Bref, j’ai baisé sans capote

Bref, j’ai baisé sans capoteLe 30 juillet 2015,

La cohabitation qui part en couilles

J’écris ici mais y’a toujours Virginie à la maison. Sauf qu’elle me gave, voyez-vous. Ceci est donc ma purge émotionnelle. Comme le trop-plein du lavabo.

On avait déjà passé plusieurs jours ensemble mais là, 2 semaines et demi : c’est trop ! On aura tenu bon une semaine (avec des tensions supportables). Cependant, ce qui devait arriver, arriva… Lundi, ça a vraiment explosé. Plus fort que l’éjac’ d’un mec qui sort de prison après 5 ans et qui se paye une pute.

Elle a commencé à me reprocher de ronfler. Comprenez : je ronfle un peu parfois mais je ne suis pas un gros ronfleur. J’ai dormi avec assez de meufs et de potes pour le savoir. D’après elle: je ronfle trop fort la nuit, et c’est insupportable. Elle se sent donc obligée d’aller dormir par terre dans la salle de bain (est-ce logique ou une drôle d’idée?). En plus : elle y dort mal, a mal au dos le matin, donc est irritable et me parle mal. Par contre, si je réponds un truc, elle fond en larmes.

Moi ça m’use parce que :
1) je la dépanne. Même si ça me fait plaisir j’aurais préféré commencer par UNE semaine mais elle a insisté pour venir DEUX semaines « c’est tout ou rien » a-t-elle décrété.
2) je la nourris, blanchis, loge, lui paye restaus, ciné, tickets de bus, etc. Je lui ai signalé ce dernier point mais elle a juste répondu « ma mère m’a donné 100€ pour le mois donc je ne peux pas participer ». Sérieux. Et elle ne trouve pas ça anormal que sa mère lui donne si peu. Elle est encore à sa charge, merde, elle est étudiante (et brillante avec ça) !!!
3) je me sens coupable car, sur le coup avec l’énervement, j’ai dit des méchancetés que je regrette.

Bref, le matin je ne peux ni me doucher, ni me coiffer ni même aller aux toilettes car ça la réveille. Je dois donc pisser dans le lavabo de ma cuisine. Dégueu ! Mardi j’ai essayé de faire des efforts pour apaiser la situation mais ça n’a pas suffi. J’ai encore pissé dans le lavabo car j’ai eu de nouveau droit à une crise jusqu’à 1h du matin (elle s’était enfermée dans la salle de bain, où il y a les chiottes, bien sûr). La solution selon elle : que MOI je dorme dans la salle de bain même si je travaille le lendemain et que, pour ne pas la réveiller, je déjeune assis sur les chiottes. Si, si, elle m’a vraiment proposé cette solution ! Quand j’ai dit que c’était une idée à la con, elle est partie en couilles « AH ALORS JE SUIS CONNE C’EST CA QUE TU DIS ??? »

J’ai objecté que si elle avait vraiment sommeil, elle dormirait la journée et ce, même si un train passait. Mais non : c’est impossible pour elle de dormir le jour, point final. Deal with it, Fab.

A midi, hier (mercredi), après n’avoir eu aucune nouvelle de la matinée, je lui ai envoyé un texto pour savoir si elle voulait qu’on mange ensemble. Réponse : « j’ai déjà mangé. » C’était de trop ! J’ai l’impression qu’elle veut la guerre ! Et que même quand je lui tends la main, elle la mord. J’ai beaucoup de stress au boulot mais quand je rentre chez moi c’est encore pire, depuis quelques jours. Cherche-t-elle à attirer mon attention car je suis trop pris par le travail à son goût (elle est en vacances) ?

Hier soir, j’ai donc décidé de lui payer une nuit à l’hôtel pour être tranquille, qu’elle dorme sans avoir mal au dos et qu’elle réfléchisse. D’ailleurs j’aurais dû la lui facturer (39€) : je ne suis pas son père. Et j’en ai marre de l’entretenir pour, qu’en retour, elle me fasse la gueule. Mais bon, j’suis trop gentil et galant, c’est pas nouveau… alors j’ai payé (certains diront « pigeon »).

Et puis, j’ai toujours espoir qu’elle prenne en compte mes remarques et qu’on puisse finir cette cohabitation de manière agréable. Il reste encore une semaine. C’est jouable si chacun y met du sien ! Et on verra si, après ça, je me sens de continuer à la fréquenter… D’ailleurs, si elle a compris ce que je lui ai dit, elle va proposer d’elle-même de me rembourser ou m’inviter dans un restau.

Par contre, si dans deux jours ça recommence, je me verrai dans l’obligation de la virer. Pourtant j’y suis attaché et tout, mais c’est juste invivable. Hier, j’avais un pincement au cœur en la voyant partir en direction de l’hôtel. Moi aussi j’dois travailler sur moi-même, je sais que j’ai des défauts et tout, mais j’considère que puisque je la dépanne pendant 15 jours… elle doit quand même faire un peu plus d’efforts que moi. J’ai peut-être tort, selon la logique féminine.

 

Le game du jour

Comme j’étais un peu en colère et tout, j’ai décidé qu’au lieu de me morfondre et de me poser mille questions toute la nuit, j’allais plutôt inviter une meuf et la baiser. Je ressentais le besoin de me vider la tête et autre chose. Ça tombait bien : j’en avais une dans mon viseur d’American Sniper sexuel. Voici la conversation sur Adopte :

ELLE : Bonsoir,
Je ne sais pas trop quoi te dire en fait; J’avais simplement envie de t’envoyer un message, alors voilà :)

MOI : Cool .
Si un jour t’as simplement envie de me déshabiller ou de me faire des bisous sur les abdos… on fait pareil ? :)

ELLE : Haha! Mais bien entendu.
Intéressant ton profil; c’est assez rare de tomber sur une description sans une faute d’orthographe, bien joué!

MOI : Lol merci ! J ai gagné quoi ? ;)

ELLE : Je ne sais pas, qu’est-ce que tu penses avoir mérité? ;)

MOI : Une douche à deux ou un massage en boxer !

ELLE : Ouais un massage, ça peut toujours se négocier!

MOI : Tu m’as pas trouvé trop direct ?

ELLE : Direct, certainement. Trop, je ne trouve pas.

MOI : Merci chérie. Cool mais alors toi aussi tu te mettras en sous-vêtements. Y’a rien de mieux que le contact peau contre peau pour se détendre !!!

ELLE : Comment t’appelles-tu ?

Blablabla […]

ELLE : Je suis du côté de Monplaisir
Pour le massage, le problème c’est que je suis un peu UNE BITE haha

MOI : haha non la bite c’est moi ;)
si tu veux je t’en ferai un d’abord puis après te guiderai
Monplaisir ? c’est un signe mdr
kestuf ce soir?

ELLE : D’accord, à tes risques et dépends quoi haha
Rien de prévu

MOI : On pourrait se voir vers quelle h ?

ELLE : Ecoute, disons 21h, ce serait bon?

MOI : chais pas

ELLE : Chez toi je veux dire

MOI : chez moi vers 21h ?

ELLE : Si ça te convient

En fait elle est arrivée vers 22h30, cette coquine. Tellement en retard que je pensais qu’elle m’avait flaké. J’étais d’ailleurs en train de lui écrire un message virulent au moment où elle a sonné. Le problème c’est que je suis censé être en train de me convertir à la philosophie du bouddhisme et à la méditation : compréhension, compassion, indulgence, tolérance, etc. Mais j’ai encore du mal à me détacher de mes émotions négatives et suis parfois trop impulsif ! Je travaille donc sur moi-même et lis pas mal de livres à propos de ça.

Bref. J’ai donc ouvert ma porte à une grande métisse. Des traits de blanche, belle, bandante comme un arc, jolies lunettes raffinées, peau mate. Je pourrais la décrire comme suit « un café avec beaucoup de lait, SVP ! » Elle parlait à deux à l’heure, ça sentait bon la tranquillité des Antilles. Ca a son charme ! Avec sa coupe aérodynamique composée de cheveux doux, elle est vendeuse en parapharmacie : elle vend donc des capotes, des tampons et du viagra.

On s’est assis sur mon lit. Elle a demandé un verre d’eau sans GHB. On a un peu parlé, pendant environ 15 minutes, puis je lui ai caressé le dos. Elle a frémi. Alors, j’ai commencé à la caresser partout, et elle a passé sa main sur ma bite comme une réponse. A partir de là, c’était bon !

Je suis passé en mode sous-marin sous ses fringues, lui ai caressé les seins, le clito et l’ai doigtée. Elle a commencé à faire du bruit comme une folle. Encore une black hypersensible ! Pour l’anecdote, j’avais déjà baisé une black et c’était pareil. Certaines blanches le sont aussi mais disons que « statistiquement » (en ce qui concerne mon expérience en tout cas) c’est plus rare chez les blanches et plus commun chez les noires, l’hypersexualité. Grâce à elle, j’ai dû traumatiser les voisins et/ou donner envie aux voisines, hier soir!

Bref, ensuite je l’ai déshabillée, léchée, etc. Elle a joui. Les murs ont tremblé à cause de ses cris. Puis je me suis levé pour enlever mon t-shirt et là… retournement de situation. Elle m’a attrapé au vol, m’a embrassé le ventre, m’a ouvert le pantalon et tout. J’ai cru qu’elle allait me sucer mais non. Elle m’a basculé sur le lit et est venue sur moi. J’aurais bien aimé qu’elle me suce pourtant, putain.

