Vous êtes ici : Accueil > Blog > Croyances limitantes en séduction : comment les remplacer par des pensées aidantes ?

Croyances limitantes en séduction : comment les remplacer par des pensées aidantes ?

croyances limitantes

Dans cet article, on va parler de comment programmer son subconscient. Ou plutôt de reprogrammer son inconscient. Alors, comment faire pour avoir moins de croyances limitatives (croyances limitantes, fausses croyances et croyances négatives) et plus de croyances constructives (croyances aidantes et croyances positives) ? Comment ouvrir son champ des possibles en séduction et changer ses croyances ? Comment devenir plus positif et éliminer des croyances limitantes ?

croyance limitante

A lire aussi : Le concept de réalité en séduction

 

Définition des croyances

Qu’est-ce qu’une croyance ?

Une croyance c’est le fait de croire que quelque chose est vrai. Par opposition à un fait qui repose sur quelque chose qui ne peut être remis en question.

Une croyance, ça peut être remis en question.

Quand on parle de croyance, tout ce qu’on croit est vrai et faux : ça dépend de la perspective, de la personne, de l’histoire qu’on s’est créée, de ce qu’on a vécu ou non dans sa vie, etc.

La plupart des croyances ont attrait à l’identité de la personne qui les a, ou à ses capacités. Il y a aussi des croyances qui sont sur les autres, l’environnement. « Je ne suis pas assez bien pour réussir », « je ne sais pas faire tel truc »,  « ça ne se fait pas d’aborder des filles dans la rue », etc.

Chaque croyance peut-être limitante ou constructive. (Dans l’exemple ci-dessus, y’a que des croyances limitantes.)

Et, pour chaque croyance, on a le choix de les conserver ou de les éliminer.

Les croyances que vous avez sont-elles utiles et stratégiques par rapport à qui vous voulez devenir et à ce que vous voulez accomplir ?

Définition de croyance limitante

Une croyance limitante c’est une croyance qui vous empêche de réaliser ce qui est important pour vous. Elle vous empêche de demander de l’aide, de vous assumer, de commencer un projet, de vous relever après un échec, de persévérer, etc.

Y’a plein de types de croyances limitantes dans la vie qui gâchent le potentiel des gens : « je suis pas intéressant », « je suis pas assez intelligent », » je ne peux pas parce que je suis trop gros », « je suis trop jeune », « je suis trop vieux », « je ne peux pas parler aux inconnues », « j’ai pas le bon sexe, pas la bonne couleur de peau », « je ne mérite pas », etc.

On parle alors de barrières mentales.

Définition de croyance constructive

Une croyance constructive c’est une croyance qui, au contraire, vous soutient dans l’accomplissement de votre objectif, que ce soit vrai ou faux, ça aide à aller vers ce qui est important et à persévérer.

Exemple de croyances constructives : « je peux choper des jolies femmes », « je suis une chance pour une femme », « beaucoup de filles aimeraient que je les drague », etc.

Je peux vous dire une chose à propos des croyances constructives : tous ceux qui y ont cru n’ont pas forcément réussi… mais ceux qui ont réussi y ont cru… et ceux qui ont échoué n’y ont souvent pas cru…

Nos croyances déterminent notre état d’esprit et nos capacités

Là où c’est très subtil, c’est que nos croyances déterminent nos comportements, notre physiologie, nos ressentis, nos pensées, etc. Ce que vous croyez détermine beaucoup de choses dans votre vie.

Je vous donne un exemple, si vous êtes désolé avant même d’aller draguer parce que vous avez la certitude que vous êtes inintéressant, ça crée un cercle vicieux, car vous allez y aller nerveux, les épaules basses, etc. Vous aurez donc plus de chances de vous planter et de renforcer cette croyance comme quoi vous n’êtes pas intéressant.

Inversement, le fait d’y croire aide énormément à réussir. Ça met en place un cercle vertueux. Si vous pensez que vous êtes une chance pour une femme, vous allez véhiculer des choses positives, avoir donc plus de succès et renforcer cette croyance. Eh oui, pour convaincre les autres, c’est mieux d’être convaincu soi-même !

A la base, une croyance, on ne peut pas dire si c’était vrai ou faux mais, avec le temps, ça s’ancre parce que, comme je viens de le démontrer, beaucoup de faits viennent pour la valider et la renforcer. Et, du point de vue d’une personne, ça peut devenir sa réalité.

