Vous êtes ici : Accueil > Blog > Sex list : faut-il tenir une liste de ses partenaires sexuels ?

Sex list : faut-il tenir une liste de ses partenaires sexuels ?

Faut-il tenir une sex list ? Faut-il avoir une liste de ses partenaires sexuels ou, comme le disent certains, une liste de conquêtes ?

Je vais ici vous parler de mon parcours. De pourquoi je tenais une liste des filles avec qui je couchais et comment. Ensuite, on verra si les femmes aussi tiennent parfois des listes des mecs qu’elles embrassent ou avec qui elles couchent. Enfin, je vous proposerai une appli gratuite (Dieselist) qui permet de tenir votre liste à jour et même de la partager avec vos potes si vous le souhaitez.

 

Pourquoi avoir une sex list ?

Faut-il tenir une liste des gens qu’on embrasse ?

J’ai personnellement tenu, il y a longtemps très longtemps, dans une galaxie lointaine très lointaine, une liste de toutes les filles que j’embrassais. Je gardais précieusement dans un dossier caché sur mon ordinateur une photo, un prénom et un numéro de chaque fille dont je goûtais les lèvres. Je ne voulais pas oublier.

J’sais, j’ai toujours été un sentimental. Clairement, la pire chose que l’on pourrait me faire aujourd’hui c’est un lavage de cerveau et oublier tous les beaux souvenirs coquins que j’ai dans la tête.

Sauf que, quand j’ai commencé à avoir du succès dans le game, c’est rapidement devenu ingérable. Il y avait plein de nanas dont je ne me souvenais plus du prénom ou dont je ne trouvais pas la photo. Par exemple, celles que j’embrassais en boîte et ne revoyais jamais après.

Mon objectif, quand j’ai commencé le game, c’était d’embrasser – ou « séduire » pensais-je à l’époque – 100 filles. Aujourd’hui, j’ai compris qu’il y a des femmes qu’on embrasse même si on ne les a pas séduites. Et y’a des filles séduites que l’on embrasse malheureusement jamais. Je sais, la vie est mal faite.

Du coup, j’ai changé de type de liste.

Faut-il tenir une liste des gens avec qui on couche ?

Je me suis dit que le seul facteur objectif, c’était de tenir une liste des filles avec qui je couchais. Là encore, une distinction s’impose : une simple fellation, ça compte ? Je dirais que oui, si c’est allé jusqu’à la fin. La masturbation ? Idem, s’il y a eu éjaculation seulement.

Tenir une liste de mes partenaires sexuels m’a vraiment aidé, au début. Cela me motivait grave. Il faut dire que je courrais après le nombre magique : les cent.

Sauf qu’après avoir réussir à coucher avec 100 nanas, je me suis mis en tête de faire 200.

A 200, je me suis promis d’arrêter de compter, pour que ça ne devienne pas addictif et un jeu sans fin avec moi-même. Sauf que c’était plus facile à dire qu’à faire. Je sais que je suis aujourd’hui environ entre 350 et 400 fuckcloses. Je ne veux pas savoir exactement. J’ai arrêté de tenir ma liste exactement à 242 et c’est très bien ainsi mais je sais qu’à vue de nez j’en suis à plus de 350.

Si vous décidez de tenir une liste de vos conquêtes (et je sais que beaucoup de dragueurs le font), essayez de ne pas vous faire piéger par la loi du nombre.

Pourquoi tenir une liste de conquêtes ?

Je l’avoue, je ne savais pas exactement pourquoi je tenais cette liste. Je m’imaginais sans doute dire à mes fils, plus tard, « regarde toutes les bonnasses que papa a niquées ». Sauf que, ce serait leur mettre une terrible pression que de leurs montrer tous mes trophées de chasse. Et si je n’avais que des filles ?!

La vérité, avec le recul, c’est donc que j’ai fait ça pour moi, pour mon ego, pour ma performance. J’avais sans doute au fond le besoin de me prouver quelque chose.

Aujourd’hui, je ne suis plus du tout dans ce délire-là. Je suis plutôt dans un délire de prendre mon pied. Même si c’est avec la même fille encore et encore. Cela ne m’empêche pas de regarder mes premières conquêtes sur ma liste avec nostalgie et de me souvenir de pas mal de bons moments.

Cela ne m’empêche pas non plus de garder un œil bienveillant sur les aventures de mes potes et leur raconter les miennes.

 

Les femmes aussi tiennent une liste de leurs partenaires sexuels ?

Il y a quelques semaines, Camille Lacourt a fait un bad buzz énorme parce qu’il a avoué qu’il baisait, à une époque, des meufs pour « scorer ». Cela a choqué l’opinion publique.  Sauf que, j’ai envie de dire, on l’a tous fait ou presque.

Et le pire… la vérité ? Les femmes sont comme nous. Il y a beaucoup de filles qui m’ont dit qu’elles allaient me rajouter sur leur sex list. Sauf qu’elles, elles notent aussi les hommes sur 20. Jamais je ne me suis permis de mettre une note aux femmes avec qui je couchais… mais elles si. J’étais un peu choqué par les détails : elles écrivaient ce qu’on avait fait, les positions, si c’était bien, etc.

C’est ouf parce qu’on prend souvent les femmes pour des petits anges mais elles sont comme nous. Hommes et femmes, au fond, on est pareils. Et c’est presque tant mieux… si on arrive à se défaire de l’illusion de pureté féminine.

Les filles ou les hommes qui tiennent une liste, cela ne me choque pas tant que ça, en fait. Disons que c’est plus honnête et assumé que les gens qui ont plein de partenaires et le cachent hypocritement. Ou qui le feraient s’ils pouvaient mais qui sont frustrés alors deviennent haineux.

Le seul truc, c’est que ça peut devenir compulsif. Il ne faut pas vivre pour ces chiffres, pour sa liste, etc. Au début, ça peut être cool car cela peut motiver et être un moteur. Mais n’oubliez pas de passer du temps avec les gens que vous kiffez, même si ça ne rajoute pas +1 sur votre liste !

 

Faut-il faire une compétition intersexe du nombre de partenaires ?

Je ne vous conseille pas de faire de compétition entre hommes et femmes sur qui aura le plus de noms sur sa liste.

Une fille, que ce soit dans un bar ou sur une appli de rencontre, aura plus de tentations parce qu’il y a des centaines de milliers de morts de faim dehors. Donc ce sera extrêmement facile pour elle de « scorer ». J’dis pas que ce seront des mecs de qualités qu’elle se fera forcément… mais ce sera toujours +1.

Pour un mec, même mignon et intelligent, baiser est plus difficile que pour une fille bête et pas très jolie. Sauf que, nous les hommes, avons moins de pression sociale et qu’on est moins jugé « sale » si on le fait. C’est injuste mais c’est comme ça !

Donc, ne faites pas de compétition intersexe, ça ne sert à rien !

 

Comment tenir sa liste de partenaires sexuels ?

Je ne sais pas comment vous faites pour tenir votre liste de conquête, ni même si vous en avez une.

De mon temps, comme je vous le disais, j’avais un dossier spécial sur mon ordinateur. Je retrouvais la fille sur Facebook ou ailleurs et téléchargeais sa photo. Et, dans les rares cas où je n’arrivais pas à trouver la photo, cela pouvait me contrarier fortement.

On avait aussi un groupe Facebook, avec mes potes, dans lequel on racontait nos aventures et tout. C’est de là que viennent la plupart de mes field reports, d’ailleurs. Mais c’était pas très pratique.

Aujourd’hui, les groupes de discussions de pick up, ça existe encore mais c’est soit sur Messenger soit sur Whatsapp. Mais bon, j’dois dire que ce n’est pas très discret.

Si vous êtes chez une fille, prêt à conclure, et que votre téléphone s’allume « ça y est tu l’as baisée ? » ça craint. Rigolez pas, je me suis déjà fait griller comme ça… heureusement que la nana était cool.

Heureusement, j’ai récemment découvert une appli sur laquelle on peut mettre un code PIN et tout reste ultra confidentiel. C’est vraiment sympa et discret, cela s’appelle Dieselist.

Il en existe d’autres bien sûr mais c’est celle que j’ai préféré et je vais vous expliquer pourquoi.

Voici le top 13 des applis pour tenir sa liste de conquêtes :

Android :

13 – Sex Tracker App: Advanced S Calendar

12 – Hommes Calendrier (Men’s Calendar) – Sex App

11 – Sex Calendar

10 – Secret Diary – Sex Life – Sex Tracker, Diary of Sex, Sex Calendar

9 – SexLife Tracker (Android et iOS)

8 – Love Keep

iOS :

7 – Nice Sex Tracker

6 – xTracker

5 – Sex Keeper: calorie counter and sex tracker

4 – Sex Organizer

3 – SLog – Sex Activity Tracker

2 – littleblackdiary

1 – Dieselist

 

Dieslist : une façon fun de tenir sa sex list et partager avec ses potes

L’application permet de créer son journal intime sur sa vie amoureuse et sexuelle et permet de le partager auprès de ses ami(e)s. On peut donc, que l’on soit un homme ou une femme, lister ses partenaires sexuels… mais pas que !

Il y a 7 actions possibles pour que votre aventure avec cette fille ou ce mec soit suivie par vos potes.

liste de partenaires sexuelsLe Crush : Vous êtes en kiffe sur quelqu’un !

 

 

 

 

liste de partenaires sexuelsOuverture de dossier : L’ouverture de dossier représente le début d’une relation avec une personne. Vous avez obtenu ses coordonnées (numéro de téléphone, mail, réseaux sociaux, etc) ou vous lui avez juste parlé. C’est le premier contact.

 

 

 

liste de partenaires sexuelsLe rendez-vous : Votre relation avec votre dossier est concluante, vous obtenez un rendez-vous.

 

 

 

 

liste de partenaires sexuelsLe kiss : Vos lèvres se sont enfin touchées !

 

 

 

 

liste de partenaires sexuelsLe Diese: Première relation sexuelle avec une personne, c’est vraiment la toute première fois. Un diese c’est comme un FC. Ah oui, parce que je ne sais plus si je l’ai dit ou pas mais l’appli a été créée par un game qui était dans la communauté de la séduction !

 

 

 

liste de partenaires sexuelsLa Confirme : Toutes les autres relations sexuelles qui suivent le diese avec la même personne.

 

 

 

 

liste de partenaires sexuelsDossier archivé : Votre relation avec votre dossier n’est pas concluante, vous passez à autre chose.

 

 

 

 

 

Je suis sur Dieselist, rejoignez-moi pour qu’on parle de votre liste de partenaires sexuels !

On peut tenir un journal intime avec le calendrier. Comme ça, on voit chaque jour ce que l’on a fait avec la personne. On peut voir aussi depuis combien de temps on n’a pas baisé, ça peut grave motiver à se bouger le cul.

liste de partenaires sexuels

liste de partenaires sexuels

liste de partenaires sexuels

liste de partenaires sexuels

Et suivre les aventures d’autres personnes, même si vos potes se font recaler, ça peut donner des ailes.

Cette application s’utilise dans le respect des gens, bien sûr. Il y a une politique de confidentialité très stricte et les données ne sont pas utilisées par des services tiers. De plus, on ne peut pas mettre de photo (pour protéger ses conquêtes), pas de nom de famille. Juste un prénom ou un surnom.

Ce qui est marrant c’est vraiment de partager avec ses potes. On peut créer des groupes de discussion comme sur Messenger ou Whatsapp pour plus d’interaction.

liste de partenaires sexuels

liste de conquetes

Il y a plein d’options de disponible, on peut dire où on l’a rencontrée (soirée, Tinder, jardin, etc.), comment on l’a embrassée (frenchkiss ou smack ?), dans quelles positions on a baisé, etc.

liste de conquetes

liste de partenaires sexuels

liste de partenaires sexuels

liste de partenaires sexuels

liste de partenaires sexuels

liste de partenaires sexuels

liste de partenaires sexuels

liste de partenaires sexuels

Ah et cerise sur le gâteau : l’appli est 100% gratuite !!!

dieselist

Donc téléchargez l’application ici,  rejoignez-moi dessus et on pourra parler, j’ai fait un profil : FabriceJulien !

A bientôt !

 

 

Votre coach en séduction qui a adoré parler de sa liste de partenaires sexuels,

Fabrice Julien

Vous souhaitez devenir plus charismatique et avoir plus de succès avec les femmes ?

Recevez gratuitement 20 conseils : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre guide PDF et vos deux vidéos de formation !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

2 commentaires sur “Sex list : faut-il tenir une liste de ses partenaires sexuels ?”

  1. Cool cette appli ! et si on se transferais le groupe de conv’ du Lair sur cette appli pour se raconter nos aventure ? :) (FR et aventure libertine ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *