Le changement : comment changer, se reprogrammer, passer à l’action et atteindre ses objectifs ?

Comment faire pour changer sa vie ? Comment changer de vie ? Voilà des questions qui reviennent régulièrement dans le monde du développement personnel. Il y a beaucoup de gens qui disent « je veux changer ! » ou qui cherchent « comment changer sa vie radicalement  ? ». Je vais donc ici vous apporter des réponses sur la problématique du changement.

le changement

Est-ce qu’on peut vraiment changer ? On dit parfois que les gens ne changent pas. En fait, si, on peut changer, j’en suis la preuve vivante, mais il faut vraiment le vouloir et y mettre du sien ! Surtout quand on parle du changement en amour (mais ce qui suit s’applique à tout type de changement).

Pour changer et devenir une meilleur version de nous-même, il faut à la fois s’entraîner (passer à l’action) mais aussi se programmer pour réussir !

Dans un premier temps, on va parler de comment se reprogrammer ou se programmer pour être un winner et réussir.

Dans un second temps, on va parler de comment se fixer des objectifs.

Enfin, du coup, dans un troisième temps, on va parler de comment passer à l’action et atteindre ses objectifs concrètement.

Je vous épargnerai la référence “le changement c’est maintenant !” lol (on va parler de changement de vie pas de changement de sexe)

A lire aussi : Croyances limitantes en séduction : comment les remplacer par des pensées aidantes ?

 

Comment se (re)programmer pour réussir ?

Dans cette première partie, on va parler de comment reprogrammer son cerveau émotionnel pour devenir une machine à séduire. Alors, comment reprogrammer son subconscient ? Comment reprogrammer son inconscient ? Et comment faire travailler son subconscient ? Comment utiliser son subconscient pour séduire mieux et plus facilement ? Vous allez tout savoir sur la reprogrammation du subconscient et comment agir sur l’inconscient !

On va parler ici notamment des associations…

comment se reprogrammer

Comment se créent les associations dans le cerveau ?

Est-ce que vous connaissez l’histoire des chiens de Pavlov ? Un chercheur nommé Pavlov sonnait une cloche avant de nourrir ses chiens. Un beau jour, il a découvert un réflexe conditionné : les chiens salivaient lorsqu’il sonnait sa cloche, même s’il ne leur donnait pas de nourriture. Ils avaient effectué une association dans leur cerveau.

En quoi est-ce que  cela concerne les humains ? Comme les chiens, on reçoit tellement de stimulations au quotidien (visuelles, auditives, kinesthésiques, olfactives et gustatives) que notre cerveau ne peut tout traiter tout le temps. Donc, il se crée des raccourcis.

Les associations qu’on a aujourd’hui viennent de ce qui a été fort dans notre vie (par exemple un traumatisme comme un accident de voiture) ou répété (comme pour les chiens de Pavlov).

Y’a aussi pas mal d’associations inconscients aussi par rapport aux films que l’on regarde. En gros, la culture hollywoodienne nous mets des idées en tête. Un mème est un élément culturel reconnaissable, reproduit et transmis par l’imitation du comportement d’un individu par d’autres individus. Contrairement au gène qui est, en génétique, une unité de base d’hérédité qui en principe prédétermine un trait précis de la forme d’un organisme vivant.

Notre cerveau imprime donc des choses à un niveau inconscient (associées au plaisir ou à de la douleur) pour gagner du temps car la réalité dans son ensemble est trop complexe à appréhender, aussi intelligent que l’on soit.

Mais parfois des associations n’ont pas ou plus lieu d’être et nous sabotent au lieu de nous aider. Prenons l’exemple de nos grands-parents qui ont eu faim pendant la guerre et qui nous bourrent de nourriture jusqu’à ce qu’on soit gros (big up mamie).

Comment changer : Questionner vos croyances

On l’a vu, des croyances imprimées dans notre cerveau peuvent venir de nos parents, de l’école, des séries TV qu’on regarde, des livres qu’on lit, etc.

Nos propres expériences aussi jouent un rôle : si la seule fois que l’on a abordé une fille, on s’est fait agresser, la peur va naître. En coaching, ceux qui prennent un numéro dès la première approche sont souvent beaucoup plus vaillants par la suite.

Pourtant, c’est la même expérience mais avec juste un résultat différent (qui aurait pu être différent aussi).

Ma question est : êtes-vous capable de questionner vos croyances ? Vous avez vécu une expérience une fois, faut-il en tirer une conclusion définitive ?

Parfois, on est conditionné aussi à agir ou réagir de telle ou telle façon et donc on s’attire telle ou telle expérience pour renforcer son association : les personnes qui ont de mauvaises croyances sur les femmes s’attirent souvent de mauvaises expériences.

On voit souvent ce qu’on veut voir : ainsi, on ne voit pas toutes les opportunités que l’on a si on se persuade qu’on est inintéressant pour les meufs.

Ce que je veux dire c’est que parfois, on sélectionne la réalité. On n’en voit qu’une seule partie, celle conforme à nos croyances, et on ne s’ouvre pas au reste. Si ce sont des croyances négatives, pas de chance !

Il y a aussi un phénomène de généralisation : si on se dit qu’on est inintéressant, on va penser qu’AUCUNE fille ne peut s’intéresser à nous. Ce qui est faux. Toute personne peut intéresser au moins UNE fille sur la planète.

Et puis il y a la distorsion : ceux qui sont tellement persuadés que toutes les femmes sont folles qu’ils ne vont attirer à eux que des filles dérangées, par exemple.

Inversement si vous êtes dans une bonne énergie et convaincu que vous allez choper, vous attirerez plus facilement des femmes !

Comment changer en mieux : Exemples de croyances à questionner

La publicité, qui va souvent associer son produit avec une nana super belle, si possible retouchée, dans une pose sexy.

L’exemple du parfum Axe est bon à questionner aussi : même si, mentalement, on se dit que c’est ridicule, il est quasiment impossible de ne pas être impacté même inconsciemment. Si ça crée une émotion chez vous, il y a association qui s’effectue… même minime !

Si votre père vous a engueulé lorsqu’il vous a vu avec une fille la première fois, vous pourriez associer serrer une meuf et souffrance.

Anecdote d’une association marrante : une fois, une fille m’a dit qu’elle avait senti le parfum d’un mec dans le métro et que ça lui avait rappelé nos ébats, alors qu’elle avait commencé à mouiller. Marrant, non, pour illustrer le pouvoir des associations ?

Générer du changement

La conclusion c’est quoi ? C’est que pour générer du changement, vous devez choisir les associations que vous créez.

Vous devez associer le fait d’aller draguer, d’oser, de vous dépasser… à du plaisir !

Inconfort = opportunité de grandir.

Trouvez des wingmen et valorisez-vous mutuellement quand vous approchez, par exemple.

Parfois une douleur peut aussi générer un changement. Chez moi, ça a été le râteau humiliant de trop : je suis passé en mode « plus jamais ça » et j’ai travaillé sur moi-même.

Quoi qu’il en soit, créez un déclencheur, et créez de nouvelles associations qui vous aident à atteindre vos objectifs.

Associez du plaisir à des petits inconforts, par exemple les rejets associés à une bonne soirée entre potes, mais aussi toutes les filles que vous allez embrasser. Ce qui était inconfortable hier va devenir confortable.

Si vous êtes déjà conditionné en mal, il faut vous reprogrammer ! L’hypnose, la PNL, des ancrages, tout ça peut vous aider aussi. Sinon, vous risquez de répéter encore et encore des schémas qui vous font du mal et vous embarquent toujours dans des relations et des histoires de merde.

 

Comment atteindre ses objectifs ?

Alors, comment se motiver pour atteindre ses objectifs ? Comment se tenir à ses objectifs ? Et comment réaliser ses objectifs ? Voilà un plan d’action pour atteindre ses objectifs grâce à la motivation.

atteindre ses objectifs

#1 Définir l’objectif : qu’avez-vous envie d’atteindre comme résultats ?

Écrivez votre objectif pour prendre de la hauteur, du recul dessus. Aussi, le fait de l’écrire, ça va le cristalliser.

Une fois votre objectif écrit, faites une liste des avantages à l’atteindre et des inconvénients à ne pas l’atteindre.

Pensez bien à tous les avantages et inconvénients : à court terme, moyen terme et long terme…

Je vous sors un avantage tiré par les cheveux : baiser est bon pour la santé, donc prenez soin de votre santé.

Essayez de penser vraiment à tout !!!

#2 Rappelez-vous la fois où vous avez atteint un objectif important

Essayez de vous souvenir d’une fois où vous avez réussi quelque chose d’important pour vous.

Replongez-vous dans ce que vous voyiez, entendiez, ce que vous ressentiez…

Engagez votre corps dans le processus, et pas seulement de manière mentale, mais aussi de façon émotionnelle !

Cela vous permettra aussi de vous souvenir que vous êtes quelqu’un qui atteint ses objectifs. Vous allez rentrer dans la peau d’un winner !

#3 Comment changer : Pratiquer la visualisation

Visualisez-vous en train d’atteindre vos objectifs.

Voyez-vous en train d’aborder une fille, par exemple, ou en rendez-vous, ou en train de niquer.

Mais pas en mode fantasme, pas de « ah c’est trop facile, elles sont toutes folles de moi » ou de “je suis un Dieu”. Visualisez-vous réussir mais de façon réaliste.

#4 Comment changer : Mettez en place une routine

Mettez-en place une routine simple.

Par exemple, faites au moins une approche par jour. Ou prenez 10 minutes à heure régulière pour lire un ebook sur la séduction.

Faites tous les jours au moins quelque chose de petit, de simple, pour avoir la sensation d’avancer, pour devenir la personne que vous avez envie de devenir.

Pour créer une habitude, c’est-à-dire pour que ce soit plus inconfortable de ne pas le faire que de le faire, il faut 66 jours selon la chercheuse Philippa Lally.

Ne vous flagellez pas si vous sautez un jour de temps en temps, c’est vraiment de maintenir le cap de manière globale qui est important !

#5 Les étapes clés à franchir avant votre but

Quelles sont les compétences à développer ?

Quelles sont les actions à mener avant d’atteindre votre objectif ?

Si vous désirez être en couple, par exemple, la première étape c’est de parler à une fille.

Puis, oser sexualiser. Puis, oser proposer un rendez-vous. Après, oser proposer de faire l’amour. Etc, etc.

Votre but global devrait être découpé en petits objectifs, en étapes que vous pouvez checker au fur et à mesure.

#6 Le vous du futur

Si votre objectif est de coucher avec de jolies filles, cela doit devenir une norme pour vous.

Vous devez y penser souvent.

Je passe du temps à être dans mon délire de séducteur, perso.

Vous devriez aussi incarner le vous du futur pour en faire une norme. Par exemple, que ferait le vous baiseur ? Il irait aborder les plus jolies filles !

Listez les choses auxquelles vous ne croyiez pas mais que vous avez réussies. Perso, je ne pensais pas que j’arriverais à coucher avec plus de 100 femmes alors que j’avais déjà du mal à en intéresser une !

C’est aujourd’hui ma norme de coacher des gens en séduction et que, 90% du temps, ils ont des résultats de ouf.

Dites-vous :
– C’est ma norme d’avoir des filles ;
– De gagner de l’argent ;
– De faire des vidéos qui font des millions de vues ;
– Peu importe… mais dites-vous ce qui doit devenir votre norme !!!

#7 Faire une différence

Essayez de voir la différence que ça va faire pour vous de changer. Mais aussi pour les gens que vous aimez, pour vos enfants (vos enfants du futur si vous n’en avez pas actuellement), pour votre coach qu’il soit être fier de vous et non pas qu’il ait honte d’être votre mentor.  Pour votre femme : si vous souhaitez attirer une femme de qualité, soyez un homme de qualité. Pour votre enfant intérieur que vous désiriez honorer quand vous étiez petit. Etc, etc.

Atteindre votre objectif, ça va faire une vraie différence pour vous. Vous allez vous sentir plus homme, plus puissant, vous serez de meilleure humeur, etc.

Posez-vous les questions suivantes :
– qui voulez-vous être au dernier jour de votre vie ? Qu’avez-vous envie de vous dire sur votre lit de mort ? Que vous avez des regrets ou que vous avez bien vécu ?
– comment avez-vous envie d’être fier de vous ?
– quel est le message que vous avez envie de donner après votre vie ?
– qui avez-vous envie d’être comme homme ?
– comment voulez-vous que l’on se souvienne de vous ?
– quelle est la mission que vous avez à accomplir sur cette terre ?

Pensez à ça à chaque fois que vous sentez que vous baissez les bras !

Vous ferez passer votre vie à un autre niveau comme ça. Car la volonté a ses limites. Mais si vous arrivez à trouver votre pourquoi et à être aligné, alors ça sera plus facile !

Comment changer : Si moi je l’ai fait, tout est possible pour vous !

Quand je n’ai pas envie de bosser, je me dis « non mais attends tu as des gens à aider ». Quand ça ne va pas, je me ressaisis car je me dis que c’est difficile pour vous de faire confiance à quelqu’un qui gère pas lui-même sa propre vie.

Je le fais pour mon audience, pour mes clients, pour mes proches…

N’écoutez pas ces petites voix intérieures qui vous sabotent en mode « Tu vas être ridicule, tu vas jamais y arriver, tu ne mérites pas, etc. » Ou en mode « Oui mais j’ai déjà essayé, je suis fatigué, pas capable », ce sont des conneries que la peur vous murmure !

Lancez-vous !

N’abandonnez pas !

Ne vous oubliez pas en regardant la télé et en bouffant de la malbouffe !

Honorez-vous et donnez tout pour vivre la vie qui vous inspire !

Stop se plaindre, dire que vous n’êtes pas capable !

Un bébé tombe en moyenne 2000 fois avant d’arriver à marcher et pourtant on est tous arrivés à marcher donc persévérez !!!

 

Comment passer à l’action ?

Voyons comment se décider à passer à l’action ENFIN ? Comment enlever les freins psychologiques ? Comment passer à l’action avec les filles ?

passer a l action

Passer à l’action #1 : après la pluie vient le beau temps

Dites-vous qu’il n’y a rien de grande valeur créé sans courage.

Si vous voulez apprécier quelque chose, sachez que vous l’appréciez encore plus si vous en avez chié pour l’obtenir.

Vous serez fier d’avoir eu le courage de vous dépasser pour atteindre votre objectif !

Derrière l’inconfort qu’on vit, y’a une vraie opportunité d’être rempli !

Faites ce qui est important pour vous et vous vous sentirez mieux après…

Passer à l’action #2 : corps et esprit

Quand vous travaillez sur votre développement personnel, vous ne devez pas comprendre les notions seulement avec votre tête. Si vous êtes du genre cérébral, sans doute que vous ne faites pas les exercices en mode « j’en ai pas besoin, j’ai compris ». Faites les exercices émotionnels, morbleu !

A contrario, vous ne devriez pas n’engager que le corps non plus. Y’a des gens addicts à l’action mais qui ne prennent pas le temps de structurer leur mental, d’acquérir des connaissances.

Pour réussir à changer, il vous faut la volonté du changement, l’engagement du corps et la compréhension de l’esprit. Si y’a pas les trois, y’aura qu’une petite transformation qui s’opérera.

Savoir, ce n’est que 50% du changement. Marquer « fumer tue » sur les paquets n’empêche pas les gens de fumer…

Passer à l’action #3 : patience et régularité

Il faut être régulier dans votre pratique.

Mettez des choses en place.

Parfois, vous ne tiendrez pas tous les jours vos engagements mais sur le long-terme vous y arriverez.

(Ce n’est pas grave de se manquer une fois de temps en temps, l’important c’est de garder le cap).

Votre certitude que vous pouvez y arriver, elle doit être de 100%.

N’abandonnez pas dans la phase où c’est dur, dans la période de traversée du désert. Oui, c’est dur, mais, oui ça va marcher !

Si ça fait 10 ans que vous draguez mal et 3 mois que vous apprenez le game, il ne faut pas faire preuve d’impatience si vous ne couchez pas avec une fille par semaine. Vous payez encore vos mauvaises habitudes, votre mauvaise programmation.

Si vous gériez vos relations n’importe comment, alors vous n’avez pas encore les bons réflexes, pas le bon environnement pour que tout change du jour au lendemain. Il faut le temps de changer la dynamique.

Sachez qu’il faut 80% énergie cinétique pour faire décoller l’avion… le reste du vol seulement 20% ! Ça donne à réfléchir !

Passer à l’action #4 : maintenant pas demain

Je vois trop de mecs en mode « bon, demain je matcherai peut-être avec un mannequin ».

La meilleure idée que vous avez, c’est celle que vous pouvez mettre en place maintenant.

Se dire « demain », c’est une excuse pour ne pas passer à l’action.

Utilisez ce que vous avez. Si vous avez 10 matchs avec des filles 7/10, alors baisez-en une, n’attendez pas une potentielle 10/10 qui pourrait peut-être éventuellement par chance arriver le lendemain.

Si elle arrive, tant mieux, sinon vous aurez niqué une nana mignonne et c’est déjà cool.

C’est de votre vie dont il s’agit donc ne regardez pas passivement les jours passer ! La vie se joue maintenant pas demain !

Vous avez franchement de quoi changer votre vie avec tout ce que je vous donne !

Qu’allez-vous faire aujourd’hui pour être fier de vous ce soir ?

Faites ce putain de premier pas que vous avez déjà trop reporté !!!

Passer à l’action #5 : Le feu intérieur

Qu’est-ce qui vous bloque, selon vous ?

C’est super tentant de se raconter des excuses, en mode « j’ai pas le bon corps, pas la bonne couleur de peau, pas la bonne taille, pas le bon âge, pas le temps, etc. »

Fuck les excuses, ça suffit de se raconter des histoires de merde comme quoi vous ne pouvez pas réussir !

Ça suffit de justifier ce que vous ne faites pas par le fait de n’avoir pas les bons parents, pas la bonne génétique, pas la bonne intelligence, de ne pas être dans le bon pays, pas la bonne époque, etc.

Pourquoi attendre qu’il soit (presque) trop tard pour réaliser que vous n’avez pas fait ce qui était important pour vous ?

Mettez en place au moins une petite action dès MAINTENANT !!!

Comment changer : Soyez vrai avec vous-même.

Quelle vie de merde vous allez avoir si vous ne bougez pas maintenant ?

Combien de filles vous n’allez pas rencontrer ? Ca va vous rendre fier de vous de ne pas agir ?

Mettez-vous une baffe plutôt que d’attendre que la vie vous en mette une non-anticipée qui ferait très mal !

Voici un livre qui va vous mettre un putain de coup de pied au cul avec les femmes : La vérité (qui dérange) sur les relations hommes/femmes.

N’attendez pas une maladie, une dépression, un événement douloureux, une séparation pour miser sur vous.

Agir est inconfortable sur le moment, ne pas agir est inconfortable sur le long-terme.

On a la chance d’être en vie, ne laissons pas passer les journées en faisant rien…

Vous avez peur ? OSEF !

La douleur d’aborder n’est rien à côté de la douleur de la solitude.

Après, si vous êtes bien sans baiser, pas de problème en ce qui me concerne. Mais sinon, bougez-vous ! Ne vous mentez pas à vous-même.

Soyez prêt à regarder la réalité en face pour que les choses changent dans votre vie !

Enlever les freins : la peur du changement

Le changement n’est pas souvent une étape facile de la vie. L’appréhender et en avoir peur est un processus normal de protection et de défense psychologique.

Les êtres humains sont connus pour faire une résistance au changement. La résistance au changement ou immobilisme, consiste à désirer, et tenter d’obtenir par diverses formes de comportements d’opposition, le maintien du statu quo par procrastination.

La peur du changement représente en réalité la peur de l’inconnu. Ce mécanisme de défense psychologique naturel permet de conserver ce qui est acquis, et protège de ce qui est imprévisible ou dangereux. Même en cas de souffrance psychologique ou de mal-être, l’esprit est capable d’accepter et de faire des compromis pour éviter le changement tant redouté.

Pourtant, il n’est pas toujours nécessaire d’attendre la souffrance pour changer et accéder au bonheur.

Pour atteindre des objectifs, il faut développer des compétences.

Que devez-vous apprendre ?

Apprendre à valoriser les personnes ?

Arrêter de râler toute la journée ?

Oser regarder dans les yeux ?

Oser dire non ?

Bosser plus sur votre game ?

Prévoir du temps pour sortir même si vous êtes fatigué ?

Que faire pour devenir ce que vous voulez être ?

Ne vous mentez pas à vous-même. Et non, il n’existe pas de technique plus confortable que d’apprendre la séduction et de se bouger le cul pour réussir.

Appuyez sur la plaie mentale vous-même pour ressentir comme ça ira mal que si rien ne change, vous n’aurez pas la vie que vous voulez mais que si vous changez vous aurez des gros bénéfices.

La réussite ce n’est pas la chance ou des prédispositions, c’est du travail. Et ce n’est pas tous les jours facile mais il faut travailler malgré l’adversité

Si vous ne vous bougez pas, vous n’aurez pas le couple que vous voulez, vous ne serez pas le père que vous voulez être, etc.

 

Dites-moi dans les commentaires quel est votre objectif et quelle action vous allez mettre en place dès ce soir ?

N’oubliez pas que si vous ne faites pas l’exercice, vous n’aurez pas les résultats.

Passez à l’action !

 

Votre coach en séduction et développement personnel,

Fabrice Julien

PS : regardez ma transformation, ma métamorphose, d’ancien timide moche à dragueur et séducteur homme à femmes !

Comment coucher avec une fille en 7 jours ?

Recevez gratuitement ce guide de séduction : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre formation offerte !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *