Le coup du siècle !

Le coup du siècle !

Cette fille atteste que je suis le coup du siècle.

Ce témoignage a été écrit par La Prof.

Le 18 octobre 2016,

J’ai rencontré Fabrice pour la première fois il y a un an. Je me souviens que j’attendais énormément de ce rendez-vous.

Le mois d’octobre avait été mauvais, je n’avais fait que des rencontres décevantes et me lassais de mon plan cul habituel.

Je tournais en rond sur Adopte, voyant défiler des profils de gars qui ne s’assumaient pas ou qui écrivaient dans un français maladroit qu’ils cherchaient la femme de leur vie.

Au milieu de tous ces hypocrites ou naïfs, se trouvait un homme bien singulier qui a attiré mon attention : description de 3 kilomètres tout de même fort intéressante et bien écrite, photos prometteuses… Il ne m’en fallait pas plus.

La discussion engagée, il m’invita d’emblée à faire la connaissance de sa peluche. Manifestement, ce n’était pas un petit joueur et ça me plaisait. De toute façon, je ne demandais pas mieux. Mais il fallait quand même voir ce qu’il avait dans le bide, alors la discussion s’est allongée, on a parlé de banalités et de cul en même temps, c’était assez agréable.

Au final, on aura attendu une semaine avant de se voir. De toute façon, avant, j’avais mes règles. J’étais assez excitée par la perspective de ce rendez-vous mais j’avais très peur d’être encore déçue.

On avait convenu d’aller chez lui. Ce n’était pas dans mes habitudes de me déplacer, alors je lui ai demandé de venir me chercher au métro. Il l’a fait sans rechigner. En même temps, il me devait bien ça puisqu’il avait décliné mon offre d’aller d’abord boire un verre en terrain neutre.

Il était en retard, j’ai pensé qu’il allait me poser un lapin. Ça m’a laissé le temps d’envoyer des textos à quelques amis pour leur dire où j’étais, juste au cas où.

Finalement il a débarqué, conforme à mes attentes. On a discuté et je l’ai suivi jusque chez lui.

Il m’a proposé un verre de vin que j’ai accepté et il a aussitôt dégainé son strip – jeu de cartes. « Technique bien rodée », me suis-je dit. On a joué. Je me suis amusée à faire la timide, la fille un peu distante. Soit ça les déstabilise et je prends le pouvoir, soit ça les excite et ils prennent les choses en main. Pas besoin de le prier, Fabrice est un homme de la deuxième espèce. C’est là que les choses deviennent confuses. Tout a été si intense et spontané que je n’ai pas pu me construire de souvenirs précis.

Il s’est levé à moitié nu (j’étais en train de gagner !), s’est placé derrière moi et a entrepris d’enlever ma robe. « Enfin », me suis-je dit. Il m’a embrassée et caressée un peu partout, a laissé glisser sa main jusque sur mon string et nous voilà partis pour plusieurs heures de sexe incroyables.

J’étais à la fois étonnée et réjouie de constater son endurance et son envie sincère de me donner du plaisir. C’était bien la première fois que je rencontre un homme aussi, si ce n’est plus, soucieux de mon plaisir que du sien. J’en ai profité à fond.

Après ça, épuisée, j’ai dormi là-bas. Je ne dors jamais chez des inconnus d’habitude mais je n’avais plus le courage de lutter contre ce genre de principe. On a quand même discuté dans le noir. Il m’a avoué en rigolant que j’étais la quatrième fille qu’il voyait dans la semaine et je comprenais mieux pourquoi il avait eu la patience d’attendre autant avant de me voir.

Il m’a aussi demandé si j’avais eu des expériences avec des filles et si j’avais envie de faire des plans à 3, l’air de rien. On s’est endormis après qu’il m’ait expliqué vouloir avoir deux femmes plus tard, former un « trouple »

Le lendemain, on a pris le métro ensemble. Au moment de repartir, je lui ai fait un bisou « entre-deux » : pas une bise étant donnée la soirée qu’on avait passée, ni un baiser parce que ce n’était pas mon homme et qu’on était en public.

Mes ami(e)s se sont inquiété(e)s de savoir si tout s’était bien passé, je leur ai répondu sobrement que ma nouvelle rencontre était « le coup du siècle ». Voilà donc le souvenir qu’il m’aura laissé.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “Le coup du siècle !”

  1. Tu lui a fait un sacré effet à la demoiselle !
    Un vrai Pua. Chapeau chef !
    J’imagine qu’en un an tu as du la revoir on attend des news ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*