Pourquoi dénigrer la drague en ligne?

Pourquoi dénigrer la drague en ligne?Beaucoup de gens sont contre la drague sur Internet. Pourquoi ?

Je lis souvent de la merde du genre :
*« c’est beaucoup mieux la drague réelle (rue, travail, au sport, à la fac etc.) que sur Internet … »
*« Si il y a autant de gens sur les applications/sites de rencontre c’est parce qu’ils n’ont pas la motivation/les couilles/les compétences d’aller faire du SPU/NPU et de rencontrer des gens. »
* « C’est pour les mecs qui n’ont pas le courage de sortir de leur zone de confort et de se confronter à la réalité. »
*« En terme de résultats et de satisfaction personnelle, l’OD et le NPU/SPU n’ont rien à voir. »
* « Ca demande moins de couilles, et c’est moins euphorisant qu’en vrai. »
*« Séduire est une compétence SOCIALE et HUMAINE qui s’apprend en se confrontant à la RÉALITÉ des relations hommes/femmes. »
*« Quand tu dragues en ligne, tu ne peux pas prétendre savoir séduire d’un bout à l’autre du processus de séduction, tu ne peux donc pas prétendre être un véritable séducteur. »
*« L’OD m’apporte beaucoup de désillusions et surtout me conditionne à un comportement du moindre effort, plus le temps passe moins je sais me débrouiller IRL. »
*« Le virtuel est une perte de temps. »
* « Les filles sont plus faciles en ligne » ; « Y’a que des moches en ligne ».
* « Ces sociétés capitalisent sur le désespoir des gens sans vergogne, et ça me répugne. Je refuse donc de leur de donner mon argent et mon temps et ainsi contribuer à les faire vivre, question d’éthique… »
* « Je n’irais pas trouver une relation là-dedans. Mais pour du FC, si les 2 sont OK… »

SPU = drague dans la rue
NPU = drague la nuit
OD = drague sur Internet
IRL = dans la vraie vie
FC = coucher avec une fille pour la première fois

Y’a des mecs un peu limités intellectuellement qui pensent que les meufs qu’on baise grâce au online dating ne sont pas réelles dans la vraie vie. Si je rencontre une fille sur un site de rencontre, elle me rencontre aussi sur un site de rencontre. Or, j’ai une vie à part entière à côté, donc elle aussi. CQFD.

Y’a des mecs qui pensent que la drague sur Internet est au frein au développement du séducteur. Je ne suis pas d’accord. En effet, un site de rencontre enlève pas mal de barrières et permet d’accéder directement au premier rendez-vous (encore qu’il faut l’obtenir ce 1er RDV). Mais justement, ça permet d’apprendre à gérer les premiers RDV. De plus, si on baise les meufs après, ça permet de prendre la confiance et donc de briller davantage dans tous les autres types de drague. Enfin, le premier RDV ou la baise se font IRL donc faut se plaire mutuellement aussi : les aspects BL et communication entrent en jeu. Ce ne sont pas des RDV où on se jette mutuellement l’un sur l’autre dès qu’on se rencontre : ça m’est arrivé quelques fois et c’étaient pas les dates les plus géniaux de ma vie.

Les sites de rencontre ne sont qu’un outil permettant de mettre deux personnes en contact. Comme par exemple, les boîtes de nuit. Or, un mois sur un site de rencontre est souvent aussi cher qu’UNE SEULE bonne soirée dans une boîte. On peut critiquer les sociétés qui capitalisent sur les célibataires mais on peut aussi critiquer le milieu mafieux de la nuit qui fait exactement la même chose. Le tout est de ne pas tomber dans les dérives commerciales comme d’offrir des fleurs virtuelles à des meufs pour la modique somme de 5$ (elles s’en foutent des cadeaux virtuels lol), pff…

Qu’on ait pris un numéro dans la rue, dans un bar ou sur un site de rencontre : ensuite, on fait du phone game. Puis, on obtient, si tout se passe bien, un premier date. Et enfin, le reste se passe IRL. Point final. On se confronte aussi à la réalité si on drague sur Internet, ne le perdons pas de vue.

Pourquoi l’online dating demanderait moins d’efforts ? Faut faire un profil, etc. Je vous l’accorde : c’est plus simple de cliquer en masse sur sa souris que de trouver des HB à un endroit donné et un moment donné. Cependant, cela ne s’appelle-t-il pas rentabiliser son temps et ses efforts ? Et n’est-ce pas donc, une forme d’intelligence ? J’ai nommé le pragmatisme.

Je vous accorde aussi qu’il y a beaucoup de filles (et de mecs) qui sont fort peu intéressants, sur les sites de rencontre, mais ni plus ni moins qu’ IRL. Pour ceux qui cherchent juste un plan cul, et y trouvent une partenaire sur la même longueur d’ondes : c’est parfait et le net permet parfois d’être franc là où il y aurait pu y avoir des malentendus IRL et donc un cœur brisé à la fin. Pour ceux qui recherchent autre chose, une nana pour porter leur enfant, des personnes avec de la conversation, il y a également moyen de moyenner. Je n’ai pas rencontré que des meufs pour tirer un coup sur Internet.

Le danger du online, c’est de perdre contact avec la réalité. Bravo à ceux qui tirent leur épingle du jeu grâce à la drague sur Internet mais je mets un carton jaune à ceux qui s’y cloisonnent par défaut. Mon opinion est qu’il faut savoir l’inclure dans son game : on aura toujours besoin un jour du t’chat/sms game, mais il ne faut pas oublier le réel parce qu’on y revient forcément… et que quelques râteaux dans un bar permettent de garder les pieds sur Terre. Ca doit être utilisé en complément de la drague réelle ! Ceci dit “réel” = ? Le seul truc pas réel c’est les FC mythonnés, non ?

Mais c’est pas différent du SPU, ou du NPU, dans le sens où si un player ne sait faire que ça, il n’a pas un game complet. Ce n’est pas miraculeux non plus, l’OD, si vous arrivez et balancez « tu veux baiser ? » vous n’allez pas aller loin.

Draguer sur Internet, ce n’est ni un acte de lâcheté, ni de faiblesse, ni même de facilité. Ca c’est l’opinion de ceux qui n’en font pas et observent de loin ceux pour qui ça fonctionne. Les filles n’y sont pas plus faciles, mais certaines assument mieux sur Internet que devant un inconnu dans la rue. Pourquoi une solution de facilité ? Parce que ça fonctionne généralement mieux que le SPU ? C’est du bon sens, surtout vu le climat ambiant avec les attentats et tout. Pourquoi une solution de faiblesse, parce que la légende dit que les filles y sont grosses, moches, ont plein de problèmes ? Stéréotype, idée reçu, carton rouge.

Après faut pas croire les légendes (mon blog peut porter à confusion) : le net ne permet pas de s’envoyer en l’air sitôt qu’une meuf visite notre profil. Y’a pas d’un côté les meufs des bars/boîtes et d’un autre côté les meufs qui sont inscrites sur un site de rencontre.

Sérieux, y’aurait pas un léger relent de jalousie vis-à-vis de ceux qui réussissent avec le online et baisent à tour de bras ? A une époque, on lisait “ouais mais en soirée c’est facile c’est d’la triche, le SPU c’est le seul truc vrai”. C’était déjà exactement le même problème. Ces gens dénigrent car n’assument pas. C’est toujours un peu la honte d’être sur un site de rencontre, mais un PUA se doit d’être au dessus de ça et d’assumer.

N’oublions pas que le but du pickup c’est quand même de rencontrer et baiser des belles femmes. Pas de brasser de l’air pour l’amour de l’art. Cependant, le temps investi en date issus de l’OD ne peut être reporté sur du SPU/NPU et si en plus on baise les meufs : l’envie (la niak) quand on sort sur le field a forcément diminuée.

Y’a également des gens pour qui c’est une question de bon sens de pratiquer sur Internet :
– ils ont un taf et pas le temps (ou les bons horaires) pour faire du SPU ni trop de NPU à part le samedi soir ;
– ils peuvent draguer en même temps qu’ils font autre chose sur l’ordi ou sur leur téléphone ;
– ils aiment écrire, écrivent bien, c’est leur point fort ;
– pour se taper des femmes mariées ;
– ils sont atteints de phobie scolaire ou d’agoraphobie (ce fut mon cas);
– etc.

Y’a plein de meufs qui vont brancher online car n’aiment pas les bars/boîtes (ne boivent pas d’alcool/ne se droguent pas), font des sports de meufs, des études où il n’y a que des filles et des pédés, ont un travail prenant. Reste alors la rue et internet pour se les faire… quelle est la probabilité de les croiser ? Faible. Est-ce pour autant des nanas inférieures à celles rencontrées IRL ? Non. Clairement non.

De plus, je ne vois pas pourquoi le pourcentage de meufs baisables serait plus élevé dans la rue ou le métro que sur Internet? J’ai observé autour de moi l’autre jour et ma conclusion est : il n’en reste pas beaucoup de baisables si on enlève les vieilles, les moches, les grosses, les meufs maquées et fidèles, etc. J’aime m’aventurer hors du cercle (que je trouve toujours trop petit) mais entre baiser une 6 rencontrée dans le métro et une 9 sur Internet, le choix est vite fait !

Savoir communiquer par les réseaux, par message virtuel et transmettre des émotions, communiquer par écrit, c’est une partie des dynamiques sociales qui prend une place de plus en plus grande dans la société actuelle. Il serait débile de ne pas s’en servir. C’est plus facile de développer une idée par écrit à grande échelle que de toujours se répéter. Argument supplémentaire : de tous temps, on s’est écrit des lettres friponnes. Même si cette communication écrite est différente du reste du game et encore minoritaire, il ne faut pas la dénigrer car elle communique fondamentalement les mêmes messages que les autres écoles de game. Dénigrons plutôt ceux qui se réfugient dans un pan particulier de ces dynamiques mais qui prétendent en connaître toutes les ficelles (ce qui vaut bien sûr pour le online, mais aussi le NPU et le SPU).

J’en connais ici à Lyon qui font que du SPU (tu ne sais pas pourquoi ils ne viennent même pas en NPU). Ils n’ont pas de taf et font ça toute la journée. Le mec que je connais a fait 1FC depuis septembre (soit en 4 mois). Alors ouais, il est bon dans la rue… et alors ? Pendant ce temps qu’ils s’essoufflaient dans la rue, j’ai fait 18FC et ai assuré au bureau.

Je dirais que ces mecs critiquent les gars opportunistes comme moi car ils ragent (comme le mec qui transforme une HB8 en HB6 si elle ne veut pas de lui ou en 10 si il l’a ken c’est de la mauvaise foi). Ils veulent jouer les bonhommes couillus et font un concours de bite tout seul : j’suis le plus fort même si je baise moins car j’aborde « en vrai » (parce que moi, bien sûr, j’aborde en faux). C’est leur problème s’ils se trouvent des excuses aussi débiles à leur échec.

Y’a des nanas qui font un profil sur Internet seulement pour se faire mousser. OK, mais y’en a dans la rue qui prendront votre numéro par gentillesse aussi. Et qui ne vous répondront jamais ! Y’a pas non plus que fakes et des nymphos. Y’a par contre pas mal de sites où y’a que hôtesses (faux profils) mais bon faut faire le tri avant de s’inscrire c’est comme quand tu vas dans un bar où y’a que des couilles.

Ca devrait être bénéfique pour les râleurs qui font du street puisque ça leur fait moins de “concurrence” sur le terrain. Donc je ne vois pas où est le problème pour eux… ? Faut m’expliquer… c’est là qu’on comprend que leur réaction est irrationnelle, comme la haine l’est en général. Ils ont peut-être peur qu’on baise les meufs online et qu’après en street elles ne veuillent plus d’eux ? Faut vivre avec son temps, aussi. Je connais des types qui mettent un point d’honneur à ne pas avoir de téléphone. C’est tout aussi ridicule.

C’est un peu pareil que ceux qui gagnent leur vie sur le net (eux ils gagnent des €, moi des HB 7/8/9/je ne mets jamais 10). Pourquoi les critiquer ? Tant mieux pour eux. Ils sont peut-être plus intelligents que nous les cons qui sommes salariés d’un blaireau.

Dans l’interview de Snipe, que j’ai faite, il y parle de l’online dating. Donc si un des meilleurs PUA de France dit que c’est bien, c’est pas des mecs lamdbas sur un forum bien connu qui auront le dernier mot ou qui me feront changer d’avis. Cajun et David de Angelo sont également de cet avis. Perso ,j’ai fait jusqu’à 6 FC par mois online, ça se respecte. Traitez-moi de mytho, si vous voulez, on va bien rigoler lors de mon diary 3 lorsque je publierai les preuves ! En attendant, voici mes conseils et routines pour pécho en ligne !

Le mot de la fin. Dénigrer la drague sur Internet à mon sens c’est le même niveau de fausses croyances que « les moches sont plus faciles à lever que les belles ». Ce serait logique mais faux car en raisonnant comme on enlève tout ce qui est peur, complexes, principe de cohérence, etc. Online, théoriquement on devrait pouvoir baiser plus qu’on ne le fait mais justement elles ont des complexes d’être sur un site de rencontre elles aussi, elles ont peur aussi, etc. Faut un grand niveau de persuasion pour faire venir une poulette directement chez moi. Pour ce qui est de la qualité, faut apprendre aussi, déjà la règle des 10kg (toujours au moins 10kg de différence entre sa taille et son poids – 1m70 60kg ça va, 1m70 55kg elle est super bonne 1m70 70kg nooooooooooon), faut plusieurs photos aussi ou essayer de trouver son FB.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*