Ca y est je t’aime

Ca y est je t’aime

Drague d’une vendeuse dans un centre commercial

Ce texte est un bonus à mon Diary of a French PUA 2
—–

Parfois, on fait des trucs fous, on flippe à donf mais ça reste l’un des meilleurs souvenirs de notre vie.

Je vous encourage à briser cette prison de verre qu’est la peur car c’est derrière elle que se situent les vraies expériences de ouf.

Parfois, certaines personnes le feront pour vous ou bien vous pousseront à le faire, mais c’est plutôt rare, sachant que l’humain a une tendance naturelle à la procrastination.

N’oubliez pas quand même que : qui n’avance pas recule. Alors ne cédez pas toujours à la facilité. Sachez aussi que plus ça va, et plus nous sommes anxieux et avons peur. Je parle des français en général. J’vais essayer de vous motiver…

Ce jour-là, j’m’emmerdais un peu alors je suis allé tout seul au centre commercial de Plan de Campagne dans l’espoir d’y trouver de nouvelles filles avec qui sortir (parce que tous mes potes étaient en couple ou malades ou m’avaient gavé).

Je me suis baladé un moment dans les rayons des différents magasins sans trouver le courage d’aborder. J’m’étais résigné à faire chou blanc quand j’suis passé devant une jolie petite vendeuse qui prenait sa pause et était ouverte. Y avait pas grand monde alors on a pu parler facilement, c’était déjà cool. Opener : “tu ne peux pas me regarder comme ça et ne pas venir me parler”.

J’lui ai fait plein de blagues faibles et j’lai taquinée et tout. Elle me disait qu’elle travaillait beaucoup alors je lui ai dit que trop de travail et pas de plaisir font de Jack un triste sire. Elle m’a répondu que j’étais son client le plus cool de la journée. « Mais je ne suis pas un client », en fait.C’était vrai vu que je n’avais rien acheté. J’lui ai demandé si elle se faisait chier toute la journée à voir les cagoles et les kékés qui peuplent abondamment Marseille depuis Gaston Deferre acheter des trucs clairement au-dessus de leurs moyens en liquide avec l’argent de la drogue.

Elle m’a dit que oui mais qu’il faut bien gagner un peu d’argent soi-même et que la jalousie et la médisance ne servent à rien. Que le plus important était qu’elle mène sa barque légalement. Alors j’lui ai lancé un « ça y est je t’aime » pour rigoler et essayer un truc lu dans The Game ; et elle est entrée dans mon jeu. J’sentais que je l’avais apprivoisée en deux-deux alors j’lui ai demandé de fermer les yeux « pourquoi, tu vas me piquer un truc ?
– mais non, fais-moi confiance, je suis amoureux de toi tu le sais alors aie confiance.
» Elle était joueuse et comprenait le second degré alors elle l’a fait… et j’l’ai embrassée. Bon, c’était pas le baiser le plus cool de l’univers parce que :
1) la situation ne s’y prêtait pas des masses ;
2) j’étais psychologiquement prêt à recevoir une claque alors j’étais un peu sur la défensive ;
3) j’sentais les regards des gens autour en mode « what the fuck ? » (ou alors j’étais parano).

« Ca t’arrive souvent de faire des trucs comme ça ?
– Chaque fois que je tombe amoureux.
– Et tu tombes amoureux souvent ?
– Ta gueule.
» J’l’ai laissée reprendre un peu son sang-froid puis elle m’a dit des trucs sympas comme « c’est le truc le plus surprenant qui me soit arrivé depuis que je travaille ici à part la fois où client a chié dans un rayon et que le vigile faisait tourner la vidéo en boucle. » Alors j’lui ai promis de revenir. Je ne l’ai jamais fait.

C’est tellement beau de rompre ainsi le quotidien des gens. Si j’pouvais, j’en ferais mon métier. Mais pour ça, faudrait que ça rapporte assez pour vivre…

Alors, achetez mes ebooks, les bébous.

#Fabrice Julien, auteur de textes indécents

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “Ca y est je t’aime”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.