Séduction et sport-qui-rend-sourd, ça fait bon ménage ?

Séduction et sport-qui-rend-sourd, ça fait bon ménage ?La masturbation, est-ce nuisible à la drague ?

Ils sont loin, les films érotiques de M6 que j’enregistrais discrètement, le dimanche soir, sur le magnétoscope de mes parents.

Depuis l’avènement d’Internet, la pornographie est si accessible que l’industrie du X s’est livrée à une véritable surenchère pour conquérir un public de plus en plus avide de sensations fortes. Certaines pratiques autrefois jugées scandaleuses ont été banalisées mais ce sont surtout les excès de masturbation qui inquiètent les sexologues : c’est l’un des grands fléaux de la sexualité moderne.

La pornographie est la « représentation complaisante – à caractère sexuel – de sujets, de détails obscènes, dans une œuvre artistique, littéraire ou cinématographique ». Le terme se confond aujourd’hui avec sa perception à travers le prisme des films pornographiques : soit d’une représentation d’actes sexuels ayant pour objectif d’exciter sexuellement le spectateur. Ainsi, l’actrice Tiffany Hopkins la définit comme « avant tout un objet de divertissement qui a pour finalité la masturbation ». Une immense industrie de consommation de la pornographie est apparue grâce à l’utilisation des cassettes vidéos, des DVD, et d’Internet. La pornographie amateur est également devenue très populaire et se distribue gratuitement via internet.

La plupart des mecs sont heureux que leur vie sexuelle se résume à mater des pornos sur Internet. Ils ne sont peut-être pas vraiment excités, mais sont satisfaits. Cela justifie le fait que la plupart des hommes ne font pas l’effort de sortir rencontrer des femmes pour les baiser. Draguer est chronophage et dangereux alors que la masturbation est facile et sans risque. La satisfaction sexuelle n’est plus leur souci. Mais quelque chose manque quand même… Cette connexion avec une femme. Ce sentiment d’être aimé… L’affection ! Et vous ne pouvez (heureusement) pas télécharger l’affection féminine sur Internet. Pour avoir de l’affection, vous devez apprendre à entrer en contact avec votre côté animal, votre côté sexuel. Si vous appréciez vraiment l’énergie féminine, vous feriez mieux d’apprendre à être une menace sexuelle.

Mais les « branleurs » version 2.0 manifestent une perte d’appétit pour le sexe réel, insomnies, pertes de motivation, irritabilité, dépression. La branlette est donc une sorte de drogue. Alors oui c’est répandu, comme l’alcoolisme chez les jeunes, mais ce n’est pas pour autant dénué de risque. Quand le cerveau ne produit pas une dose suffisante de dopamine à cause d’une pratique abusive du sport-qui-ne-rend-pas-vraiment-sourd, on observe donc de l’anxiété, une baisse de la libido, de l’apathie… De plus, l’éjaculation excessive agit comme un frein à vos ardeurs : l’organisme vous régule sinon vous n’arrêteriez jamais ne serais-ce que pour manger, boire ou dormir… et mourriez.  La nature étant bien faite, quand on se tire un peu trop sur l’élastique, on perd les effets relaxants du sexe et on se retrouve avec une sorte de gueule de bois.

La dopamine est pourtant un élément essentiel du bien être humain, elle joue un rôle dans le circuit de la récompense, en encourageant :
– la prise de risque ;
– la motivation ;
– la concentration ;
– la gaité ;
– la prise de plaisir ;
– la faculté d’anticipation.

Arrêter (et non se contenter de diminuer) quelques temps permettrait d’observer si oui ou non vous êtes accro. Si des symptômes de manque se manifestaient, cela révèlerait la gravité du problème et devrait vous encourager à arrêter.

Ca c’était la théorie, maintenant : la pratique. La seule façon rationnelle de perdre l’habitude de se branler et d’avoir des résultats rapides : c’est la séduction rapide. Dès que vous comprendrez qu’il est possible de séduire une femme rapidement et de coucher avec dans la foulée, la masturbation ne sera plus votre seule option pour vous satisfaire immédiatement. Vous serez excité à l’idée de sortir rencontrer des femmes parce que vous saurez qu’il est possible d’obtenir votre dû rapidement. Chaque jour de la semaine, jour et nuit.

Les bénéfices en vaudront le coup : à l’arrêt, les sujets se sentent plus énergiques, sociables, joyeux : cela contribuera fortement à relancer votre vie sexuelle REELLE. C’est quand même plus sympa qu’une vie sexuelle VIRTUELLE! Le cerveau relancera peu à peu la production normale de dopamine mais il faudra plus longtemps pour se débarrasser de l’habitude elle-même. Si cela peut vous rassurer, il n’y aura aucun effet sur la production de testostérone. Diminuez (pas vous les filles :p) !

La branlette physique, comme la branlette intellectuelle, mène donc droit à l’inaction avec les femmes. Sacré cercle vicieux!

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*