Notre cerveau sélectionne les faits

En plus, le cerveau sélectionne toujours des choses. En gros, notre réalité est toujours distordue et déformée. On distord aussi nos souvenirs. Et après, on croit que c’est la réalité et on généralisé « je n’ai AUCUN succès avec les femmes » (alors qu’on ne voit pas les opportunités), « TOUTES les filles sont connes » ou « Tinder ça ne marche JAMAIS ».

Remarquez dès à présent les jolies filles avec les mecs petits ou gros… Remarquez quand une fille vous sourit ou que vous lui plaisez potentiellement.

A lire aussi : Les indicateurs qui montrent qu’une fille est intéressée

Souvent les schémas se répètent aussi. Si on est tombé sur une tordue, on a l’impression de toujours tomber sur des folles. En fait, ce n’est pas notre passé qui influence notre vie mais notre sélection du passé. Si c’est votre cas, il y a fort à parier qu’il y a quelque part des mauvaises croyances sur lesquelles vous vous focalisez qui font que vous ne vous autorisez (inconsciemment) qu’à attirer ce genre de fille.

Laissez-moi vous parler de gars que j’ai connus au collège. Aujourd’hui beaucoup ont raté leur vie mais ont quand même une jolie copine. Pourquoi ? Ils ont gardé la croyance qu’ils avaient droit à une jolie fille et se sont comportés de manière alignée avec cette croyance. C’est une croyance constructive pour eux, alors tant mieux…

Avant d’aller plus loin, j’ai une question à vous poser : vos croyances sont-elles adaptées à la vie que vous voulez ?

croyance limitante

 

Comment se crée une croyance limitante ?

Je me souviens que la première fois que j’ai lu en classe la rédaction que j’avais écrite, tout le monde a applaudit. Est-ce un hasard si, aujourd’hui, j’adore écrire sur mon blog ?

Je pense que cette expérience a changé ma vie parce que j’ai associé le plaisir d’être reconnu à l’écriture.

Je pense que j’étais naze avec les filles parce que (je pensais que) je n’avais jamais intéressé une fille. La répétition des râteaux (sans voir celles avec qui j’avais potentiellement un ticket), a créé la croyance que les bombes n’étaient pas pour moi.

En gros, une croyance se crée par ce que va vivre émotionnellement et ressentir fortement une personne. Ou alors par la répétition de petites choses.

Souvent, les croyances limitantes se mettent en place pour éviter de souffrir ou de perdre quelque chose. Pour éviter l’humiliation d’un râteau, vous vous mettez en tête que vous n’intéressez pas les filles, et ça vous évite de vous y confronter.

Peut-être que c’est obsolète, aujourd’hui, de continuer à croire ces choses qui vous limitent. Ça peut avoir été utile dans un contexte (consciemment ou inconsciemment) à un moment donné mais ça n’a peut-être plus d’intérêt voire même c’est contreproductif maintenant ?

croyances limitantes

 

Peut-on changer une croyance limitante ?

Plus la croyance est profonde, plus il y a de résistances à la changer.

Quand on titille une croyance qui est trop vraie, les personnes se mettent en colère, se sentent fatiguées, énervées, trouvent des excuses, etc. Elles fuient ou elles attaquent !

Parfois sur Youtube, y’a des gens qui sont violents et injustes avec moi dans les commentaires… mais je sais que c’est parce que je déstabilise certaines de leurs croyances !

Le truc c’est qu’on s’identifie à nos croyances… mais qu’on n’est pas nos croyances en fait.

La plupart des croyances sont acquises, développées et renforcées.

Si vous êtes un winner, déterminé à changer, vous pouvez décider « j’arrête de croire ce qu’on m’a répété et ce que j’ai toujours cru (publicité, lavage de crane, parents, etc.) »

Un winner remet en question ce qu’il sait, ce qu’il croit, ce que les autres croient, ce que les autres savent, etc.

Il faut garder les croyances qui vous servent et qui vous donnent confiance en vous et remettre en question les choses acquises qui vous limitent.

On aura toujours des croyances limitantes mais il y en a de plus urgentes que d’autres à enlever.

