Le peacocking : fausse bonne idée ?

Le peacocking est une technique de séduction qui nous vient tout droit de la Mystery Method. Neil Strauss la pratiquait aussi. La traduction de peacocking, c’est “faire comme le paon”…

peacocking

 

Le peacocking a toujours existé sous diverses formes à travers l’histoire de l’humanité

Dans de nombreuses tribus, les mâles se tatouaient et se mettaient des plumes (pas dans le cul) pour attirer les femelles. Dans certaines tribus d’Asie, les mâles portaient des chapeaux spécifiques lors des phases de séduction. L’inconscient d’une femme est donc génétiquement attiré par le peacocking. C’est, en tout cas, à partir de ces postulats que Mystery a décidé incorporer le peacocking au game. Dans ce cadre, cela signifie : s’habiller de façon à attirer l’attention. C’est une référence au paon (peacock en anglais) qui étale les plumes de sa queue sous la forme d’un éventail pour attirer une partenaire sexuelle.

 

Intérêt du peacocking

Il facilite les openers car constitue un sujet de conversation. Parfois même, vous vous ferez aborder par des nanas (et par des mecs) qui vous brancheront sur vos accessoires. C’est donc bon pour votre social proof (preuve sociale).

Il donne un statut d’alpha car il faut des grosses couilles pour assumer de s’habiller d’une façon qui sort du lot. Il vous démarque. C’est un Démonstration de Haute Valeur car prouve que vous n’avez pas peur du regard des autres.

Il permet de se visualiser autrement et donc peut influencer positivement votre inner game ainsi que votre body language.

Un bon peacocking atténue vos défauts et met en valeur vos qualités physiques.

Il joue sur l’inconscient des hot babes.

Un accessoire peut facilement devenir votre signature, comme la barrette de Julien Doré qui l’a sûrement aidé à marquer l’esprit des téléspectateurs et à gagner la Nouvelle Star. Ou encore comme le bouc de Johnny Depp.

 

Limites du peacocking

Ça peut rendre vraiment bien si vous avez assez de charisme pour le porter mais, sinon, vous aurez juste l’air ridicule. Vous pourriez aussi rapidement être catalogué gay ou marginal.

Il faut avoir beaucoup de bon goût pour arrive à se vêtir ainsi avec classe : il faut qu’il y ait une certaine harmonie dans les couleurs et dans les matières. Un gars en bleu rose rouge avec des chaussures marron et une ceinture verte, ce serait juste horrible. C’est un coup à vous faire AMOG (jeter par un autre alpha)… Si vous faites ça quand même, il vous faut en tout cas une super répartie !

On pourrait aussi être tenté de se dire (comme pour les gars qui font trop de tuning) : “c’est une personne sans trop de personnalité qui essaye de s’affirmer. Il est tellement inintéressant qu’il essaye de se faire remarquer comme ça pour compenser sa petite bite“.

En tout cas, je ne pense pas que ça me tenterait de brancher une peacockette. Sérieux, ça vous exciteraient, vous, une meuf aux ongles jaunes, lèvres violettes, portant une jupe rouge avec un jean vert en dessous, un haut bleu rayé et un monocle ?

Enfin, attention à ne pas copier le style de Mystery, l’inventeur du concept : ça marche pour lui parce qu’il est magicien. Mais si vous ne faites pas de magie, son style n’ira pas avec votre personnalité.

 

Le peacocking en France

En France, le peacocking ne me semble pas faire autant recette que dans d’autres pays (Angleterre, Japon, Etats-Unis) : il faut croire que nous ne sommes pas très enclins à l’originalité… Ici, un gars qui sortirait avec un chapeau de cowboy et un gilet en peau de crocodile aurait plus de gens d’être moqué que d’être admiré. Notons que les pays que j’ai cités sont tout de même réputés pour leur manque de bon goût, ça fait réfléchir !

Sincèrement, en tout cas là où je vis (pas à Paris), je ne pense pas que ça aide énormément. Par contre, si c’est mal fait, ça peut rapidement être une épine dans votre pied. Je ne vois en tout cas pas l’intérêt de s’enlaidir volontairement comme le faisaient Neil Strauss et Mystery. Eux, ça leur permettait de pécho car les nanas croyaient que c’étaient des stars du show bizz. Mais ici, je ne constate pas que ça fonctionne de cette façon en boîte.

 

Ne pas suivre tous les conseils des américains

Je vous conseille donc de ne pas suivre les conseils américains et donc de ne surtout pas faire dans l’outrancier. Un chapeau en boîte, ça reste une valeur sûre mais c’est un peu commun. J’ai dernièrement avec essayé une casquette de capitaine, c’est pas mal… en plus je demandais aux meufs « tu as déjà embrassé un capitaine ? » Ce qui pouvait amener un kiss rapide. Y’a aussi les cravates qui peuvent aider, surtout si vous avez le cran de répondre ce genre de choses lorsqu’on vous demande pourquoi vous en portez toujours « c‘est pour attacher les meufs pas sages ! » Les chaussures grandissantes peuvent aider. Sinon, on peut également faire dans l’humour décalé avec un t-shirt Donald, par exemple. Mais, de manière générale, je ne suis pas très branché peacocking.

En conclusion, si vous arrivez à faire ça bien, pourquoi pas ? Mais pour ma part, je ne crois pas que ça soit fait pour moi.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

One thought to “Le peacocking : fausse bonne idée ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*