Refuser la médiocrité afin de jouir de ce que le monde a de mieux à offrir

Le 9 mai 2017,

Hier, je me suis fait flaker par une nana d’Adopte alors, le seul plan de secours qui me restait était une grosse pas terrible. J’ai hésité à la niquer mais, finalement, je me suis respecté et j’ai eu raison. J’ai préférer rester chez moi à faire des montages pour la formation Cyprine et à brancher sur Tinder des nanas vraiment sexy qui me motiveraient. Pour me récompenser, le Dieu du Game m’a permis de niquer une jolie petite blonde de 19 ans.

Je parlais à cette petite sur Tinder depuis presque une semaine mais ça n’avait encore rien donné de concret et je ne misais pas lourd sur elle : elle n’était jamais disponible et répondait à mes messages une fois tous les trois jours. Hier soir encore, elle m’a dit qu’elle ne pouvait pas venir chez moi car devait se coucher tôt. Mais, au bout d’un moment (je ne sais pas pourquoi), elle m’a demandé « tu cherches quoi sur Tinder ? » J’ai répondu que je ne cherche rien de sérieux, que je prends avec plaisir ce que la vie me donne sans chercher à avoir toujours plus… et elle m’a dit « alors tu peux venir chez moi si tu veux ».

Puisqu’elle habite à seulement 15 minutes à pied de chez moi, j’y suis allé. C’était un peu la mission de la dernière chance car je n’avais rien d’autre à me mettre sous la dent. Heureusement, je n’ai pas été déçu en la voyant… esthétiquement parlant elle est bien, par contre, mentalement, elle est assez spéciale.

C’est une espèce de babacool qui fume trois ou quatre joints par jour. Chez elle, c’est le bordel et c’est assez sale… mais elle est quand même jolie. Elle vit en colocation mais sa copine n’était pas là et elle devait s’emmerder. Alors, on a parlé un bon moment sur son canapé pendant qu’elle fumait « le bédo du dodo ». Elle m’a répété deux ou trois fois que ma façon de la regarder et de me tenir près d’elle la perturbait beaucoup.

J’ai fait semblant d’être offusqué… mais, au fond, je savais de quoi il retournait : c’était de la tension sexuelle. Néanmoins, je n’étais pas sûr de pouvoir la ken car elle était assez distante avec moi. J’ai un peu sexualisé en lui demandant de me montrer ses tatouages et si je pouvais les toucher mais c’est tout. Moins d’une heure après que je sois arrivé, elle m’a néanmoins dit « je vais me coucher, je commence tôt demain… mais tu peux dormir là si tu veux… ça ne se fait pas d’inviter des gens pour 30 minutes ».

Je n’ai pas trop posé de question et l’ai suivie dans sa chambre. Elle a éteint la lumière et s’est mise en sous-vêtements. D’un côté, je me disais qu’elle ne m’aurait pas invité dans son lit si elle ne voulait pas de ma bite, mais d’un autre côté, je me disais qu’elle était tellement perchée que c’était peut-être de la politesse de droguée. Finalement, j’ai porté mes couilles car je me suis dit que je serais vraiment un gros puceau si je dormais à côté d’une meuf sans essayer de la niquer. Alors, je me suis également déshabillé et j’ai été tactile avec elle. Puisqu’on continuait de bavarder tranquillement pendant que je la caressais, j’ai remonté son t-shit. Elle m’a déclaré « t’es cash toi » lorsque je lui ai embrassé les seins.

Je lui ai demandé si ça la dérangeait et elle m’a dit que non. Alors, je l’ai doigtée… et elle m’a branlé en retour. Puis, on s’est foutus complètement à poil et je l’ai niquée en missionnaire. Ensuite, elle m’a demandé de m’allonger et m’a chevauché. Mais comme elle fume beaucoup, cette petite était essoufflée au bout de 10 minutes de galipettes… du coup, je l’ai finie en levrette.

C’est la deuxième meuf que je baise dans le noir en une semaine… que se passe-t-il ? C’est une nouvelle mode ? En tout cas, ce n’est pas top pour ma libido : j’aime bien voir les jolies fesses des femmes que je prends.

Enfin, je me suis endormi à côté d’elle. Au milieu de la nuit, elle est venue poser sa tête contre mon épaule et j’ai trouvé ça vraiment mignon. Ce matin, grâce à la lumière du jour, je l’ai enfin vue à poil et l’ai trouvée vraiment appétissante. Ca m’a fait plaisir d’avoir couché avec elle alors je me suis intérieurement félicité du coït… avec un peu de retard ! ;)

Que le Dieu du Game soit avec nous !

 

Extrait du journal de la formation Cyprine

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.