Si vous êtes un loser, alors gardez vos croyances limitantes et lamentez-vous de ne pas avoir la vie qui vous inspire !

 

La preuve du contraire

Une bonne chose qui permet de changer une croyance c’est d’avoir la preuve qu’elle est fausse.

Par exemple, je sais que les filles ne sont pas intéressées que par les mecs riches parce que j’ai déjà baisé sans dépenser un centime.

Je sais que les femmes aiment être draguées dans la rue (certaines du moins) parce que j’ai déjà réussi à en lever comme ça.

Je sais que Tinder peut permettre de faire des belles rencontres parce que j’en ai fait, etc.

J’adore quand un gars prend un numéro sur sa première approche lors d’un coaching, car ça lui pète pas mal de croyances limitantes…

Si vous pensez que vous ne pouvez pas être en couple avec une fille, regardez derrière vous et remarquez que vous l’avez DEJA fait. Si vous l’avez déjà fait, vous pouvez le refaire.

Bon… et si vous n’avez jamais été en couple, vous avez sans doute déjà validé des ingrédients ? Etre en couple, c’est créer des relations sociale, faire l’amour, etc. Vous n’avez besoin de rien de plus que ce que vous avez déjà eu séparément. Voyez cela comme ça !

 

Croyances limitantes et identité

Les fausses croyances

En coaching, je reçois parfois des gars qui me disent qu’ils sont « trop sérieux ». Qu’ils ne rigolent JAMAIS.

Mais en fait, on s’aperçoit qu’ils filtrent les moments et oublient quand ils rigolent pour se sentir cohérents avec leur identité.

Remettez en cause votre identité si elle ne vous permet pas d’atteindre vos objectifs !

 « Je suis pas courageux » m’a dit un gars. C’était compliqué de le gérer mais, pourtant, on s’est aperçu qu’il avait déjà fait des choses courageuses dans sa vie. Donc, aller aborder une fille, il a appris à le relativiser et ça fait maintenant partie de son identité.

Y’en a aussi qui ne réussissent pas dans la vie car ils ont la croyance que réussir ça peut déranger certaines personnes. Il faut éliminer ce genre de croyances sinon on s’autosabote !

Les excuses

Parfois y’en a qui me disent « Fab, ça a marché pour toi parce que t’es BG mais ça ne marchera jamais pour moi ». Déjà je ne suis pas spécialement BG mais soit. Je pense que ces personnes se cherchent des excuses pour sécuriser leurs croyances et éviter de se bouger le cul.

Voyez les points communs pas les différences avec les gens qui vous inspirent, ne mettez pas cette personne sur un piédestal… J’aurais pu me dire  « ouais mais Snipe il fait 1m84 donc j’ai aucune chance d’avoir couché avec 350 femmes un jour. »

Perso, j’ai cru au Game parce que Neil Strauss fait la même taille que moi (1m68) et parce que j’avais des potes petits qui serraient des bombes.

Il faut arrêter de se chercher des excuses comme quoi ça ne peut pas marcher parce que trop petit, trop vieux, etc. J’ai entendu 100 fois ces choses-là.

Il faut passer ce stade pour jouer à un autre niveau et se dire « je suis fier de moi » au dernier jour de notre vie.

Perso, ce qui me rend fier c’est d’avoir été avec des mannequins qui me mettaient une tête. D’avoir réussi à créer un business alors que quasiment personne ne croyait en moi dans mon entourage. Etc.

croyance constructive

 

La croyance limitante « je suis trop timide »

Un truc qui m’a énormément handicapé c’est que j’étais trop timide, inhibé.

Et je n’arrivais pas à me sortir de mon scénario de timide car je CROYAIS que j’étais timide et je ne m’imaginais pas dans le futur en étant confiant…  en plus les gens autour de moi (profs, grand-mère) disaient « Fabrice il est timide », alors je restais cohérent avec ce que je croyais que j’étais. Sacré cercle vicieux !

Pour vous aider, laissez-moi vous poser certaines questions :

  • Comment savez-vous que vous êtes timide ?
  • Depuis quand êtes-vous timide ? Ne répondez pas « toujours », ce serait une généralisation.
  • A quel point êtes-vous timide ? Ne dites pas « extrêmement », ce serait une distorsion.
  • Etes-vous confiant parfois ? Dans quel contexte ? Ne dites pas « jamais », ce serait une sélection.

Il y a forcément des jours ou des occasions, des contextes, où vous êtes plus ou moins timide. Où vous avez osé faire des choses.

Et là, si vous arrivez à voir ces choses-là, vous avez ouvert le champ des possibles dans le passé, vous l’ouvrez dans le futur.

Entrevoyez un futur dans lequel vous n’aurez pas ces comportements timides. C’est le début du succès !

 

Comment modifier une croyance limitante et la remplacer par une croyance constructive ?

Identifiez vos croyances limitantes, celles qui vous limitent par rapport à la vie que vous voulez.

Ensuite, choisissez-en une que vous avez vraiment envie de changer.

Perso, je me disais que j’étais trop petit pour réussir avec les femmes. Et vous, qu’avez-vous tendance à croire et à vous dire qui vous empêche d’atteindre votre objectif ?

Et si c’était possible qu’un jour vous soyez plus confiant ?

Vous avez déjà su faire des choses peut être peu importantes pour vous mais qui prouvent que c’est possible que ça marche pour vous. Par exemple, parler à une inconnue, quel que soit le contexte ?

Avez-vous déjà cru quelque chose et que finalement vous n’y croyez plus ? Vous êtes-vous déjà dit « Je ne peux pas faire quelque chose » et vous l’avez fait quand même ? Avez-vous déjà pensé un truc impossible mais vous l’avez fait quand même ?

Est-ce que vous avez déjà pensé qu’une personne n’était pas sympa alors qu’en fait elle l’était ?

Certaines choses peuvent paraître difficile ou impossible mais vous devez valider que vous pouvez les faire.

Existe-t-il quelqu’un qui a eu par le passé la même croyance limitante que vous mais qui n’y croit plus aujourd’hui ? Que vous connaissez réellement ou qui vous inspire sur Internet (genre moi) ? Dites-vous « si c’est possible pour elle, c’est possible pour moi. » Comme vous sentez-vous en réalisant ça ?

croyance limitante

L’intention positive derrière cette croyance limitante

Toutes les croyances limitantes qu’on a, on les a parce qu’elles ont répondu à une intention positive à un moment donné. Elles ont apporté quelque chose par le passé. Consciemment ou inconsciemment.

Pourquoi avez-vous installé cette croyance à l’origine ?

Une mauvaise expérience? Ce que vos parents vous ont dit et répété ?

Peut-être que ça vous a évité de prendre des risques et donc de vous sécuriser ?

Vous penser inintéressant vous a peut-être permis d’être plus tranquille en restant dans votre coin et éviter de prendre des risques.

Peut-être ne vouliez-vous pas parler à une inconnue pour éviter le danger ?

Vous vouliez rester humble ? Laisser de la place aux autres ?

C’est ni bien ni mal, pas de jugement !

Aujourd’hui, existe-t-il d’autres manières pour répondre à cette intention positive mais avec une autre stratégie ?

L’origine de la croyance limitante

Remontez à l’origine de l’installation de cette croyance.

Ou alors à un moment significatif où c’était plus fort.

Maintenant, essayez de voir la scène d’une autre perspective, ou de lui trouver une autre lecture.

Si une fille vous a mis un râteau, peut-être que toutes les femmes ne sont pas méchantes. Elle a peut-être eu peur, ou elle était saoulée pour quelque chose d’autre, ou elle était lesbienne, ou en couple et fidèle, etc.

Etes-vous 100% sûr que votre croyance limitante est vraie ?

Cherchez un moment dans votre vie où cette croyance limitante était un peu moins vraie que d’habitude.

Cherchez un contre-exemple. Un moment où la croyance était fausse.

Bien, donc c’est possible que ce soit faux, et que l’opposé soit vrai.

Disons maintenant qu’il y a des cas où c’est faux.

Donc la croyance limitante est un peu bancale.

Par exemple : toutes les femmes ne sont pas des folles intéressées que par l’argent. Donc il y a des filles gentilles et simples qui peuvent être intéressées par vous.

Ressentez le prix à payer à conserver cette croyance

Dites-moi jusqu’à maintenant comment cette  croyance vous a limité, empêché de vivre des choses, au niveau de vos relations.

Ça vous coûte quoi, au quotidien, de conserver cette croyance ?

Imaginez-vous dans 5 ans, en ayant gardé cette croyance, ce que vous allez rater encore.

Qu’est-ce qui va s’amplifier dans 10 ans ?

Vous avez envie que ça continue ? De faire durer ça ? De continuer à vous autosaboter ?

Avez-vous envie de vous dire « je regrette, je suis passé à côté de ma vie ? »

Arrêtez de vous raconter cette croyance comme une excuse ! Commencez à aller draguer des femmes et à vous donner le droit d’être heureux !

La croyance positive

Identifiez la croyance opposée à ce que vous aviez en croyance limitante. Faites-en une croyance constructive.

Validez les fois dans votre vie où ça a été vrai. Par exemple, les fois où vous n’avez pas eu besoin de payer pour pécho une fille.

Projetez-vous dans le futur et imaginez votre vie avec cette croyance aidante.

Les deux sont vrais ou faux (il y a des meufs matérialistes et d’autres non) mais qu’est-ce que vous décidez de croire ?

Imaginez-vous raconter ça et inspirer des gens plus tard. « Je fais 1m68 mais j’ai été un grand séducteur ».

Imaginez-vous dans le futur, que vous avez changé votre vie grâce à une décision prise il y a plusieurs années.

Parce que vous avez accepté cette nouvelle croyance.

Pourquoi ne pas tenter, dans le doute ?

Les bénéfices

Lister des bénéfices à court, moyen et long terme de ne plus laisser de place à l’ancienne croyance. D’adopter la croyance positive.

Maintenant, renforcez activement cette croyance.

Relevez chaque fois dans votre vie que votre nouvelle croyance est au moins un peu validée. Ignorez le reste.

croyance limitante

 

Exemples de bonnes croyances

« Mon futur peut être différent de mon passé. »

« Il existe toujours des solutions à portée de main je suis déterminé, persévérant et déterminé. »

« Quoi qu’il se passe, il y a des opportunités, si je le décide. »

« Il existe toujours une personne qui a su se relever de pire que moi. »

« Tout ce que j’aime chez les gens qui m’inspirent, je l’ai en moi, quelque part. »

« L’échec n’existe pas, il n’y a que des apprentissages. »

« J’ai réussi dès lors que j’apprends quelque chose. »

« L’échec permet de rester humble, de se dépasser et de réussir »

« La vie récompense l’action. »

« Si je persévère, je serai récompensé. »

« Si je me sens perdu, en pleine crise identitaire, c’est que je fais émerger le nouveau moi. »

« Mon âge est parfait, ma taille est parfaite, ma couleur de peau est parfaite. »

La réalité n’existe pas donc à quoi bon se galvaniser en disant « je suis réaliste » alors qu’on est en fait « pessimiste » et qu’on est déprimé. Je vois beaucoup trop de gars comme ça en commentaire sous mes articles et vidéos, prisonniers de leurs croyances limitantes. Il vaut mieux avoir de bonnes croyances pour être plus heureux et avoir de meilleurs résultats.

 

Pour vous remplir de bonnes croyances :

Saviez-vous, par exemple, qu’on a dit à Belmondo qu’avec la tête qu’il avait, il ne pourrait jamais prendre une femme dans ses bras ? Alors que le mec a été un des plus grands séducteurs de sa génération. LOL.

 

Votre coach en séduction qui a adoré faire cet article sur les croyances limitantes,

Fabrice Julien

Vous souhaitez devenir plus charismatique et avoir plus de succès avec les femmes ?

Recevez gratuitement 20 conseils : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre guide PDF et vos deux vidéos de formation !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

2 commentaires sur “Croyances limitantes en séduction : comment les remplacer par des pensées aidantes ?”

  1. Pour Moi 2 croyances limitantes sont présentes tout le temps devant mes yeux.
    Les filles n’aiment pas le sex .
    Je ne suis pas séduisant. Je me trouve moche même si c’est pas vrai . Mais c’est dans ma tête dans mes comportements…. etc

  2. Très bon article. C’est grâce à mon envie de me changer que j’ai pu te découvrir dans un premier temps à travers Youtube et maintenant avec tes articles. Tu es une inspiration que l’on peut changer si on le désir. Si vous lisez cette article c’est que vous êtes sur la bonne voie .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *