Comment aborder une fille ?

Sur Internet on peut trouver toutes sortes de conseils (plus ou moins bons) quand on tape « comment aborder une femme ? » ou “comment aborder une fille?” Je vais donc faire ici une synthèse constituée de bons conseils pour bien aborder une fille.aborder une fille

A lire aussi : comment oser aborder une femme.

Evidemment, la réponse à la question “comment aborder une fille” ne va pas tenir en une seule page car on n’aborde pas de la même façon quand on aborde une inconnue dans la rue, une femme en soirée, au boulot, à la fac, etc. Il faut développer un minimum sans pour autant pondre un bouquin de 1000 pages. Délicat, cet exercice !

Dans la vie, on croise souvent des femmes qui nous plaisent mais il est difficile d’aller les aborder et de briser la glace. Bref, réussir le premier contact avec des inconnues qui nous plaisent, c’est presque un art. Aborder dans la rue, c’est encore pire !

 

Pourquoi aborder des inconnues ?

Souvent, quand on croise une fille qui nous plaît, on ne tente rien. On a parfois peur de l’écher (ne pas savoir quoi dire, être ridicule, être rejeté), parfois on a peur de réussir (anxiété sexuelle, etc.)

Mais c’est dommage parce qu’en abordant pas ces femmes qui nous plaisent, on se prive de potentielles relations dans lesquelles on pourrait s’épanouir. En fait, on a tout à y gagner à tenter notre chance avec des inconnues… et pas grand-chose à y perdre (si on y réfléchit bien, de toute façon, on ne la connait pas la meuf et on ne la reverra pas à moins de tenter quelque chose).

En abordant, on se donne le choix et on maximise nos chances. En effet, si on n’aborde pas, on est alors limité aux filles de notre entourage proche… qui ne nous plaisent pas forcément. Qui a vraiment le choix dans la vie, en fait ? Les filles qui ne peuvent répondre que « oui » ou « non » aux mecs qui les abordent… ou les mecs qui peuvent aborder quasiment toutes les filles qu’ils veulent ?

Alors, attention, hein, quand je parle d’aborder des inconnues, je ne parle pas de harcèlement de rue car OUI, on peut aborder avec politesse et respect, et OUI, beaucoup de femmes aiment ça… n’en déplaise à Marion Séclin et ses petites copines !

 

Comment aborder une fille : les croyances limitantes

La plupart des mecs qui n’abordent pas les femmes sont pleins de croyances limitantes. Ils sont persuadés que c’est mal, qu’ils vont faire chier la meuf, que seuls les crevards des cités abordent dans la rue, que la meuf qu’ils croisent est trop bien pour eux, etc.

Finalement, à travers ces croyances implantées par l’éducation, la société tient les hommes bien en laisse et les invite à rester à leur place.

Certains gars se rendent néanmoins compte de l’absurdité du truc et parviennent à oser aborder. Mais ils le font en ayant honte, ils parlent avec une petite voix (généralement ça monte dans aigus), en ayant peur du regard des autres, etc.

Bref, ils n’assument qu’à moitié leur démarche, se demandent ce que la meuf va penser d’eux, si elle va les rejeter, etc. Ils ne sont pas vraiment dans l’instant présent.

La réalité c’est que pour bien aborder une fille, les croyances sont déterminantes. Elles constituent votre réalité que vous emmenez partout avec vous.

 

Comment aborder une fille : oser

La première des victoires pour vous ne devrait donc pas être de ne pas vous faire rejeter par une femme, mais d’avoir osé aborder une femme… que cela fonctionne ou non ! Petit à petit, vous changerez votre état d’esprit, vous vous blinderez et vous aurez de moins en moins peur d’aborder des inconnues (bon l’anxiété d’approche ne disparaît jamais complètement mais elle diminue quand même nettement).

Vous devez travailler sur votre mental pour avoir des croyances constructives, positives, qui vous aideront à passer à l’action et atteindre vos objectif avec les femmes. Dites-vous donc que les nanas adorent être abordées par des hommes comme vous. Que c’est une chance pour elle ! Ce sera parfois réellement le cas, parfois non, mais le plus important c’est que vous gardiez le moral et baisiez !

Personnellement, je sais que si je baise une meuf, elle prendra son pied comme rarement dans sa vie. Du coup, quand une femme me met un râteau, ma croyance est qu’elle y perd bien plus que moi donc… tant pis pour elle !

 

Seuls les beaux mecs peuvent avoir du succès en abordant des inconnues

En fait, le fait de savoir qu’on est beau confère une certaine confiance, ce qui est doublement attirant. Mais si vous n’êtes pas spécialement beau, vous pouvez tout de même dégager de la confiance et être attirant… de toutes façons, avoir les couilles d’aborder une fille qui vous plaît, en soi, c’est déjà attirant car c’est faire preuve de vachement de courage et de caractère!

En plus, être beau peut desservir sur le long-terme car les meufs réceptives risquent de penser que vous êtes forcément volage… et méfieront d’autant plus du dragueur que vous êtes.

 

Comment aborder une fille : les erreurs sur l’apparence physique

Evitez de puer de la gueule quand vous abordez une inconnue.

Coiffez-vous un peu, mais pas comme un premier de la classe ni un ringard.

Coupez-vous les poils qui poussent sur les oreilles ou qui dépassent du nez.

