Un conseil simple pour améliorer votre répartie

Un conseil simple pour améliorer votre répartieComment être inspiré et dire ce qu’il faut pour séduire les femmes ?

Une des erreurs les plus communes en séduction, c’est de penser que l’on doit à tout prix dire des choses intéressantes, prouver sa valeur, voire même se vanter… Certains mecs deviennent ainsi plus bavards qu’une ado au fond de la classe à cause du stress engendré par le rencard. Règle d’or : préférez montrer un niveau d’énergie un peu bas que trop haut.

Je vais vous révéler un secret : les êtres humains en général (et les filles en particulier) aiment parler d’eux. Ne les intéresse que ce qui les concerne (directement ou indirectement). Pour séduire plus de nénettes, je vous invite donc à travailler sur votre capacité d’écoute afin de les faire parler de ce qui les intéresse.

La capacité d’écoute, ce n’est pas seulement “faire parler votre interlocutrice au hasard”. Vous allez devoir apprendre à remarquer les signaux verbaux et non-verbaux (implicites ou explicites) qui vous permettront d’orienter la conversation de manière adéquate (sur des sujets propices) pour arriver à vos fins.

Vivre dans le moment présent

Pour une bonne capacité d’écoute, soyez totalement à ce que vous faites. Consacrez votre attention à votre rencard. Mais gardez l’air nonchalant! Vous allez devoir allier logique/capacité d’analyse et créativité/spontanéité.

Oubliez les techniques de séduction trop “préparées” qui ressemblent à de la programmation en langage informatique de geek. Vous pouvez étudier différentes méthodes pour avoir une trame (et donc voir à peu près où vous vous situez dans votre chemin vers son lit à chaque instant) mais prenez du recul sur les game plans car chaque interaction est unique. Pour réagir de manière optimale, n’ayez pas la tête dans le guidon concernant votre game. Vous aurez peut-être ainsi la tête entre ses cuisses un soir ou l’autre.

L’écoute de l’explicite et l’écoute de l’implicite

L’écoute de l’explicite, c’est écouter “les mots” de votre interlocutrice. Ce qu’elle dit, s’adapter à son niveau de langue. A son style. Vous pouvez vous synchroniser avec elle sur ce plan-là tout en gardant votre personnalité. N’hésitez pas à utiliser son prénom quand vous lui parlez : ça plaît aux gens que vous reteniez leur prénom (mais n’en attendez pas autant de leur part). Dans un cadre idéal, vous pouvez bavarder et vous entendre convenablement. Ca c’est déjà bien : avec un peu de chance, vous tournerez votre langue dans le même sens quand vous vous roulerez des pelles.

L’écoute de l’implicite, c’est écouter “l’état émotionnel” de votre interlocutrice. Tous les mots, selon comment ils sont dits, peuvent vouloir dire une chose et son contraire. Essayez de la mettre dans des conditions émotionnelles propices à la séduction en l’orientant sur des sujets qui l’éclatent. Quand vous draguez une fille, même si elle est timide ou ne sait pas quoi dire (pas d’imagination, nulle en communication) vous pouvez remarquer que sa voix en elle-même vous donne une idée de son niveau d’intérêt (si elle est très enthousiaste, c’est un indicateur d’intérêt, même si elle ne sait pas trop quoi dire). Apprenez à lire entre les lignes ! Pour certains c’est inné pour d’autres faut apprendre…

Voilà donc que vous allez augmenter votre niveau d’empathie. C’est-à-dire : vous allez apprendre à mieux percevoir et comprendre ce que ressent la personne en face de vous. L’empathie est une notion désignant la “compréhension” des sentiments et des émotions d’un autre individu, voire, dans un sens plus général, de ses états non-émotionnels, comme ses croyances (il est alors plus spécifiquement question d’empathie cognitive). En langage courant, ce phénomène est souvent rendu par l’expression “se mettre à la place de l’autre”.

Cette compréhension se produit par un décentrage de la personne et peut mener à des actions liées à la survie du sujet visé par l’empathie, indépendamment, et parfois même au détriment des intérêts du sujet ressentant l’empathie. Dans l’étude des relations interindividuelles, l’empathie est donc différente des notions de sympathie, de compassion, d’altruisme ou de contagion émotionnelle qui peuvent en découler.

Un de ces quatre, faudra qu’on parle aussi de l’écoute active et de l’écoute passive. Bon aller, faisons le tout de suite : qu’est-ce donc que l’écoute active ? C’est s’intéresser à l’autre, à ce qu’elle dit. Creuser sur ce qu’elle raconter, chercher à comprendre et l’aider à se comprendre elle-même, à prendre du recul, bref, être dans l’empathie justement…

Par opposition, il y a l’écoute passive. C’est ce que nous faisons tous à différents moments de la journée. Vous souvenez vous des dernières pub que vous avez vues ou entendues ? L’écoute est distraite, sans attention particulière.

Pour bien faire, pour une écoute optimale, il faudrait aussi éviter de projeter notre propre filtre sur notre perception de la conversation. Chacun voit midi à sa porte comme on dit et interagit donc avec le monde selon sa carte du monde, ce qui peut biaiser légèrement les interactions. Pour bien faire, faudrait parvenir à se libérer de tout ça mais bon… c’est vaut peut-être pas le coup de faire du zèle non plus ! ;)

Ecouter activement est un art qui demande une forte concentration, et de se centrer sur l’autre.

Le principal reproche que l’on peut faire à la communauté de la séduction

Ce que je n’aime pas dans la communauté de la séduction (surtout chez les anglais), ce sont les routines toutes faites ou les “techniques” qui ne laissent aucune place à la créativité. Dès que ce que vous dites ne vient pas de vous et ne correspond pas à votre personnalité (par exemple : des mots magique que d’autres personnes vous ont conseillé de prononcer pour séduire) c’est de la merde. Ne devenez pas un robot. Soyez un artiste, un vrai. Sortez des sentiers battus ! Amusez-vous en draguant !!! N’ayez pas l’impression de travailler ou de marcher sur des œufs quand vous interagissez avec des schneks, sérieux, ce serait relou (pour vous et pour elle) !

N’essayez pas non plus de toujours anticiper ! Ni ses réactions ni rien… ni de penser à sa place. Provoquez/tentez votre chance et voyez ce qui se passe. L’important, c’est de ne pas avoir de regrets en allant se coucher même si on y va seul! Vous serez parfois surpris de comment peut tourner une soirée lorsqu’on allume juste la mèche de la bombe (ceci est une métaphore) ! Certains pensent que c’est les gens qui ont peu confiance en eux au fond qui essaient de toujours tout contrôler… alors vous savez ce qui vous reste à faire car les femmes sexy ne veulent pas voir cette facette de vous (celle en manque de confiance – mais je ne dis pas que vous ne pouvez pas avoir de faiblesses c’est pas du tout pareil). Lire mon blog c’est bien, mais lâcher prise sur le field c’est le pied ! Cependant, pour ça il va falloir surmonter toutes ces excuses que votre anxiété vous pousse à vous trouver pour vous immobiliser !!! Ne niez pas ! Même moi je m’en invente encore parfois… sauf que j’en ai conscience et que j’agis en conséquence.

Sachez que pas mal de filles ont envie de faire votre connaissance. Mais je parle du “vrai vous”, pas de celui soumis à la pression sociale ni celui à qui le game mécanique fait dire des choses qui ne lui correspondent pas (juste parce qu’il les a lues dans le FR d’un blaireau mythomane). Ne parlez pas trop vite non plus, c’est stressant… enfin moi perso ça me fatigue. J’imagine donc que je ne suis pas le seul.

Coopération plutôt qu’opposition

Je ne cherche pas à vous souler avec de la théorie mais essayez d’adopter un mec toujours un mode de conversation coopératif plutôt que défensif. Ainsi, votre target fera peut-être de même… en tout cas, c’est le but et ça augmente vos chances de réussite ! Coopérez dans la conversation pour mieux coopérer au lit !

Si vous avez déjà fait de l’improvisation théâtrale à plusieurs sachez qu’il ne faut surtout pas bloquer les idées de votre partenaire mais plutôt les développer ou rebondir dessus. Et bien sûr, ne bloquez pas les conversations par des réponses “en un mot”. Sérieux, quand une nana fait ça, je lui réponds “tu sais que c’est avec ce genre de réponses que tu peux bloquer la conversation.
– mais non (là ça veut dire vas-y fais tous les efforts moi j’suis une princesse)
– si, allez salut.
” Je déteste lécher les botter des meufs, je préfère les lécher ailleurs. Alors par exemple sur Tinder quand j’écris 10 lignes et qu’elles répondent avec 3 mots je les dresse.

Je vous invite à renchérir sur ce qu’elle dit et rentrer dans ses délires plutôt que de la bloquer. Je ne dis pas que vous devez être d’accord avec toutes ses idées mais évitez les mots comme “non”, “mais”, etc. (tout ce qui bloque une conversation). Préférez l’état d’esprit “oui et …” Ce simple petit truc rendra vos conversations plus riches et funky !

C’est également une bonne technique pour gérer les shit-tests (ces questions censées vous déstabiliser pour tester votre confiance en vous) : “Tu dis ce genre de choses à toutes les filles ?
– Oui à toutes surtout à ma maman et elle kiffe.

Toi t’es un queutard toi!
– Oui d’ailleurs j’essaie d’atteindre les 750 meufs baisées avant 2016.

Je ne suis pas un plan cul.
– Moi non plus. Mais pourquoi tu me parles de ça ? Ca fait un peu insecure quand même.
” (ça marche aussi en se synchronisant sur la négation)

C’est quand même beaucoup plus marrant de leur montrer combien leurs questions sont absurdes et ça évite de s’embourber avec embarras dans des justifications de merde pour essayer de leur prouver notre valeur tel un chevalier qui devrait tuer un dragon pour avoir droit à un bisou sur la joue de la part d’une princesse. Et puis c’est quand même mieux que de leur répondre “ta gueule salope” comme je faisais à une époque. Self control obligatoire!!!

Chaque femme est une découverte et peut vous surprendre (en bien comme en mal). J’ai toujours espoir de tomber sur une nana qui va me régaler ! Même si j’en suis à ma dixième connasse de la journée… je continue pour la onzième qui sera peut-être une adorable petite suceuse de bite trop sympa, drôle, sexy, ouverte d’esprit ET QUI SAIT CHOISIR DE BEAUX SOUS-VETEMENTS. C’est un détail important. C’est ça l’intérêt du game selon moi et c’est comme ça que je vous conseille de le vivre !!! Pour la remercier d’être aussi cool et jolie, je la lécherai pendant disons… 20 minutes ! ;)

Aller, @+ sur le field !

Pour plus de conseils pour ne pas vous laisser monter sur la tête par les meufs, je vous propose de lire cet ebook.

Cyprineman

Écrivain scandaleux, prof de Game et expert en relations hommes/femmes. "Coach en séduction", ça n'existe pas. Ou alors, montrez-moi un diplôme. Je ne vends pas de méthode spécifique, parce que ça reviendrait à fermer les autres portes : je m'intéresse à tout ce qui fonctionne. J'aime faire des essais, des expériences et y aller au culot. J'adore également mettre les pieds dans le plat. Ne comptez pas sur moi pour vous dire ce que vous voulez entendre : je préfère dire les choses comme elles sont (selon mon expérience) mais je dois vous prévenir que, parfois, la vérité dérange. En d'autres mots : je ne fais pas dans le politiquement correct pour vous prendre pour des cons et vous prendre aussi vos sous par la même occasion. J'espère que vous apprécierez ! Mes valeurs sont : l'honnêteté, le respect et la sincérité. Mon but est de prendre mon pied sans me prendre la tête. Mes produits se veulent complets, exhaustifs et efficaces tout de suite. Si vous voulez améliorer votre compréhension et vos relations avec le sexe opposé, je vous propose une gamme de produits payants variés complémentaires des nombreux produits gratuits : si vous êtes intéressé(e), rendez-vous dans la rubrique "mes travaux" dans la barre de droite. Avec ça, vous saurez tout sur le Game (le jeu de la séduction et de la drague) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*