Découvrez les nouveaux openers hybrides !

Découvrez les nouveaux openers hybrides !

Je ne me suis jamais vraiment reconnu dans les trois principaux types d’openers traditionnellement recensés :
– le direct ;
– le contextuel (ou situationnel) ;
– l’indirect.

On me dit souvent que je fais du direct game, mais ce n’est pas exact. C’est vrai que ça y ressemble mais ce n’est pas tout à fait ça. Je vais donc vous parler des autres catégories d’openers que j’utilise : ce sont des openers mixtes.

 

Rappelons la définition des types d’opener standards.

1/ Le direct

Définition : On montre notre intérêt dès le départ, et on justifie notre approche par notre intérêt. Le compliment que l’on fait (ou indicateur d’intérêt verbalisé) est ainsi la plupart du temps le motif de notre approche.

Les plus : c’est kiffant, ça marque les esprits, ça véhicule que l’on a des grosses couilles. Il n’y a pas d’ambiguïté, on a la réponse de la fille quasiment tout de suite, ça peut aller très vite jusque dans son lit.

Les moins : on force le choix avant d’avoir pu vraiment attirer la meuf. Du coup on perd pas mal de cibles (qu’on n’aurait pas forcément eues en étant indirect). Mais en gagnant du temps, on peut tenter notre chance sur davantage de cibles).

Exemple : « Salut, je te trouve mignonne. »

2/ Le contextuel

Définition : On aborde par rapport à quelque chose qui vient de se passer ou par rapport à une remarque personnalisée que nous inspire la fille (par exemple sur sa tenue).

Les plus : ça évite les réponses génériques qu’elles sortent aux mecs (mais pas les bitch shield), elles ressentent moins de pression sociale car vous répondre est plus justifié qu’avec un opener standard, on ne déclare pas vraiment notre intérêt mais ça reste ambigu, les meufs trouvent ça « spontané ».

Les moins : ça demande un effort, il faut être inventif.

Exemple : « Attention ! Les extraterrestres ont atterri sur ta tête ! (si elle a un chapeau) »

3/ L’indirect

Définition : C’est quand on (prétend qu’on) aborde un groupe pour une autre raison que pour leur cul.

Les plus : ça donne le temps d’intéresser des filles qui n’étaient pas ouvertes à la base, c’est moins sujet aux bitch shield et autres réactions désagréables, ça ne fait pas trop « mort de faim » quand on passe de groupe en groupe dans un bar en abordant comme ça.

Les moins : ce n’est pas très sexuel et ça fait perdre du temps, surtout si on tombe sur des meufs qui ne seront pas intéressées même si on reste 1h avec.

Exemple : « Salut, je cherche un cadeau pour ma sœur. Tu pourrais me donner ton avis sur un truc ? »

 

En relisant mon journal, je m’aperçois que j’ai parfois du mal à classer mes openers dans une de ces catégories.

Ce sont souvent des openers qui me conviennent et que je juge objectivement plus puissants car ils sont hybrides.

Ils intriguent les filles, soufflent le chaud et le froid, leur donnent envie de me valider pour mon originalité. En effet, un PUA ne fait pas comme tout le monde, il se démarque de la masse.

 

Les nouveaux types d’openers que je vous propose sont les suivants.

4/ Le presque direct

C’est quand on manifeste notre intérêt pour faire connaissance, sans impliquer quoi que ce soit de sexuel. En fait, l’intérêt ici est potentiel : nous venons leur parler mais rien n’est gagné d’avance pour elles.

On garde l’avantage du direct (à part les niaises, la plupart savent très bien au fond que notre intérêt est sexuel) et on profite de certains avantages de l’indirect. Cependant, ici, on ne témoigne pas d’un désintérêt, contrairement à l’indirect.

Exemples : « Salut, vous êtes suédoises ? »

ou

« Salut, tu as beaucoup de tatouages ?
– Oui, j’en ai plein partout.
– Ca te dirait de venir chez moi pour me les montrer tous ? »

ou

« Salut, t’as un truc au dessus de la lèvre ! » (son piercing)

Ou

« Ca va ?
– Oui.
– Est-ce que tu as envie d’aller encore mieux ? » (avec un bisou)

mais pas

« Toi avec ton anneau dans le nez tu es une vache folle… »

Les plus : c’est assez rentre-dedans, ça permet de sexualiser facilement en deux temps avec des meufs qui ne nous auraient pas laissé sexualiser directement, on ne prend pas vraiment de râteau même si elles nous zappent.

5/ Le cocky & funny

C’est le fait de mêler une approche couillue, presque arrogante, avec de l’humour pour que ça passe mieux.

« Hey, je suis sûr qu’en venant ici, tu n’imaginais pas que tu te retrouverais à côté d’un mec aussi sexy… »

Les plus : véhicule de la valeur, désoriente la cible et l’humour sous-jacent désarme la plupart des résistances qu’aurait impliqué l’arrogance, ne valide pas la cible à l’avance car cela pose la frame que l’on a une haute valeur, invite au jeu.

Si on arrive à le faire avec un bon langage corporel, ce type d’opener peut-être super puissant. La frame est claire, l’opener est sexuel, c’est original. Je kiffe !!!

Les moins : on se retrouve parfois confronté à des gros shit-tests. Plus on affiche de confiance, plus on prend le risque d’être testé ou rejeté violemment.

6/ L’opener taquin

« J’allais te draguer et puis j’ai vu tes chaussures et je me suis dit que ça n’allait pas être possible entre nous. »

« Tu lui as dit quoi pour lui faire peur comme ça ? » (quand un mec l’a draguée, a échoué, et s’est barré) « Tu avais pourtant l’air sympa. »

« T’as pas d’amis ? » (à une fille seule ?) « T’avais pourtant l’air intéressante, de loin. »

On souffle le froid puis le chaud. Ce qui rend ce type d’opener puissant c’est que la gent féminine est souvent obsédée par la validation. D’ailleurs, on reprend donne et on reprend facilement notre validation de cette façon : elle est obligée d’être gentille pour la regagner.

Attention, on n’attaque pas sur le physique ni sur un truc qu’elle n’a pas consciemment choisi. Et on lui laisse toujours une possibilité de se revalider en étant avenante.

7/ La fast seduction

« Salut, t’embrasses bien ? »

Ca a un côté joueur, et ça montre que l’on a beaucoup de culot. Le résultat de ce type d’opener dépend énormément de la façon dont on le fait, de notre modjo du moment, du contexte aussi et enfin de notre conviction et de notre envie réelle.

Sur un malentendu, on peut serrer des meufs n’importe où, n’importe comment et n’importe quand.

« Salut, tu transpires, ça te dirait de venir prendre une douche chez moi ? »

Par contre, il faut avoir un fort inner game car si les résultats peuvent être sublimes, les rejets sont parfois hyper violents.

La frontière entre passer pour un mec ultra-confiant et passer pour un mort de faim désespéré est fine. Gardez du recul sur vous-même quand vous faites ça !

 

Enfin, il ne faudrait quand même pas oublier une chose: la manière dont on aborde une fille ne fait pas tout. Certaines apprécieront un mec aux intentions assumées, d’autres préfèreront se voiler la face. D’une fille à une autre, une même technique ne fonctionne pas de la même façon. C’est le facteur chaos que l’on ne maîtrise pas (surtout dans une démarche de drague à la chaîne). La façon dont on se présente ensuite est bien plus importante que ce qu’on leur dit au moment d’aborder. Ce qui la fera nous accorder de l’attention, c’est si oui ou non on a l’air d’un mec sain en qui elle peut avoir un minimum confiance et qui l’excite un minimum quand même. L’opener c’est comme le titre de cet article, mais le contenu est le plus important (même si certains ne cliqueront que pour l’image qui illustre l’article).

 

J’espère que ça vous a plu, n’hésitez pas à laisser des idées d’opener dans les commentaires. Et vous, comment vous faites ?

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

5 thoughts to “Découvrez les nouveaux openers hybrides !”

  1. « Tu lui as dit quoi pour lui faire peur comme ça ? » (quand un mec l’a draguée, a échoué, et s’est barré) « Tu avais pourtant l’air sympa. »
    « T’as pas d’amis ? » (à une fille seule ?) « T’avais pourtant l’air intéressante, de loin. »

    Haha j’adore ceux-là ! Je les ressortirai ! Merci pour les combines Fab.

  2. éternelle question de la typologie des openers pour lever une meuf. éternel faux débat….
    un opener, quelque soit sa nature, n’est qu’une approche qui doit favoriser par la suite une interaction rapide conduisant à l’isolation et donc au sexe.

    un mix Cocky&Funny / Direct est l’alliage le plus adapté pour un début d’interaction, permettant de stabiliser l’échange tout en susciter la curiosité féminine.

  3. J’ai toujours abordé en simple mode direct.
    Par contre je vais essayé les openers hybrides pour changer. D’abord sur des cibles qui m’attirent moins pour arriver à le faire naturellement.
    C’est super intéressant comme article. L’approche direct marche pas mal. Sauf quand la femme choisi des fringues en boutique ou qu’elle est absorbée dans ce qu’elle fait. Du coup faut changer et sortir de sa zone de confort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*