Cette libertine m’a donné une bonne leçon

Cette libertine m'a donné une bonne leçon

Cette libertine suçait très bien

Le 10 décembre 2015,

Ça faisait 17 jours que je n’avais pas F-Close : soit 408 heures sans goûter une nouvelle femme. Imaginez l’angoisse durant 24480 longues minutes… 1 468 800 putain de secondes frustrantes !

Comment se fesse-ce ? Depuis le plan à trois, j’ai enchaîné les flakes. Sérieux, j’ai dû en manger 7 ou 8 donc je maronnais comme un salopard. Le week-end dernier, j’ai eu la visite mes parents, alors j’ai pu me prévoir un emploi du temps au poil pour cette semaine où je retrouvais ma solitude. Je devais en ken une nouvelle mardi, mercredi, vendredi, dimanche et lundi prochain. Seulement voilà, celle de mardi a répondu qu’elle avait un repas de Noël avec son coloc’ à la place de notre date sous la douche. Celle d’hier devait aller se faire vacciner car elle avait eu un rendez-vous à la dernière minute. Putain ! J’avais les boules, les glandes, les crottes de nez qui pendent…

De toute façon, en ce moment, je suis très stressé tous les jours, je ne sais même pas exactement pourquoi. Le taf, les meufs que je fréquente qui m’étouffent, mes parents qui s’engueulent, pas de perspective de vacances… les raisons ne manquent pas.

J’ai baratiné et ai réussi à faire venir celle qui était prévue lundi prochain à la place de celle d’hier, histoire de combler le vide. Ce qui est fait n’est plus à faire dit-on, et moi je me suis fixé l’objectif d’en niquer 4 inédites pour ma bite en décembre alors il était temps de commencer.

Qui est celle d’hier soir ? Elle s’appelle Clara et m’a impressionné. Elle m’a même intimidité, pour tout vous dire. J’étais même stressé hier, avant de la recevoir pour la baiser. Je vais vous raconter le comment du pourquoi.

Déjà, c’est une grande blonde de 25 ans aux cheveux bouclés qui m’a envoyé un message super bien écrit. Ça m’a putain d’excité !

« Le coup du petit jeune qui pose devant le panneau Sex Instructor et qui m’envoie un charme malgré qu’il ait très bien lu “30 ans et plus” sur mon profil mais qui sait déjà que je vais l’accepter parce que malgré le fait que sur mon profil ce soit très succinct alors que sur le tien c’est extrapolé, on dit exactement la même chose.
Très bien, je jouerai le jeu même si la douce arrogance qui se dégage de tes lignes m’a fait sourire.
Je ne suis pas comme les filles que tu décris. Cela dit ton joli discours doit être drôlement efficace chez le gros de la masse. Monsieur dépucelle même les gamines, quelle grandeur d’âme !
Je suis une célibataire, une libertine assumée, une salope soumise, j’ai plus d’amants simultanés qu’il y a de jours dans la semaine, plus de sex-tapes que Kim K, plus de fantasmes assouvis avant 25 ans que la majorité des femmes à la fin de leur vie.
J’ai couché avec des hommes et des femmes de tous les styles, parfois sans savoir leur nom, parfois sans même les voir, parfois avant de s’adresser le moindre mot. J’ai fait des choses que je n’avouerais même pas à ma meilleure amie et qui m’ont appris plus sur moi et sur les autres que n’importe quelle autre expérience. J’aime parler de sexe, discuter de mes fantasmes, imaginer la rencontre mille fois dans ma tête en me touchant dans mon lit. Raconte-moi tes meilleures anecdotes, j’en ai deux ou trois qui te plairont sans doute.
Ne te méprends surtout pas, je ne suis pas désespérée ou névrosée, j’aime le sexe et je choisis mes amants avec soin. Je me respecte plus que je ne respecte quiconque d’autre. Et par respect pour moi-même, quand j’ai envie de m’envoyer en l’air, je m’envoie en l’air. Je suis une grande fille, je vis seule, j’ai un bac+5, je parle 3 langues, j’ai un CDI qui paie bien, plein d’amis avec qui je ne baise pas et une vie sociale qui me laisse juste assez de temps pour fumer des pétards dans mon bain. Je me fous de la pression sociale et jamais je ne regrette quoi que ce soit.
Tu veux me faire jouir ? Parfait. Mais c’est moi qui viendrai chez toi.
Pour finir, voilà une citation d’un auteur méconnu qui m’a beaucoup émue : “un bisou et un cœur si tu es sympa <3”
Peace »

Du coup je lui ai raconté certaines de mes anecdotes, et lui ai demandé les siennes.

« Les miennes sont très variées aussi, et impliquent parfois un public plus ou moins attentif. Comme dans cette boîte berlinoise où j’ai baisé sur un lit au milieu du dancefloor, les livecam qui ont parfois rassemblé plusieurs milliers de voyeurs, les douches du club échangiste… (bien belle soirée celle-là…)
Un homme m’a offerte en cadeau à sa nana pour la Saint Valentin cette année, si c’est pas mignon ça, pour la peine il a eu le droit de goûter au cadeau lui aussi.
Un autre m’a fait jouir avec ses pieds dans un jacuzzi sous la pluie.
J’ai baisé dans des tas d’endroits comme l’ascenseur du parking des Cordeliers (pense à moi la prochaine fois que tu seras dedans), un bar à shisha du Vieux Lyon, un parc pour enfants sur les pentes de la Croix Rousse, le jardin des Chartreux, sur la table de billard d’un pub irlandais rue Saint Jean, etc.
J’ai même réussi une fois à tirer un coup avec le groom de l’hôtel où je bossais dans la chambre d’un client qui venait de s’absenter (han).
Et bien d’autres aventures sexuelles et cérébrales qui sont parfois si poussées que j’ai du mal à croire que c’est moi qui ai fait ça.
Tant mieux si mes mots t’ont fait bander, ce sera encore mieux quand je serai à quatre pattes devant toi avec mes lèvres autour de ta queue et que tu ne sauras plus s’il vaut mieux garder les yeux ouverts pour mater mon cul ou les fermer pour profiter de la sensation du fond de ma gorge enserrant ton gland. »

J’ai ensuite demandé quelques développements.

« Les livecam tu peux faire ce que tu veux devant, moi je l’ai toujours fait en baisant avec quelqu’un, ça devient une sextape en direct, on peut même lire les commentaires des spectateurs pendant qu’on baise, je te laisse imaginer.
Pour la Saint Valentin c’est un homme que j’ai rencontré sur adopte et qui m’a parlé de sa belle Emma, son amante préférée qui voulait découvrir les plaisirs de la chair féminine. On ne s’est vus que cette fois-là, malgré ses relances, je voulais que ça reste un moment unique, c’était sympa. Je t’enverrai une photo si tu veux (évidemment que tu veux).
A l’hôtel j’étais à la réception, c’était un palace 5* avec une clientèle très haut de gamme, souvent des célébrités d’ailleurs. J’avais 10min de pause et pas une de plus, j’ai chopé la clé d’un client qui venait de s’absenter sans savoir pour combien de temps. On a fait ça debout contre le mur de la suite à 1000 balles la nuit. C’était impensable de faire un plan à 3, et si le client nous avait chopés en flag, je pense que le directeur de l’hôtel m’aurait virée puis assassinée. Mais c’est un super souvenir.
Je serai ravie de goûter à tes doigts magiques, rien de plus délicieux que de sentir deux doigts (ou trois) s’enfoncer en moi alors qu’une langue joue avec mon clito… C’est comme les Kinder Surprise, on sait que c’est bon mais ça nous étonne encore à chaque fois.
Je ne sais pas à partir de combien de participants on appelle ça une partouze mais en tout cas oui, je suis amatrice (soirée gang-bang au Sun tous les mercredis d’ailleurs…)
J’étais en couple ces derniers mois (un moment d’égarement, je sais pas ce qui m’a pris) donc je n’ai pas eu l’occasion d’en refaire depuis un moment mais j’ai eu quelques soirées mémorables en début d’année, notamment une soirée SM à 4 où je suis allée rencontrer un couple et un de leurs amis qui découvrait la pratique, et une autre à 5, dont j’avais imaginé le scénario avec un de mes amants très créatif qui voulait décoincer sa nana de 38 ans en la faisant me regarder me faire baiser par deux hommes en même temps. »

Je lui ai donc donné mon adresse mail pour qu’elle m’envoie les clichés et on a commencé à s’envoyer des cochonneries. Moi des photos d’il y a quelques mois quand j’étais encore correctement foutu et elle des images d’elle à poils. J’ai même eu droit à une en direct de son bain ! Autre message culte qu’elle m’a écrit :

« J’ai jamais dépucelé personne et je ne compte pas commencer maintenant, si c’est pour se faire chier avec un gars qui sait pas quoi faire de ses 10 doigts et a besoin d’une carte pour trouver ma chatte non merci, je ne suis pas un scout qui doit faire sa BA !
Par contre j’aime beaucoup me comporter très salement quand je sens que le mec est un peu timide ou coincé, crier très fort exprès et lui demander de me gicler à la gueule ! »

(Si vous voulez lire la conversation complète, sachez qu’elle est dans Droit au FC…)

Elle était un peu mon joker anti-flake, celle-là. Si elle, elle me flakait, alors c’était vraiment la fin des haricots ou une sorte de malédiction cyprinienne. J’me serais dit qu’il y avait embargo sur les femelles et que j’allais finir pédé !

Je l’attendais à 21h30. J’avais laissé un post-it sur la porte « je t’attends nu sous ma couette, trouve-moi ! » et avais laissé la porte entre-ouverte.

Est arrivée, une grande blonde super bien foutue (1m75/55kg), sexy. Ma blague l’a faite rire quand elle m’a trouvé habillé dans la pénombre. Debout, l’un en face de l’autre, elle m’a embrassé direct, je l’ai kiss en retour. J’ai mis mes doigts contre sa chatte un peu trop sèche à mon goût. Ça allait mieux au bout de quelques minutes jusqu’à ce qu’elle se laisse glisser à mes pieds et me donne une leçon : elle suce divinement bien. Je ne pourrais pas décrire. J’avais juste envie d’aller au bout, de lui jouir dans la bouche, mais puisqu’elle avait trouvé mon blog, cette satané fouineuse, j’avais une réputation de bon lécheur à défendre.

Je l’ai donc léchée/doigtée en lui laissant ses bas, et elle a bien joui. Elle est même devenue toute rouge, c’est ça d’avoir la peau claire. Ouf, l’honneur était sauf. Ensuite, elle s’est mise à 4 pattes et m’a supplié de la baiser dans cette position. J’ai cherché mes capotes mais ma mère a fait le ménage quand elle est venue et les avait rangées ailleurs que là où je les mets d’habitude (sous le lit). Putain, que j’ai eu l’air con. Bon, ensuite, je n’ai pas résisté longtemps : son cul est vraiment pas mal, alors je l’ai prise. J’ai pas tenu hyper longtemps non plus car j’étais très excité par la pipe à moitié finie. J’ai tenu quelques minutes, juste assez pour qu’elle vienne une deuxième fois.

Ensuite, elle est allée aux toilettes et s’est barrée. Elle habite dans une banlieue pas très bien fréquentée alors ne voulait pas rentrer trop tard. C’est ce qu’elle a dit. Et puis, elle ne se sentait pas très à l’aise après l’acte, je pense, la conversation ne passait pas trop, elle se la pétait vraiment et moi j’suis trop pas dans ce délire, etc. Je dirais que c’est plutôt pour ça qu’elle est partie car je n’étais pas très à l’aise non plus, et nos baisers n’étaient pas vraiment compatibles. Ou peut-être que c’était autre chose, si ça se trouve, elle est mariée ou a un gosse qui l’attend… ou qu’en sais-je… je ne vais pas me torturer une heure à son sujet.

En 45 minutes, cette affaire était bouclée. Comme ses cheveux ! Je n’avais jamais vu ça ! Avant de partir, elle m’a confié que Clara n’était pas son vrai prénom mais que ça y ressemblait. Le mentaliste que je suis a fini par deviner ! Ouf, j’aime savoir qui je pénètre, je ne suis pas un glory-hole ! Et vous, avez-vous deviné ?

Dernière anecdote : elle m’a dit s’être prise en photo sur son lieu de travail, en porte-jarretelles, dans le fauteuil de son boss. Voilà qui me donne des idées…

Aller, que le Dieu du Game soit avec nous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “Cette libertine m’a donné une bonne leçon”

  1. Wow.. Merci pour ce partage Fab, ça ouvre les yeux sur ce qui est possible et sur toutes les personnalités qu’on peut rencontrer un jour.
    J’ai lu plusieurs de tes aventures et comme tu le disais au début là y’a de quoi être sur le cul avec Carla (;p)
    Si elle était moins hautaine je ne saurais quoi lui reprocher !
    On en veut d’autres ! (Et des vidéos sur le field aussi)
    Merci pour ce que tu fais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*