Pourquoi relativiser la religion de la capote ?

Pourquoi relativiser la religion de la capote ?On lit souvent qu’il faut toujours mettre des capotes sinon on est un monstre qui aura le SIDA. J’ai envie de relativiser tout ça. De prendre encore une fois le contrepied de la pensée unique… (mais j’mets des capotes)

 

Le SIDA (VIH) : peu de chances de l’attraper…

Tout d’abord, ma génération est hyper-sensibilisée au SIDA. Mais y’a pas tellement de cas que ça. Je cite le site du sidaction :

« Les régions les plus touchées sont l’Ile-de-France à 44% et les départements d’outre-mer à 8%. La région PACA est la 2ème région de France métropolitaine la plus touchée par l’épidémie avec un taux de découverte de séropositivité de 109 par million d’habitants. »

Y’a environ 5 millions d’habitants en PACA, ça fait donc 545 cas dans une des régions les plus touchées. C’est pas énorme.

En France y a 67 millions d’habitants, ça fait 7300 cas. Ce serait vraiment pas de bol…

« Malgré le constat d’une banalisation des stratégies de prévention ciblées, les jeunes continuent d’être autant concernés : 11% des personnes ayant découvert leur séropositivité ont entre 15 et 24 ans. Les seniors le sont quant à eux davantage, puisque 20% ont 50 ans ou plus. »

C’est chaud pour les 11%… sinon, voilà qui ne donne pas envie de taper dans de la couguar.

« Parmi les personnes ayant découvert leur séropositivité:
– 56% sont des hétérosexuels (dont 39% nés à l’étranger, principalement en Afrique subsaharienne et 17% en France) ;
– 42% sont des hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes ;
– 1% sont des usagers de drogue. »

Pour finir dans la prévention, plutôt privilégier les partenaires nées en France, qui ne prennent pas de drogue et hétérosexuelles.

Y’a ensuite 0,20% de transmission pour des relations sexuelles vaginales insertives. Précisons pour les teubés que quelqu’un qui n’a pas le SIDA ne peut pas le transmettre.

J’dis pas que la capote ça ne sert à rien, attention, mais j’dis que ce n’est pas le sida qu’il faut craindre le plus.

 

La capote efficace contre les autres MST et IST

Ne me demandez pas la différence entre MST et IST, je n’en sais rien. Et je m’en tape.

J’ai déjà eu la malchance de chopper des trucs de merde genre le papillomavirus ou des balanites. Assez rapidement, après seulement quelques rapports non-protégés avec une meuf qui ne savait pas qu’elle avait ça. Au centre de dépistage, ils ont regardé l’hépatite, le sida et tout et nous ont dit qu’on pouvait y aller tranquilles… puis j’avais choppé ça à cause de leur négligence. Après, ce fut la galère pour s’en débarrasser !

J’dénonce ici une hyper-sensibilité contre le sida, mais de la négligence pour le reste des merdes qui trainent. Qui ne sont pas graves (on n’a pas dû me couper la zouizouite) mais bon. La chaude pisse ou quoi, j’ai pas très envie de chopper ce genre de trucs.

Ma conclusion ici c’est qu’il vaut mieux demander conseil à un gynéco (pour les meufs) ou un généraliste au moins pour les mecs avec des analyses complètes avant d’affirmer que l’on a rien.

Ma deuxième conclusion ici, c’est d’aller en voir un si on a eu des soucis avec une meuf louche. Le genre de nana qui monte sur toi pour te chauffer puis qui s’enfonce sans capote sur ta bite. On n’a pas trop le temps de réagir. Ensuite, c’est dur de s’arrêter et t’es piégé puis tu culpabilises. On peut se demander si la meuf fait ça avec tous les mecs ou quoi… ça fait flipper !

 

La capote comme moyen de contraception

Parfois des nanas veulent se faire baiser sans capote mais ne prennent pas la pilule. C’est chaud parce qu’elles peuvent être fécondées par les gouttes de sperme pré-éjaculatoires. Certaines ne le savent même pas… dans ce cas, je conseille la pilule du lendemain.

Si la meuf ne prend pas la pilule, pas de rapports non-protégés ! A part la fellation… (parfois on essaie de nous faire peur en disant que l’on peut chopper le sida par la fellation ou quoi… mais franchement je me fais toujours sucer sans capote et j’n’ai jamais rien eu attrapé comme ça !) Y’en a qui ont voulu me sucer avec capote mais je leur ai ri au nez : si t’as peur de tout ou quoi tu fais rien (quand je dis que notre société est hyper-anxiogène). Et sinon pour faire un cunni, je me mets la capote sur la langue ou comment ça se passe ? Ahhh, elle ne sait plus quoi dire là, Marisol Touraine !

 

C’est aux mecs de mettre la capote

Je pense que c’est mon rôle de mettre la capote, malgré l’existence de la capote féminine et de tous ces trucs parce qu’elles doivent déjà supporter leurs règles, de porter les enfants et tout. On leur doit bien ça…

Ayez des capotes sur vous car ça rassurera les meufs de voir ça. Elles se diront que vous êtes sérieux sur ce sujet. Ca vous fera marquer des points !!!

 

La capote comme une religion

Faut pas non plus croire que la capote est infaillible. Y’a des trucs qui passent à travers, elle peut craquer, etc. Et c’est pas la peine de faire une crise d’angoisse si jamais ça arrive (sauf si vous étiez en train de vous taper une prostituée en Amérique du sud – rigolez pas c’est arrivé à un pote qui ne pratiquait pas le game – dommage il n’aurait pas eu besoin de payer le cas échéant).

Vous n’allez pas non plus tomber raide mort si vous forniquez sans capote avec une meuf qui a un truc. Faut pas être alarmiste tout le temps, à ceux qui disent « ne jouez pas avec votre vie »… moi je réponds « je veux bien faire des efforts mais quand c’est ton heure c’est ton heure ».

Enfin, comme toujours, je conseille de rester réaliste, un va-et-vient ou deux sans capote dans une chatte ce n’est pas comme trois ou quatre rapports complets non protégés dans cette même foufoune en termes de risque statistiques.

Quand j’ai dit à mon papa que j’avais peur d’avoir le sida car j’avais niqué une black sans capote, il m’a ri au nez en disant que de son temps personne ne la mettait quasiment. Nous sommes paranos !!!

Mais allons au dépistage quand même : si on pouvait éradiquer ces merdes, ce serait cool (y’a pas de MST qui fait grossir la teub dommage) ! Et puis surtout, si on a des partenaires avec qui on le fait habituellement sans, on leur doit bien ça (honnêteté oblige) !

Plus d’infos : le guide du bon coup !

Parfois ça fait du bien de sentir une femme sans capote…

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

2 thoughts to “Pourquoi relativiser la religion de la capote ?”

  1. Ahahah, j’ai bien rigolé au titre de l’article ! C’est sur que y a quand même une religion autour de la capote, et ça fait du bien de remettre les pendules a l’heure, surtout quand on sait quels sont les taux de transmission du SIDA !

    Ça veut pas dire qu’il faut se protéger. Mais avoir une (ou 2) filles avec qui ont à fait des tests et qui sont sérieuses a propos de leurs conquêtes pour pourvoir baiser sans imperméable c’est quand même un sacré confort! C’est aussi plus d’improvisation à baiser un peu n’importe où et n’importe comment. (Lui mettre un coup dans une petite rue sombre ou dans une cage d’escalier)

    En tout cas, bon article, drôle et intéressant, qui ouvre l’esprit. ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*