvais pas comprendre ce qu’il vivait avec elle”. Mouais, j’avais très bien compris que sa copine était un vide-couilles facile qu’il essayait de légitimer. Aujourd’hui, il m’a appelé pour me dire “elle avait laissé son FB ouvert chez moi et j’ai lu ses conversations avec son autre mec” (les meufs ne sont pas des petits anges innocents tombés du ciel, elles aussi sont pervertibles par le biais de la tentation). Il a été bien pris pour un con par sa “copine chérie d’amour à qui il a dit je t’aime et qui lui a promis fidélité” alors il a tapé sur des murs puis l’a quittée sans concession… avant de faire sa fiotte et de se remettre avec elle deux jours plus tard en admettant que la seule chose qu’elle lui apportait c’était de baiser… dix jours plus tard, elle l’a repris pour un con. La première solution que je propose à ceux qui veulent rester quand même dans ce modèle de relations “fermées” c’est d’attendre au moins 3 mois avant de s’emballer et de se “mettre en couple officiellement”. Ne vous mettez pas “en couple” pour le plaisir d’être “en couple”. Ca vous évitera bien des déboires, croyez-moi. C’est le propre de l’être humain de se croire spécial ou différent donc ne vous emballez pas… des meufs qui trompent leur mecs j’en connais autant sinon plus que de mecs qui trompent leur meuf. Ou ne me croyez pas, prenez-vous une grosse claque et revenez vers moi lorsque vous serez ENFIN prêt(e) à entendre la vérité (qui dérange). Enfin bon, y’en a plein qui récidiveront et re-fonceront dans le mur mais n’oubliez pas qu’Einstein a dit “la folie c’est se comporter de la même manière et attendre un résultat différent.” La deuxième solution que je vous propose, c’est de vous ouvrir l’esprit et de rejoindre Virginie et moi dans notre style de vie. On a des sentiments l’un pour l’autre, on partage énormément de choses et on sait que c’est pas le premier connard venu ou la première pétasse qui pourra casser ça. On se donne énormément d’affection et, bien sûr, on fait beaucoup l’amour. Mais c’est le fait de savoir qu’on est libres à côté de ça qui rend cette relation possible. C’est donc tout le chemin que j’ai accompli grâce au Game qui m’a permis de l’avoir rencontrée, de l’avoir appréciée et d’être aujourd’hui heureux et comblé. Après tout, ne suis-je pas la somme des filles qui m’ont rejetés, des filles géniales avec qui j’ai couché et de celles que j’aurais mieux faire de ne pas baiser (j’en ai regretté très peu finalement) ? C’est tout ce vécu carpe diem qui m’a construit (il était important que je trouve d’abord le bonheur en moi). Pour rester sur du Beigbeder “j’ai appris que pour être heureux, il faut avoir été très malheureux. Sans apprentissage de la douleur, le bonheur n’est pas solide.”

 

Mon indépendance sexuelle

 

Ce qui est intéressant dans tout ça, c’est que j’ai vraiment avancé. Je me suis libéré de cette quête de l’autre. Je n’ai plus besoin de chercher de l’affection chez des filles qui ne me méritent pas ou de me taper des nanas parce que j’ai trop envie de baiser. Je suis devenu in-manipulable par la gent féminine parce que je suis comblé et bien dans ma tête. Ca en fait d’ailleurs chier plus d’une.

Quand je couche avec une nana (Virginie ou une autre), je le fais parce qu’elle m’a donné envie d’elle (d’ailleurs le couple libre entretient la flamme car on est obligés de continuer à faire des efforts pour l’autre). Pas parce que je suis en manque ou que je veux me prouver quelque chose ou je ne sais quoi. Je ne tolère donc aucun caprice de pouffiasse, je ne cherche pas l’amour comme un désespéré et quand une nana me casse les couilles pour rien, je disparais. Ma méthode c’est la confiance pure, et ça peut mener loin (pas besoin d’apprendre des tours de magie ou d’autres trucs à la con). Par contre, c’est vrai qu’il y en a plein qui ne savent pas apprécier un mec confiant et qui se font un devoir d’essayer de le casser : ça les fait flipper surtout quand y’a pas de la thune ou du statut sociale derrière car ça les renvoie à leurs propres limites… c’est donc c’est une bonne chose de faire un tri comme ça on ne se retrouve qu’avec des nanas qui ont un bon état d’esprit (même si on en perd pas mal qu’on pourrait peut-être niquer en faisant le faux-cul… mais quel intérêt ?).

Y’en a qui me reprochent de vouloir aller trop vite. Ah bon, parce que si la relation n’est pas super compliquée, il n’y aura pas de tension sexuelle ? C’est pas plutôt eux qui se cherchent des excuses pour ne pas agir ? La vérité c’est que j’ai été entreprenant dès le début avec Virginie comme avec la plupart des autres nanas et qu’elles sont quasiment toutes parties enchantées de chez moi. Si je ne l’avais pas été, on n’aurait pas créé ce lien qui nous a permis de passer des bons moments, elles auraient eu un autre date avec un mec qui lui aurait peut-être plus que moi “sur le papier” et elles ne m’auraient plus rappelé. On est dans un environnement concurrentiel, faut pas avoir peur d’aller trop vite même si on veut une “relation sérieuse” : les filles bien dans leur tête et dans leur peau ne veulent pas d’un mec au comportement asexué (et embrasser n’est pas suffisant pour être sexuel). Elles attendent et espèrent, au fond d’elles (mais c’est mal vu de l’admettre) cette agressivité sexuelle masculine (sauf celles qui sont traumatisées ou qui ont peur de tout). Le problème c’est que la plupart des gens prennent le problème à l’envers “on se met en couple puis ensuite on couche ensemble” mais la vérité c’est qu’on devrait d’abord coucher ensemble (car ça permet de voir rapidement si la fameuse connexion est là en mettant directement en situation d’intimité) puis ensuite se revoir si ça se passe bien et si on en a envie. Il faut voir si l’alchimie sexuelle est là. Pourquoi les gens ne le font pas (et c’est pas parce que la plupart des moutons ne font pas quelque chose qu’ils ont raison) ? Parce que ça les rassure de créer d’abord un “lien affectif” puisqu’ils n’ont pas confiance en eux (complexes, blocages, n’arrivent pas à surmonter la pression sociale), comme ça ils pourront faire moins d’efforts voire même être nuls au lit et l’autre sera obligé de rester. Enfin, puisque coucher leur demande un si grand effort, certains restent ensemble plutôt que de chercher une personne qui leur correspond mieux. Et beaucoup subissent leur couple ou se trompent mutuellement dans la plus grande hypocrisie. ATTENTION, ça fonctionne pour certains, mais c’est rare, puisque c’est le cas de ceux qui ont VRAIMENT ce lien si spécial mais qui se trouvent par hasard. D’expérience, les plus belles et les moins chiantes filles sont des nanas avec qui ça se passe comme ça. Le game a donc été mis au point pour séduire des filles de qualité (sur tous les plans) et pas des femmes à problèmes (qui peuvent être jolies ou non ça n’a rien à voir… il ne faut pas voir que la femme en robe rouge comme Néo au début de Matrix).

Dans la vraie vie, pas ce monde de pseudo-bisounours dans lequel beaucoup semblent vivre dès qu’on prononce le mot “amour”, les options donnent le pouvoir. Coucher avec plusieurs filles vous permet d’être plus alpha (moins needy) et de choisir vraiment une nana qui vous correspond. Avoir le pouvoir donne de nouvelles options, puisque vous prenez confiance et devenez ainsi plus exigeant. Précisons quand même que plus vous vous améliorerez personnellement, moins vous attirerez certaines nanas parce que votre bien-être les renverra à leur propre frustration mais c’est une bonne chose pour vous (car non on ne peut pas attirer tout le monde dans le monde réel). Le succès est donc un cercle vertueux. J’ai été dans les deux camps : j’ai été le romantique frustré et le queutard avec cœur… je vous avoue que pour rien au monde je ne reviendrais en arrière. Je vis, je profite, parce que je sais que tout peut s’arrêter n’importe quand.

C’est sûr que je n’aurai plus besoin ni envie de baiser autant de filles que par le passé… mais est-ce un mal finalement ? Je vais pouvoir (et c’est mon objectif pour l’année prochaine) me tourner davantage vers le développement personnel (de mon corps et de mon esprit).

Une fois qu’on a compris comment faire pour séduire et coucher avec des filles, tout n’est plus qu’une question de proportions. Je veux dire par là qu’il s’agit simplement de répéter la même opération. Alors je dis pas qu’avoir couché avec 10 filles donne une maîtrise suffisante, mais je dis qu’avoir couché avec 100 ou 1000 meufs c’est pratiquement pareil et qu’il y a des choses plus intéressantes à faire. Le tout c’est de garder de bonnes habitudes, de bons réflexes : ne pas laisser passer trop d’occases, tenter certaines filles canon (les tester) même si on le sent pas a priori.

Je sais comment faire, je le fais quand j’ai envie, et je m’en sortirai toujours niveau satisfaction sexuelle. J’dis pas ça pour me vanter ou quoi, c’est bien la moindre des choses après 5 ans de game. Je veux dire par là, que je ne suis pas et ne serai jamais dépendant d’une boîte comme les serveurs ou les DJ ni que je n’aurai jamais besoin d’aller dans un autre pays où les filles baisent plus facilement… ces mecs se vantent peut-être de coucher avec plein de filles mais ça ne veut pas dire qu’ils sont bons avec les femmes. Parce qu’être un PUA c’est pas seulement lever des poules, c’est surtout ouvrir les yeux sur un certain nombre de trucs qu’il serait plus facile d’ignorer. Comme par exemple que même en faisant tout bien, en étant au top, les filles peuvent ne pas saisir leur chance, vous mentir, vous prendre de haut ou se dégonfler au dernier moment. Je dis pas qu’il faut systématiquement rejeter la faute sur les autres quand ça ne marche pas, mais après avoir atteint un certain niveau d’optimisation personnelle, on prend confiance, ce qui permet de voir que c’est souvent les autres qui ne suivent pas, qui sont faibles ou tarés (confort de l’ignorance, résistances au changement, etc.)

J’avais envie, depuis tout petit, de comprendre et de maîtriser le problème “relations hommes/femmes”. C’est chose faite, je ne compte pas tout arrêter et je vais approfondir la question bien sûr, mais je constate que je maîtrise désormais l’essentiel. Je ne séduis pas toutes les nanas parce que c’est impossible, ne serait-ce que parce qu’elles ne sont pas toutes disponibles et ne méritent pas toutes d’être séduites. Par contre, je comprends les dynamiques, je cerne rapidement les gens, je sais reconnaître les filles intéressées, je gère bien la tension sexuelle, j’ai fait des expériences que le commun des mortels ne fera jamais (plan à 3 avec deux filles, plan à 4, fantasmes dans des lieux publics), etc. D’ailleurs, ça me fait bien rire quand y’a des con(ne)s de base qui me traitent de mort de faim parce que je drague… elles se sentent plus alors qu’en fait je ne fais que les tester pour voir si elles méritent ou non. Y’en a parfois qui me répondent “non désolée je suis pas ce genre de filles
– mais ne sois pas désolée va parce que tu rates quelque chose aussi donc je suis désolé pour toi de constater tous tes blocages et ta non-faculté à reconnaître un mec qui te ferait grimper aux rideaux
– mais je m’en fous de grimper aux rideaux” réponse typique de frustrée à qui ça ferait du bien de baiser même si c’est pas pour se mettre en couple derrière. Bref, je pense que c’est une erreur d’être dans une logique de recherche de “nombre”. Un minimum oui, pour avoir une vue d’ensemble. Mais lorsque l’on sait ce qu’on cherche et qu’on a trouvé des filles qui peuvent nous l’apporter… pourquoi s’en priver et chercher ailleurs ? Sachant qu’en restant libre, on peut toujours rencontrer une nana géniale de plus ou faire une expérience enrichissante lorsque l’occasion se présente.

Quelques nanas ont le bon état d’esprit. Ce ne sont pas forcément des dévergondées de la vie mais elles savent que les expériences mémorables ont rarement lieu dans la zone de confort. Certaines ont su se libérer de la croyance populaire (la société ne nous considère que comme des consommateurs et s’arrange donc pour qu’on ne soit pas trop épanouis ni heureux ni comblés afin de nous affaiblir et de nous rendre dépendants pour pouvoir mieux nous exploiter) et c’est pour celles-là que je me bats. C’est pour les gens intelligents, dotés d’un esprit critique, que j’exerce. C’est également pour les femmes qui ont les pieds sur terre : celles qui savent que la vie peut s’arrêter à tout moment et qui ont envie de profiter au maximum de leur CDD. Je récompense aussi celles qui se respectent de manière constructive : parce que, non, combler vos besoins biologiques (qui sont totalement naturels) ne fait pas de vous un bout de viande ! Vous frustrer volontairement, par contre, crée un besoin donc rend plus manipulable et fait de vous la “pute de l’Etat”. Si vous voulez commencer à sortir le pied de l’engrenage, arrêtez d’écouter ce qu’on vous dit à la télé ! Honte à ceux qui vous conditionnent à militer contre l’intérêt de votre propre sexe ! A bas ces préjugés ! Arrêtez également de manger de la merde, faites du sport pour rester jeune et en forme. La clé de votre salut passera par une amélioration de votre hygiène de vie. Mesdemoiselles, oubliez cette dictature ridicule et dépêchez-vous de profiter de votre sensualité car, dans 20 ans, il n’est pas dit que votre capital séduction soit toujours intact. Surmontez vos peurs d’être comparée ou de ne pas assurer ou qu’en sais-je… ça demandera un effort au début mais vous libèrera sur le long-terme. Avant de crier à l’assassin, réalisez que je suis bien plus féministe que la plupart des “féministes” qui me critiquent puisque JE défends la liberté sexuelle des femmes. Pas de jugement de ma part, j’essaie de faire changer les mentalités des autres hommes. Le truc c’est que des connes jugent celles qui se lâchent car elles n’ont pas assez de personnalité pour se lâcher elles-mêmes.

De plus, pourquoi est-ce que je perdrais mon temps à vouloir draguer des nanas qui ne me méritent pas ? Je caricature mais y’a beaucoup de meufs qui disent fièrement “moi je bois je fume je me drogue j’ai pas baisé depuis 6 mois et je mange McDo j’ai trop la classe alors je vais te prendre de haut parce que t’as pas autant la classe que Kev Adams : j’adore sa coupe de cheveux son humour bienpensant !” Sérieux, c’est bien, t’es la petite conne de base manipulée par la société, dont les idées à la con lui donneront un cancer à 60 ans juste après qu’elle ait fini de cotiser pour sa retraite. Même pour me vider les couilles, je n’en voudrais pas. Je suis un peu méchant parce qu’il y a pas si longtemps j’avais pas une bonne hygiène de vie mais justement c’est d’avoir compris l’importance que ça a et d’avoir fait ces efforts qui fait que je n’ai pas envie de me faire de nouveau tirer vers le bas. D’ailleurs, je ne me “vide” jamais les couilles avec une meuf, même si je n’en fais pas ma copine, on partage toujours quelque chose sinon c’est pas la peine (on n’est pas des beaufs c’est plutôt une logique “friendship with benefits” sinon “sex only” c’est un peu malsain).

D’ailleurs, c’est bien je pense de renforcer l’amitié en couchant ensemble ses amis du sexe opposé… si on est ami avec quelqu’un c’est bien qu’on le trouve à son niveau, non, donc pourquoi pas ? Et si l’autre n’est pas dans un état de désespoir affectif il n’y a pas de raison qu’il s’accroche et que ça gâche l’amitié (c’est bien de savoir apprécier ce qu’on a et ce qu’on a eu sans forcément chercher toujours à avoir plus). Argument supplémentaire, ça éviterait les situations de malaise dus à de la tension sexuelle latente lorsque vous ramènerez quelqu’un pour du sérieux. Mais ce n’est qu’une idée comme ça… que j’applique en général.

Encore une idée à la con : Je ne vois pas pourquoi une fille avec qui je couche serait une victime. Une victime c’est une personne qui subit un dommage, un abus ou un préjudice. Alors oui, je peux comprendre que lorsqu’une nana couche avec un homme lambda (qui tire égoïstement son coup en deux minutes) puisse trouver ça sans intérêt. En effet, dans ce cas, qui est malheureusement le plus fréquent, l’homme se sert du corps de la femme pour son plaisir égoïste sans se soucier de savoir ce qu’elle en retire ni même de ce qu’elle en pense. Cependant, lorsque la coquine prend son pied comme une folle et qu’elle se lève le lendemain avec un large sourire nonobstant le fait qu’elle n’ait dormi que 4 heures, je ne pense pas qu’elle puisse être considérée comme une victime. Et c’est ce que je m’évertue à faire, parce que j’aime faire ce que je fais, parce que j’aime les femmes, tout simplement… J’espère un jour réconcilier les deux sexes qui se convoitent naturellement avec concupiscence mais également avec défiance alors qu’ils ont tellement à échanger… Je ne tolère pas non plus que l’on dise que je fais des “conquêtes”. Faire une conquête, c’est gagner quelque chose sur quelqu’un… Or, lorsque je couche avec une femme, elle couche avec moi aussi, pas vrai ? Personne n’y perd quelque chose, je ne force personne à s’éclater. C’est un scénario gagnant-gagnant… alors pourquoi s’en priver ? Il faut arrêter de voir la vie de cette façon : un homme sensé n’a pas besoin d’embobiner une femme pour tirer son coup…

 

Mon développement personnel

 

L’hygiène de vie est probablement le domaine dans lequel j’ai le plus progressé cette année. J’ai arrêté d’avoir ce sale style de vie à la “Hank Moody” qu’ont d’ailleurs adopté beaucoup trop de jeunes en France. C’est con parce que c’est la guerre dans plein de pays, nous on a tout pour être bien, et y’en a plein qui sont fiers de dire “ouah je me suis mis mal hier soir, je me suis fait vomir, c’était génial”. Enfin, vous avez compris l’idée : Je ne bois pas, je ne fume pas, je mange bio et sain, j’ai évité toutes les MST et IST, j’ai arrêté la viande (j’essaie de devenir vegan parce que j’ai goûté aux incroyables sensations que cela procure), je fais beaucoup de sport (un sport de combat qui me permet de me sentir plus puissant et d’être plus confiant et j’ai en projet un jour d’apprendre la salsa pour le contact avec les femmes), je lis beaucoup, je me cultive, je réfléchis, j’écris beaucoup, je me remets en question, j’essaye de résoudre mes problèmes en me demandant non pas si je vais y arriver mais comment je vais y arriver, je ne crois plus que j’ai besoin d’être davantage qu’un moi-même optimisé pour séduire et être heureux, j’ai appris à apprécier les choses simples car je crois sincèrement que le bonheur passe par la simplicité et l’humilité, j’ai appris qu’il y a des choses sur lesquelles je peux agir et d’autres sur lesquelles je ne peux pas et qu’il faut l’accepter, et beaucoup d’autres choses mais je ne peux malheureusement pas tout développer ici parce que c’est un sujet trop vaste donc : etc.

Toutes ces activités d’amélioration prennent du temps, que je trouve bien mieux investi là-dedans que dans des soirées en boîte au contact de gens malsains (drogués, alcooliques, morts de faim qui n’ont pas baisé depuis des années et qui te cassent les couilles au lieu d’aller brancher des meufs, princesses qui n’ont pas de vie intérieure venues se foutre de la gueule des gars parce qu’elles ont le pouvoir sexuel mais sont trop frustrées pour l’utiliser, etc.). J’aurai probablement moins de résultats en terme de FuckCloses l’an prochain, mais j’en aurai de meilleurs et je ferai des choses plus intéressantes de ma vie (je continuerai à tenir un journal). Si les choses se passent comme je le pense, j’y verrai un signe de maturité. D’ailleurs, mes expériences et ma connaissance de l’être humain m’ont donné une confiance d’alpha (une force intérieure) qui énerve la plupart des gens parce qu’ils aimeraient en faire autant mais n’osent pas se lancer (je m’en fous qu’ils me trouvent beau ou moche, de me conformer à leurs attentes et de ne pas vivre dans la même prison de verre qu’eux… gardons en tête que ce sont toujours des frustrés qui viennent jeter leur venin sur les gens plus libres parce que s’ils étaient bien dans leur peau et dans leur tête ils n’auraient même pas l’idée de faire ça.) La vérité c’est que la plupart des barrières (y compris les barrières physiques) entre les gens et le bonheur sont intangibles et invisibles (ils se les imposent eux-mêmes). En vérité, le champ des possibles est immense, c’est ce que j’ai voulu vous montrer à travers ce Diary… c’est d’ailleurs le concept de visualisation qui m’a aidé : je croyais dur comme fer que j’allais devenir un PUA et c’est ce qui a rendu les choses possibles, je pense.

Comme je l’ai dit plus haut, pour moi, le “game” au sens strict est un domaine que je considère maîtrisé. Je ne veux pas resté bloqué là-dessus même si je vais continuer à creuser la question (pour le plaisir), mais ce ne sera plus une priorité pour moi (j’ai déjà fait plus de chemin que 90% des gens ne feront jamais dans ce domaine mais ce n’est pas une raison car plus j’apprends plus je me rends compte du nombre de choses que j’aimerais expérimenter). Ceci dit, je me suis formé sur un field difficile comme le confirme le message d’un américain “personally, I am living in Aix since 1 year and to be honest, the game here is really hard. I mean, the girls are much more colder that many other cities in France” et j’y ai eu de bons résultats, je pense donc qu’il est maintenant de mon devoir d’aider des gens qui rencontrent des difficultés en amour. Parce que, si je l’ai fait, vous aussi vous pouvez être plus heureux que vous ne l’êtes actuellement, mais n’attendez pas que ça vous arrive tout cuit dans le bec : il va falloir vous bouger le cul et prendre des claques tout comme je l’ai fait. Comme toujours, il y a ceux qui “vivent” dans le rêve et ceux qui “sont” dans l’action. J’veux pas devenir un extrémiste mais c’est la connerie et la passivité de certaines personnes qui m’énervent : ceux qui sont pas bien, qui savent pourquoi et comment faire pour vivre une meilleure vie mais qui ne font pas l’effort de s’en sortir. En gros, chacun fait comme il veut, mais vu que je fais beaucoup d’efforts pour m’améliorer et aller vers les autres, j’attends de la bonne volonté de la part des gens que je fréquente. Anecdote : le capitaine m’a bien déçu sur ce coup là : il a arrêté de faire du sport, passe ses soirées à picoler en boîte (pas avec nous parce que ça ne nous intéresse pas) sans baiser de meufs et a pris 10kg. Quel gâchis mais y’a plein de gens qui font comme ça ! En espérant qu’il réagira car je l’aime bien ça me fait de la peine qu’il devienne une loque…

Si ce que je dis ne plait pas à tout le monde, tant pis, j’n’essaye pas de faire un carton mais plutôt un blog réaliste qui raconte des situations (surtout de drague) que les mecs (comme les filles) peuvent vivre quotidiennement… le tout en mettant mon ego de côté parce que je pense que le web manque de pages qui parlent de ces choses avec sincérité (la plupart des mecs qui font ça sont des gars qui cherchent à combler un vide “regardez-moi comme je suis beau, comme je suis fort”). Si vous avez lu l’intégralité de mon journal (qui vous donne de l’expérience par procuration même si on ne peut envisager toutes les situations tant l’être humain est imprévisible), vous avez vu qu’il n’est pas narcissique ni vantard ou prétentieux (j’énonce des simplement faits en appelant un chat un chat et je relate mes réussites comme mes échecs). La majorité des autres coaches sont pour moi des opportunistes qui répètent les “conseils” qu’ils ont lu dans des ebooks américains sans qu’il n’y ait aucune réelle maîtrise du problème derrière. Ce sont eux qui décrédibilisent la profession.

Il faut savoir que les plus gros sites de séduction français rapportent plus de 6000€ par mois à des incompétents qui font juste de la comm’ et dont le contenu est niveau “ras-des-pâquerettes”… alors que je me lève le cul pour trois fois rien : donc avant de me critiquer parce que je considère que tous les efforts que je fais pour vous aider à améliorer votre vie représentent un travail qui mérite salaire, assurez-vous de ne pas participer à un de ces forums, surtout que cet ebook comme de nombreuses ressources sur mon blog sont gratuits. 99% de ces coaches ne cherchent même pas vraiment à s’investir ni à faire de la qualité (ce n’est pas le cas de tous heureusement mais je pense en particulier à celui qui se vante d’avoir écrit sa méthode en 3 jours). En plus, ils se copient tous pour vous sortir des ebooks commerciaux à souhait et plein de banalités qui ne vous aideront pas vraiment (dans le genre “comment aborder une fille” ou “comment réussir son premier rendez-vous et lui donner envie de me rappeler”). Rien que les titres me font gerber et vous vous doutez bien que ces ouvrages niais et bienpensants ne traitent pas des vrais problèmes. Ils vous diront seulement ce que vous avez envie de lire afin que vous continuiez à acheter leurs produits (“mais je comprends pas pourquoi je ne suis pas devenu un séducteur en 10 jours, je vais donc acheter leurs autres produits”). Lire des choses qui ne vous bousculent pas ne vous fera pas suffisamment avancer.

Par comparaison, sachez que j’ai la vraie passion de la séduction, que je suis prêt à me mettre en quatre pour aider les autres à améliorer leur vie amoureuse et sexuelle (je le fais pour moi mais aussi pour vous et j’ai déjà eu des feedbacks comme quoi j’avais aidé plein de mecs à comprendre les concepts et à progresser), que je suis assez bon en anglais (langue dans laquelle sont les meilleures ressources), que je suis bosseur, expérimentateur, persévérant, perfectionniste, ouvert d’esprit, imperméable à la critique, que je commence à avoir une bonne expérience du field et un certain recul sur le monde de la séduction…

Y’en a plein qui essayent de se rassurer en disant “ouais tu baises des meufs mais c’est sûrement des moches”. Non : ce sont des filles que vous pourriez croiser dans la rue et dont vous pourriez avoir envie. En plus, quand je compare avec les PUA américains pour qui un “10” est juste une fille avec un visage mignon et un corps pas mal… je me dis que je me trouve exigeant car pour moi une fille comme ça serait un 7. Lorsque je dis qu’une meuf est canon, c’est qu’elle pourrait poser dans un magazine, quand je dis qu’elle est “mignonne” c’est qu’elle l’est, et quand je dis qu’elle a “un peu de gras” ça veut dire qu’elle n’a pas le ventre parfaitement plat et non qu’elle est grosse. Bref, j’pense pas avoir particulièrement de mérite à part celui de m’être remis en question jusqu’à ce que ça marche pour moi, tout le monde peut donc le faire.

Je sais bien que j’aurai toujours des détracteurs que ça amusera d’essayer de me faire une mauvaise réputation. Mais je n’ai qu’une chose à leur dire, avant de me critiquer :
– assure-toi que tu n’es pas frustré(e) c’est-à-dire que tu es heureux(se), bien dans ta peau, que tu as eu des rapports sexuels avec orgasmes il y a moins d’une semaine ;
– assure-toi que tu n’es pas un(e) alcoolique ou droguée et que tu ne fais pas partie de ces haters qui critiquent tout pour le principe parce qu’ils sont malheureux alors ils rejettent leur méchanceté gratuite sur d’autres personnes ;
– assure-toi que tu as des arguments cohérents pour étayer tes critiques et que tu n’es pas seulement guidé(e) par ton conditionnement social et ta mauvaise foi.
Ca vous fera peut-être chier mais je constate en pratique que 99% des gens qui critiquent mon mode de vie sont très mal placés pour parler et ça gonfle donc de perdre du temps à leur répondre puisque c’est toujours quasiment pareil (ouais ouais tout le monde est unique blablabla… c’est bien aussi d’avoir l’humilité d’accepter qu’on n’est pas si spécial, ni vous ni moi).
– Beaucoup de mecs jaloux/de nanas frustrées n’arrivent pas à assumer leur désir et m’écrivent uniquement pour m’insulter ou me menacer. Ces gens-là ne veulent non seulement pas être heureux, mais ils ne veulent pas non plus que les autres le soient. Au lieu d’essayer de se tirer vers le haut, ça fait un burn out dans leur cerveau et ils préfèreraient tirer tout le monde vers bas. Ainsi, ils légitiment le fait qu’ils n ‘ont pas à faire d’effort.
– Il y a le cas particulier des beaufs qui veulent se faire briller en me diabolisant. Ils clament haut et fort que je suis pour un connard et un pervers… tout ça pour contraster puis essayer de tirer les meufs “non, je suis pas comme ça moi donc suce-moi bb stp”. Ces gus sont de mauvaise foi et n’ont rien compris aux femmes : leur stratégie pour baiser, c’est de ne pas être une menace sexuelle. Complètement con ! La vérité, c’est qu’ils ont peur de voir la réalité en face. Vérité qui est qu’avoir des pensées coquines est totalement normal, pour les hommes comme pour les femmes. Sinon, expliquez-moi le succès de certaines chansons comme “Gimme a man after midnight”, “Why don’t just fuck” ou encore “Blurred lines”. Vérité qui est également que le sexe cochon n’est pas plus dégradant pour la femme que pour l’homme… Un cunni et une pipe, ça se vaut. C’est un peu difficile à comprendre pour les machos à l’ego mal placé mais ce fantasme de pureté est contreproductif : aucune femme n’aura envie QUE de vous. Alors, pourquoi tant de méchanceté gratuite ? Pourquoi est-ce que ça vous fait autant chier que je sois heureux et qu’elles soient comblées ? Ca en dit long sur vous, plutôt négativement d’ailleurs. Frustration, quand tu nous tiens. Je ne répondrai donc pas aux messages de haine puisque je ne souhaite que donner de l’amour (pourquoi consacrerais-je mon temps à expliquer la vie à des esprits étriqués alors que je ne serais même pas payé ?) Pour les gens qui souhaitent que je les aide, sachez que je reçois beaucoup de messages, je vous prie donc de bien vouloir vérifier que la réponse n’est pas évidente et/ou ne se trouve pas déjà sur mon blog avant de me démarcher SVP car je n’ai pas le temps de tout traiter dans ces conditions. Thank you.

Je termine en répondant à ceux qui me reprochent de ne pas avoir inventé tout ce qu’il y a dans mes bouquins : c’est en partie vrai… et alors ? Mon style de drague s’apparente à de la fast-seduction (parce que c’est ce qui fonctionne le mieux) et mes bouquins reprennent donc ces principes (je n’avais pas la science infuse et il a fallu qu’on m’explique). Je me suis inspiré de plusieurs PUA dont Sixty, Brad P, Liam McRae, John Alexander et Love Systems (précisons que ces mêmes coaches n’ont rien inventé non plus : la plupart des concepts avaient déjà été abordés par Cost of Success, Gunwitch, Ijjjji, Gone Savage et sûrement bien d’autres avant eux). Cependant, si vous aviez lu avant de parler, vous sauriez que je cite toutes mes sources, que je les synthétise et m’approprie tout (en testant pour voir ce qui fonctionne en France) avant d’écrire MA VERSION. Car oui les Game français et américain présentent quelques petites différences qui sont dus à la mentalité des gens (chez eux la société fonctionne davantage au mérite alors que chez nous c’est divisé en castes sociales) même si grosso-modo les dynamiques sont les mêmes partout (on a tous plus ou moins la même programmation génétique). Et plus important encore, contrairement à beaucoup de monde, je n’écris pas quand je ne maîtrise pas : j’écris seulement quand je sais de quoi je parle sinon je ferme ma gueule… il y a donc un gage de qualité dans mes produits. Après, si on parle éthique, faut savoir que la plupart des ebooks et des coaches ne citent pas leurs sources du tout, EUX. Bref, je n’ai rien à cacher, c’est même pour ça que je propose toujours un extrait gratuit sur mes pages de vente (d’ailleurs vous comprenez bien que si vous ne lisez que l’extrait gratuit soit 20% du livre, votre game ne s’améliorera autant qu’il l’aurait pu).

Maintenant, c’est à vous de voir si vous souhaitez me faire confiance : j’ai une bonne culture dans le domaine de la séduction. J’ai lu des dizaines voire des centaines de bouquins. La grande majorité en anglais, j’ai donc dû les traduire. Ensuite, j’ai testé pour écarter les conneries et ce qui ne fonctionne pas chez nous. Je ne pense pas qu’il faille toujours réinventer la roue, mais plutôt se baser sur ce qu’ont fait nos prédécesseurs pour aller plus loin, et c’est exactement ce que je fais dans mes ebooks. Si vous préférez refaire tout le travail vous-même, vous le pouvez bien sûr, mais vous en aurez pour plusieurs années. Je vous propose donc d’économiser du temps et des efforts. Je cherche juste à démocratiser la satiété sexuelle (putain c’est beau ce que je viens d’écrire) pour partager avec vous toutes ces informations et cette expérience. Sérieux, combien de gens vont en boîte ou sur des sites de rencontre pour baiser et baisent vraiment en fin de soirée ? Les volontés sont là des deux côtés mais pourtant on n’y arrive peu… il faut combattre ces blocages parce qu’ignorer les problèmes ne va pas les résoudre. Il faut voir aussi les choses sous l’angle suivant : en voulant économiser 25€ d’ebook, combien d’euros perdez-vous alors que vous trouvez tout à fait normal de donner votre thunes à des mafieux qui tiennent des boîtes ou à des sites de rencontre sans pour autant rentabiliser votre investissement ? J’en connais un qui est tellement malheureux avec dans sa vie amoureuse qu’il a comme dérivatif (pour noyer son chagrin) d’acheter des écrans plats à 3000€… mais acheter un ebook à 29€ qui le débloquerait, non ça il ne veut pas, trop de fierté… mais bon il se punit lui-même ! Bref, c’est à vous de voir si vous préférez mettre votre argent dans l’alcool ou d’autres merdes qui vous font du mal ou l’investir pour ouvrir les yeux sur un certain nombre de points qui vous rendront plus heureux et vous feront avancer (et non le déclic ne se fera pas tout seul sinon vous l’auriez déjà eu… moi aussi j’ai acheté des bouquins à mes débuts et j’en achète encore quand ça me paraît intéressant, y’a pas de honte à ça). Précisons que c’est pas parce que ce sont des ebooks pas très chers par rapports à la concurrence qu’ils sont moins bons, j’ai simplement voulu rendre accessibles des connaissances : ça m’aurait fait gagner des années de trouver ça à mes débuts et c’est pour ça que je les ai écrits et les partage avec vous !

A ce jour, j’ai écrit deux ebooks dont les lecteurs sont sortis grandis :
– La vérité (qui dérange) sur les relations Hommes/Femmes (page de présentation)
– Comment sublimer votre langage corporel (page de présentation)
– Voir mes autres produits ici.

Le premier, La vérité (qui dérange) sur les relations hommes/femmes, est auto-suffisant. Plutôt que de vous en faire la pub pendant une heure, je vous copie-colle le mail qu’un de mes lecteurs m’a envoyé après l’avoir lu « Ton livre m’a changé parce que t’as tout compris au game. Mon game s’inspire beaucoup de ton bouquin maintenant et depuis je baise. Pas besoin de se faire chier avec des routines, du C&F ou je ne sais quoi, que de la tension sexuelle. Maintenant je laisse parler la fille (70% de la conversation : expression du visage stoïque devant ce qu’elle me raconte) et je joue sur les kinos, le rapprochement physique et le paraverbal (regard profond, BL, voix, sourires en coin etc.) pour faire monter la tension sexuelle. Pour moi, c’est le meilleur ebook du game… si j’avais lu ça dès mon entrée dans le game je me serais pas fait chier à lire autre chose. » En gros, il vous apprendra à ne pas être maladroit en situation de tension sexuelle et même à aimer ça. Le second est une approche un peu différente, qui permet une meilleure compréhension de la séduction et d’approfondir certains concepts. Il est plus “classique”.

L’argent de ces ventes m’aide (je suis malheureusement loin d’en vivre) et me motive à continuer à écrire ce blog que vous appréciez, je l’espère (car ce n’est pas gratuit d’avoir un site). Pour pouvoir draguer… faut manger, faut s’habiller, faut avoir un peu de sous pour sortir, etc. Et l’hébergement d’un site, c’est pas gratuit. Donc, vous trouvez ça immonde de vendre des ebooks qui aident les gens ? A partir du moment où ce ne sont pas des conneries (déjà si vous n’êtes pas trop con vous devez te douter que solution miracle = merde commerciale), ça vaut largement 30€ d’apprendre à rentabiliser ses sorties. Là où je vous rejoins c’est qu’il y a beaucoup d’ebooks de merde, écrits par des gens qui n’y connaissent rien et qui se contentent de plagier approximativement de grands auteurs juste pour faire des sous. J’dis pas qu’il faut réinventer la roue à chaque fois mais au moins proposer une méthode une méthode qui fonctionne, en l’ayant testée pour s’en assurer. Ca manque cruellement de mecs qui parlent avec franchise, avec leurs couilles ! Ca manque de contenu de qualité ! Je me dis que sur le long terme, le public saura faire la différence ! Je préfère être honnête avec mes lecteurs. Merci si vous achetez mes produits ou passez par les liens du blog pour en acheter d’autres ! Vous m’aidez à continuer le blog ! Je ne peux pas mener tout seul ce combat contre la fermeture d’esprit et ces tabous ridicules.

C’est comme les likes sur Facebook, les re-tweets ou les abonnements sur Youtube : ça m’encourage et me donne envie de continuer! Ca ne vous coûte rien mais ça m’aide beaucoup et ça fait vraiment une différence pour moi. Si vous saviez ce que m’envoient parfois certains haineux, vous vous diriez que c’est dommage que les gens aient la critique (souvent injuste) plus aisée que le partage ou les commentaires positifs. Mais c’est comme ça… en espérant que vous êtes différent(e) ! Vous pouvez facilement me rendre un autre grand service (gratuit et rapide) : copiez SVP ce lien www.diaryfrenchpua.com et envoyez-le à au moins une personne que vous pensez susceptible d’être intéressée par ce blog (ou qui en aurait bien besoin). Vous en connaissez forcément ! Ou alors parlez-en sur des forums ou sur vos sites SVP ! J’ai besoin de vous, assumez, n’ayez pas honte de lire un ebook de séduction… assumer est d’ailleurs le premier pas vers votre libération de la pression sociale , votre épanouissement futur et votre succès !

Quel est le problème avec le fait qu’un mec qui n’arrive pas à faire jouir une femme veuille apprendre ? Il ne veut que donner de l’amour, du plaisir, faire le bien. Ce qui vous fait chier c’est pas plutôt que vous n’y arrivez pas mais n’avez pas le courage de vous lancer dans cet apprentissage alors vous préférez critiquer ceux qui s’entraînent dur et réussissent ? Pourquoi des mecs frustrés, timides, incertains, seuls…etc. ne pourraient pas apprendre l’état d’esprit de ceux qui ont du succès avec les femmes. Bien sûr, le sexe peut être un objectif tout comme une relation sérieuse et épanouie. Il faut se mettre ça dans le crâne une bonne fois pour toutes : les femmes aiment autant, si ce n’est plus, le sexe que nous les hommes. D’ailleurs, les filles ont un sens de la séduction naturellement bien plus aiguisé que les hommes (et elles sont en avance sur nous là-dessus). Déjà parce qu’elles apprennent très jeunes à nous rendre gagas grâce à leur charme (ça commence avec papa) et puis c’est une question de survie pour elles de compenser le fait que nous ayons en moyenne plus de force physique qu’elles.

Je ne m’attends pas à avoir changé le monde mais j’espère vous avoir donné des pistes de réflexion à travers ce texte (et vous avoir donné envie de vous battre pour réussir). Certains m’auront trouvé génial, d’autres m’auront trouvé odieux, mais j’espère ne pas avoir laissé grand monde indifférent. That’s the point.

En attendant la suite de mes aventures (en 2014) je vous propose de lire quelques anciens Field Reports parce qu’ils parlent de gens ou d’événements auxquels j’ai fait référence dans ce journal.

Que le Dieu du Game soit avec vous !

La vérité (qui dérange) sur les relations hommes/femmes :

Comment sublimer votre langage corporel :

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

8 thoughts to “Bilan : je suis finalement heureux dans ce monde de fous”

  1. Salut!

    Je t’ai découvert sur un forum anglophone, parce que, de 1) j’ai découvert le pickup grâce à nos amis ricains, de 2) comme toi, j’ai assez déchanté de ce que j’ai vu au niveau des forums français. (à vrai dire j’ai vu qu’une vidéo de Sélim en train d’aborder dans un magasin et le conseil de rester à distance de la meuf sous prétexte qu’elle travaille m’a bien fait marrer.. bref je m’égare) Et je dois dire qu’à part Nicolas Dolteau, et maintenant toi au niveau français, je n’ai rien vu d’encourageant. Et encore, Dolteau manque un peu de fun je dirai.

    Bref, tout ça pour dire que tes FR sont intéressants dans le sens où tu n’y parles pas technique (ou quasiment pas), il n’y a que du ressenti, et c’est drôle. On voit que t’es un gars comme nous, en un poil plus honnête, et que tu as tes défauts (je ne sais plus où j’ai lu que ton ego a été froissé quand une meuf que t’avais choppé était avec un autre gars), ce qui fait qu’on peut parfois s’identifier à toi, et se dire que c’est possible d’atteindre ton niveau un jour.

    En ce qui concerne ton ebook, il m’intéresse si il y a des exercices à essayer, et que ce n’est pas trop technique. (oui si ça devient trop technique, mon cerveau bloque littéralement quand j’aborde une meuf, et je deviens surcon: testé et désapprouvé) Mais j’ai déjà de la lecture à faire sur comment lâcher mon putain d’ego avant ça.

    Bref pour conclure, continue, c’est un plaisir de te lire!

    SIgné: un mec frustré qui cherche à s’améliorer

  2. Salut Dice !
    Merci pour ton com’ et pour ton analyse !!!
    A vrai dire je ne sais pas si Dolteau fait des partouzes, faudra lui poser la question à l’occase ! Après je sais pas où tu vis mais lui il est à fond dans l’environnement parisien qui est assez spécial aussi faut le dire !!! (le métro la fashion week les boîtes branchées et tout)
    Thank you et bien sûr que c est possible ! je fais même mon possible qu’un maximum de gens trouvent le style de vie qui leur convient mais pour cela faut informer qu’il existe des modes de vie amoureuse parallèles !
    Pour les zibooks, ben la vérité sur les relations HF te mettra une grosse claque vu que c’est pas du tout axé technique, celui sur le langage corporel l’est davantage ! Moi non plus j’aime pas trop réfléchir, et je préfère le culot à la technique pure ! d’ac bonne lecture sur l’ego alors !!!
    Merci et à bientôt !

  3. Ca me troue le cul de voir que dès que quelqu’un s’efforce de faire une analyse concrète et juste des maux qui nous rongent, il y aura toujours des connasses (qui a dit féministe?) qui feront un scandale sous prétexte qu’elle ne sont pas foutus d’ouvrir les yeux et de réfléchir avec leur QI diminué.

    2 petites remarques :

    – Est-ce que tu aurais quelques bouquins de DevPersonnel à conseiller ? Du moins, lesquels ont vraiment portés leurs fruits ?

    – J’ai lu que tu voulais partir en Australie pour un an. J’y suis en ce moment pour un an aussi et sache que tu ne seras pas déçu ; tant pour les filles que pour le pays en lui-même et la mentalité qu’il véhicule. Si tu as besoin de conseils, hésites pas à m’envoyer un mail!

    merci :)

  4. Bonjour Fabrice!
    Je te suis depuis presque un an je crois. J’ai adoré lire ton Diary, je l’ai carrément dévoré. Je te suis aussi sur ta page Facebook et je te fais de la pub quand j’en ai l’occasion!
    Bien que je sois une fille, je suis en accord avec toi sur beaucoup de points, je pense comme toi que les gens veulent trop vite se caser et oublient de profiter, c’est triste!
    Je trouve que tu es très intelligent, et que tu fais bien d’avoir une bonne hygiène de vie, je déteste les mecs qui passent leur temps à se bourrer la gueule et qui ne savent rien faire d’autre.
    En bref, je te remercie de nous faire partager tes histoires, et ta vision des relations Hommes/Femmes. J’espère que tu écrira encore beaucoup d’articles comme celui-ci !

  5. Hello Teb ! oui moi aussi ça m’a surpris au début mais bon… c’est comme ça c’est la race humaine !
    Alors bien sûr concernant les bouquins de développement personnel :
    – Comment devenir un mâle dominant de John Alexander
    – Comment se faire des amis (ne te fie pas au titre) de Dale Carnegie (plus orienté comportement humain des hommes ET des femmes)
    – L’art de la séduction de Robert Greene (donc là y a tout le game résumé avant même que le game existe) !

    Thank you pour ton mail, je vais t’écrire oui ! :)

    Bonjour Clem, merci beaucoup pour la pub !!! j’espère que tu ne te heurtes pas à trop de fermeture d’esprit ! :) Merci pour tous ces compliments ! Oui je fais beaucoup d’effort je suis heureux que certaines filles en voient la valeur alors !!! Bien que je n’ai pas toujours été comme ça, donc je ne blâme pas ceux qui ne s’en sont pas encore sortis (s’il y a volonté de s’améliorer) ! J’espère aussi en écrire d’autres !!!

  6. “Les expériences mémorables ont rarement lieu dans la zone de confort” cette phrase est de Dolteau soit dit en passant :

    Sinon un bilan éclatant. c’est ce qui manque je trouve à la plupart des livres sur la séduction.

  7. Fab, A vrai dire, quand je lisais tes accomplissements en termes de vie sexuelle à travers ta Diary, je suis impressionné au moment mais je me disais toujours que quelque chose cloche: un manque de maturité ou responsabilité ou je ne sais quoi. Et ça me semblait incompatible avec ce que je veux manifester dans ma vie, ce que je lis dans la Diary ne m’est pas l’Exemple. Oui je veux des femmes en abondance, Et oui je veux du succès financier et social en abondance aussi. Et je crois que ce 2ème point que tu viens d’installer dans ta vie.

    Hé Teb ! Rare est le sincère de succès qui conseille les trois livres épelés ci-dessus.

  8. Jules “life begins at the end of your comfort zone” c’est de Neale Donald Walsh. Après y’a un gugus qui a fait une image avec ça et Dolteau l’a publiée sur sa page ce qui ne fait pas de lui l’auteur non mais ce qu’il ne faut pas lire c’est incroyable…

    Anas : thank you

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*