Au lieu de ça, elle a été fourbe : elle a commencé par se frotter. Puis de plus en plus près. Puis s’est enfoncée sur moi. Sans capote. Je lui ai dit d’arrêter et tout… de mettre une capote, elle répondait « oui oui » mais continuait. D’un autre côté c’était vraiment trop bon ! Je savais que je retombais dans mes anciens travers de suicidaire, mais bon… carpe diem !

Bref. J’ai baisé sans capote. Ça pourrait être le titre d’un épisode de Kyan Khojandi.

Je lui ai demandé si elle prenait la pilule (à la fille, pas à Kyan) : elle m’a répondu que oui. Je lui ai ensuite demandé si elle avait fait des tests « oui y’a 3 semaines et j’ai rien ». BON C’EST DEJA CA !

Le truc c’est que, depuis, elle a très bien pu baiser ailleurs sans préservatif. C’est long, 3 semaines, dans la vie d’une nympho ! Et si elle procède comme ça avec tous les mecs, moi j’ai de quoi flipper comme le dauphin. Surtout que ma Virginie, je la baise sans capote aussi. Et c’était la seule jusqu’à présent. Je ne sais pas ce que je vais lui dire ni faire avec elle du coup. Je me sens un peu sale, comme un irresponsable. Je ne peux décemment pas la rebaiser sans capote avant d’avoir fait un test.

Bref, après ça je l’ai re-caressée et elle a re-joui. Le fait qu’elle soit une black bien foutue m’a un peu complexé. Je me disais « si ça se trouve elle se tape d’habitude des blacks avec une énorme bite et tout ». Disons que c’est comme au foot, les blacks sont plus athlétiques et les blancs plus techniques ! A l’image de Griezmann !

Btw, à un moment j’ai capté qu’elle avait gardé ses chaussettes pendant la baise. Une bleue et une rose. Lol.

A minuit, elle a speedé pour prendre le dernier métro. Pratique, Lyon, pour les mettre dehors et profiter de l’urgence pour les prendre en photo alors qu’elles se rhabillent! ;)

 

Autres pensées

1) Concernant le SIDA, j’ai fait une petite recherche. Je ne pense pas que le risque soit énorme. Rien qui ne justifie le traitement assez lourd de 4 semaines à commencer dans les 48h après un rapport à risque que m’a conseillé le docteur. En tout cas, dans ma situation. Donc : le 10 septembre, j’irai faire un putain de test de dépistage en croisant les doigts. Je pense que j’en profiterai pour faire un check-up complet, d’ailleurs. Ca fait plus d’un an que j’en ai pas fait. En fait, ça serait bien que je n’y pense plus trop entretemps, ça ne sert à rien de toutes façons : c’est fait c’est fait.

Voilà ce que j’ai trouvé sur le SIDA :
– Rapport vaginal insertif, (homme pénétrant vaginalement une femme) probabilité par acte : 2 à 5 “malchances” sur 10000 d’être contaminé. Soit 0,05 % (équivalent d’une transmission sur 2 500 expositions).
– En France en 2014 : 150 000 / 66 000 000 = 0.003 % de personnes atteintes.
– Mon risque = 0.003 * 0.05 = 0.0001%. C’est pas énorme quand même ! J’pourrais aussi bien me faire écraser par une voiture. Mais bon, je mettrai quand même la capote avec les inconnues à l’avenir. D’ailleurs, apparemment se faire tailler une pipe a une « probabilité de transmission faible, mais pas nulle ». Je ne mets jamais la capote moi pour me faire sucer. Suis-je donc une personne à risque ? Je ne connais personne qui en met pour ça, pour ma défense. N’a-t-on plus droit au plaisir pur sans contrainte ?

2) J’ai trouvé un LAIR qui a l’air sympa à Lyon. Ils se décrivent comme des débutants mais ont l’air cool. Ce qui est de loin l’essentiel à mes yeux. Je propose donc un échange « leur connaissance des bars et de la ville contre ma connaissance du direct game ». Avec amitié naissante possible à la clé. Après tout, chacun a son côté humain à apporter aux autres. Y’a pas que le game dans la vie !

Le seul truc qui me chiffonne c’est qu’ils adulent Nicolas Dolteau… alors que moi je le trouve Gayzou et je trouve aussi qu’il donne des conseils d’un niveau très basique… mais bon, c’est pas le pire non plus. Le pire c’est Sélim, je pense, qui ne sert qu’à faire tourner sa machine à fric. D’ailleurs, sur son blog, il a osé écrire ça dans un élan d’honnêteté : « oui, il est loin le temps des rires et des chants mais on ne me paie pas pour taper la discute (enfin si un peu, mais avec les clients, pardon, les fans…) Je veux bien encaisser des dizaines de milliers de notifications de fans pour mon business, mais une seule hors-sujet me met en dehors de moi. »

3) Sinon, j’ai perdu 2kg sur les 4 que j’avais pris dans ma nouvelle vie. Ca fait zizir !

Aller, courage ! Que le Dieu du Game soit avec vous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “Bref, j’ai baisé sans capote”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*