Vous êtes ici : Accueil > Blog > C’est un petit plaisir simple de la vie

C’est un petit plaisir simple de la vie

C’est un petit plaisir simple de la vie Embrasser des filles en soirée

Le 15 septembre 2012,

Parfois je suis fatigué et j’ai pas du tout envie de sortir ni rien. Mais si un pote m’appelle, je fais un effort. Je vais vous raconter une super soirée avant laquelle je fus pourtant pris par surprise par Arnaud. Texto de 21h « allez debout, viens manger chez moi » ! Sérieux, je croyais qu’on était dimanche. J’avais mal partout (à cause du sport) mais je me suis motivé POUR ALLER MANGER. Le traître m’a sorti un rosé qui m’a fait oublier toutes mes douleurs! Et, de fil en aiguille, on est sortis !

Dans un premier bar, je branchai des Grecques mais je ne comprenais rien à ce qu’elles disaient et elles ne me plaisaient pas trop alors on a décidé d’aller dans un autre pub où ça bougeait plus! Arrivés sur la piste, je commençai à parler assez fort et disais avec un ignoble accent espagnol (quand je suis bourré, je me fais souvent passer pour un Espagnol) : « ce soir j’embrasse sans la langue. » Une nana et ses potes vinrent me parler et me demandèrent pourquoi et tout, alors je leur expliquai que j’avais perdu un pari (n’importe quoi). On rigola un peu et puis la fille m’a dit : « quand même, c’est mieux avec la langue. » Je lui ai demandé si elle voulait que je l’embrasse pour lui montrer comment on fait chez « nous », en Espagne! Elle me répondit que oui ! Je l’ai embrassée, avec la langue bien sûr, et j’ai dit « oups ». Un des mecs m’a chuchoté que je venais d’embrasser sa sœur. « Oups ».

Ensuite, une petite blonde m’aborda en me disant « je le trouve mignon ton pote, il s’appelle comment? » et elle désigna Nono. J’étais content pour lui alors j’ai attrapé sa tête, je le descendis du podium sur lequel il se dandinait comme s’il était à la gay pride, j’attrapai sa tête et les fis s’embrasser. Puis ils firent leurs affaires mais au bout d’un moment elle revient me dire je n’sais pas quoi. Je lui répondis « et moi, tu me trouves mignon? » et là, je l’embrassai sans attendre sa réponse. J’crois qu’elle a kiffé vu qu’elle a tenu à prendre mon FB.

On décida de bouger en boîte. Je vis deux nanas qui dansaient ensemble genre « les 2 bombes inaccessibles de la soirée ». L’une plus belle que l’autre. Je leur ai demandé si elles ne voulaient pas s’embrasser par hasard : elles ont rigolé mais pas plus. J’ai laissé tomber mais, au bout d’un moment, je n’en vis plus qu’une qui dansait avec un mec… « Elle est où ta copine? J’aimerais la revoir. » Elle m’expliqua que sa copine avait mal au pied et que donc elle était toute seule sur les canapés. Je suis allé lui parler, juste lui dire que j’aimerais la revoir et que je voulais qu’elle me donne son FB. Elle s’appelle Aurore, brune, fine, yeux verts. Malheureusement, Arnaud voulait rentrer, alors je lui ai dit d’attendre, que j’allais tenter un « quitte ou double ». Je suis alors retourné la voir sur son canapé « Je vais bientôt partir, tu me fais un bisou? » Elle hocha la tête, et on s’embrassa. « Bonne nuit. » J’aurais peut-être dû essayer de lui faire l’amour mais bon j’étais content comme ça. C’est un petit plaisir simple de la vie.

En sortant, j’ai croisé un groupe d’Asiatiques en allant au vestiaire, et la plus mignonne m’a dit « t’as envie de dormir, toi? », je lui ai répondu que « non ». Elle me demanda ce qu’on faisait alors, je lui ai dit qu’on pourrait s’embrasser, elle m’a fait un bisou sur la joue, je lui ai dit « non, c’est nul », j’ai essayé de choper ses lèvres et je me suis pris un vent. Bon, il fallait bien que ça arrive à force de faire du rentre-dedans. Pas grave, c’est déjà oublié.

La morale c’est que, hommes comme femmes, quand on rentre chez soi en fin de soirée, on est tout seuls… On peut avoir obtenu de la validation en embrassant des filles, mais on n’est pas plus avancé pour autant une fois à la maison. J’dis pas qu’on est plus avancé après avoir tiré un coup ou deux, mais quand même, on a au moins satisfait un de ses besoins de base, on se sent mieux. Juste embrasser, sans même prendre de numéro, c’est inutile. Alors, le problème vient d’où ? Pourquoi on n’a pas tous des orgasmes le samedi soir ? C’est la pression sociale. Les filles ont peur de passer pour des putes. Les mecs devraient donc accepter que les filles prennent du bon temps, et ne pas être jaloux quand ce n’est pas avec eux (notamment ne pas les insulter), et les femmes devraient apprendre à profiter de la vie !

Que le dieu du Game soit avec vous !

Vous souhaitez devenir plus charismatique et avoir plus de succès avec les femmes ?

Recevez gratuitement 20 conseils : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre guide PDF et vos deux vidéos de formation !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *