La notion de Zone de Confort

La notion de Zone de ConfortA. La zone de confort…

…ou « comfort zone » est un concept essentiel lorsqu’on pratique le game.

La CZ se traduit par les comportements habituels qu’une personne maintient pour être dans un état pas ou peu stressant (mais peu stimulant aussi). On reste dans ce qu’on connait, ce qui ne nous stresse pas, ce qui nous rassure…

C’est une sorte de prison confortable qui mène ainsi la personne à dresser des murs à de multiples niveaux, ce qui lui procure ainsi sentiment de sécurité… la plupart du temps faux.

Dans cette zone, la personne s’est fixée des limites, s’est établie des guides et des règles, a établi des croyances… Pour maintenir un certain degré de confort, elle recherche la routine et les situations connues qui minimisent la prise de risques.

Sauf que ce confort est loin d’être optimal. Mais sinon la personne se heurte aux résistances au changement. L’humain n’aime pas trop qu’on bouscule ses habitudes ou sa façon de voir la vie.

Les gens prisonniers de leur zone de confort n’osent pas trop se confronter à la nouveauté, à l’inconnu et à ce qui leur paraît imprévisible ou difficile à maîtriser.

Ils préfèrent rester seuls chez eux, même si c’est pour s’emmerder, que de partir à l’aventure. Le problème c’est que celui qui ne trouve jamais le courage de sortir de sa zone de confort risque de passer à côté de bien des choses cool, et qu’il progressera moins vite que quelqu’un de plus audacieux (ce concept s’applique dans la vie personnelle, amoureuse, professionnelle…)

Exemples :
– C’est vous quand vous n’abordez pas une meuf.
– C’est encore vous quand vous ne sexualisez pas.
– C’est elle quand elle ne vient pas baiser chez vous alors qu’elle en a super envie.
– Etc.

Ca peut aller loin la zone de confort. Quand j’ai eu mes crises d’angoisses, sortir de chez moi me faisait peur. Faire du sport aussi. Ma zone de confort était devenue minuscule : chez moi dans ma chambre.

Heureusement que le game m’a appris à chercher toujours à aller plus loin, à toujours me hisser une marche plus haut. Ca m’a aidé à m’en sortir. C’est pour ça que je rigole bien quand les meufs flippent de baiser et sortent des excuses de merde ou m’insultent pour tout gâcher. Le stresse peut rendre les gens incohérents. Je me dis que ces gens n’ont rien compris à la vie. N’ont jamais rien vécu. Ont toujours eu la vie facile…

Faut pas toujours voir le mal partout, sinon on ne fait rien. Donc s’il y a plus de chances de faire une expérience cool que de s’emmerder alors qu’on a rien de mieux à foutre que de regarder la TV, je vous conseille de garder en tête la citation suivante :

«La vie débute hors de ta zone de confort.»

Vous ne ferez jamais rien d’extraordinaire en restant dans votre zone de confort. Y’a ceux qui en sont capables (5% de la population) et les autres. Ca a souvent un gros rapport avec la créativité, la confiance en soi, l’optimisme…

« Il vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets » Agissez, puis vous verrez (mais ne faites pas non plus des trucs stupides) ! Votre CZ s’élargira.

 

B. Notions liées :

La pression sociale est l’influence exercée par un groupe dont le résultat est d’imposer des normes dominantes en matière d’attitude et de comportement. Cette influence entraîne la modification des comportements, attitudes, croyances, opinions ou sentiments des individus. Penser par soi-même permet de combattre le conformisme et la soumission à l’autorité.

Exemple : C’est elle quand elle ne veut pas coucher au premier rendez-vous alors que sa culotte est trempée et qu’elle n’envisage pas de couple avec vous.

Les stratégies d’évitement : C’est un comportement de défense visant à ne pas se trouver confronté à une situation redoutée ou anxiogène. Ainsi, si diverses stratégies ne suffisent pas ou plus pour maintenir une estime de soi suffisante, l’individu peut être amené à recourir à une stratégie d’évitement. On trouve parmi celles-ci la stratégie d’absence, de fuite, d’agressivité envers les autres… (et plein d’autres)

Exemple : C’est de là que viennent les fausses excuses (féminines ou masculines).

Le terme bien-pensance est un terme critiquant un point de vue conformiste ou moraliste, qui reprend sans réflexion approfondie les valeurs présumées de l’ordre établi. Un bien-pensant est une personne dont les idées sont conformistes, traditionnelles.

Exemple : c’est ceux qui m’insultent parce que je suis un queutard alors qu’ils aimeraient faire pareil au fond (frustration consciente ou inconsciente).

Le politiquement correct désigne, principalement pour la dénoncer, une attitude véhiculée par les politiques et les médias, qui consiste à adoucir excessivement ou changer des formulations qui pourraient heurter un public catégoriel, en particulier en matière d’ethnies, de cultures, de religions, de sexes, d’infirmités, de classes sociales ou de préférences sexuelles.

Exemple : c’est ceux qui sont choqués parce que j’ose écrire « levrette » même si les idées de fond leur plaisent.

« Pour avoir des filles comme vous n’avez jamais eu, vous allez devoir faire des choses que vous n’avez jamais faites »… ce qui vous amènera d’ailleurs à penser différemment.

Ne venez pas me dire que les citations sont de Dolteau comme un con l’a fait l’autre jour SVP car traduire des citations anglaises (souvent consensuelles) pour les mettre sur des photos de meufs bonnes afin d’avoir des likes sur Facebook ne fait pas de quelqu’un un grand auteur, un dieu ni un génie. Le manque de culture de certains me scandalise jour après jour.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*