Le dragueur en surrégime

Le dragueur en surrégimeComment marier baises intensives et vie professionnelle ?

C’est dur. C’est dur de se lever le lundi matin pour aller travailler. C’est encore plus dur quand on a beaucoup baisé et qu’on est sorti durant le week-end. Le réveil peut sonner et sonner, le corps du dragueur en surrégime est tenté de rester se reposer, inerte, dans ce lit douillet parfumé à la cyprine de ses conquêtes. « Je pourrais encore faire un rêve érotique ou deux, si je n’avais pas ce putain de patron qui m’attend de pied ferme pour m’exploiter » !

Il m’arrive de plus en plus souvent de trop tirer sur la corde. D’être complètement vide. Les soirées finissent aux aurores, les différentes fuckfriends veulent jouir, des meufs attendent que ça soit leur tour d’avoir rencard avec moi. Il faut aussi que je m’occupe de mon appartement, mon ménage, ma vaisselle, mes courses, de faire la cuisine, du sport, etc. Mais surtout, ce putain de taf à cause duquel je fais plus de 45 heures payées 39 me nique tout mon temps.

Putain si chaque personne qui lisait cette ligne me donnait 1€ ou achetait un de mes ebooks, je pourrais vivre tranquille et aller en Australie vous pondre des field reports du tonnerre en baisant des surfeuse avec ma bite toute bronzée!

Les limites à ne pas franchir pour ne pas finir en surrégime sont de baiser jusqu’à 2h du matin quand on travaille le lendemain, de sortir tard en semaine, de sacrifier ses hobbies à cause du travail et des meufs comme par exemple le sport. Tout ces trucs là sont une erreur, est-ce que ça en vaut vraiment le coup après tout ? Egalement, ne repoussez pas vos rendez-vous avec votre famille et vos amis. Comment faire pour que votre vie de dragueur et votre vie professionnelle/sociale/personnelle puissent se conjuguer ? C’est très difficile et j’ai moi-même de plus en plus de mal à suivre.

Le meilleur compromis que j’ai trouvé c’est de draguer sur Internet au boulot. De ne jamais faire de date à l’extérieur mais de convaincre les meufs de venir chez moi assez tôt, vers 20h. Ensuite, je les baise jusqu’à minuit et elles rentrent chez elles ! Ainsi, je peux dormir. Je ne vais sur le field que le samedi soir (je ne prends même pas les transports j’habite à côté de mon taf) mais je vous avoue que la fatigue et l’envie sont rarement au rendez-vous. La vie d’étudiant me manque…

Sortir peut poser des problèmes de financement aussi. Payer pour les rencards, payer pour les boîtes, c’est sacrément cher ! Les abonnements sur les sites de rencontre c’est rien à côté. Je vous conseille bien sûr de rester dans les endroits gratuits et de ne pas systématiquement inviter les meufs dans des dates payants. Pour moi, j’ai vite fait le calcul : Adopte c’est 20€ par mois et je reste au chaud pendant l’hiver. Ca n’empiète pas vraiment sur mon temps libre puisque c’est comme si je répondais à des SMS sur mon portable. Et les meufs viennent chez moi directement en amenant quelque chose à boire ou à manger. Niquel !

Votre état de fatigue attaquera forcément votre modjo si vous faites n’importe quoi : vous serez plus irritable, vous manquerez de réactivité et d’initiative que ça soit sur le field et au travail, etc. Et ça se verra ! Et donc votre courbe d’apprentissage s’inversera ! Quand vous êtes trop fatigué, physiquement ou psychologiquement, ça ne sert à rien de gueuler et de gesticuler dans tous les sens pour compenser. Faites une pause et mettez un peu d’ordre dans votre vie pour repartir du bon pied.

Le Fengshui vous dira que : rentrer chez vous, dans un lieu propre, aéré et agréable vous aidera à avoir une meilleur image de vous-même ! Et c’est logique ! De plus, quand vous inviterez une meuf chez vous, ce sera rassurant de savoir qu’elle ne va pas s’assoir par inadvertance sur un bout de pizza périmée. Commencez donc par là !

Sachez aussi que seulement 5% de la population peut être au top avec moins de 8 heures de sommeil. Si vous ne respectez pas ce quota, vous vous exposez à des risques de dépression et autres accidents du travail ou problèmes de santé plus ou moins grave. C’est évident aussi qu’en étant plus en forme, vos sorties seront plus productives et vous les apprécierez davantage en sortant moins.

Pour avoir plus de succès, je vous conseille donc logiquement d’essayer d’avoir une vie équilibrée, remplie mais pas trop (ménagez-vous)… et intéressante. Continuez d’apprendre l’art de la séduction et de la baise, mais continuer à sortir à faire du sport et à voir vos amis qui ne sont pas dans la communauté de la séduction. Revoyez aussi les filles que vous kiffez !

Vous pouvez faire une belle rencontre à chaque instant, alors ne négligez rien. Le top c’est que la séduction fasse partie de votre vie de manière intégrée (sauf au boulot là c’est chaud quand même) et non pas compartimentée.

Ayez faim de jolies filles, c’est cool ! Mais sachez reconnaître lorsque vous êtes épuisé et que vous brassez de l’air. Recadrez-vous avant de douter. L’envie et l’énergie sont les principaux moteurs du PUA donc il faut les protéger.

C’est évident que quand j’ai baisé deux meufs la veille et une l’aprèm, j’ai pas d’envie lorsque je sors dans un bar draguer après. Vous voyez ce que je veux dire ?

Faire 20FC par mois n’est pas signe d’une bonne santé mentale. Comme dans tout, il faut de la modération !

Ce n’est pas un concours, arrêtez de vouloir savoir qui a la plus grosse bite (c’est votre pote black).

A+ dans le bus

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

4 thoughts to “Le dragueur en surrégime”

  1. T’as mis le doigt sur quelque chose, là ! C’est un putain de problème ça : tout concilier.

    Il faut faire des choix et miser sur le vital, mais merde, on n’est pas des robots et c’est vrai que ce foutu boulot nous flingue et souvent nous empêche d’être au meilleur de nous-même !

    Raaaaah, dur dur (comme ta bite, sauf après quarante-cinq heures de taf).

  2. Et pourquoi pas la drague au taff? Au collège, les meilleurs dragueurs draguaient au collège pas dans la rue/boite/internet.
    La peur de draguer au taf, c’est une idée limitante a combattre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*