Comment éviter la barrière du dragueur ?

la barriere du dragueur

La semaine du dragueur [1/7] La première vidéo avec article c’est sur : la barrière du dragueur !

C’est sur les filles qui ont peur des mecs qui sont « dragueurs ». Du coup, elles ne les prennent pas au sérieux. Ont-elles forcément raison ? Est-ce qu’un dragueur franc c’est pas mieux qu’un gars qui fait semblant d’être un « mec bien » mais qui ment (et on peut être un mec bien en étant un dragueur). Et c’est sur les mecs qui ont peur d’être vus comme des dragueurs : est-ce forcément une mauvaise chose ? Je ne pense pas qu’il faille avoir peur des dragueurs ou des séducteurs quand on est quelqu’un d’équilibré et de bien dans sa peau. Et puis, une personne n’est pas seulement « un dragueur », il ne faut pas ranger si facilement dans une case.Le fait que des gens sachent que vous êtes un dragueur va-t-il être un accélérateur dans votre séduction, ou au contraire un frein ? Et comment faire pour que ce soit plutôt un accélérateur qu’un blocage pour certaines filles ?

Avant de répondre, je vous souhaite la bienvenue dans « la semaine du dragueur » : 7 vidéos sur des thèmes de la séduction, qui vont être un peu underground comme « la barrière du dragueur ». C’est pour tous les abonnés à ma newsletter. Si vous vous abonnez maintenant, vous recevrez le mail dès demain, il contient des codes promo pour tous mes produits, il contient aussi des vidéos inédites, jamais publiées ailleurs. Le lien pour s’abonner se trouve dans la description de la vidéo.

barriere du seducteur

Est-ce un atout ou un défaut pour les femmes ?

 

Est-ce que les femmes aiment les séducteurs/dragueurs ?

Il y a des femmes qui n’aiment pas forcément qu’un homme soit réputé être un dragueur ou un séducteur.

Il y a aussi un phénomène de présélection, qui fait que si une femme vous voit avec une autre femme, ou sait que vous pouvez en avoir d’autres, ça va induire un sentiment de compétition, elle peut donc trouver excitant un homme qui a du succès.

A lire aussi : La technique de séduction de la présélection

 

Ne montrez pas que vous avez trop de succès en séduction

Beaucoup sont en mode « low self-esteem », elles ont une basse estime d’elles même, elles vont se dire « Un mec comme lui, en fait je ne le mérite pas, d’autres vont me le voler, il est trop bien pour moi ». Elles vont vous mettre un stop, juste pour pas que vous le fassiez vous-même.

Il y a un problème à communiquer trop de succès. On a déjà vu que la jalousie doit être communiquée très subtilement. Par exemple, ne mettez pas de photo de vous sur votre facebook en train d’embrasser une jolie fille, mettez simplement une photo où vous êtes avec une jolie fille. Ainsi elles auront toujours un doute, et c’est ça qui va être important, qui va faire des ravages.

Ensuite il s’agit de montrer de l’imperfection dans sa séduction. Si vous arrivez en James Bond, parfait, rôdé comme un robot, d’abord ça ne fait pas très humain, ensuite ça va faire peur, ça va impressionner les filles.

Beaucoup de filles fantasment à la télé sur Chuck Bass ou d’autres personnages sexy, mais si elles les avaient devant elles, je vous le dis en toute honnêteté parce que j’ai déjà observé cela : elles se chieraient dessus, elles n’iraient pas l’aborder.

A lire aussi : L’imperfection et la séduction

 

Certaines femmes adorent les dragueurs mais pour d’autres un séducteur c’est un frein

Les femmes n’aiment pas forcément les dragueurs, mais certaines vont adorer ça. Il y a des filles qui me contactent par mon site, elles kiffent les mecs comme ça, ça existe.

Il y a aussi les autres mecs, ceux pour qui le fait que vous soyez un dragueur pose un problème, ceux qui aimeraient en être un mais qui n’assument pas, ceux qui sont en mode bienpensants « balance ton porc », qui croient que vous êtes un harceleur, qui viennent vous insulter, vous donner des leçons de morale. Je parle d’expérience : dans ma boîte Inbox, il y a autant de personnes qui m’aiment bien et me soutiennent (certains me prennent même pour modèle) que de mecs qui me font la leçon, qui m’insultent.

Les filles sont généralement beaucoup plus cool avec moi. J’ai même reçu des messages de femmes disant « Étonnamment, je pense que tu es très féministe, dans le sens où tu es pour la libération du plaisir, pour donner du plaisir aux femmes, où tu les traites comme nos égaux, tu penses qu’elles devraient faire un peu plus d’efforts etc… » Il y a des femmes qui apprécient ça.

 

Faut-il être un dragueur/séducteur quand même ?

Beaucoup de mecs ne veulent pas dire qu’ils sont des dragueurs : ils ne veulent pas assumer qu’ils s’intéressent à la séduction, pour eux, ça fait un peu loser, ils n’assument pas parce qu’ils savent qu’ils ne vont pas avoir les résultats. Mais quand vous avez des résultats, vous avez le lifestyle qui va avec. Etre un dragueur, c’est une bonne chose, pas forcément un truc de loser (la séduction c’est bien, la drague c’est mal).

Avec la séduction sans la drague, vous allez séduire peu, finalement, uniquement dans votre cercle social. La drague sans la séduction est aussi un problème parce que vous allez draguer beaucoup mais aurez peu de retours.

Ce qui serait top serait d’avoir les deux facultés, et c’est exactement ce qu’on travaille sur mon site, en plus de bien faire l’amour aux filles pour qu’elles en redemandent, qu’elles deviennent accro.

 

La barrière du dragueur peut jouer en votre faveur

Un player va avoir plus de facilité à attirer certaines femmes. La barrière du dragueur c’est un peu comme un filtre : vous pouvez vous camoufler et passer sous les radars, mais ça peut être aussi un filtre. Quand je suis avec mon profil « Adopteunmec » ou  dans ma Formation Cyprine, ou j’en parle aussi dans le livre Secrets pour séduire sur internet, un profil vraiment de routine « carpe diem », ça attire les filles qui sont un peu coquines, qui ont envie de baiser, ou des fantasmes.

Il y a des filles qui ont envie de passer à l’action, d’autres qui ne rencontrent personne mais aiment bien se toucher un peu sur mon profil, imaginer une rencontre, parler avec moi sans que ça ne donne rien. J’ai eu des timides un peu coquines, j’ai eu des filles vierges qui voulaient faire leur première fois tellement elles ont fantasmé sur mon profil. J’en ai eu qui ne payaient vraiment pas de mine au premier abord, mais qui étaient vraiment coquines dans l’intimité. Et puis j’ai eu des filles ultra-libérées, libertines, qui étaient attirées par mon profil.

Pour atteindre mon objectif, qui était de coucher avec plus de 100, 200 puis 300 femmes, ça m’a vraiment aidé, parce que ça faisait un tri et me générait automatiquement des contacts. En ce sens, les filles savaient que j’étais un dragueur de sites de rencontres, que j’avais un profil qui tournait, elles pouvaient voir les concurrentes, ça leur plaisait, les excitait.

 

Plus de shit-tests à cause de la barrière du dragueur

J’ai eu droit aux shit-tests : « tu as couché avec beaucoup de filles, tu abordes toutes les filles comme ça ? », ce genre de questions.

Les filles veulent se sentir uniques, spéciales. Maintenant, je dis « je me permets de ne prendre que les filles qui me plaisent vraiment, je joue un peu la carte de la maturité. »

Elles ne veulent pas savoir que vous baisez tout ce qui bouge, qu’elles sont un numéro parmi d’autres, elles ne veulent pas avoir cette impression, même si ce n’est pas votre cas. Si vous assumez être un dragueur, il faut toutefois éviter cela, et puis laissez un peu la porte entrouverte en mode « Si on se plait, ça peut être autre chose de plus qu’un plan cul ».

Elles ont peur à la fois d’être un bout de viande, mais peur aussi que le mec s’accroche, devienne ultra-lourd, ultra-romantique alors qu’elles veulent juste un coup de bite.

A la question « Tu as couché avec beaucoup de filles ? », je minimise depuis que je suis arrivé à plus de 100. Je me rappelle, j’en étais à peu près à 150, quand cette question m’a pris un peu de court, on était sur un balcon au cours d’une soirée, je réponds « Euh..54 »: il y a les mecs qui en rajoutent quand y a rien derrière, qui vont rajouter des conquêtes, alors que ceux qui en ont vraiment en retranchent. LOL.

 

Certaines femmes ont peur de la comparaison avec d’autres femmes

Je pourrais dire la vérité, ça m’est arrivé et ça ne les a pas toutes choquées outre-mesure quand je l’ai dit, mais il y en a qui ont eu peur de la comparaison « Tu as connu beaucoup de femmes, je n’ai pas dû assurer, tu as dû avoir des femmes super belles, moi j’ai un peu des rondeurs ».

Cela fait naître des insécurités chez les femmes, même si elles ne sont pas grosses, elles vont complexer, fantasmer sur ce que vous avez connu. D’un côté, c’est grisant pour elles, mais il leur suffit que vous vous intéressiez à elles, elles se disent « Je pourrais l’avoir ». Il faut qu’elles aient un minimum de force de caractère, qu’elles vivent leurs fantasmes.

Les fantasmeuses me fatiguent un peu, parce qu’elles tchachent, et au final se dégonflent en se racontant des histoires pour justifier qu’elles ne font rien « C’est parce que je me remets d’une histoire d’amour, c’est parce que j’avais un autre mec en vue ». Finalement, elles fantasment sur moi et elles se dégonflent. C’est ma vision des choses et c’est souvent le cas. Il y en a qui rencontrent un mec qui leur plait, et deux semaines après elles reviennent « Ca n’a pas marché avec l’autre mec, alors on baise ? ».

 

Pour passer la barrière du dragueur : pas de vantardise

Et surtout, ne vous vantez pas. Pour passer la barrière du dragueur il y a un équilibre à trouver. Vous devez communiquer que vous avez un minimum d’expérience et de confiance, ça va les rassurer, mais sans abuser, sinon elles vont vous ranger dans une catégorie, et ça craint.

Les blocages, c’est « Je ne baise pas sans capote/je ne me mets pas en couple avec toi ». Si vous êtes juste un mec qui veut baiser, OK, vous pouvez dire la vérité sur vos conquêtes, mais si vous voulez vraiment trouver une copine, minimisez. Il faut amener la vérité en douceur, pas trop avant d’avoir couché avec elle.

J’ai l’exemple d’une fille qui avait un super contact, un super feeling, à qui je dis la vérité au bout d’un moment. Elle me dit « Ca se voit, tu es un mec à femmes » et puis elle m’a fait chier avant qu’on baise sans capote, elle m’a fait faire des tests etc. En soi, c’est bien d’être prudent, mais après elle a eu quelques amants pour essayer de se rassurer, pour voir si ce n’était pas mieux ailleurs, et elle m’a avoué « J’ai déconné, j’ai couché sans capote, mais le gars sortait d’une relation, il n’avait pas eu beaucoup de copines, il ne pouvait rien avoir ». Ces filles sont les pires, elles font n’importe quoi. Au moins j’ai été franc, je lui ai dit. Mais le mec qui a baratiné pour baiser sans capote, il lui a peut-être menti.

Le préservatif

Le truc n’est pas de baiser sans capote avec n’importe qui, c’est que les filles arrêtent d’être naïves, de croire un mec qui raconte qu’il sort d’une relation, qu’il a eu peu de copines, qui ensuite vont faire n’importe quoi avec lui. Elles ont envie, au fond, de baiser sans capote, mais elles doivent apprendre à faire très attention, parce qu’il y a beaucoup de baratineurs.

Le couple

Il y a le problème de la fille qui dit « Un mec comme toi, je ne m’imagine pas en couple avec lui » parce qu’elle a peur. Et celles qui disent « Je ne veux pas un plan cul » ? Ca peut commencer par un plan cul et finir par une histoire : elles ont peur d’assumer la comparaison, peur que vous vous enfuyez en courant. Beaucoup ont peu de confiance en elles.

 

Le game va faire un tri parmi les femmes qui vont mériter ou pas

Le game va faire un tri, au sens où vous allez attirer des filles féminines, qui ne sont pas dans la confrontation « Je joue au mec ». Des filles dans la complémentarité de l’homme, qui vont être excitées par « Un mec comme toi, qui drague, qui a rencontré des femmes ». Ce sera un défi pour elles, pour le soigner, pour qu’il bloque dessus, ça va flatter leur ego.

Un autre problème du dragueur : quand elles savent que vous voyez d’autres filles, beaucoup vont essayer de se prouver qu’ailleurs c’est aussi bien, ce qui est rare (lisez mon « Guide du bon coup« ). Des femmes ont essayé d’avoir trois ou quatre autres plan cul en même temps que moi, et revenaient chaque fois, parce que la plupart des mecs sont égoïstes au lit, ne tiennent pas, ne font pas de cunni, sont bidons au lit. Les mecs qui assurent bien au lit sont très rares. Donc souvent elles reviennent vers vous… mais vous n’avez pas forcément envie d’une fille qui fait n’importe quoi à côté, vous pourriez choper des maladies.

La barrière du dragueur est présente quand les filles veulent se prouver que, elles aussi, elles peuvent le faire, même s’il s’agit de conneries hallucinantes. Parce que d’un côté elle vous veut et d’un autre côté c’est en faisant ces conneries qu’elle a le moins de chance de vous avoir. (Par exemple se faire baiser par 10 mecs dans un gang-bang). Elle veut vous faire réagir.

En tant que femme, si elle vous voit avec une autre fille, elle est jalouse et va réagir pour vous récupérer, et elle croit que vous fonctionnez de même, ce qui est un peu une hérésie. Je dois dire que là, parfois je perds l’attraction – c’est assez différent dans un contexte libertin.

 

Conclusion sur la barrière du dragueur

Je conseille donc de minimiser votre nombre de conquêtes si vous en avez plus de 100, de ne pas jouer la carte du gros dragueur, de ne pas vous vanter de vos conquêtes, de la jouer modeste, cela vous donnera un côté mystérieux.

 

Vidéo Youtube : Comment éviter la barrière du dragueur ?

Votre coach en séduction,
Fabrice JULIEN
Comment coucher avec une fille en 7 jours ?

Recevez gratuitement ce guide de séduction : dites-moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer votre formation offerte !

Adresse e-mail non valide
Je respecte votre vie privée, votre adresse e-mail ne sera jamais partagée ni vendue. Pas de spam !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *