Pensez à désamorcer les filles qui ne sont pas des bombes

Pensez à désamorcer les filles qui ne sont pas des bombesComment coucher avec une jolie fille qui est avec une moche ?

Qui dit fille accompagnée de ses copines dit complications niveau drague, surtout en boîte et dans les bars. J’exclus ici volontairement le cas où la copine est de bonne volonté, voire une libertine HB11 qui veut faire un plan à 3 avec sa meilleure amie et vous. Je souhaite parler aujourd’hui des cockblocks qui sont moches et des obstacles qui font chier car ils sont jaloux.

HB11/10 : une fille tellement belle que l’on ne comptait jamais en rencontrer de pareille.

War Pig (le cochon de guerre) : une fille très laide. Je ne suis pas fan de ce terme.

Obstacles : les amis qu’une belle fille amène avec elle en boîte/dans les bars. Son but en les amenant est entre autres de filtrer les garçons qui l’abordent. Parfois ces obstacles sont jaloux car voudraient la pécho mais n’osent pas ou sont friendzonnés alors ils font chier.

Cockblock : littéralement, le bloque-bite – ami de la cible, en charge d’éloigner tout intrus ou d’aider l’extraction de la cible. Exemple : quand une fille s’ennuie avec un garçon qui n’arrête pas de trop parler, elle va jeter des coups d’œil à ses copines. Elles vont alors venir l’extraire, en disant qu’elles ont besoin de leur copine. Jusque là, rien à redire. Mais certaines filles peuvent aussi intervenir parce qu’elles s’ennuient : aucun garçon n’est venu leur parler alors elles empêchent leur copine de s’éclater ou simplement parce qu’elles sont coincées du cul.

Tout d’abord, même si vous avez une préférence au sein d’un groupe : il faut absolument faire bonne impression sur les copines de votre target (être une présence flatteuse et divertissante) sinon « tu viens Mélanie, on va à une autre soirée » (ou variante qui vous castre). Dans l’idéal, votre copilote peut pécho la copine de votre cible.

Target : la cible – selon les théories du Game, il est important de choisir une personne quand on aborde un groupe. Dans la pratique, ce n’est pas forcément vrai…

Même si UNE SEULE FILLE DU GROUPE vous intéresse, il est important qu’elles se sentent TOUTES impliquées. Même un minimum. Cependant, votre cible doit savoir que vous la préférez : maintenez donc le contact visuel un peu plus longtemps, etc. Cela doit être fait subtilement afin de ne pas provoquer la jalousie ni froisser l’ego de ses copines. Nez en moins néanmoins si la moche sent, à tort, qu’elle a un coup avec vous : puisque c’est rare, il ne faudrait pas que sa copine s’efface charitablement. Gardez donc une certaines distance de sécurité, comme sur la route.

La copine moche (traduire : frustrée) est souvent celle qui fait tout foirer. C’est pas une légende. Chaque fois qu’elle sort avec Mélanie HB11, Yvonne HB2 se retrouve comme une conne toute seule pendant que sa pote se fait brancher. Elle développe donc tout un arsenal pour repousser les prétendants de sa copine. Souvent méchamment « STP, tu vois pas qu’on était en train de parler ?
– Ta gueule, déjà que t’es moche et grosse si en plus tu te comportes comme une connasse, pas étonnant que tu sois mal baisée. Te fous pas de moi, je sais que vous n’êtes pas sorties pour danser ni pour boire un verre mais bel et bien pour vous faire brancher… Ca tombe bien, ce soir, l’offre rencontre la demande. Ouais ouais, même toi t’aurais envie de tirer ton coup au fond, je le sais bien, alors un conseil : essaye d’être sympathique! ;) »

Réponse certes tentante mais si la situation venait à s’envenimer vous perdriez votre cible : elle prendra à 99% le parti de son faire-valoir plutôt que celui d’un inconnu. C’est logique! C’est pour cela que je vous conseille de désamorcer en amont cette (non-)bombe à retardement : ça évitera qu’elle vous explose à la gueule en plein numclose ou pire… en plein kissclose. Ne pas le faire est une erreur stupide pouvant gâcher de magnifiques approches.

Phone-close ou num-close ou n-close : obtention d’un numéro de téléphone. Un vrai de préférence.

Kiss-close ou k-close : obtention d’un baiser. Je n’aime pas trop cette terminologie car ça sous-entend que l’on a gagné quelque chose quand la fille nous embrasse. Alors que, d’une part c’est un plaisir pour les deux parties et d’autre part, le travail est loin d’être fini après un simple bisou.

En pratique, c’est beaucoup plus fréquemment les pas belles qui me font chier. J’ai beaucoup moins de problèmes avec les copines mignonnes qu’avec les copines moches sur le field. Ceci dit, j’ai le souvenir de certaines imbaisables qui m’ont aidé à attraper leur copine. Donc, ne leur jetons pas la pierre tant qu’elles n’ont pas été odieuses mais méfions-nous.

L’ennemi peut également être la pression sociale exercée par son amie coincée : l’intérêt de l’isolation est de libérer de cela. Sauf qu’elle risque de ne pas laisser partir sa copine avec un gros connard. C’est ça le truc!

Comment coucher avec une fille en 7 jours ?

Recevez gratuitement ce guide de séduction : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre formation offerte !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *