Comprendre et réussir les shit-tests

Le « shit-test », encore un concept incontournable du game ! Je vais vous expliquer ce que c’est, pourquoi les femmes nous testent de la sorte et comment bien réagir. Je donnerai même des exemples concrets, si si !

Lorsque vous attirez une fille, canon ou pas, vous risquez d’être testé ! Alors lisez ces conseils !!!

shit-test

 

Qu’appelle-t-on « shit test » ?

La traduction littérale serait « tests à la con, tests de merde, etc ». Dans les faits, ce sont des questions pièges et des réflexions désobligeantes qui peuvent parfois déstabiliser si on n’est pas prévenu. A noter que ce procédé est également utilisé lors des entretiens d’embauche… alors, passons-nous un entretien de débauche lorsqu’on rencontre une meuf ?

« T’es trop petit ! » ; « T’es trop grand ! » ; « Pourquoi je devrais t’embrasser ? » 

 

Pourquoi font-elles ça ?

Officiellement

Officiellement, c’est une façon pour elles d’éliminer les boulets, les mauviettes et de tester la volonté des mecs. Officieusement, je me mets à leur place et me dis que ça doit être amusant de se sentir en position d’autorité comme ça… quand on y pense, ça se rapproche vachement du trolling.

Ces formes de questions-tests leur permettent donc de vérifier notre degré d’alphaness (le fait d’être alpha) et la qualité de notre répartie… or, on le sait, beaucoup de femmes apprécient les hommes sûrs d’eux! Les shit-tests sont donc utiles car Dieu sait qu’il y a beaucoup d’hommes qui se la jouent « vrai mec couillu » mais qui n’ont rien dans le froc en vérité. Et Dieu sait aussi que les hommes aiment croire et raconter qu’ils sont des dieux au lit alors qu’ils n’y sont souvent pas terribles en fait. Tellement que beaucoup de femmes partent du principe qu’un homme est un loser jusqu’à preuve du contraire.

Evidemment, si vous plaisez énormément à une femme, on peut penser que ce serait débile de sa part de vous sortir un shit test… mais elles le font souvent quand même ! Il faut croire que c’est une seconde nature. On pourrait dire que souvent, pour pécho, il faut plaire a priori à la fille et ensuite passer ses tests. On n’est pas sortis de l’auberge !

Officieusement

Certaines nanas en abusent vraiment et enchaînent parfois tests sur tests jusqu’à décourager même les mecs qui les passent avec brio. D’ailleurs peut-être est-ce une façon de refuser leurs avances sans assumer de dire directement « non » tout en s’amusant à les faire galérer. Il faut savoir que la plupart du temps, elles ont déjà leur petite idée sur le gars qui les aborde car ont pris leur décision négative dans les premières secondes de l’interaction et que les faire changer d’avis est très très difficile.

Cet illogisme féminin mène à des abus : certains paranos voient des shit-tests partout. Alors sachez que, parfois, la fille peut simplement être en train de vous poser une question sincère. Des fois, elle peut juste vous demander de venir la chercher en voiture parce qu’elle a très envie de sortir avec vous… et non pas pour tester votre degré de soumission.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner pour reconnaître un tel test, c’est d’écouter votre intuition sociale. Parce que, de toute façon,  ce n’est pas si important de savoir si on a affaire à un shit-test ou pas dans la mesure où on réagira toujours plus ou moins de la même façon (de façon alpha).

 

Comment bien répondre ?

Humour et détachement

La meilleure façon de répondre à ces tests, c’est de répondre avec humour et détachement (mais pas trop ironiquement car ça serait con de braquer une fille à qui on plaisait). Surtout ne pas s’énerver même si on a passé l’âge des examens (et même si la fille qui nous teste est une gamine qui n’a rien dans le crâne mais qui se permet de nous juger), ne pas répondre de façon trop sèche ou trop hargneuse. Ne surtout pas les prendre au premier degré, ni chercher à y répondre vraiment. Sinon, y’a de quoi devenir fous !

C’est votre inner game de mâle alpha qui doit être sous-jacent à toutes vos réponses : vous devez imposer votre frame, votre réalité ! Vous devez communiquer (dans les grandes lignes) qu’en tant qu’homme, vous assumez entièrement le fait que vous aimez les femmes, que vous n’avez pas d’excuses à faire ni même à vous justifier pour votre envie de rencontrer et séduire. Vous devez aussi communiquer que vous n’êtes pas un manipulateur, que vous êtes sincère, et qu’en effet, vous êtes un bon coup.

Profitez donc des shit-tests (puisqu’ils font partie du jeu autant en tirer parti) pour montrer que vous n’avez rien à cacher, que vous êtes mature, crédible et que vous n’essayez pas de jouer le pipeau habituel que les femmes ont déjà entendu 1000 fois avant vous. Rassurez en montrant que vous êtes quelqu’un que l’on peut côtoyer et non pas un pervers mort de faim déglingué de la citrouille. D’ailleurs plus vous serez alpha plus les bonnes réponses vous viendront naturellement.

N’en faites pas trop

A noter que, parfois, ça ne sert à rien de répondre de façon travaillée. Si une nana vous dit par exemple « j’ai un petit ami » ou « je suis lesbienne », ce ne sont pas vraiment des shit-tests ! En effet, une femme intelligente qui serait intéressée ne vous le dirait logiquement pas, ou du moins, pas tout de suite. Ou alors, si ça en était, tant pis pour elle, elle avait qu’à ne pas être aussi tordue, ça lui aurait évité de passer à côté d’un mec super. Mais dans la mesure où on ne sait jamais trop si c’est un shit-test ou si la meuf se fout de notre gueule, il est primordial de ne pas se casser la tête des heures à chercher une bonne réponse!

Dans tous les cas, sortez toujours de l’interaction la tête haute « tant pis :) ». Car, dans les faits, c’est tant pis pour vous qui ne niquez pas une belle meuf (mais apparemment elle ne vous méritait pas). Mais c’est surtout la fille qui rate un bon gars doué au lit comme vous. A la place, elle ira se faire tirer par des tocards éjaculateurs précoces égoïstes au lit, et n’aura que ce qu’elle mérite… CQFD (ce qu’il fallait défoncer) !

 

Des exemples concrets ?

Sachez que les femmes aiment penser qu’elles sont toutes originales mais, dans les faits, vous rencontrerez toujours un peu les mêmes tests. En voici quelques-uns typiques :

« Tu abordes régulièrement des filles comme ça ? »
Si vous dites oui, vous êtes niqués car les filles aiment se sentir un peu uniques.
Si vous dites non, vous êtes niqués car la fille vous prendra pour un beau parleur.
Vous pouvez répondre « Seulement les filles qui me plaisent ».

« C’est ce que tu dis à toutes les femmes ? »
Vous pouvez répondre : « Oui, à toutes, même ma maman ;) ».
Ou alors en mode moins incestueux : « Qu’est-ce que ça change ? L’important c’est que je te le dise à toi, non ? »

« Les filles répondent quoi en général quand tu leur dis ça ?
Vous pouvez répondre : « Pourquoi, tu as besoin de l’opinion des autres avant de prendre une décision ? »

« Pourquoi devrais-je te donner mon numéro ? »
Vous pouvez répondre : « Y’a pas d’obligation, fais-le seulement si tu as envie de prendre ton pied comme une folle après un rendez-vous sympa. »

« Tu es un peu pervers. »
Vous pouvez répondre : « Merci mais je ne fais que m’assumer contrairement à beaucoup ».

« Tu es petit. »
Vous pouvez répondre : « A l’horizontale, ça ne change rien. »
Ou alors : « C’est mieux que si j’étais bête et nul au lit ».

« Je suis sûre que t’as que de la gueule ! »
Vous pouvez répondre avec un kissclose. Parfois, argumenter avec des mots ne sert à rien.

 

Conclusion

N’oubliez pas que, nous aussi, testons les femmes quand on les aborde (bizarrement quand elles captent qu’on les teste, beaucoup le prennent assez mal, comme si c’était une offense alors qu’on ne fait que retourner leurs armes contre elles) ! En effet, avec le nombre élevé de connes dehors, on est obligés d’avoir des trucs pour voir rapidement si on a affaire à une connasse ou à une nana sympa. Donc leur réaction et leur attitude seront primordiales. Personnellement, au moment où j’aborde une femme, c’est encore loin d’être gagné pour elle ! On est souvent obligés de faire le premier pas mais ça ne veut pas dire que l’on doit être prêt à tolérer n’importe quoi pour tirer un coup, ça ce serait un raisonnement de mort de faim.

Si elles n’y mettent pas assez du leur ou si elles ont un comportement trop chiant (par exemple : trop de shit-tests ridicules déjà entendus 1000 fois) : alors, vous avez le droit de les troller avant de partir, la tête haute.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

3 thoughts to “Comprendre et réussir les shit-tests”

  1. Je sais pas si t’étais plus en forme pour cette vidéo, mais je trouve que tu t’améliores, tu m’as bien fait marrer sur la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*