Habillez-vous de façon à donner une bonne image de vous car, lorsque vous abordez une inconnue, la première impression joue énormément. En effet, la meuf n’a que quelques secondes pour vous ranger dans une case (si possible « amant potentiel »), en gros, pour décider si elle veut aller plus loin avec vous ou pas. Ne lui en voulez pas, c’est le jeu, mais mettez tout de même le maximum de chances de votre côté.

Vous avez compris la logique : ne pas vous faire éliminer d’office…

 

Comment aborder une fille : le langage corporel

Votre regard, votre façon de poser votre voix, votre sourire, votre façon de vous tenir : tout cela constitue une partie du langage corporel et est, avec votre style vestimentaire, la première chose que voit la femme que vous abordez.

Je vous la fait courte : un bon langage corporel, confiant, c’est simplement un langage corporel détendu et relax.

Les émotions sont contagieuses donc pour mettre la meuf que vous abordez à l’aise, il faut absolument éviter de communiquer du stress. Mais il faut tout de même avoir un peu d’autorité dans la voix pour qu’elle s’arrête de marcher et reste parler avec vous (ne courrez pas après une meuf pour la draguer alors qu’elle vous ignore ou trace sa route malgré le fait qu’elle vous a entendu…)

 

Comment aborder une fille : les phrases d’approche (openers)

Préférez toujours une approche contextuelle car quand c’est personnalisé en fonction de la fille et de la situation, ça vous évite de passer pour un de ces clones de la drague. La fille est donc persuadée que vous ne lui sortez pas une de ces phrases toutes faites que vous pourriez répéter en jouant un rôle. Dans le doute, préférez toujours la franchise et la sincérité…

Une approche contextuelle (ou situationnelle) contribue au fait que la fille ressente qu’elle est unique à vos yeux et que vous n’êtes pas un dragueur en série (beaucoup n’aiment pas cette idée car les hommes à femmes font peur aux nanas qui ne sont pas très confiantes).

Ne pas communiquer qu’on met la fille sur un piédestal, ne pas chercher à en faire trop, préférer le tutoiement…

 

Comment aborder une fille : approches directes et indirectes

Une approche directe consiste à déclarer explicitement votre intérêt à la fille que vous abordez. Par exemple « J’aime bien ton style alors je suis venu te parler. »

L’approche indirecte c’est genre « je cherche un cadeau pour ma sœur et j’ai besoin d’un avis féminin ». C’est de la merde ! Préférez les approches directes car ça paie mieux…

Plus vous êtes dans un environnement où il y a beaucoup de femmes (rue, grosses boîtes, Internet) plus vous pouvez être cash car vous ne serez ainsi pas facilement fiché comme un mort de faim qui essaie avec toutes les meufs un peu bonnes (ce qui ferait baisser votre valeur).

Si vous décidez d’aborder en environnement fermé (au travail, à la fac, etc.) alors vous devez être moins direct pour préserver votre réputation.

Pour faire la connaissance d’une fille avec qui vous avez des amis communs, le plus simple est de participer à une conversation avec elle et d’autres personnes, ou de vous faire présenter lors d’une soirée, etc.

Ne vous mettez pas trop la pression quant aux sujets de conversation car, n’oubliez pas, de toute façon, que quand deux personnes se plaisent : l’essentiel est d’engager la conversation, peu importe le sujet. Si vous plaisez à la meuf elle sera contente et ce sera génial…

 

Small talk

C’est sûr que savoir un peu improviser et tchatcher les meufs c’est toujours utile. Mais pas la peine d’en faire trop : mieux vaut aborder avec un faible niveau d’énergie qu’avec un niveau trop haut…

 

Limites de temps

Mettre une limite de temps quand on approche, ça évite de passer pour un relou qui va coller la meuf pendant des heures et ça rassure quant à votre « normalité ». Mais soyez malins et ne dites pas « je dois rejoindre des amis après alors je n’ai que 2 minutes » car il serait ainsi impossible de faire un instant date. Préférez dire « j’étais avec des amis et je rentre… »

 

Sexualiser

Il est important de sexualiser la conversation pour ne pas tomber dans la friendzone… mais il ne faut pas non plus faire n’importe quoi dans n’importe quel contexte car vous prendriez le risque de passer pour un pervers. Du coup, pour aller plus loin, je vous invite à lire mon ebook « Friendzone et sexualisation ».

Attention aussi aux cockblocks, copines jalouses, autres mecs qui veulent la pécho, etc. Je donne des pistes dans 1000 répliques d’humour sexy alpha pour bien les gérer.

 

Le rejet

On s’en bat les couilles du rejet : il y a énormément de poissons dans l’océan. En plus, si on gagnait à chaque fois, le jeu ne serait même pas drôle et la victoire n’aurait pas la même saveur. Du coup, montrez-vous non-affecté en cas de rejet, comme si la meuf avait perdu plus que vous dans l’histoire… et passez à autre chose !

Surtout, apprenez à différencier le rejet (abandonnez) et la résistance (insistez un peu car certaines meufs ont besoin que vous leur montriez votre détermination avant de s’autoriser à céder).

Voilà, j’espère que ça vous a plu. N’hésitez pas à compléter cet article dans les commentaires si vous voyez d’autres choses à dire !!!

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*