Prend s ma femme : le candaulisme, plaisir de regarder sa partenaire avec un autre

Une des choses qui m’a le plus surpris quand j’ai commencé à fréquenter le monde libertin, c’est que beaucoup d’hommes avaient pour fantasme de me voir prendre leur femme. “Prends ma femme !”

Le terme « candaulisme » et son équivalent anglais « cuckolding » ont été vingt fois plus recherchés sur le net en 2016 qu’en 2004. Mais il ne faut pour autant pas croire qu’il s’agit d’un simple phénomène de mode puisque cette pratique libertine existe depuis Candaule (741 avant Jésus Christ). Disons que l’avènement d’Internet a juste facilité la réalisation de ce fantasme.

Définition

Selon Wikipedia, le candaulisme est une pratique sexuelle liée à l’excitation de voir sa partenaire exposée aux regards d’autres hommes, ou même d’avoir des relations sexuelles avec une autre personne.

En fait, cette pratique qui allie voyeurisme et exhibitionnisme, se rapproche de l’échangisme. Toutefois, on ne parle pas ici d’échange de partenaires. En général, le gars qui a ce fantasme n’est pas directement impliqué dans l’acte sexuel qui se déroule sous ses yeux. Il ne fait qu’en tirer une satisfaction personnelle.

N’allez pas penser que l’homme libertin qui pratique le candaulisme avec sa femme ne l’aime pas. Bien au contraire, ce sont généralement des hommes très amoureux qui, excités d’observer la réaction des autres devant leur partenaire, se tournent vers cette pratique. De plus, ils ne sont pas jaloux car sont sûrs que leur femme les aime en retour.

Les motivations du candaulisme :

– L’homme est excité de voir sa partenaire faire l’amour avec un autre (c’est le fantasme de beaucoup de mecs de vouloir voir sa femme pénétrer par une autre bite).
– Il désire voir d’autres corps auprès de sa partenaire car cela peut raviver la flamme, surtout après quelques années de vie commune.
– Il ne se sent plus capable de combler sa femme alors charge d’autres hommes de cette tâche, parce qu’il l’aime…
– Il désire mieux observer la jouissance de sa partenaire de l’extérieur.
– Il est fier de « prêter » sa conjointe pour quelques heures ou pour une soirée, car ça lui plaît de voir que sa femme excite aussi d’autres mecs.
– Il comble un fantasme homosexuel en voyant un autre homme nu et en érection.
– Il combler ses désirs de voyeuriste.
– Précisons que certains hommes qui aiment la soumission adorent le fait de se sentir humiliés en étant cocu. Il faut respecter ça !

Attention, l’homme voyeur joue un grand rôle dans cette pratique, même si, a priori, il n’est qu’un observateur intéressé :

– Il participe au choix du ou des partenaires de sa femme.
– Il élabore souvent le scénario.
– Il peut interrompre la baise à tout moment.

Mais il faut être prudent car cette pratique peut avoir des effets négatifs sur le couple. En effet, si madame est insatisfaite de la relation et désire prendre un amant, son partenaire lui ouvre ainsi toutes grandes les portes de l’adultère. Pour que cela soit bénéfique aux deux personnes du couple, que cela pimente leur vie sexuelle, ils se doivent :
– D’avoir une excellente communication.
– De tous deux ressentir une excitation sexuelle devant cette opportunité.
– De s’assurer de trouver, ensemble, des bons partenaires.
– De déterminer les conditions de cette aventure avant même de passer à l’acte.
– D’être à l’aise avec la nudité d’un tiers.
– De déterminer si l’expérience sera photographiée ou filmée.
– De se protéger contre les infections sexuellement transmissibles.
– De faire un bilan après l’expérience, pour en évaluer les inconforts et le plaisir ressenti.

Autres mises en garde :

– Le couple pourrait vivre des conflits majeurs une fois le fantasme réalisé, surtout si l’homme est possessif. La jalousie pourrait miner la relation après le passage à l’acte.
– La vie sexuelle du couple peut s’en trouver transformée… pour le meilleur comme pour le pire.
– Un certain ressentiment peut s’installer si la femme accepte des caresses ou des positions qu’elle refusait auparavant avec son mari (la sodomie, par exemple).
– La femme pourrait être mal à l’aise, face à son conjoint, si elle jouit davantage.
– Les amants d’un soir pourraient décider de se revoir, en cachette.
– L’invité, pour sa part, risque de ressentir de l’inconfort, de la gêne, voire des difficultés érectiles en raison du contexte particulier.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*