Instant FuckClose en drague de rue avec une meuf dont le mec était voyeur

drague de rue

Le 14 juin 2017,

Tout d’abord, je tiens à m’excuser de ne pas avoir écrit depuis longtemps. Quelle infamie ! Mais il vous faut savoir que je me suis abîmé le frein durant mon marathon du sexe, le mois dernier. En gros, j’ai eu des saignements sur la peau qui est proche du gland… comme si c’était tranché ! Argh !!!

Heureusement pour moi, plus de peur que de mal mais j’ai été prié par mon médecin de désinfecter et de laisser reposer. J’en ai aussi profité pour me faire prescrire des analyses de sang et faire un dépistage de MST… verdict : je n’ai rien du tout !!! J’ai également fait le déménagement de La Prof qui a emménagé dans un super bon quartier et, comme c’était vendredi/samedi/dimanche, je ne suis pas sorti draguer.

Ensuite, il vous faut savoir que je fais en ce moment tous les montages pour la formation Cyprine (ça prend un temps fou) donc je n’ai plus trop le temps de niquer des meufs.

Cependant, j’aimerais bien faire une vidéo avec une fille de couleur. (Bon, je n’ai pas que des dragues avec des meufs « blanches » puisque j’avais dérouillé une beurette en mai mais c’est un fait : les petits blancs comme moi n’ont en général pas trop la cote avec les arabes ou les blacks… ça doit être une histoire d’homogamie car je n’en ai baisé qu’une dizaine dans ma vie. Quant aux jaunes, elles sont généralement assez timides et effrayées par un mec entreprenant… mais tant pis pour elles).

J’avais aussi envie de filmer l’approche d’un instant fuckclose en drague de rue. Je me suis donc bougé le cul jeudi, vendredi et lundi dernier. Je me suis fait des sessions à la fraîche durant cette canicule, de 17h à 21 h environ. Je n’avais au départ que des prises de numéro donc rien de très croustillant, mais…

Lundi vers 19h30-20h, j’ai abordé une petite nana blonde pas très loin de son appartement (je ne savais pas où elle logeait) et on a parlé un petit moment (même si mon approche n’était pas ouf). Au début, cette fille qui taffe dans les assurances était plutôt fermée et méfiante mais elle s’est rapidement ouverte avant de se refermer lorsque je me suis mis à tenter un kino sur sa main. J’ai quand même essayé de prendre son numéro mais elle n’était pas trop chaude et m’a demandé ce que je cherchais (shit-test). Le truc, c’est que j’avais vraiment envie de pisser alors, foutu pour foutu, je lui ai demandé si je pouvais monter chez elle car je lui ai dit que j’habitais loin et que j’allais mettre longtemps à rentrer. Elle a répondu « OK mais juste 5 minutes alors ».

Puis, elle a bu un Coca dans son salon et j’ai fait semblant d’aimer ça, par politesse… mais au moins ai-je pu discuter avec elle. C’est là que j’ai appris qu’elle n’avait pas baisé depuis 4 mois, qu’elle adore le sexe et qu’elle est très soumise au lit. De fil en aiguille, je me suis mis à caresser son dos et ça lui faisait des chatouilles mais elle ne me demandait pas d’arrêter. Juste à un moment, elle a dit « tu devrais pas partir ? » Mais j’ai botté en touche et on a continué à discuter (c’était une objection et non un rejet). Entretemps, je l’ai faite parler de cul et de ses fantasmes, ce qui a dû la motiver. Au bout d’une heure environ, elle a fini par me proposer de me montrer sa chambre. Là, je l’ai embrassée dans le cou et tout. Ce qui l’a embrasée.

Elle m’a avoué qu’elle était en relation libre avec un mec et que ce gars adorait la voir se faire prendre par d’autres mecs… alors elle m’a demandé si je pouvais la photographier avec son portable pour chauffer son copain.

Puis, elle m’a informé qu’elle avait chaud alors je l’ai autorisée à se déshabiller et lui ai dit que je voulais bien lui faire quelques photos coquines. Elle s’est mise en sous-vêtements et m’a dit qu’elle avait envoyé en secret un message à son homme pour lui demander l’autorisation de coucher avec un autre (en fait, le gars habite loin de Lyon et ils ne se voient pas souvent).

Après ça, je lui ai dit qu’elle me faisait bander alors elle a touché ma queue pour constater. C’est là que je l’ai doigtée puis léchée. Elle a mis longtemps à jouir mais a dit que c’était normal, que même quand elle se touchait elle-même, ça lui prenait longtemps. Puis, elle m’a dit vouloir me sucer pour me remercier. Après, elle a voulu que je la prenne en levrette et missionnaire. Personnellement, j’avais juste peur que mon frein ne lâche mais en fait je n’ai même pas eu mal donc je suis apparemment guéri (ça a juste un peu tiré)…

Sur l’oreiller et en sueurs à cause de la chaleur ambiante, on a parlé de ses ex, notamment d’un qui était éjaculateur précoce mais qui ne prenait pas la peine de la faire jouir avec sa langue ou ses doigts. Il pensait apparemment qu’un cunni faisait jouir une fille en trois coups de langue… On a aussi parlé de sa « relation » actuelle avec un gus qui habite loin, qui ne l’a pas baisée depuis février parce qu’il est plus voyeur qu’autre chose, si j’ai bien compris.

Elle était ravie qu’on ait baisé alors on a échangé nos Snapchats pour s’envoyer des photos cochonnes à l’occasion. Elle aimerait que je la revoie avec son mec pour se faire prendre par deux bites. Je ne sais pas, on verra.

Du coup, là, j’ai vraiment tout ce qu’il me faut pour monter une formation qui envoie du lourd. Maintenant, je vais continuer de faire les montages de mes approches et tourner les vidéos explicatives… mais si y’a moyen de placer encore un fuckclose avec une fille (vraiment) de couleur avant la publication définitive de mon projet, je serais ravi.

Que le Dieu du Game soit avec vous !

 

Extrait du journal de la formation Cyprine

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

5 thoughts to “Instant FuckClose en drague de rue avec une meuf dont le mec était voyeur”

  1. Salut Fab j’apprécie beaucoup ton travail. Mais pourquoi tu dis “femme de couleur” ? Ça me dérange t’entendre ça. (Je suis noir)

  2. Merci de continuer à tenir ton journal. tes interactions sont motivantes et prouvent bien qu’on devrait arrêter avec nos pensées limitantes qu’on peut faire de grandes choses en se bougeant un peu et en jouantc( il faut l’avouer) sur le nombre plus on aborde puis on a de chance de tomber sur des filles ouvertes qui ne demande qu’à avoir des orgasmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*