Vous êtes ici : Accueil > La drague en solo me manque un peu

La drague en solo me manque un peu

Le 10 octobre 2016,

Cela fait presque un mois et demi que je n’ai pas écrit. Il y a pourtant des nouveautés dans ma vie, mais pas tellement de trucs sexuels.

 

Compte Facebook censuré

Tout d’abord, l’affront ultime : un de mes comptes Facebook a été fermé parce que j’y parle de cul (une pucelle a dû me signaler à un modérateur). « Votre compte a été désactivé pour non-respect des Standards de la communauté Facebook et nous ne pourrons pas le réactiver. Nous désactivons les comptes qui sollicitent les autres ou publient du contenu de nature sexuelle. » J’ai la rage ! Y’a vraiment pas de liberté d’expression, en fait. Enfin si, mais pas pour tout le monde ni sur tous les sujets.

 

Des nouvelles de La Prof

Suite à son malaise de cet été, j’ai accompagné ma copine faire ses analyses : elle n’a rien. C’était donc une grosse crise d’angoisse, un malaise vagal. Très impressionnant, ceci dit, mais bénin !

Elle est actuellement professeure des écoles remplaçante et s’ennuie. Alors, j’aimerais aujourd’hui parler du bordel qu’est l’éducation nationale.

Elle est restée plus d’un mois sans affectation sachant qu’il y avait des postes vacants. Notre cher ministère préfère engager des contractuels alors qu’il y a plein de remplaçants qui sont payés mais n’ont pas de poste ! C’est pas un peu stupide ?

 

Mon nouveau cabinet

Depuis le 29 août, je travaille dans un nouveau cabinet comptable. Ca se passe relativement bien, l’ambiance est cordiale, les collaborateurs sont un peu chiants mais on s’y fait. Les horaires sont la plupart du temps respectés (je fais en général 8h-18h30).

Y’a quand même un truc qui m’a posé problème, mais c’est sûrement parce que je suis trop susceptible. En septembre, j’ai été malade tout un week-end, je suis monté à plus de 39 (une sale gastro). Mais le lundi, je suis allé travailler car la fièvre était tombée dans la nuit. Seulement, la fièvre est remontée dans l’après-midi, alors vers 16h, je suis allé chez le médecin puis suis rentré chez moi. J’ai été arrêté 2 jours. Cependant, quand j’ai reçu ma fiche de paye, j’ai vu que le patron m’avait retiré 3 jours « lundi mardi mercredi ». Je suis allé râler, très mécontent, alors il m’a finalement repayé le lundi matin.

Il ne m’a finalement retiré que 2.5 jours d’absence. Mais putain, ça m’a plombé le salaire, cette mesquinerie ! Contrairement aux fonctionnaires, si on est malade dans le privé, on a trois jours de carence. Donc les trois premiers jours durant lesquels on est malade, ne sont pas payés, on l’a dans le cul !

Mais le truc c’est que quand je suis revenu travailler, le boss ne s’est pas gêné pour me pressurer et me faire rattraper les dossiers en retard qui s’étaient accumulés sur mon bureau (donc j’ai fait le même travail pour moins cher). C’est un peu ridicule comme raisonnement, parce que si je ne me levais pas à 6h le matin POUR ALLER TRAVAILLER, si je ne prenais pas le métro POUR ALLER TRAVAILLER, j’aurais moins de chance de tomber malade.

Si je ne prenais pas le métro, j’aurais moins de risque d’exploser aussi. Parce qu’en ce moment, franchement, vers Perrache, y’a une alerte à la bombe quasiment tous les jours (vraie ou fausse, on ne sait pas).

Pour revenir à la maladie : c’est con d’encourager les gens à aller travailler quand ils sont malades (oui il faut aller travailler sinon tu gagnes 300€ de moins) car c’est un coup à contaminer tous les collaborateurs.

Du coup, j’ai dit au patron ma façon de penser. J’lui ai dit que j’allais peut-être démissionner. Il était emmerdé car avant moi il y a eu deux nuls qui ont foutu un bordel incroyable dans les dossiers. Pour me garder, il m’a proposé de m’inscrire au stage DEC.

En fait, je suis en CDI, mais si je veux être expert-comptable, je dois travailler chez un professionnel pendant trois ans. C’est une sorte de formation professionnelle. Je pense que je vais accepter sa proposition. Car si je commence ce stage, j’ai une chance de le finir. Je ne me vois pas être comptable salarié toute ma vie. Au cas où mon blog ne me permettrait pas d’en vivre, je pourrai ouvrir mon propre cabinet et travailler à mon rythme quand même.

L’inconvénient c’est que je vais devoir travailler dans ce cabinet pour un salaire très moyen pendant trois ans. Heureusement que j’ai quand même un petit complément de revenu grâce à mon blog. Si je signe ce papier et que je m’engage pour trois années, j’aurai alors intérêt à déménager dans le sixième (à côté de mon nouveau cabinet). Car actuellement, j’ai quasiment 45 minutes aller/retour.

La Prof travaillant aussi dans le 6ème arrondissement, il a été question que l’on emménage ensemble. Mais, franchement, elle me fait encore trop souvent des crises de nerf. Je sais bien que toutes les filles ont parfois leurs humeurs et que la vie ne peut être rose tous les jours. Mais bon…

 

Les crises de nerfs de La Prof

A un rythme régulier, elle m’inflige ses crises de nerfs. D’un autre côté, c’est une fille super jolie. Elle est très gentille. Elle a pris soin de moi quand j’étais malade. Elle est intelligente. Elle est bon délire. Elle tourne même parfois avec moi dans mes vidéos Youtube. Il y a une connexion intellectuelle très forte entre nous. On s’entend vraiment bien. Elle me tire un peu vers le haut aussi, elle m’encourage à me lancer dans les 3 ans de stage pour être expert-comptable, elle m’a poussé à s’inscrire à une salle de sport et m’y accompagne. Je garde donc espoir, pour l’instant, que son comportement s’améliore… mais sinon, je devrai la larguer.

En plus, je m’emmerde un peu dans ma vie. Du coup, je ne fais plus de pickup et ça me manque. Parfois dans la rue je vois des filles que j’aimerais aborder, puis l’étincelle se ré-éteint. Parfois, je drague un peu sur Tinder, mais je ne vais pas au bout. Pourtant, certaines m’excitent vachement.

J’ai un métier qui est loin d’être palpitant. Je m’y fatigue toute la semaine, et le week-end venu, je ne fais rien qui m’éclate (enfin je baise avec ma meuf mais ça fait longtemps qu’on n’a pas fait un plan à trois ou un club libertin). C’est un peu triste quand même, surtout pour moi, qui ai eu une vie sexuelle de ouf ! Le retour à la réalité du commun des mortels est très difficile.

La drague en solo me manque un peu aussi. Je me demande aussi si je serai capable un jour de rester avec une fille. Mes histoires durent quelques mois, parfois quelques années, puis je reviens au point de départ. Suis-je trop exigeant ? Est-ce que cet instinct de chasseur qui me pousser à avoir envie de niquer toute la ville fermera un jour sa gueule ?

Que le Dieu du Game soit avec moi !

Vous souhaitez devenir plus charismatique et avoir plus de succès avec les femmes ?
Recevez gratuitement 20 conseils : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre guide PDF et vos deux vidéos de formation !
Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.