Exercice pratique de Fast Seduction

Exercice pratique de Fast SeductionComment coucher rapidement le premier soir ?

Le 6 avril 2014,

Je papotais avec un pote, hier soir, sur Facebook. Il a commencé à me dire qu’il branchait une nana sur Adopte et qu’il allait peut-être avoir rencard. Ca m’a fait penser à un truc “Ah mais OUI, c’est vrai que j’ai rencard moi ce soir… et c’est dans une heure en plus”. Bon, tout ça pour dire que j’étais totalement détendu. Quasiment convaincu que j’allais niquer une meuf, j’ai un peu rangé le salon puis me suis douché. J’ai remis le même pull qu’hier : pas grave, je ne comptais pas le garder longtemps. Fallait que je me bouge pour aller chercher cette fille à l’arrêt de bus devant le Séphora à 21h15.

Problème : je ne me souvenais même plus à quoi elle ressemble. Enfin j’veux dire : quand je lui ai parlé sur Adopte, je l’ai sélectionnée pour ses photos, donc elle devait être mignonne mais j’me souvenais plus du tout de son visage. Ni de sa taille ni rien. Même pas de ce dont on avait parlé. J’me souvenais vaguement que j’l’avais chauffée sur Adopte en lui promettant levrette et orgasmes comme d’hab, qu’on avait bien papoté et qu’on avait convenu d’un RDV puis qu’elle avait voulu prendre mon num’ car ne se connecterait plus à cause de son stage. Les jours suivants, je répondais à l’arrache : un SMS tous les 2 jours, souvent des mono-réponses, pendant 6 jours… Faut dire que ça m’fait royalement chier d’écrire des textos avec mon HTC tout défoncé de partout. C’est vrai que pour ça mon Blackberry me manque (mais j’l’ai cassé lui aussi lors d’un coït trop brutal). Bref, on ne s’était pas écrit de la journée non plus… donc voilà je ne savais pas si elle allait vraiment venir, mais bon elle n’avait pas annulé non plus. Dans le doute, no regret is my policy. J’allais donc à un rencard pris à l’arrache 6 jours plus tôt, sans aucune garantie. Balek.

Bref, j’étais donc là à chercher une nana qui aurait l’air d’attendre quelqu’un. Bingo, y’en avait que cinq. J’ai fait le tour des arrêts de bus et… une m’a souri. “Bon, ça doit être elle”. Je me suis avancé, lui ai fait la bise et tout puis on est allés chez moi (ça aurait été drôle que ça soit pas elle). Bonjour la meuf quoi, 1m78, classe, décolleté plongeant. Comme elle a vu que j’étais pas très grand, elle a commenté “ah ben j’ai bien fait de pas mettre de talons…
– non mais meuf moi je m’en fous qu’une fille soit plus grande que moi hein, je dirais même que j’aime beaucoup les filles grandes… c’est les mecs complexés, frustrés, etc. qui n’aiment pas ça. Un gars bien dans sa peau : il apprécie la taille mannequin !”

En se dirigeant vers chez moi, j’ai pas fait d’effort de conversation sur le chemin. J’voulais pas la mettre mal à l’aise, mais j’voulais pas tuer la tension sexuelle non plus… puis j’avais rien à dire surtout. Elle s’est mise à me parler de son stage chez les SDF. On est montés, j’l’ai assise sur un canapé et l’ai faite parler. Tous les gens sont égocentriques au fond, ce qui les intéresse c’est seulement :
– eux et leur vie ;
– ce qui se passe dans ta vie qui peut les aider dans leur vie. Point barre. J’en parle dans mon premier bouquin d’ailleurs : si tu veux séduire des meufs, fais de l’écoute active, ça les met à l’aise. Puis tente une escalade kinesthésique. Exercice pratique : au bout de 10 minutes à côté d’elle sur le canapé, je me suis mis à lui caresser la cuisse. L’idée : si je ne lui plais pas maintenant, je ne lui plairai pas plus dans 2 heures. Donc autant le savoir tout de suite. Du coup, je lui ai mis la pression : si elle veut pas se laisser caresser, elle se casse et je fais autre chose de ma soirée comme par exemple traumatiser des ados sur FB en leur racontant des saloperies et en leur envoyant des photos de chaton en flammes ou de cheval décapité. On a continué à parler durant 1h comme ça le plus naturellement du monde sans verbaliser mes caresses qui se faisaient de plus en plus entreprenantes. A un moment, j’ai carrément pris sa main, elle a caressé la mienne, parfait. Elle a commenté “je suis totalement à l’aise avec toi.”

‘fin voilà. Au bout d’un moment, j’crois qu’elle n’en pouvait plus, car elle m’a demandé si on pouvait aller s’allonger un peu dans ma chambre. On y est allés, j’ai allumé des bougies puis j’ai rien compris à ce qui s’est passé : elle m’a retourné, est montée sur moi et m’a désapé en deux-deux (en mode dominante). J’ai donc fait de même sur elle, puis l’ai doigtée et léchée. Sûrement pas le meilleur cunni de ma vie puisque j’arrivais pas à mettre la main (ni la langue) sur son foutu clitoris. Au bout de quelques minutes, je lui ai dit quand même que ça me perturbait “oh oui oh oui t’inquiète même si tu le sens pas tu es dessus là!” Ah bon d’accord, beh, disons que j’vois à peu près où ça doit être donc bon… Après étude approfondie, il ressort qu’en fait il était vraiment tout petit rikiki et recouvert genre très recouvert mais pourtant archi-sensible. ‘fin bon j’crois qu’elle a quand même apprécié la séance car elle s’est mise à me sucer en précisant “normalement je fais pas ça le premier soir”. Quel honneur !

Ensuite, sans mentir je pense l’avoir démontée pendant 1h30. J’veux dire… on est allés dans la chambre vers 23h, et on a fini de baiser à 2h du mat. J’sais pas où est passé le temps, j’ai rien compris. J’veux bien qu’il y ait eu des préliminaires et tout mais bon… j’ai sans doute acquis des super-pouvoirs, j’sais pas comment, ça doit être la lune : j’l’ai prise dans une dizaine de positions. J’ai été gratifié d’un “t’es costaud toi”… je crois que le mot qu’elle cherchait c’est “endurant”. Elle bouge super bien au lit, ça il faut le lui reconnaître, en même temps elle a longtemps vécu en Guadeloupe donc j’imagine que là-bas ils sont chauds. J’avais le cœur qui battait à fond après avoir baisé autant et aussi fort, heureusement j’ai appliqué la respiration qu’on a appris au stage avec le grand maître Kim Yong Ho et ça m’a fait redescendre le palpitant assez rapidement. J’lui ai demandé si elle sentait le sien : en y faisant attention oui il battait vite aussi mais sinon non. Bizarre, moi, le moindre thé me le fait ressentir. Elle a rajouté, “le seul truc que j’ai bien senti c’est ta bite”. Non, je rigole. Mais c’est vrai que c’est chiant de toujours sentir son coeur… surtout que les rares moments où t’es tranquille et que tu le sens pas, ben, tu t’inquiètes du coup.

Ensuite, on a un peu papoté. Beaucoup papoté même… et c’était fort intéressant! Putain, ce que j’adore faire connaissance sur l’oreiller après que nos pulsions sexuelles assouvies aient brisé la glace. J’vais maintenant vous parler de psychologie humaine (comme souvent) et ensuite de détraqués sexuels (j’crois pas l’avoir déjà fait sur ce blog). Alors tout d’abord, c’est une meuf qui est en master de psycho (j’me demande vraiment pourquoi je perds mon temps à draguer toutes sortes de meufs alors que j’ai l’impression que toutes celles que je baise sont soit en psycho soit en école d’arts). Ensuite, c’est une nana qui a perdu sa mère assez jeune : donc elle rigole bien quand le grand drame de la vie de ses copines c’est de ne pas avoir de copain ou que leur ex aie embrassé une autre meuf (ou que Chuck n’aie pas dit “je t’aime” à Blair). Elle est d’accord avec moi que les gens sont formatés pour oublier de vivre, pour oublier de profiter au nom d’idéaux de merde. Puis même, ils restent dans leur zone de confort par peur de la comparaison ou j’sais pas quoi. Ces meufs-là qui veulent absolument être en couple à tout prix avec le premier venu, c’est pour quoi à votre avis ? C’est pour tenir le mec en laisse, c’est tout… Et elles ont peur que si il en teste une autre, il se rende compte qu’elle est naze et parte avec l’autre. Ou autres variantes du manque de confiance en elles. Ou alors si elles ne veulent pas baiser, c’est parce que la plupart des gus sont des manches au lit. Donc pour elles, baiser, c’est pas prendre du plaisir mais c’est être pénétrée 5 minutes par un zozo qui va juste égoïstement éjaculer comme une otarie. Pour beaucoup de monde, c’est ça le sexe… Alors faut pas s’étonner d’entendre “les plans cul c’est de la merde, si y a pas de sentiments c’est nul…” Si tous les mecs baisaient bien, les meufs baiseraient plus facilement aussi puisqu’elles y trouveraient un intérêt (n’oublions pas que c’est les nanas qui ont le contrôle sexuel, qui nous choisissent, dans notre société). Bon j’m’éloigne du sujet mais disons que les nanas qui font chier, qui font leur coincées, qui font leurs difficiles ou autres : c’est souvent qu’elles comprennent rien à la vie. Mais bon, on n’y peut rien… On ne changera pas la masse de moutons, on peut juste se contenter de les éviter, éviter surtout de perdre du temps avec des causes perdues convaincues d’avoir raison (y’a que les cons qui ne doutent jamais, d’ailleurs certaines très connes à la grande gueule me feraient presque croire que j’ai rien compris aux relations H/F parfois) ou de les mettre en face de leurs contradictions pour que les moins connes puissent réfléchir et éventuellement sortir de ce schéma. La conclusion : quand on a vécu un peu, pris des claques ou autre, j’ai l’impression qu’on sait mieux vivre. Et donc, qu’on vit des bons moments quand on en a l’occase car on ne sait pas si on n’aura pas un accident demain. Pour finir sur une note plus joyeuse, je tiens à partager avec vous ce qu’elle m’a raconté et qui m’a fait mourir de rire.

Elle s’est faite brancher par un gus sur Adopte la semaine dernière. Un autre, pas moi : un qui n’a de toute évidence pas dû lire Secrets pour séduire sur Internet. Malgré tout, elle le voit mardi soir, mais disons qu’il est un peu spécial. Son délire c’est d’être soumis. Déjà, il la vouvoie et l’appelle “votre Altesse” ou “Puissante maîtresse”, ça dépend des jours. Aussi, il lui a demandé si elle pouvait cracher sur ses chaussures pour qu’il les lèche puis ensuite lui cracher dans la bouche en guise de récompense. Si elle pouvait écraser une banane pour qu’il puisse la manger sur ses pieds nus à elle. Si elle pouvait lui marcher sur la gueule et l’écraser. J’ai gardé le meilleur pour la fin : il veut qu’elle fasse une boule avec ses chaussettes à lui et qu’elle la lance pour qu’il puisse aller la chercher comme un bon gros toutou. C’est pas des conneries, j’ai lu les messages! Il a l’air trop heureux, trop enthousiaste et tout. Elle lui a demandé “mais sinon, t’aimes aussi la pénétration vaginale ?
– oui a va”. J’lui ai demandé si ça la ferait kiffer d’humilier un mec comme ça, elle a dit “j’sais pas j’ai jamais fait, donc je vais voir j’vais faire l’expérience même si je serai pas hard avec lui.” Quand j’disais qu’elle est ouverte d’esprit ! C’est cool que de filles nous rapportent ds faits comme ça : j’crois que c’est bien pour nous de prendre conscience de tout ce qui existe. La concurrence, tout ça, tout ça. MORT DE RIRE. Sur ce, elle a dormi avec moi et j’crois que j’ai ronflé comme un porc. C’était la minute romantique.

En rentrant du taekwondo ce soir, j’ai trouvé ce message d’elle sur Adopte “Tu as honoré ta parole avec succès ! J’ai vraiment passé un très bon moment et j’aime bien ta mentalité.
Alors à bientôt pour de nouvelles aventures j’espère. Bisous partout.”. L’infirmière de la semaine dernière m’a envoyé “ça me perturbe que t’aies pas fini dans ma chatte, on baise demain soir?” et aussi la Marie-Antoinette m’a relancé pour la énième fois bien que je ne réponde pas “Tu me m’excite, me rends pentelante, mouillée et tu ne veux meme pas me soulager…” En même temps, si elles insistent pour baiser et que le gars veut pas : elles se remettent sacrément en question vu qu’elles sont habituées aux morts de faim prêts à tout pour éjaculer dans n’importe quelle chatte avec leur bite de salopards. Alors elles insistent et se retrouvent dans la position demandeuse habituellement occupée par le mec lambda. Pas grave, ça leur fait du bien de temps en temps… je suis le justicier de l’orgasme. Sinon, quoi d’autre ? En vrac, j’ai rebaisé Clémentine sans capote, ça craint, j’avais tenu près de 9 mois sans déconner. J’ai appris que la P’tite de Toulon avait raconté à tout son bahut qu’elle était enceinte de moi mais qu’elle avait fait une fausse-couche. J’ai passé ma première nuit entière avec Virginie <3 Et j’ai enfin exporté mon premier ebook en anglais, celui sur le langage corporel, à un australien (le PIB de la France me doit donc 21.5€ : je relance l’économie tout en faisant une réputation de bons coups aux français donc je demande à être adoubé chevalier de la légion d’honneur).

Que de bonnes nouvelles ! Aller, dodo. Que le Dieu du Game soit avec nous !

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*