Vous êtes ici : Accueil > Blog > La fille que je draguais a allègrement vomi sur mon balcon

La fille que je draguais a allègrement vomi sur mon balcon

La fille que je draguais a allègrement vomi sur mon balconOn a dragué deux filles dans la rue pour les ramener chez moi

Le 25 juin 2013,

Hier soir, session de SPU avec le Coach de Marseille. On a abordé plein de nanas, on courrait dans tous les sens. Du vrai sport. L’opener, c’était “est-ce que tu me trouves attirant?” Je vous passe le nombre incalculable d’impasses dans lesquelles nous nous sommes retrouvés avec des meufs. Bon, parmi les anecdotes positives :
– y’a deux chinoises qui auraient kiffé nous embrasser ;
– nous sommes montés dans un immeuble d’inconnues pour voir des nanas qui nous finalement remballés ;
– à un moment, un taré de junky s’est mis à nous suivre partout.
– y’a un groupe de deux qui nous a donné leurs numéros en nous gratifiant d’un “ça va ouais vous êtes pas mal”. D’habitude, je ne prends pas les numéros mais le Coach de Marseille a voulu me démontrer que cette non-prise de tête me coûte des coups.

En effet, vers 23h, elles ne nous avaient pas rappelés. Alors, il les a appelées, LUI. C’est une chose que je n’aurais jamais faite (je pars du principe que si elle ne m’appelle pas alors qu’elle avait dit qu’elle le ferait, c’est qu’elle n’a pas envie de sauter sur ma queue estivale pas encore bronzée). Elles ont dit OK. RDV à la Rotonde, on a acheté une bouteille et calage chez moi. Bon, il ne m’a pas fallu deux heures pour m’apercevoir qu’elles étaient sous MDMA. Malheureusement ou heureusement, une copine du Coach nous a rejoints : il me l’a présentée comme un mannequin mais elle avait du gras alors je suppose qu’elle a dû faire 2/3 photos avec une copine photographe amateur. Plus tard, au milieu de la soirée, il est venu me dire “mec, j’ai essayé de la niquer dans ton lit j’espère que ça te gène pas ? De toute façon, elle n’a pas voulu”.

Pendant ce temps, y’ a une des deux meufs de la rue qui n’arrêtait pas de me poser des questions et tout, enfin elle avait l’air intéressée. J’ai demandé si y avait des photos d’elles en maillot sur FB, elle m’en a montré et s’est qualifiée “j’ai maigri depuis”. J’avais installé le cadre comme quoi “on les draguait”. Enfin bref, ça semblait rouler. Cependant, vers 1h, je me suis dit qu’il était temps de passer une vitesse alors j’ai commencé à lui caresser le dos, de haut en bas. Après 2 minutes d’attouchements, elle a soudainement dégagé ma main. Ma foi. Plus tard dans la soirée, tout le monde s’est dispersé et on s’est retrouvés tous les deux. J’ai retenté, elle m’a refait le coup au bout de 5 minutes cette fois. Rien n’a été verbalisé donc rien n’a été officialisé mais bon quand même ça fait chier quoi. Le Coach a lancé un truc, il l’a isolée dans ma chambre mais elle n’a pas voulu l’embrasser non plus. C’est censé être aphrodisiaque l’extasie, et puis surtout qu’est-ce qu’elle était venue foutre chez moi si je ne lui plaisais pas, alors je comprenais pas.

Finalement, c’était pas plus mal : un quart d’heure plus tard, elle a allègrement vomi sur mon balcon. Je ne savais pas qu’un si petit corps de femme pouvait contenir autant de nourriture.

Bon, ça m’a gonflé alors j’ai foutu tout le monde dehors vers 2h pour aller dormir. Et ouais, je taffais moi le lendemain. La petite en question a rajouté “j’espère qu’on se refera ça” (elle voulait peut-être seulement être polie). Hum… je ne pense pas que je vais supporter une soirée de plus à t’écouter gueuler à tue-tête sur de la musique de merde et partir en me laissant frustré. Non mais incompréhensible cette histoire. Est-ce qu’elles voulaient seulement passer le temps ? La question est la suivante : effectivement, si on ne les avait pas rappelées, on ne les aurait pas revus. Mais aurait-ce été une mauvaise chose ?

Le Coach devait dormir chez moi alors j’ai tout préparé les draps et tout. Il s’est allongé 5 minutes, on a éteint la lumière… puis il a reçu un message. Il est parti sans rien me dire, en courant dans les escaliers et en laissant la porte ouverte. Ca m’a un peu énervé sur le moment… c’est des manières ça ? J’ai appris ce matin que sa copine “mannequin” lui a envoyé un texto lui proposant de boire un dernier verre chez elle, finalement. Il paraît qu’elle fait des gorges profondes, tant mieux pour lui… personnellement, je ne retiens que 2/3 trucs qui m’ont saoulé (et c’était pas de l’alcool).

Que le Dieu du Game soit avec vous !

PS = concernant l’approche en SPU, je pense que l’on se cache trop derrière des blagues pour justifier qu’on ait les couilles d’y aller. La prochaine fois je tenterai un truc plus pur dans le genre “j’avais envie de te rencontrer alors si je suis à ton goût je me dis qu’on pourrait se revoir”. Enfin, un truc qui les rassure peut-être et où je me mets vraiment en première ligne. Confiant mais humble… sacré contraste pour un seul homme ! De toutes façons, c’est délicat le SPU dans cette petite ville : pas beaucoup de monde, on revoit toujours les mêmes tronches. Aller, kiss kiss !!!

Vous souhaitez devenir plus charismatique et avoir plus de succès avec les femmes ?

Recevez gratuitement 20 conseils : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre guide PDF et vos deux vidéos de formation !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *